Logo Gazette du Sorcier
menu fermer

La Gazette Logo du Sorcier

L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !

Accueil / Les grands articles de la Gazette / Actualités Sorcières / Parc-au-Lard, le parc d’attractions magique en Écosse : bilan d’une réussite

Parc-au-Lard, le parc d’attractions magique en Écosse : bilan d’une réussite

Cet article est une Actualité Sorcière. Elle est inspirée de faits réels, d’éléments tirés à droite et à gauche, mais n’est pas l’annonce d’un nouveau parc d’attractions Harry Potter en Écosse.

Depuis le premier septembre dernier, les élèves sont de retour à Poudlard pour reprendre leur cursus magique. Mais vous êtes vous déjà demandé à quoi ressemblait l’école durant les vacances d’été ? Pour la première fois depuis sa création, la célèbre école de magie écossaise n’a pas fermé ses portes à la fin du mois de juin !

Dans des circonstances exceptionnelles, entre la crise sanitaire du coronargole et un déficit économique de plus en plus lourd, le directeur actuel de l’école Poudlard n’a pas eu d’autres choix que de se réinventer.

Les charges du château sont de plus en plus élevées. Depuis la levée partielle du secret magique en 1997 lors de la parution des romans à succès Harry Potter, les taxes de Grande-Bretagne s’applique également au domaine ! Avec des centaines d’années de loyer impayé, l’eau courante et la gratuité de l’enseignement sorcier, les caisses étaient vides !

Marco Deforme, directeur de Poudlard

Exploiter l’espace toute l’année

C’est donc dans le but de renflouer les gallions du château que Parc-au-Lard a ouvert ses portes durant l’été. Le but étant d’exploiter le domaine même durant la période de fermeture estivale. Le parc d’attractions était ainsi ouvert à tous, sorciers comme moldus, jusqu’au 31 août inclus.

Dessin conceptuel de l'attraction "Le Vol de l'Hypogriffe"

Le billet d’entrée au tarif fixe de 3 mornilles et 7 noises donnait accès à l’ensemble des prestations durant la journée complète, de 7h à 18h. Un prix très abordable qui a convaincu de nombreuses familles de se rendre sur place pour occuper les plus jeunes.

Au-delà des jeunes sorciers, notre principale problématique était d’attirer les moldus pour financer l’école. Nous avons travaillé dur pour lever temporairement les sortilèges de protection du château. Nous avions même ouvert un bureau de change spécifique sur place ! Une équipe de gobelins grassement payés y échangeaient livres sterling, euros et dollars contre de la monnaie sorcière.

Marco Deforme

Des attractions à sensations

Notre coup de cœur est sans conteste le Saule Cogneur. Accroché à 15 mètres d’altitude sur une branche, l’arbre commence à s’agiter comme s’il voulait vous tuer. Sensations fortes garanties ! Toboggan géant dans les égouts du château jusqu’à la Chambre des Secrets ; jeu de massacre à travers les fantômes ; ou même vol à dos d’hippogriffe autour des toits de l’école ; il y en avait pour tous les goûts.

Le jeune public n’était pas en reste, avec des attractions spécialement conçues pour lui. Après un tour à dos de veracrasses géants des plus ennuyeux, direction la salle de Divination. La professeur encore en place, Sibylle Trelawney, proposait une lecture de notre avenir dans ses tasses de thé. Les spectacles étaient également au rendez-vous : affrontement face à un Magyar-à-Pointes, match de quidditch et même matérialisation de votre Épouvantard !

Magyar à pointes plus dangereux de tous les dragons. Il ressemble à un gros lézard.

Il fallait réellement que chaque membre de l’école joue le jeu pour proposer une journée magique à nos visiteurs. J’ai été agréablement surpris de voir que les fantômes se sont, presque tous, prêtés au jeu de massacre.

Marco Deforme

Et il ne faut pas oublier Calamar-land, la partie aquatique du parc, située directement au milieu du Lac Noir. Attention, la branchiflore n’était pas fournie sur place, il ne fallait pas oublier son stock à la maison ! Tourbillon dans les tentacules du Calamar Géant, lutte en arène contre des strangulots et le parcours sous-marin trainé par les sirènes et les êtres de l’eau. Tout un programme !

Carte de voeux Palais de la petite sirène illustré par MinaLima

Et le secret magique dans tout ça ?

Les moldus, une fois délestés de leur argent, se sont tous vus oubliettés à la fin de la journée. La direction nous promet de s’être assurée de leur satisfaction avant de procéder à l’effacement de leur mémoire.

Certains reviennent dès le lendemain ! Je suis convaincu que leur inconscient en redemande.

Marco Deforme

Au milieu de la magie, des drames

Mais si le parc a fait beaucoup parlé de lui cet été, ce n’est pas tant pour les étoiles qu’il a mis dans les yeux de tous ses visiteurs. Fractures, noyades et autres déchirures ; le bilan-santé n’est pas glorieux !

L’infirmière en charge du service médical du château s’est exprimée face à notre journaliste. Elle a demandé à rester anonyme, nous l’appellerons donc Pompom pour plus de discrétion.

Ce sont des incapables ! Je n’ai jamais vu l’infirmerie de l’école aussi remplie, et pourtant j’ai connu plusieurs crises avec le jeune Potter et ses amis. Même durant l’année 1992 j’avais plus de lits disponibles ! Et les traitements, la direction pense peut-être qu’ils sont gratuits ? Un minimum de sécurité aurait largement réduit les frais.

Oh, évidemment, je ne m’en fais pas pour la santé de mes patients, je suis capable de tout soigner. Mais, entre-nous, je vous le dis : la prochaine fois, il y aura un mort !

Pompom, infirmière anonyme

Voilà un avertissement à faire froid dans le dos. Reste à savoir si Parc-au-Lard rouvrira ses portes l’été prochain, et, surtout, avec quelles nouvelles mesures de sécurité. Loin du bilan mortel de parcs moldus comme ActionPark, Poudlard peut compter sur une équipe médicale au sommet. Mais est-ce que le public suivra, au péril de sa propre vie ?

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS