Logo Gazette du Sorcier
menu fermer
La Gazette Logo du Sorcier
L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !
Accueil / Les grands articles de la Gazette / Opinions, analyses / Qui pour illustrer Harry Potter après Jim Kay ?

Qui pour illustrer Harry Potter après Jim Kay ?

Jim Kay a récemment annoncé qu’il arrêtait l’illustration des Harry Potter, après la parution ce mois-ci du cinquième tome.

Lorsque j’ai été appelé en 2013, avec la proposition d’un travail d’illustrateur, je n’aurais pas pu imaginer l’impact sur ma vie. Je suis extrêmement chanceux […] Après dix ans à travailler avec Bloomsbury, c’est avec une profonde tristesse que je dois me retirer du projet Harry Potter.

Jim Kay

L’immense travail que représente chaque livre est devenu au fil des années ingérable pour Jim Kay. Il a raisonnablement décidé de passer le flambeau. La beauté de ses illustrations, son travail minutieux, ses clins d’œil à l’univers, sont très appréciés des lecteurs. Il ne sera pas facile de se hisser à la hauteur de son œuvre. Alors qui Bloomsbury choisira pour illustrer les sixième et septième tome ? Explorons quelques pistes (plus ou moins) plausibles.

Neil Packer, le bras droit

La participation de Neil Packer à l’illustration de L’Ordre du Phénix pourrait avoir pour but de soulager Jim Kay, mais aussi d’introduire au grand public le futur illustrateur de la saga.

D’après Bloomsbury, Neil Parker était un artiste « invité » sur le livre. Il s’est chargé des « illustrations secondaires« . D’accord, mais on lui doit quand même un quart des dessins du livre, et quelques illustrations importantes comme celles du Ministère de la magie et du cours de Divination de Firenze.

Illustration de Neil Packer dans L’Ordre du phénix

Critique – Harry Potter et l’Ordre du phénix illustré par Jim Kay

Rappelons aussi que Neil Packer est un grand ami de Jim Kay qui a déclaré à son sujet « Il est parfait pour Potter ». Or on peut penser que l’avis de Jim Kay pèsera dans le choix de Bloomsbury.

Neil Packer est connu pour son illustration de L’Iliade et l’Odyssée par Gillian Cross. Il a plus récemment publié One of a Kind, un livre de non fiction pour enfants où un garçon découvre la catégorisation des objets et la classification des animaux. Parker semblerait à l’aise pour poursuivre les planches anatomiques de Jim Kay… mais son style ne se prête pas particulièrement à illustrer l’intégralité d’un tome, et l’illustrateur ne semble pas pressé de remplacer son ami.

Dessin de One of a Kind par Neil Packer

Alan Lee, pour la patte « fantasy »

Le nom d’Alan Lee est indissociable de la saga de la Terre du Milieu. Depuis le début des années 1990 il a travaillé sur une vingtaine de livres de Tolkien ou tirés de son œuvre comme la trilogie réalisée par Peter Jackson. Ce mois-ci d’ailleurs, une nouvelle édition des Contes et légendes inachevés qu’il a illustrée est sortie en librairie.

Les univers de Harry Potter et du Seigneur des anneaux ne sont pas les mêmes bien sûr. Mais ils ont quand même certains traits communs, ce qui renforce la candidature d’Alan Lee. On peut en outre penser que son style à la fois réaliste et romantique respecterait la patte de Jim Kay.

Le dragon Smaug de Lee rappelle les dragons de La Coupe de feu illustré par Jim Kay

Ian Miller, pour le trait sombre et inquiétant

Ian Miller est un illustrateur qui a beaucoup inspiré Jim Kay, comme nous l’analysions dans un article. Son dessin très sombre et ses couleurs inquiétantes correspondraient à l’ambiance des derniers tomes. Pas sûr en revanche que son style gothique convienne à l’univers.

Ian Miller a inspiré le travail de Jim Kay

Et puis, soyons réalistes, il est peu probable que Ian Miller, 76 ans, s’investirait dans un tel travail, sur plusieurs années. Il est d’ailleurs difficile de savoir s’il mène encore des projets de livres. Son site semble indiquer qu’il dessine des œuvres uniques.

Emily Gravett, pour le sens du détail

Emily Gravett est une illustratrice de littérature jeunesse, très inspirée par la nature et le monde animal en particulier. En 2020, elles est choisie pour illustrer Le Quidditch à travers les âges.

Son travail ne manque pas de points communs avec Jim Kay. Comme lui, elle fabrique parfois elle-même les objets qu’elle dessine. Elle a ainsi bricolé un balai de course avec le bois de son jardin au Pays de Galles, ou encore cousu une peluche de farfadet, mascotte du club des Crécerelles de Kenmare.

Emily Gravett tenant son édition illustrée du Quidditch à travers les âges

Comme Jim Kay, elle saurait sans aucun doute brillamment mettre en avant des éléments anecdotiques de la narration. Comme elle a su le faire par exemple avec les emblèmes des équipes de Quidditch britanniques, très détaillés. A noter qu’elle les a dessinés à partir de vrais modèles en laine cardée.

Ecussons des équipes de quidditch dans Le Quidditch à Travers les âges illustré par Emily Gravett, chez Bloomsbury et Gallimard Jeunesse
Les écussons des équipes de Quidditch par Emily Gravett

La patte caractéristique de Chris Riddell

Lui non plus n’est pas étranger à l’univers de Harry Potter, et ce n’est pas parce que son nom de famille s’approche de celui de Voldemort en anglais (Riddle). Chris Riddell a, en effet, illustré Les Contes de Beedle le Barde, dans une édition sortie uniquement au Royaume-Uni.

Les Contes de Beedle le Barde - Couverture UK Chris Riddell

L’artiste est également connu pour ses illustration des Chroniques du bout du monde, des Chroniques du Marais qui pue (co-écriture avec Paul Stewart), de Ragoût de Pirate ou Coraline (Neil Gaiman). Son travail fourmille de détails, en noir et blancs ou en couleur, et oscille très facilement entre la légèreté et l’horreur comme le prouvent les illustrations suivantes (Les contes de Beedle le Barde et Les Voyages de Gulliver). Cette polyvalence conviendrait parfaitement aux derniers tomes de la saga.

Néanmoins, Bloomsbury semble chercher à collaborer avec des illustrateurs distincts pour ses différents projets. Ils ne rappelleront sans doute pas un illustrateur d’un livre de la Bibliothèque de Poudlard pour travailler sur la saga. Le style de Chris Riddell pourrait également manquer de réalisme pas certains aspects, et trop associé à d’autres œuvres.

Chris Wormell, à la croisée des mondes

Encore un Chris ! Moins polyvalent dans ses techniques que Jim Kay, Chris Wormell est actuellement à la manœuvre pour l’intégralité des illustrations des livres A la croisée des mondes. Il réalise les couvertures des rééditions de ce classique de la littérature jeunesse, ainsi que de celles la nouvelle Trilogie de la Poussière, qui prolonge l’aventure.

Mais, surtout, il a récemment relevé le défi d’illustrer les trois premiers tomes de la saga de Philip Pullman. Ses dessins, à la fois sombres et colorés, subliment à merveille cette aventure dans toute sa complexité, parfois terrifiante et parfois poétique.

L’artiste a récemment achevé l’édition illustré du troisième tome, Le Miroir d’Ambre (sorti uniquement en anglais), et a ainsi finit la trilogie… autant dire qu’il pourrait se lancer dans un nouveau projet d’envergure !

***

Et vous, quel serait votre illustrateur.trices favori pour succéder à Jim Kay ?

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS