Logo Gazette du Sorcier
menu fermer

La Gazette Logo du Sorcier

L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !

Accueil / Les références littéraires à Harry Potter

Les références littéraires à Harry Potter

Pour compléter notre dossier des références audiovisuelles à Harry Potter qui avait rencontré un franc succès, et à la demande générale, nous vous présentons aujourd’hui un dossier de références à Harry Potter dans les livres.

Réalisé avec l’aide de Kevin C. Cabanis et son blog littéraire Palace-of-book, mais aussi de nombreux lecteurs qui n’ont pas attendu de nous voir publier cet article pour nous envoyer leur(s) trouvaille(s) !

Cette liste a initialement été postée sur la page Facebook de la Gazette le 20 mai 2013. Elle est le produit d’un travail de recherche et de compilation collaboratif, principalement organisé par la page Palace-of-books afin d’aider la rédaction de La Gazette du Sorcier, puis complété par la Gazette du Sorcier.

Si vous voulez aider à compléter cette liste, envoyez un MP à la Gazette, ou un e-mail à redaction[at]gazette-du-sorcier.com, avec le titre de l’oeuvre, l’auteur, la page (si possible), ainsi qu’un résumé de la référence (voire même la citation).

Romans
Romans aux références incomplètes
Bandes dessinées et mangas


ROMANS

10 bonnes raisons d’être célibataire

De Lindsey Kelk. Trad. Cécile Tasson. Éditions Milady

Page 100 : « En dix ans, Il avait collectionné les filles plus rapidement qu’il n’avait lu la série Harry Potter. »

A comme Association : la pâle lumière des ténèbres (tome 1)

D’Erik L’Homme et Pierre Bottero. Éditions Gallimard Jeunesse & Rageot Editeur.

Page 17 : « Je soupire en pensant à Harry Potter. Quel bonheur si la magie était simple comme dans les livres ! Un coup de baguette magique, un ou deux mots en latin et hop, la réalité se plie à nos désirs. »
D’autres mentions probables dans les tomes suivants.

A Kiss in the dark

De Cat Clarke. Trad. Alexandra Maillard. Éditions Lafont

Page 58 : Alex essaye de faire comme si Kate et elle « n’était pas cernés de fan d’Harry Potter »

Page 113 : Alex compare un coquillage à une corne de licorne et explique que  » les boutiques du Chemin de Traverse, c’est pas la porte à côté »
(Merci Lily Ramel)

L’Affaire Cendrillon

De Mary Higgins Clarke et Alafair Burke. Trad. Anne Damour. Éditions Albin Michel

Page 266 : « À neuf heures, Léo éteignit la lumière dans la chambre de Timmy. Son petit-fils avait pris avec lui le volume trois de Harry Potter, mais comme Léo s’y attendait, il était si épuisé après cette longue journée exténuante qu’il s’était endormi dès la première page. »
(Merci Marine T.)

Alpha & Omega : Jeu de piste

De Patricia Briggs. Trad. Eleonore Kempler. Éditions Milady

Page 173 :
« – Il ne semble pas, dit-elle lentement, que demeurer silencieux à leur sujet t’a aidé. (De quel genre de choses n’aimait-il pas parler ? Du mal, se rappela-t-elle.) Est-ce que c’est une histoire à la Harry Potter ?
Il tourna la tête à ces mots.
– Une quoi ?
– Une histoire à la Harry Potter, répéta-t-elle. Tu sais, ne prononcez pas le nom de Voldemort parce qu’on pourrait attirer son attention.
Il étudia la question.
– Tu parles du livre pour enfants.
– Il faut que je te fasse regarder plus de films, dit-elle. Ceux-là te plairaient. Oui, je parle du livre pour enfants. »

All Eyes on her

De L.E. Flynn. Éditions Imprint

Page 397 : Bridget est interviewée par Aria pour le livre de sa soeur et dit de la journaliste qu’elle « a l’air stupide avec ses lunettes de Harry Potter. »

L’année solitaire

De Alice Oseman. Trad. Anne Delcourt. Éditions Nathan

Evelyn et Becky discutent. Tori assiste à la conversation.

« – La vraie question, dit Evelyn, est de savoir s’il y a une tension sexuelle entre Harry et Drago.

Je ne suis pas sure que Becky apprécie réellement Evelyn. Je crois que les gens font seulement semblant de s’apprécier.

  • Seulent dans les fanfictions Evelyn, dit Becky. S’il te plaît, garde tes fantaisies entre toi et ton blog.

Evelyn rit.

  • Juste pour dire. Malefoy aide Harry à la fin, non ? C’est un mec sympa dans le fond, hein ? Alors pourquoi il harcèle Harry pendant sept ans ? Énorme. Homosexuel. Dans le placard.

A chaque mot, elle frappe dans ses mains. Ça n’aide pas vraiment à rendre crédible ce qu’elle raconte.

  • C’est bien connu, les gens embêtent les gens qui leur plaisent. La psychologie de tout ça est indéniable.
  • Evelyn, dit Becky. Premièrement, je refuse l’idée que Drago Malefoy est un genre de belle âme torturée qui cherche la rédemption et la compréhension. Deuxièmement, le seul couple non-canon qui mérite la discussion, c’est le Snily.
  • Snily ?
  • Rogue et Lily.

Evelyn parut profondément offensée.

  • Je ne peux pas croire que tu ne soutiennes pas le Drarry quand tu ship Rogue et Lily. Je veux dire, au moins, le Drarry est une possibilité réaliste.

Elle secoue lentement la tête.

  • Évidemment, Lily est tombée amoureuse de quelqu’un de sexy et drôle, comme James Potter.
  • James Potter était juste un connard magnifique. Surtout pour Lily. J.K a été claire. Et meuf, si tu n’aimes pas Rogue à la fin de la saga, c’est que tu es complètement passée à côté du concept de Harry Potter.
  • Si le Snily avait existé, il n’y aurait pas eu Harry Potter.
  • Sans Harry, Voldemort aurait pu par exemple… ne pas commettre un genocide de masse.

Becky se tourne vers moi, et Evelyn fait de même. J’en déduis que je me dois de contribuer à la conversation d’une manière ou d’une autre.

  • Tu dis que c’est à cause d’Harry que tous ces moldus et tous ces
    sorciers sont morts. Ça aurait été mieux s’il n’y avait pas eu de Harry Potter, et pas de livre, de film ou quoi que ce soit d’autre ?
    J’ai l’impression d’avoir ruiné la conversation, alors je marmonne des excuses et quitte ma chaise pour me diriger vers la porte de la salle commune. Parfois, je déteste les gens. C’est probablement très mauvais pour ma santé mentale. »

Archer’s voice

De Mia Sheridan. Trad. Caroline de Hugo. Éditions Hugo Roman

Page 110 :
« – Harry Potter, hein ? C’est super. Tu sais pourquoi j’aime vraiment ce bouquin ?
Ses yeux ont cherché les miens, et il a fait non de la tête, sans quitter mon regard.
– Parce que ça parle d’un pauvre môme en qui personne ne croyait, qui avait un drôle de look, avec ses grosses lunettes, et qui vivait dans un cagibi, sous les escaliers, chez son oncle et sa tante. Mais tu sais quoi ? Il finit par réaliser des trucs vraiment dingues, alors que tout semblait être contre lui. C’est super de voir que quelqu’un que personne n’attend s’en sort comme un chef, tu ne trouves pas ? »
(Merci Lucie T.)

Le bazar du zèbre à pois

De Raphaëlle Giordano. Éditions Plon

Audrey et Basile fouillent le bric-à-brac de Lucien dans le but de trouver des déclencheurs sensoriels.
« Alors tu as découvert des choses intéressantes ?
Elle me montre une version anciennes du jeu de Mikado et une édition collector du tome I de Harry Potter.
-… comme tu as parlé de magie … » […]
« Et pourquoi Harry Potter ?
-… J’avais adoré, dans le livre, les dragées surprises de Bertie Crochue, et je me suis dit qu’on pourrait s’inspirer du principe en créant un système d’ambiances olfactives « surprises » !

Belladone : Soif de sang

De Michelle Rowen. Trad. Zeynep Diker. Éditions Milady

Page 143 : « Rien à voir avec les tours de passe-passe et autres disparitions intempestives mises au point par ce bon vieux Houdini. Pas d’abracadabra non plus ni de sorts à la Harry Potter. »

Beautiful : Beautiful Bitch

De Christina Lauren. Trad. Margaux Guyon. Éditions Hugo Roman

Page 128 : « Utiliser un Portoloin comme dans Harry Potter ? »

Page 145 : « Je croyais que tu prenais tout juste l’avion ? Tu as utilisé un Portoloin, ou quoi ? »

Blanche comme le lait, rouge comme le sang

De Alessandro D’Avenia. Trad. Nathalie Bauer. Éditions Livre de Poche

Page 200 :
« Si j’étais allé au lycée ce jour-là, Leo, je ne serais pas aujourd’hui l’homme que je suis devenu. C’est un jour où j’ai séché les cours que j’ai reçu les réponses dont j’avais besoin. Un jour où pour la première fois, j’ai cherché ce que je voulais en courant le risque d’être puni…
– Il se peut que mon père se soit changé en Albus Dumbledore ou en Dr House. »

BZRK

De Michael Grant. Trad. Julien Ramel. Éditions Gallimard Jeunesse

Page 362 : « Sa voix sonnait un peu comme Rupert Grint. Ou du moins, une version américaine de Ron Weasley ».

Cherub, Tome 15 : Black friday

De Robert Muchamore. Éditions Casterman

Chapitre 1 :
Ryan Sharma, un espion, surveille Tracy Collings, une pilote d’avion dont l’appareil doit être détourné par un groupe terroriste. « La femme feuilletait un fascicule publicitaire joint à une édition du quotidien USA Today. « Offre spéciale Black Friday – TV Sony 102 cm $399, Air conditionné à partir de $800, Intégrale Harry Potter Blu-Ray $29.99. » »
(Merci Mederic)

Le club de la pluie et les forbans de la nuit

De Malika Ferdjoukh. Éditions L’école des loisirs

Page 54 :
(Une tempête se déchaîne à Saint-Malo où a lieu l’aventure du roman)
« Hé! Venez voir ! s’exclame Nadget en se précipitant à la fenêtre. Les tuiles du toit font une partie de Quidditch en plein ciel ! »
(Merci Stéphane)

Le Cercle des derniers libraires

De Sylvie Baron. Éditions J’ai Lu

Page 79 :
Déconcerté par ces relations père-fils qui lui semblaient pour le moins abruptes, il n’avait [Adrien Darcy] pu s’empêcher de demander à Creuze quel était le livre en question. « – L’appel de la forêt, de Jack London. Un livre fondateur. Thomas réclamait les aventures d’Harry Potter, mais il peut se brosser ! Mon fils ne fera pas partie des lecteurs de cette saga bidon qui n’est rien d’autre qu’un produit marketing pour aboutir à une infantilisation dangereuse de la culture. »
(Merci Manu)

Docteur Sleep

De Stephen King. Trad. Nadine Gassie, Éditions Albin Michel

Page 429 :
«- Donc tu me comprends. C’est bien. T’es encore un peu dans les vapes, je suppose, et tu vas le rester, parce que je t’aime mieux comme ça, ma petite. Mais si t’es une gentille petite fille, j’aurais pas besoin de te remettre KO. Tu piges ?
– Où on va ?
– Poudlard, Tournoi international de quidditch. Je te paierai un hot-dog sorcier et de la barbe-à-papa magique Réponds à ma question. Tu vas être une gentille petite fille ?
– Oui. »

Page 430 :
« – Boucle d’or ? Ma puce ?
– Quoi ? »
Elle cligna des yeux sans le voir.
« – Tais-toi et regarde le paysage.
– Poudlard, marmonna-t-elle. Barbe… à… papa. »
(Merci Sébastien)

Doctor Who, les voleurs de rêves

De Steve Lyons. Trad. Pierre Pevel. Éditions Milady

Pages 54 – 55 : « La semaine dernière, il s’est passé un truc. Un script entier a fait surface. On en est pas sûrs, mais les experts disent que ça pourrait être du Shakespeare. Ce type a écrit les scénarios des plus grands films. Celui-là parle d’un gamin qui va dans une école de sorciers. »

Les Chasseurs d’âmes : Destinés

De Alyson Noël. Trad. Maud Desurvire. Éditions Michel Lafon

Page 270 : Daire mentionne la cape d’invisibilité pour taquiner sa grand-mère.

Chasseuse de la nuit : d’outre-tombe

De Jeaniene Frost. Trad. Frédéric Grut. Éditions Milady

Page 223 : « J’adore voir Rogue faire tourner Harry en bourrique. »

Page 224 : « Si le fantôme attaquait en plein milieu de la scène la plus palpitant de Harry Potter, Ian risquait d’être si fasciné par le film qu’il ne daignerait même pas se lever pour soigner les blessures mortelles que pourrait recevoir le médium. »

Chroniques de MacKayla Lane : Fièvre Noire

De Karen Marie Moning. Trad. Cécile Desthuilliers. Éditions J’ai lu

Page 53 : « En général, je suis affreusement déçue par les adaptations de romans au cinéma. Prenons, au hasard, la série des Harry Potter. Vous la voyiez ainsi, vous, Fleur Delacour ? »

Chroniques des enchanteurs: 16 lunes

De Kami Garcia & Margaret Stohl. Trad. Luc Rigoureau. Éditions Hachette

Page 132 : Mrs Lincoln a lancé une campagne d’interdiction contre Harry Potter après avoir surpris son fils et son ami en train de regarder les films. Pour elle Harry Potter prône la sorcellerie. Des noms très ressemblants à ceux de personnages de la saga du Survivant sont utilisés comme Abby Porter (Harry Potter) ou Lila Evers (Lily Evans).

La Cité des ténèbres : l’épée mortelle

De Cassandra Clare. Trad. Julie Lafon. Éditions Pocket et Jeunesse

Page 517 :
Deux loups-garous occupaient une autre banquette. Ils mangeaient de l’agneau cru en essayant de déterminer qui, de Magnus Bane, ou de Dumbledore, le personnage des Harry Potter, l’emporterait dans un face à face.
– Dumbledore gagnerait haut la main, dit le premier. Son sortilège de mort, ce n’est pas de la gnognotte !
Le second loup-garou avança un argument irréfutable.
– Oui mais Dumbledore n’existe pas. »

Da Vinci Code

De Dan Brown. Trad. Daniel Roche. Éditions JC Lattès

Chapitre 28, page 264 :  » […] elle est répandue par le plus grand best-seller de tous les temps…
Ne me dites pas que le véritable sujet de Harry Potter, c’est la quête du Graal !
Je parlais de la Bible. »
(Merci Dimitri pour la référence exacte)

Dans la peau de Meryl Streep

De Mia March. Trad. Marion Roman. Éditions Presses de la cité

Page 143 : « Pour Pauline, un roman récompensé de multiples prix littéraires, des mémoires, un guide du Machu Picchu et une édition reliée de la saga Harry Potter pour sa nièce de huit ans, ‘une enfant très précoce’. »

Dans la combi de Thomas Pesquet

De Marion Montaigne. Editions Dargaud

Page 56 : « La NASA est à l’astronaute ce que Poudlard est à « Harry Potter »…Mythique!

Le Dernier apprenti sorcier : Les rivières de Londres

De Ben Aaronovitch. Trad Benoît Domis. Éditions J’ai lu

Page 52 :
« – Alors la magie, ça existe, dis-je. Vous…vous êtes quoi au juste ?
– Un sorcier.
– Comme Harry Potter ?
Nightingale soupira.
– Non, pas comme Harry Potter.
– C’est quoi, la différence ?
– Je ne suis pas un personnage de fiction. »

Le Dernier apprenti sorcier : L’arbre des pendus

De Ben Aaronovitch. Trad Benoît Domis. Éditions J’ai lu

Page 235 :
 » – Comment tu t’y prends pour alimenter un sort avec une calculatrice ? demanda Caroline.
– C’est comme sacrifier un animal, répondis-je. Mais sans l’animal. »
Caroline était stupéfaite, notamment parce qu’elle ignorait l’existence de ce genre de rituel – ce qui, connaissant sa mère, n’aurait pas dû me surprendre.
 » – Dix points pour Serdaigle, dit-elle.
– Ah bon ? Je me vois plutôt comme un Gryffondor.
– Tu peux toujours rêver. Serdaigle, je t’assure. »
(Merci Mureliane)

Le Dernier jour de ma vie

De Lauren Oliver. Trad. Alice Delarbre. Éditions Hachette

Page 230 :
« Le Visage d’Irma se déforme :
– Le S, c’est pour quoi ?
Mon cerveau hoquette.
– Euh… Severus.
Elle me regarde l’air interloqué.
– Comme dans Harry Potter ? »

Le Diable s’habille en Prada

De Lauren Weisberger. Trad Christine Barbaste. éditions Pocket

Tout un chapitre : L’héroïne doit se procurer avant tout le monde Harry Potter et les reliques de la mort pour les jumelles de sa patronne (cet épisode est repris dans le film adapté du livre).

Enfants des éléments : Chevaucheurs de Foudre

De Agathe Roulot. Éditions Valentina

Page 14 : « […] Que ses rêves avaient quelque chose de prémonitoire ? _ Houlà… Arrête de lire Harry Potter, Sandy ! pensa-t-elle pour se rassurer. Tu n’es pas une sorcière ! On est dans la vraie vie, là. Aucune raison de s’alarmer […]. »

Fangirl

De Rainbow Rowell. Trad. Cédric Degottex. Éditions Castlemore

Page 165 : un ami de Cath déclare : « dire que Simon Snow aime Baz serait comme dire que Harry Potter est gay… ».

Page 454 : Cath appelle sa mère «Celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom».
(Merci Lucile.)

La Fille qui voulait être Jane Austen

De Polly Shulman. Trad. Cécile Moran. Éditions Albin Michel

Page 114 : « On le compare même au… comment s’appelle le machin après lequel tout le monde vole au quidditch ? Le Vif d’or ? »

Frappé par la foudre – comment foudroyer sa réputation en un éclair

De Chris Colfer. Trad. Yan Brailowsky. Éditions Michel Lafon

Page 172 :
« C’est cet orphelin qui ignore qu’il est un sorcier jusqu’à ce qu’un géant barbu l’emmène dans un lieu magique appelé…
– Poudlard ? »

Gardiens des cités perdues : les invisibles

De Shannon Messenger. Trad. Mathilde Tamae-Bouhon. Éditions Lumen

Page 311 : Sophie cherche une sorte de mot de passe et songe à « accio ». (Merci Marine A.)

Gone (tome 1)

De Michael Grant. Trad. Julie Lafon. Éditions Pocket Jeunesse

Chapitre 21, page 268 : “Laisse-moi deviner : en réalité, tu es un sorcier élevé par des Moldus.”

Chapitre 25, page 310 : “Lana n’avait pas à proprement parler jeté son dévolu sur un livre en particulier, n’ayant aucun Harry Potter sous la main”.
(Merci Dimitri pour la référence exacte)

Hex Hall

De Rachel Hawkins. Trad. Raphaële Eschenbrenner. Éditions Albin Michel

Page 185 : « Gardien comme Hagrid, le demi-géant barbu de Poudlard? »

iBoy

De Kevin Brooks. Trad. Sabine Boulogne. Éditions La Martinière

Page 38 :
 » -Wouah, visez-moi la cicatrice, ajouta quelqu’un.
– Merde alors ! C’est Harry Potter, ma parole ! »

Immortels

De Cate Tiernan. Trad. Blandine Longre. Éditions Hachette

Page 84 : « Ils m’ont dévisagée avec curiosité, puis se sont installés près des murs et ont ouvert des livres aux couvertures vieillies. Ça alors, ai-je pensé, me voilà à Poudlard. »

Indiana Teller : Lune d’automne

De Sophie Audouin-Mamikonian. Éditions Michel Lafon

Pages 161-162 : « Ah, ils commençaient à m’agacer avec leur histoire d’épée. Il y avait un moment, dans Harry Potter, où eux aussi couraient après une épée, et c’était l’un des moments du film où je m’étais le plus ennuyé. Interminable, leur quête ! »

Lizzy Harrison pète les plombs

De Pippa Wright. Trad. Sophie Pertus. Éditions France Loisirs

Page 299 : « Je prends place aussi loin que possible de Jemina, mais il n’y a pas moyen d’échapper à son regard glacial. Elle est comme les Détraqueurs, dans Harry Potter, qui se nourrissent de la chaleur, du bonheur et de la joie des autres êtres jusqu’à leur faire perdre l’envie de vivre. »

Magie ex libris : le bibliomancien

De Jim C. Hines. Éditions l’Atalante

Le personnage principal du roman a la capacité d’extraire des objets des livres qu’il lit. La saga Harry Potter et son auteur sont mentionnées à plusieurs reprises.

Page 93 : « Nous repérons et verrouillons généralement les ouvrages problématiques avant qu’ils n’atteignent le public. Même si Harry Potter nous a donné du fil à retordre. J. K. Rowling avait reçu la visite de Gutenberg en personne, venu lui demander d’éliminer son fichu retourneur de temps des volumes ultérieurs. »

Page 98 : référence non explicite à la cape d’invisibilité.

Page 183 : « Je pouvais bien entendu créer la baguette de Harry Potter, mais cela ne signifierait pas que je saurais m’en servir. Je m’étais quasiment ruiné le canal carpien à force de chercher à faire léviter une foutue plume. »

Page 230 : « Deux bibliomanciens avaient été sanctionnés pour avoir tenté d’obtenir en avance le nouveau Harry Potter. »
(Merci Lily P.)

Mercy Thompson : La croix d’ossements

De Patricia Briggs. Trad. Lorène Lenoir. Éditions Milady

Page 165 : « Il lisait un peu de tout, et pas seulement des livres pour enfants : Jurassic Park, Entretien avec un vampire et quelques œuvres de H.P. Lovecraft côtoyaient les Harry Potter et les tomes 1 à 15 du manga Naruto. »

Le Mystère du hareng saur

De Jasper Fforde. Trad. Jean-François Merle. Éditions Fleuve Noir

Page 98 : « Elle n’était pas la seule (Dame de Shalott) à être transformée par l’image que s’en faisait les lecteurs. Miss Havisham était à présent une femme grisonnante, qu’elle le veuille ou non, Sherlock Holmes portait une casquette de chasse et fumait une pipe ridiculement grosse. Le problème ne se limitait pas aux classiques. Harry Potter était furieux de devoir passer le reste de son existence sous les traits de Daniel Radcliffe ».

Mon petit cœur de pierre

De Lucile Caron-Boyer. Éditions Librinova

Pages 83-84 :
 » – Tu ne peux pas dire ça Tom. Il y a des tas d’hommes roux qui sont considérés comme extrêmement séduisants.
– Comme qui ? »
Là, elle a hésité un peu trop longtemps pour qu’on ne le remarque pas. Moi qui commençais à y croire, j’ai senti le vent tourner. J’ai dit le premier nom qui me passait par la tête.
‘Ron’, dans Harry Potter ! »
Tom a affiché une moue dubitative.
« Il est considéré comme séduisant, lui ? »
Bon, d’accord, l’exemple n’était pas le mieux choisi.
« Mais si je me souviens bien, c’est lui qui a fini avec Hermione. »
Je m’enfonçais et je le sentais. « 

Page 157 :
 » – Tu peux être intimidante parfois.
– N’importe quoi !
Tom est intervenu en s’esclaffant :
– Tu dois être la seule à ne pas t’en rendre compte Marion. J’ai entendu dire que certains sixièmes t’avaient surnommée « le basilic ».
Sam a réprimé un éclat de rire, mais maman n’a pas compris la référence.
– Pourquoi ?
– C’est une créature dans Harry Potter, un serpent géant qui a le pouvoir de tuer ses victimes d’un simple regard.
J’ai râlé :
– Charmant !
Mais dans le fond, j’étais assez flattée. »
(Merci Aria M.)

Maman a tort

De Michel Bussi. Éditions Les Presses de la Cité

Chapitre 44 : « Alexis n’avait rien pris, même pas une bière. Il avait une voix un peu sifflotante. On pouvait même d’abord la trouver charmante, presque agréable, avant que les zézaiements et les intonations trop aiguës ne deviennent insupportables. La première fois qu’elle l’avait rencontré, Amanda sortait même faire la réflexion que si les serpents parlaient, ils auraient la voix de d’Alexis. Pas le fourchelang des basilics d’Harry Potter, plutôt la langue qu’inventerait un serpent à sonnette devenu fou à force de ramper seul dans le désert. »

Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens

De Becky Albertalli. Trad Mathilde Tamae-Bouhon. Éditions Hachette

Page 9 : Leah compare Simon à Harry Potter lorsqu’il porte ses lunettes.

Page 10 : Simon parle « d’un rêve étrange avec Daniel Radcliffe ».

Page 15 : Référence aux fanfictions Drarry que lit Leah.

Page 24 : Simon se change dans le salon pour Halloween et se déguise en Détraqueur. Sa sœur lui demande ce que c’est
« – Norah, t’es plus ma sœur.
– Oh je vois encore Harry Potter. »

Page 36 : Pour la journée de l’androgynie, Abby arrive avec un costard, une cravate et une fausse barbe, que Simon compare à celle de Dumbledore.
(Merci Lily Ramel)

Parallon

De Dee Shulman. Trad. Frédérique Fraisse. Éditions Robert Laffont

Page 45 : « Comme j’avais dévoré Harry Potter, je m’étais créé une image un peu fantaisiste des pensionnats. »

Phaenix : Les cendres de l’oubli

De Carina Rozenfeld. Éditions Robert Laffont

Page 405 : « Et ensemble nous formions le phenix. Comme pour soutenir ce concept délirant, je me souviens d’un détail que j’avais lu dans Harry Potter : Fumseck, le phénix du professeur Dumbledore, avait le pouvoir de guérir toutes les blessures grâce à ses larmes. »

Phobos

De Victor Dixen. Éditions Robert Laffont

Page 341 :
 » – Niveau littérature, je vous vois plutôt comme la sœur jumelle de Voldemort : méchante comme une teigne, vicieuse comme un serpent , la tronche ravalée à la truelle.
Harry Potter, ça oui, on l’a toutes lu, c’est un classique. La comparaison de Kelly est bien trouvée ! Encouragée par nos rires, elle renchérit aussitôt :
– Quand je vous vois, quand je vous entends, j’ai juste envie de crier : A dégager ! Expelliarmus !
A l’instant même où elle prononce la célèbre formule d’expulsion, un vrombissement retentit. »
(Merci Justine D.)

Pour un tweet avec toi

De Teresa Medeiros. Trad. Emmanuelle Ghez. Éditions Milady

Page 13 : « Malgré le piercing à l’arcade, l’effrayant serpent tatoué autour de son poignet et le badge la désignant comme ‘Natalie’ – et assurant aux clients de la librairie qu’elle était là pour les aider -, la fille avait l’air encore trop jeune pour lire Harry Potter. »

Page 63 : « Mon sweat taché de café et l’écharpe ornée de l’écusson de Poudlard de Hermione Granger. »

Page 256 : « Un gamin blafard et maigrelet avec des cicatrices d’acné, des lunettes Harry Potter et des cheveux blonds frisés… »

Le pouvoir des cinq : Raven’s Gate

De Anthony Horowitz. Trad. Annick Le Goyat. Éditions Livre de poche jeunesse

Page 197 :
« – Donc vous ne croyez pas à la magie ?
– J’aime bien Harry Potter, comme tout le monde ; mais est-ce que j’y crois ? Non. »

Profil

De Jay Asher et Carolyn Mackler. Trad. Guillaume Fournier. Éditions Macadam

Page 32 : L’héroïne découvre son futur sur Facebook et découvre qu’elle sera fan d’une saga nommé Harry Potter.

Radiance : Au cœur des rêves

De Alyson Noël. Trad. Maud Desurvire. Éditions Michel Lafon

Page 106 : « […] Daniel Radcliffe, par exemple, tu crois vraiment qu’il se déplace à califourchon sur son balai, dans la vrai vie? »

Rouge Rubis

De Kerstin Gier. Trad. Nelly Lemaire. Éditions Milan

Page 88 : le personnage principal compare sa tête à celle de Bellatrix.
(Merci Marine A.)

Samantha bonne à rien faire

De Sophie Kinsella. Trad. Daphné Bernard. Éditions Pocket

Page 146 :
« Et, récupérant cette excuse au vol, j’ajoute :
– En général, j’utilise le… Nimbus 2000.
– Vraiment ? Je croyais que c’était le nom du balai de Harry Potter.
– Raté ! Je savais bien que j’avais déjà entendu ce nom quelque part ! »

Le secret de Platon

De Gilles Versisch. Éditions J’ai Lu, version poche

Page 348 :
« Pison était tout à la fois le disciple et le patronus de Philodème.
– Patronus ? Comme dans Harry Potter ? intervint Phalène.

Page 354 :
Mais quand Cicéron appelle Philodème « le Grec », c’est un peu méprisant, non ? ai-je remarqué. On dirait presque « Celui-Dont-Il-Ne-Faut-Pas-Prononcer-Le-Nom ».
(Merci Mureliane)

Si je reste

De Gayle Forman. Trad. Marie-France Girod. Éditions Oh !

Chapitre “21h06”, page 125 :
« Quand il a commencé à s’intéresser à Harry Potter, moi seule avais le droit de lui lire un chapitre le soir au coucher. »

Chapitre “22h40”, page 129 :
« A quoi cela va-t-il ressembler de me réveiller orpheline ? De ne plus sentir la fumée de la pipe de papa ? […] De ne plus jamais lire un chapitre de Harry Potter à Teddy ? »
(Merci Dimitri pour les références exactes)

Time Riders : Le jour du prédateur

De Alex Sarrow. Trad. Anne Lauricella. Éditions Nathan Jeunesse

Pages multiples : La saga Harry Potter joue un rôle clé dans l’intrigue du livre. Pour éviter de spoiler, nous ne mentionnerons que le fait qu’une personne se voit révéler le titre du dernier Harry Potter avant sa sortie (voyage dans le temps oblige) et s’exclame que sa fille donnerait sans doute beaucoup pour savoir ça.

Tortues à l’infini

De John Green. Trad. Catherine Gibert. Éditions Gallimard Jeunesse

Page 137 : en consultant les guides des universités américaines et constatant que certaines coûtes plusieurs centaines de milliers de dollars par an, Aza se demande si les étudiants vivent dans un château et sont servis par des elfes de maisons pour ce prix là.

Page 165 : Aza suggère que formuler certaines pensées pourrait être dangereux, comme de prononcer le nom de Voldemort.

Les tribulations d’Esther Parmentier

De Maëlle Desard. Éditions Rageot

Page 134 : « Quand les goules découvriront le pot aux roses, leur vengeance serait terrible. Comment diable m’étais-je fourrée dans cette situation ? Une sorcière de catégorie deux, une fichue Cracmol incapable de mettre les pieds à Poudlard qui se retrouvait à incarner le rôle d’une goule toute-puissante, inspirant des mouvements révolutionnaires ? »
(Merci Alice Prince)

unOrdinary

De Uru-Chan. Webtoon

Épisode 234 : John est de retour à l’école. Isen et Blyke sont au téléphone et Isen croise John et ce cache.
Isen : Oh Merde… Oh, oh. Il est revenu…
Blyke : Qui ça ?
Isen : Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom.

Le Trône de fer, tome 11 : Les sables de Dorne

De George R. R. Martin. Trad. Jean Sola. Éditions Pygmalion

« Ser Robin Le Pottier est l’un des chevaliers de l’armée du roi Renly Baratheon à Hautjardin. Il y participe aux paris sur la perte de la virginité de lady Brienne de Torth avant qu’ils ne soient interrompus par lord Randyll Tarly. Il prend ensuite part à la mêlée de Pont-l’Amer, lors de laquelle il est blessé par Brienne qui lui laisse une cicatrice en souvenir » (Merci à la Garde de Nuit !)

W.A.R.P : L’assassin malgré lui

De Eoin Colfer. Trad. Jean-François Ménard. Éditions Gallimard Jeunesse

Page 124 : « Et Dieu bénisse Harry Potter, c’est tout ce que j’ai à dire. Sans lui, Londres aurait été ravagée par les forces du mal. »

Wonder

De R.J. Palacio. Trad. Juliette LÊ. Éditions Pocket Jeunesse

Page 22 : « Quand je lui ai appris que tu as lu Harry Potter à l’âge de six ans, il était sidéré… »

Page 99 : « En classe, on a tous parlé de nos déguisement. Charlotte serait Hermione de Harry Potter… »

The world’s worst parents

De David Walliams. Éditions HarperCollins

Page 51 : Belinda Brag dit de sa fille qu’elle a traduit « tous les Harry Potter en chinois, puis les a retraduit en anglais. »

Zombie Business

De Jesse Petersen. Trad. Pierre Pevel. Éditions Milady

Page 133 :
« – Attends. Est-ce que tu suggères qu’on passe la nuit dans le Mystérieux Laboratoire du Professeur Bizarro ?
Je souris.
– On dirait le titre d’un Harry Potter. »


ROMANS (références incomplètes)

Charlie+Charlotte

De Shannon Lee Alexander. Trad. Noémie Saint Gal. Éditions Pocket Jeunesse

Page non référencée : « Il parle du nouveau prof de littérature. À Brighton, ils défilent comme les profs de Défense contre les forces du mal à Poudlard. »
(Merci Aria K.)

Comment (bien) rater ses vacances

De Anne Percin, éditions du Rouergue

Page non référencée : « Au fond du hall d’entrée, une porte donne sur le jardin. Juste avant, sous l’escalier, se trouve une petite pièce sans fenêtre au plafond en pente, que j’ai toujours appelée la chambre d’Harry. »

Devil City

De Jana Oliver, Trad. Nenad Savic. Éditions Castelmore

Page non référencée : le personnage principal est fan de Harry Potter. (Merci Géraldine.)

Graine de sorcière

De Margaret Atwood, Trad. Michèle Albaret-Maatsch. Éditions Robert Laffont

Page non référencée :
« – Qu’est ce qu’il y a dans ce sac ? Z’avez joué au trappeur, monsieur Duc ?
– Ce n’est que mon costume, répond Felix. Ma tenue magique. Mon bâton magique.
– Comme dans Harry Potter, remarque Dylan. Cool. »

La Haine qu’on donne

De Angie Thomas. Trad. Nathalie Bru. Editions Nathan

L’héroïne du livre, Starr, est une grande fan et cite plusieurs fois la saga. (Merci Miranda)

Journal d’Aurore : Jamais contente

De Marie Desplechi. Éditions École des loisirs

Page non référencée : « Tous les gnomes de la planète comptent leurs sous. Le plus grand sorcier de tous les temps va passer pour sa quête annuelle. J’ai nommé Harry Potter, le type qui transforme le papier en or massif. […] ».

Moi, Simon 16 ans, homo sapiens

De Becky Albertalli. Trad. Mathilde Tamae-Bouhon. Éditions Hachette Jeunesse

Page non référencée : « Harry Potter et Drago Malefoy qui s’envoyaient en l’air d’un millier de façons différentes dans tous les placards à balais de Poudlard. Je choisissais les mieux rédigés et passais des nuits entières à lire. Drôle de période. »
(Merci Lucie T.)

Queen Betsy : Vampire et célibataire

De Mary Janice Davidson. Trad. Cécile Tasson. Éditions Milady

Page non référencée : « L’interne qui s’occupait de moi sentait la coriandre et n’arrêtait pas de fredonner le thème d’Harry Potter et la Chambre des secrets. »

Re-vive l’Empereur !

De Romain Puertolas. Éditions Le Dilettante

Page non référencée :
 » – Bref, l’Etat islamique brûle tous les livres qui, à ses yeux, représentent la culture occidentale. Le dernier Harry Potter, par exemple.
– Harry Potter ?
– Oui, bon, le dernier n’est franchement pas terrible mais de là à le brûler… (Merci Rebecca M.)

La Tour sombre

De Romain Puertolas. Trad. Yves Sarda et Marie de Prémonville. Éditions J’ai Lu

Page non référencée : Les loups se battent avec des vifs d’or venant d’un univers parallèle.
(Merci Janathan P.)

Chapardeuse

De Rebecca Makkai. Trad. Samuel Todd. Éditions Gallimard

Page(s) et extrait(s) non référencés

Écoute battre mon cœur

De Nathalie Le Gendre. Éditions Flammarion

Page(s) et extrait(s) non référencés

Les Éveilleurs : Salicande

De Pauline Alphen. Éditions Hachette

Page(s) et extrait(s) non référencés

La Reine des lectrices

De Alan Bennett. Trad. Pierre Ménard. Éditions Denoël

Page(s) et extrait(s) non référencés


BANDES DÉSSINÉES & MANGAS

Bakuman

De Takeshi Obata & Tsugumi Ohba. Éditions Kana

Tome 4, Page 103 : « Zut…cette Kô Aoki fait mieux que ce que je croyais… C’est aussi bien monté qu’un Harry Potter… »

Chroniques birmanes

De Guy Delisle. Éditions Delcourt

Page non référencée : à propos de Aung San Suu Kyi ; « En fait, les birmans ne prononcent pas son nom. Ils préfèrent l’appeler plus simplement « la dame ». C’est comme pour Voldemort dans Harry Potter qu’on ne nomme jamais. »

Dossiers médicaux – Tome 2 : Docteur incognito, Mister Carabin

De Védécé. Éditions Hachette Comics

Page 29 : Védécé et Max passent un oral de médecine légal. Max met au défi Védécé de caser un mot défini lors de son oral, « Stéphanie de Monaco ». Quant à Max, il devra caser « Harry Potter ». Max sera recalé à son examen pour l’emploi de ce mot.

Dossiers médicaux – Tome 3 : Double calendrier

De Védécé. Éditions Hachette Comics

Page 68 : Védécé représente la répartition des spécialités pour les nouveaux internes comme une cérémonie de répartition à Poudlard. Posé sur la tête d’un interne, le choixpeau crie « Chirurgie ! ».
Ce dessin est également présent sur sa page Facebook.

Heartstopper – tome 2

De Alice Oseman. Éditions Hachette Romans

Nick avoue à Charlie s’être battu avec Harry.
Charlie : J’ai beau détester te voir blessé, Harry méritait VRAIMENT un bon coup de la face.
Nick : Ha ha ha ! T’es TELLEMENT Serpentard !
Charlie : Et toi t’es 100% Gryffondor.

À la fin de la BD, on peut retrouver des « cartes d’identité » des personnages sur lesquelles sont indiquées la maison a Poudlard de chacun.e d’entre elleux.

Les Contes du Korrigan, livre cinquième

De Erwan Le Breton. Éditions Soleil

Page 54 : allusion à Harry Potter et la chambre des secrets.

Le Donjon de Naheulbeuk

De Lang et Poinsot. Éditions Clair de Lune

Tome 4, page non référencée : les aventuriers rencontrent Harry et rien de ce qui suit n’est bon pour le Survivant.

La Ligue des gentlemen extraordinaires

De Alan Moore et Kevin O’Neill. Éditions USA

Tome 3 (Century 2009), pages multiples : Harry Potter est l’Antéchrist. Une scène de massacre dans une école magique, référence aux tueries américaines, a lieu dans un décor ressemblant à Poudlard. Le symbole de l’éclair est souvent repris et des références sont faites à Tom Riddle (Jedusor) et au Poudlard Express.

Noob

De Fournier, Cardona et Torta, éditions Soleil

Tome 1 :
Page 4, une des tombes porte l’inscription « Riddle » en référence au nom de famille de Tom Jedusor en anglais.
Page non référencée : Gaea négocie l’achat d’un retourneur de temps. (Merci Christelle La Fort)

Page 10, Gaea essaye d’acheter un retourneur de temps dans la forge d’Ardacos.

Tome 3 :
Page 18, on y voit le personnage de Mme McGoniania en référence au professeur McGonagall.
Page 27, lors du tournoi d’Olydri, Harry Potter est présent dans la file d’attente des inscriptions. (Merci Christelle La Fort)

Tome 13 :
Page 7, on voit une figurine de Harry Potter sur l’étagère de Max Middle.

Les Nombrils

De Dubuc et Delaf. Éditions Dupuis

Tome 1 : Jenny et Vicky font monter les enchères auprès des garçons du lycée pour savoir qui aura l’honneur de les inviter à Noël. Sauf que c’est Murphy « le dépressif » qui remporte la victoire en leur offrant des places de concert sold out. Pour se dédouaner, elles cherchent à la bibliothèque « la formule pour disparaitre » dans un tome de Harry Potter.

One Piece

De Eiichirō Oda, Trad Sylvain Chollet. Éditions Glénat

Tome non référencé, page non référencée : le ‘samouraï’ veut se tuer mais dit qu’il n’y arrive pas, sans doute à cause du sacrifice de sa défunte mère. (Merci Martin)

Titeuf : A fond le slip

De Zep. Éditions Glénat

Page non référencée : Titeuf imagine, le temps d’une planche, ce qui se passerait s’il étudiait à Poudlard.

Zombillenium

D’Arthur de Pins, éditions Dupuis

Tome 2, page non référencée : Gretchen raconte ses études de sorcière. (Merci Mariko)

Motion Picture Comics

De Josh Edelglass

Trois séries de strip basées sur Le Prince de Sang-Mêlé, Les Reliques de la Mort – Part1 et Les Reliques de la Mort – Part2 projettent un jeune garçon et son robot au cœur des films pour une parodie de la saga.


Merci aux personnes et pages qui ont contribué à la création de cette liste : Lire une passion, MedievalFairy Creation, Le monde des livres, Iluze, Claire, De Book à oreille, Mon repaire littéraire, Élixir de livres, Siham, Bouquinons, Stéphanie, Risaa, Elisabeth, Jonathan, Karine, Virginia87, Haendel, Ollie, Marion JB, Mypianocanta, Kitomy, Thalyssa, Alexis, Bibliothecula, Catherine, Laetitia, Kim, Bouquinons, Pauline, Chloé, Cœur de libraire, Ennairod, Welden, Lau1307, Editions Macadam, Lily Luna, Jeni Kat, Jehanne…

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS