Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Ces mythes Harry Potter auxquels il faut mettre fin

6 juin 2015

La merveille qu’est internet permet aux fans de partager de nombreuses théories, des interprétations, des réflexions... Certaines sont basées sur des faits et sont solidement ancrées dans la réalité de l’univers, d’autres sont de véritables mythes qui peuvent avoir, ou non, une morale et des implications profondes.

Ils n’en demeurent pas moins des mythes ; des fruits de l’imagination de fans qui se disent “ce ne serait pas trop cool/triste/dingue si X était vrai ?!” Et quand, miracle d’internet, un fan trouve l’idée géniale et se met à la diffuser comme si c’était un fait, affirmant parfois même que J.K. Rowling l’a confirmé, ça devient bien vite un problème pour les fans crédules qui se mettent à croire qu’il s’agit d’informations appartenant au canon.

Alors, allons-y, détruisons gaiement les mythes les plus communément diffusés sur la toile !

Lily était enceinte

Cette légende veut que Lily ait été enceinte d’un deuxième enfant au moment de sa mort et que, pire encore, elle avait convaincu James de faire la paix avec Rogue ! Vous n’en avez pas encore assez ? Rogue allait être le parrain de l’enfant ! ... Tragique, mouchoirs, tout ça...

Sauf que ceux qui affirment que cette info vient de J.K. Rowling prennent leur amour du tragique pour une réalité. Il n’y a pas la moindre suggestion du genre dans les interviews ou les brouillons de l’auteur.

Il est possible que l’origine de cette légende soit à trouver dans la TLF et les nombreuses spéculations quant à la relation entre Lily et Rogue qui existaient avant la sortie du tome 7 ; même si l’origine et la date d’apparition de ce mythe sont inconnues.

Le serpent du Zoo est Nagini

Lorsque Harry libère le serpent du Zoo de Londres dans le tome 1, c’est en fait Nagini qu’il laisse s’échapper. Ou pas.

Au zoo, Harry libère un boa constricteur, un animal qui a les écailles brunes, alors que Nagini a des écailles vertes. De plus, les boas constricteurs n’ont pas de venin : ils tuent leurs victimes en les broyant, (d’où leur nom) tandis que Nagini a un venin extrêmement puissant (que Queudver trait d’ailleurs pour nourrir Voldemort, puisque les serpents ne produisent pas de lait). Ce ne sont donc pas les mêmes serpents.

Un acteur qui a bien grandi

Selon certains, l’acteur qui joue Harry bébé dans L’école des sorciers est celui qui joue le plus jeune fils de Harry dans l’épilogue.

Si c’était le cas, il faudrait se demander lequel et pourquoi ils auraient changé de nom. Ce sont des triplés qui incarnent Harry dans le premier film (les Saunders) qui, pour l’anecdote, sont deux garçons et une fille : oui, Harry a été joué par une fille. Dans Les reliques de la mort, partie 2, c’est Arthur Bowen qui incarnait Albus Potter ; il était déjà passé sur le tournage du Prince de sang-mêlé comme figurant dans une scène dématérialisée à l’orphelinat de Tom Jedusor.

Cette légende vient du fait que le(s) bébé(s) du premier film auraient eu l’âge parfait pour incarner le plus jeune des Potter, vu la sortie des films à 10 ans d’intervalle, et de l’apparition non-créditée de Arthur Bowen dans un film de la saga avant RDM-2 ; mais c’est un mélange de faits sans rapports.

Drago était amoureux de Hermione

La fanfiction est votre amie. Cette légende vient sans doute d’une interprétation douteuse d’interviews des acteurs et d’un titre qui aurait une nouvelle fois fait l’amalgame entre Emma Watson/Hermione et Tom Felton/Drago. En effet, Emma Watson a avoué avoir été “un peu amoureuse” de Tom Felton ; facile d’en faire un tremplin pour les fans du Dramione.

Certains affirment également le tenir de la bouche de l’auteur, mais aucune interview ou conférence de presse ne contient de tels propos.

Un rôle pour Evanna

J.K. Rowling avait promis à Evanna Lynch qu’elle aurait un rôle dans Harry Potter si elle arrivait à combattre son anorexie... une belle exagération.

Oui, Evanna Lynch était anorexique. Oui, elle entretenait une correspondance avec J.K. Rowling car les livres lui servaient de soutien moral. Oui, Evanna avait avoué à Rowling qu’elle aimerait un rôle dans les films, comme des milliers d’autres fans... mais, la seule chose que Rowling lui avait dit à ce sujet, c’est qu’il fallait qu’elle soit en bonne santé pour pouvoir accomplir ce rêve : une vérité qui s’applique à tous et n’était pas une promesse.

Enfin, Evanna avait déjà obtenu le rôle lorsque J.K. Rowling a appris qu’elle avait passé l’audition. Et on sait que l’actrice s’est imposée grâce à sa motivation extrême, qui l’a même poussée à réaliser certains de ses propres accessoires pour les films.

A.S. Potter est un Serpentard

Ne m’obligez pas à écrire son nom en entier, vous savez de qui on parle. Toujours est-il que la maison du benjamin des Potter n’a jamais été confirmée officiellement. Cette histoire appartient au fanon. Enfin, jusqu’à nouvel ordre.

Il existe une suite officielle (autre que Cursed Child)

Comme nous l’a fait remarquer un lecteur, le mythe précédent est sans doute renforcé par la croyance populaire qui veut qu’il existe une suite de romans officielle à la saga dans laquelle Albus Potter est bien à Serpentard.

En réalité, cette suite, dont on ne citera pas le titre, n’est rien de plus qu’une fanfiction autour de laquelle une communication très efficace a été établie. Pour rappel, toutes les fanfictions sont autorisées par J.K. Rowling, du moment qu’elles ne génèrent pas de l’argent.

Cet auteur a créé un site internet sur lequel il permet de télécharger sa fanfiction, mais à côté de laquelle il est possible d’acheter d’autres récits qu’il a rédigé. C’est donc remonté jusqu’aux avocats de la saga qui se sont penchés sur le cas, pensant que quelqu’un s’enrichissait en profitant de l’univers d’Harry Potter... quand ils ont finalement conclu qu’il n’y avait rien d’illégal puisque la fanfiction était disponible gratuitement, ils ont autorisé la poursuite des opérations : ce que l’auteur à habilement présenté comme une validation de son travail par J.K. !

Au fond, les avocats de Harry Potter n’ont pas validé le contenu, juste le droit d’écrire de la fanfiction et de la diffuser gratuitement... comme toute autre fanfiction ! Ce récit n’a donc rien d’une suite officielle.

“Harry Potter et l’Enfant maudit” n’est pas canon car pas écrit par J.K.

Une légende bien “pratique” pour ceux qui veulent oublier le scénario de la pièce de théâtre mais refusent l’idée que J.K. Rowling puisse produire quoi que ce soit de mauvais, ne maîtrisent pas aussi bien son univers que les fans ou que ce qu’elle produit n’est pas automatiquement canon.

Pourtant, c’est bien faux de penser que son rôle s’est résumé à “approuver” le texte : elle a créé l’histoire, édité les contributions de John Tiffany et Jack Thorne, participé aux discussions... Comme le dit la couverture du texte BASED ON A NEW ORIGINAL STORY BY J.K. ROWLING. Seuls les dialogues ne sont pas directement écrits par Jo, seulement édités et approuvés ; mais est-ce réellement important ? Changer les dialogues ne changera rien à l’histoire : la manière dont Harry dit qu’il a peur de pigeons ne changera pas le fait que, selon la pièce, il a peur de pigeons.

Si J.K. n’a pas écrit les dialogues de la pièce, elle l’a quand même créée ; si la pièce n’est pas canon, c’est simplement parce qu’elle ne respecte pas l’univers. L’implication ou non de Jo n’a rien à voir là-dedans.

Le retourneur de temps peut sauver les morts

Bien qu’il semble que même J.K. Rowling y croit, il fallait que cette légende figure ici, vu qu’elle est régulièrement présentée comme l’une des plus grosse failles de la saga.

Le pourquoi cette croyance est fausse serait beaucoup trop long à expliquer ici, vous pouvez donc vous contenter d’arrêter de croire que le retourneur de temps permet de changer le cours des évènements. Sinon, on vous invite à lire notre article détaillé sur le sujet, les conversations complètes ICI ou , voire même certaines de CELLES-CI, si vous voulez comprendre le pourquoi du comment. Et pour les plus anglophiles, ce magnifique essai sur les différentes temporalités possible en littérature et laquelle s’applique à Harry Potter.

Il y a un Ronflak Cornu au WWoHP Orlando

Les fans de Luna Lovegood et d’Evanna Lynch voudraient vraiment y croire. Nous aussi, on y a cru. Cependant, des recherches plus approfondies ont démontré qu’il s’agissait en fait d’un grapcorn : décrit comme un animal à la peau grise-violette, doté d’un dos bossu et de deux cornes.

Pourtant, la plupart des fans continuent à affirmer qu’il s’agit d’un Ronflak, une légende régulièrement reprise dans les articles sur les secrets du parc. A croire que personne n’ose remettre en doute les paroles d’Evanna et ne prend la peine de vérifier l’information.

Nouveau fantôme de Gryffondor

Selon une jolie légende, la tête de Nick Quasi-sans-tête se serait détachées pendant la bataille de Poudlard, lui permettant de rejoindre le Club des Chasseurs sans Tête et de quitter par la même occasion son poste de fantôme de Gryffondor (parce qu’il ne peut pas faire les deux, hein...). Il aurait alors été remplacé par le fantôme de celui que le texte sous-entend être Fred Weasley.

Évidemment, cette histoire ne tient pas la route. Premièrement, Nick n’a pas pu perdre sa tête pendant la bataille. Deuxièmement, l’idée que Fred soit revenu sous forme de fantôme impliquerait qu’il ait eu “peur de continuer” ; une idée bien ridicule et irrespectueuse. Et, comme pour tous les mythes, aucune source n’est fournie : l’histoire est simplement issue de l’imagination d’un fan.

Harry survit grâce aux reliques de la mort

Ce mythe est du à la complexité de la fin de la saga et, sans doute, à l’âge auquel beaucoup ont lu ce livre : un âge auquel ils auraient pris la légende des reliques au sens littéral sans s’apercevoir de sa dimension symbolique. On explique tout ça ICI. Même si les reliques donnent leur titre au livre, elle n’ont en fait aucun pouvoir réel une fois rassemblée ; elle ne sont en aucun cas source d’immortalité ou un moyen permettant à Harry d’échapper à la mort.

Mentions honorables

- Radcliffe était saoul en permanence sur le tournage de certains films : exagération.
- J.K. Rowling avait le contrôle absolu sur les scripts : elle n’était que consultante.
- J.K. Rowling est une poufsouffle : elle est à Gryffondor.
- J.K. Rowling a eu l’idée du film Les Animaux Fantastiques : les producteurs de Warner Bros. l’ont approchée en disant “nous voulons créer un faux documentaires sur les animaux fantastiques” et Rowling a répondu “j’aime l’idée, si je vous proposait une histoire originale centrée sur Norbert Dragonneau ?”. Ce n’est donc pas elle qui a voulu ressusciter l’univers, à la base, mais elle a été séduite par l’idée.
- Voldemort ne pouvait pas aimer parce qu’il est le fruit d’un philtre d’amour : il est incapable d’aimer parce qu’il a été élevé sans amour, il y a une nuance.
- Alan Rickman a déclaré “Je lirai encore HP à ma famille à l’âge de 80 ans, et quand ils diront ’Après tout ce temps ?’ je répondrai ’Always’.” ... sauf qu’il ne l’a jamais dit.

PS :

Rappel, il s’agit ici de mythe et non de théories ; il y a des théories comme Ronbledore qui circulent, mais personne ne les présentent comme des faits avérés.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :