Logo Gazette du Sorcier
menu fermer

La Gazette Logo du Sorcier

L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !

Accueil / Les Animaux Fantastiques / Les Animaux fantastiques 3 / Sans Johnny Depp, Les Animaux fantastiques ont-ils une chance ?

Sans Johnny Depp, Les Animaux fantastiques ont-ils une chance ?

Johnny Depp annonçait, il y a quelques jours, son départ de la franchise Les Animaux Fantastiques. Suite à ce véritable coup de théâtre, les réactions de fans ne se sont pas faites attendre. Entre bonne nouvelle et indifférence pour certains, ou scandale pour les autres, le fandom est une nouvelle fois en émoi.

Face à un succès commercial jusqu’à présent mitigé et des appels au boycott venant de toutes parts, ce nouveau rebondissement sera-t-il le dernier clou dans le cercueil de la saga ?

Un changement de cap de commun accord

Tout d’abord, il est important de replanter certains éléments de décor. Selon le Hollywood Reporter, le départ de Johnny Depp s’est fait de commun accord. L’acteur pouvait refuser de partir, même si nul ne sait vraiment ce qui en aurait découlé si cela avait été le cas.

En effet, toujours d’après The Hollywood Reporter, les contrats pour des stars de cet acabit n’incluent pas de cause de moralité. Autrement dit, ils ne peuvent pas être renvoyés parce qu’ils font face à des accusations ou un jugement qui ternirait l’image du film. Johnny Depp bénéficiera également de son salaire complet.

Pourquoi l’acteur a-t-il accepté de partir ? Nous ne le saurons pas avec certitude.
Il faut cependant noter que Depp avait demandé à ce que certaines audiences de son procès américain face à Amber Heard soient décalées à la fin du tournage, mais que cette demande a été rejetée. Un juge a ainsi exigé qu’il comparaisse trois jours consécutifs en novembre aux États-Unis. Avec les règles de quatorzaine qui pèsent sur les voyages internationaux, l’acteur a peut-être vu dans la requête de Warner Bros. une option pour se libérer et concentrer ses efforts sur son procès. Ou pour s’extraire d’une saga que certains jugent déjà moribonde. Le studio a également pu faire valoir les problèmes de planning causés par la situation.

Un tournage qui se poursuit « normalement »

La notion de normalité est toute relative en cette année 2020, mais le tournage du troisième volet des Animaux fantastiques ne serait pas affecté par ce nouveau rebondissement. En effet, aucune scène ne devra être re-filmée, même si Johnny Depp a déjà tourné au minimum une scène depuis son retour à Leavesden le 19 octobre dernier.

making of version sans images de synthèse de Newt sauvant Tina de la salle d’exécution du MACUSA.

La production a officiellement annoncé un report de la sortie à l’été 2022, mais celui-ci était déjà attendu. Même si les annonces ont été faites de manière simultanées, elles ne sont a priori pas liées. La nécessité de trouver un nouvel acteur n’est pas à l’origine de ce « nouveau retard ».

En apparence, le départ de Johnny Depp n’a donc que peu d’impact sur la production. Le remplacer est loin d’être une tâche insurmontable (nos idées de casting sont ICI) et la métamorphose du personnage s’intègrera parfaitement au scénario. Il faudra faire quelques retouchez au costume et peut-être glisser une réplique ou deux pour expliquer la métamorphose du personnage ; rien de bien compliqué.

Entre le marteau et l’enclume

Alors pourquoi cette annonce pourrait-elle sceller le sort de la franchise ? Qu’importe notre avis sur le bien fondé ou non de ce départ, celui-ci aura des répercussions sur le grand public.

Trop tard ou trop tôt

C’est tout d’abord le timing qui surprend. Les rumeurs selon lesquelles les hautes instances de Warner Bros. souhaitent remplacer Depp dans ce rôle ne datent pas d’hier. La plupart des fans fidèles à la saga étaient soit ravis, soit s’étaient fait à l’idée, qu’il resterait maintenant que le tournage avait repris. Alors pourquoi aujourd’hui ?

Certes la décision d’une juge rentre maintenant en ligne de compte, mais Johnny Depp a déclaré qu’il ferait appel ; et s’il venait à gagner ? Warner Bros. aura du mal à le rappeler. Ils s’exposent ainsi à la critique d’avoir pris la décision trop tôt. Il apparaissent aussi comme hypocrites aux yeux de certains, qui voient là un revers de chemise au premier vent contraire.

Pour autant, le mal était déjà fait. De nombreux fans réclament le départ de l’acteur depuis l’annonce de son implication dans la franchise en 2016. La décision ne fait que les conforter dans l’idée qu’ils avaient raison, et que Warner Bros. n’a pas agi à temps.

Malheureusement pour le studio, c’était maintenant ou jamais. Il fallait limiter les risques pour ne pas être associé à Johnny Depp s’il venait à perdre son appel contre The Sun, et/ou son deuxième procès contre Amber Heard, et prendre une décision avant qu’il n’ait tourné plus de scènes et qu’il devienne véritablement irremplaçable. Sans parler des potentiels conflits de planning causés par ces différents procès.

C’était donc à la fois le seul moment pour agir et le pire.
La meilleure stratégie aurait sans doute été de se séparer de l’acteur avant le deuxième film, ou de préparer son départ au cours de celui-ci. Mais Warner Bros a décidé de jouer, de prendre le risque de le maintenir, et en paie le prix aujourd’hui.

Victime d’un triple boycott

En effet, si Les Crimes de Grindelwald avait été visé par des appels au boycott à cause du maintien de Johnny Depp dans le rôle titre, ce sont maintenant deux nouveaux griefs qui affligeront le prochain opus de la saga.

Depuis les prise de position de J.K. Rowling l’été dernier, l’ensemble du Wizarding World est sur la sellette. A cela s’ajoute aujourd’hui, les fans inconditionnels de Johnny Depp qui appellent à boycotter la production.

Le départ de l’acteur ne suffira pas à faire revenir ses détracteurs, qui estiment la décision tardive. Autrement dit, il y a de moins en moins de Potterheads acquis à cette saga.

D’autres facteurs importants

Le nouveau report de sortie pour le film n’aide pas non plus à maintenir l’enthousiasme. Cela fait maintenant deux ans que le deuxième film est sorti et il va encore falloir attendre un an et demi avant de découvrir la suite. A force de parler de ce projet, sans avoir de nouveauté à se mettre sous la dent, une certaine lassitude s’installe.

Les annonces de reports répétés (la sortie une première fois, puis le tournage, puis la sortie à nouveau) donnent l’impression que l’attente est vaine. Même le retour de Steve Kloves au scénario laisse un goût doux-amer ; comme une aveu d’échec. L’accumulation de controverses et de mauvaises nouvelles confère une aura de projet maudit qui ne verra jamais le jour.

Par ailleurs, Jack Sparrow a quitté le navire en emportant avec lui un butin de plusieurs millions de dollars qui pèsera sur le budget du film, et donc sa rentabilité. Ceci impactera potentiellement la notion de succès commercial aux yeux du studio quand viendra l’heure de décider si l’aventure se poursuit. Et ce, même si les décisionnaires chez Warner ont fait ce choix en toute connaissance de cause.

Le tableau est-il si noir que ça ?

Malgré la situation actuelle, on peut encore difficilement prédire l’issue de ce chamboulement. Le chemin d’ici à la sortie du film est encore long.

Il faut voir à quel point ceux qui jurent actuellement qu’ils ne se rendront pas au cinéma tiendront leur parole. Qu’importe la raison pour laquelle ils changeraient d’avis. S’il s’avère que Depp trouvait aussi son compte dans ce départ, peut-être cesseront-ils d’en vouloir à Warner Bros. ?

Maintenant que le tournage a commencé, les nouvelles positives vont commencer à arriver. Titre du film, premières images, bande annonce… c’est un nouveau cycle de communication, plus enthousiasmant, qui va pouvoir débuter et, peut-être, séduire les fans. L’annonce du potentiel remplaçant, Mads Mikkelsen, globalement bien accueillie, semble déjà aller dans ce sens.

La venue d’un nouvel acteur populaire incarnant Grindelwald pourrait d’ailleurs attirer une autre fanbase au cinéma. En jouant le jeu de plusieurs acteurs différents sur les films suivants, ce potentiel serait encore décuplé. Mais ça ne semble pas être l’idée de Warner Bros.

Cependant, l’accord n’est pas encore signé. C’est bien beau de trouver un acteur populaire et talentueux pour remplacer Depp… encore faut-il qu’il accepte ! Avec l’échec critique du deuxième film, certains pourraient décliner l’offre. D’autres pourraient se montrer réticents à l’idée d’associer leur nom à celui de J.K. Rowling, ou de « passer derrière » Johnny Depp, pour diverses raisons. (Liberté d’interprétation du personnage, ne pas s’exposer aux critiques des fans de Depp…)

La franchise au pied du mur

A l’heure actuelle, le nombre de potterheads intéressés par la saga semble avoir encore diminué. Si la tendance venait à se confirmer, que rien ne venait sauver ce troisième opus de la vindicte populaire d’ici sa sortie, le bilan pourrait être catastrophique.

Néanmoins, même si le départ de Johnny Depp semble avoir empiré les choses, on ne pourra pas le pointer du doigt comme « la raison de l’échec ». Si le troisième film échoue, ce sera pour la même raison que le deuxième : à cause d’un scénario mal dosé, voire incohérent. Avec une intrigue bien ficelée et intéressante, ce troisième volet pourrait aussi bien marquer un rebond pour la franchise. L’occasion de « mourir un peu », pour mieux renaître.

Face au succès commercial tout relatif du deuxième film, certains envisageaient déjà de devoir réduire la saga de 5 à 4 épisode. Aujourd’hui, c’est une idée qui pourrait faire son chemin chez Warner. Mais Depp ne sera pas le dernier clou du cercueil. Celui-ci ne sera fermé qu’à coup de critiques négatives.

Sans Johnny Depp, Les Animaux fantastiques ont-ils une chance ? Oui, celle d’un bon scénario.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

Pantalaemon

Pantalaemon

Directeur de la publication

Poufsouffle Serdaigle Journaliste
Voir la fiche auteur

Pub

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS