Logo Gazette du Sorcier
menu fermer

La Gazette Logo du Sorcier

L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !

Accueil / À lire absolument / J.K. Rowling n’a jamais visité « la librairie qui a inspiré Harry Potter »

J.K. Rowling n’a jamais visité « la librairie qui a inspiré Harry Potter »

J.K. Rowling a affirmé hier sur Twitter n’avoir jamais visité la libraire Lello (Porto, Portugal), présentée par de nombreux médias (et la librairie elle-même) comme l’inspiration de Fleury et Bott (ou de la bibliothèque de Poudlard).

Cette superbe librairie, avec ses escaliers arrondis et ses livres jusqu’au plafond a fait rêver de nombreux fans. Cependant, elle s’ajoute aujourd’hui à la liste des lieux touristiques qui mentent ou déforment la réalité concernant leur affiliation avec la saga Harry Potter.

Je ne me suis jamais rendue dans cette librairie de Porto. Je ne savais pas qu’elle existait ! Elle est magnifique, et j’aurais aimé m’y rendre, mais elle n’est aucunement liée à Poudlard !

Prétendre à un lien avec la saga Harry Potter permet à ces lieux d’attirer des touristes, et de leur vendre des souvenirs. Quitte à visiter « la librairie Harry Potter » au Portugal, vous achèterez bien un petit objet Harry Potter pour marquer le coup, non ? La librairie faisant également payer 5€ l’entrée, pour capitaliser sur les curieux.

La livraria Lello a par ailleurs tout fait pour renforcer ce lien avec la saga d’autres façons. Par exemple en organisant une soirée de lancement mondiale d’un livre dérivé en septembre dernier, en faisant un appel d’offre pour acquérir une première édition de la saga au prix de 70 000€ et en mettant les tomes de la saga particulièrement en avant.

Ce n’est pas la première fois que l’autrice dénonce de tels lieux faussement liés à son univers. En janvier 2018, un pub de la ville d’Exeter (ou Rowling a étudié) était déjà la cible d’une remarque similaire. Selon certains il aurait inspiré le Chaudron Baveur ; selon l’autrice, elle ne s’y est jamais rendue.

Nouvelle preuve, s’il en fallait, que certains médias se jetteront sur n’importe quelle affirmation pour faire le buzz. Restez vigilants, et ne tombez pas dans le panneau !

Les lieux de rédaction dévoilés

J.K. Rowling répondait, à l’origine, à un tweet concernant le Elephant House Café, à Edimbourg. Ce café devenu très touristique affirme sur sa devanture être « le lieu de naissance de Harry Potter« . Connu des fans pour ses toilettes couvertes de graffitis laissés en hommage à la saga, il ne fait aucun doute que l’autrice s’y est réfugiée pour écrire des chapitres de la saga. Il y a des photos qui le prouvent.

Cependant, Rowling a souligné que ce n’était pas le seul café où elle écrivait, et que le terme de lieu de naissance était un peu exagéré : « J’écrivais Harry Potter depuis des années avant de mettre les pieds dans ce café. Mais j’y ai écrit, donc je laisse passer !« 

Notez qu’elle a plus régulièrement écrit au Nicholson’s, comme nous l’avons expliqué il y a des années de cela. L’autrice confirme, toujours sur Twitter :

C’est vrai ! J’écrivais tout le temps au Nicolsons [sic]. Un jour, j’y ai écrit un chapitre entier, d’une traite, que j’ai à peine dû modifier par la suite. On se souvient de ce genre de chose.

Enfin, elle a malgré tout confirmé une adresse à Porto : le Majestic Cafe. Elle a qualifié le lieu de « plus beau café où elle ait jamais écrit ».

Premiers chapitres et invention du quidditch

L’autrice a ajouté avoir rédigé le passage chez Ollivanders au pied d’un arbre. Cette anecdote était déjà connue, puisque le parc de Gerrard’s Cross figure depuis des années sur la Pottercarte. Nous pouvons désormais pointer l’arbre précis, selon ses souvenirs.

Elle a également indiqué avoir écrit ses tous premiers brouillons de la saga dans un appartement de Clapham Junction, au-dessus de ce qui était à l’époque un magasin d’équipements sportifs. C’est donc, selon elle, à Clapham que se trouve le vrai « lieu de naissance de la saga », même si l’idée lui est venue, comme beaucoup le savent, dans un train reliant Manchester à Londres.
MàJ 24/05 : La rue Severus, située non loin devant laquelle elle passait quotidiennement, lui aurait inconsciemment donné le nom du professeur de potion de Poudlard.

C’est d’ailleurs dans la grande banlieue de Manchester qu’elle a inventé le quidditch, après une nuit à l’hôtel Bourneville. Coïncidence ou pas, l’hôtel se trouve précisément dans la ville de Didsbury. Les experts reconnaîtront ce nom comme étant celui de Dudley dans les premier brouillons de l’autrice.

Pour conclure, elle rappelle avoir écrit au Balmoral à Edimbourg. C’est là qu’elle a achevé la rédaction du tome 7. Elle nie cependant tout lien entre les vieilles écoles de la ville et Poudlard, qui a été créé « longtemps avant » qu’elle découvre les collèges de la capitales écossaise :

Je m’amuse toujours à l’idée que Poudlard soit inspiré de lieux magnifiques que j’aurais visités ou vus ; c’est tellement loin de la vérité.

Inspiration des livres, ou des films ?

Dans le brouhaha des tweets, plusieurs fans ont dégainé l’anecdote de « The Shambles », à York. Cette vielle rue médiévale aux façades biscornues a souvent été présentée comme inspiration du Chemin de Traverse. Plusieurs magasins en ont fait leur beurre en installant des boutiques 100% Harry Potter (on vous parle de pompe à fric).

Bien entendu, l’autrice a, là aussi, contredit la légende urbaine, au risque de s’attirer l’ire des commerçants.

Cependant, il faut noter une chose : ce cas particulier montre la confusion entre l’inspiration des livres et celle des films. En effet, il est tout à fait possible que The Shambles ait été la cible d’un repérage par l’équipe des films pour servir de décor (ou d’inspiration au décor) du Chemin de Traverse. C’est un processus classique.

L’équipe a tourné plusieurs jours dans les environs de York (Alnwick Castle, Goathland Train Station) et pourrait avoir envisagé de rester plus longtemps sur York pour y tourner les scènes du Chemin de Traverse, avant de prendre la décision d’un décor construit de toutes pièces en studio.

Ne pas être l’inspiration des livres n’empêche pas d’être une (possible) inspiration des films. Il sera beaucoup plus compliqué de démentir ces rumeurs : les profiteurs ont donc encore de beaux jours devant eux.

Vous voulez vous rendre sur des lieux liés à Harry Potter ?

Pour ne pas se faire avoir, consultez la Pottercarte, nous la mettons à jour régulièrement avec des informations sourcées et aussi précises que possible.

Méfiez-vous des titre racoleurs et sensationnalistes : la désinformation est rampante, le marketing aussi. Il y a beaucoup de monde qui cherche à capitaliser sur le fandom.

Certains guides à Edimbourg iront jusqu’à vous indiquer le parcmètre que Rowling utilisait régulièrement pendant qu’elle rédigeait la saga. Et l’autrice de signaler qu’elle ne sait pas conduire !

Pour aller plus loin, ou pour se rafraîchir la mémoire :
Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS