Logo Gazette du Sorcier
menu fermer
La Gazette Logo du Sorcier
L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !
Accueil / Biographies de Harry Potter / Harry Potter et l'enfant maudit / Autour de la pièce / Bénéfices en baisse de 74% en 2021 pour la société qui adaptera la série Harry Potter

Bénéfices en baisse de 74% en 2021 pour la société qui adaptera la série Harry Potter

Quelques jours avant l’annonce d’une nouvelle adaptation des livres Harry Potter en série, la société « Brontë Film and TV« annonçait ses résultats sur la période mars 2021 – mars 2022. Si ce nom vous dit quelque chose, c’est sans doute que vous suivez très attentivement l’actualité de J.K. Rowling, où que vous l’avez lu dans les articles annonçant la venue d’une série Harry Potter en streaming.

En effet, même si la plupart l’ignore, Brontë Film and TV est une société de production appartenant à Rowling, à travers laquelle l’autrice adapte ses propres œuvres pour le petit écran. Les adaptations des livres de Robert Galbraith pour la BBC ? C’est Brontë Film and TV. De même pour l’adaptation de Une place à prendre. Cette société détient également Harry Potter Theatrical Productions, qui produit la pièce de théâtre L’Enfant maudit. Et c’est cette société qui produira la série Harry Potter.

Deux autres personnes sont impliquées dans cette société : Neil Blair, l’agent de Rowling, et Ruth Kenley-Letts, co-productrice de l’ensemble des série télévisées basées sur les romans de Rowling. Tous deux sont également crédités comme producteurs exécutifs de la futur série Harry Potter, au même titre que l’autrice.

L’impact du COVID en 2021 ?

Brontë Film and TV a donc publié ses résultats 2021 le 31 mars dernier, et les chiffres sont impressionnants… par leur chute ! Une baisse de 74% du bénéfice qui passe de £6.9M (Mars 2020 – Mars 2021) à £1.8M (Mars 2021 – Mars 2022) avant impôt. Son revenu, de £8,8M en 2022, a été divisé par deux par rapport à l’année précédente.

La rapport financier indique “une baisse de revenus issus des productions théâtrales, fermées pendant une longues période sur l’année en question à cause du COVID”. En effet, Harry Potter Theatrical Productions, la société de production de la pièce, a vu ses revenus chuter de 65%. Ils sont passés de £6.6M en 2021, à £3.5M in 2022, avec un bénéfice avant impôt chutant de 84% (£1,1M).

Une question se pose néanmoins… Les restrictions liées au COVID n’étaient-elles pas plus drastiques entre mars 2020 et mars 2021, qu’entre mars 2021 et mars 2022 ? La plupart des productions de l’Enfant Maudit ont rouvert à l’été 2021 (de manière parfois intermittente) alors qu’elles étaient fermées jusqu’alors.

Une série qui tombe à point nommé

Les perspectives ne semblaient pas radieuses pour Brontë Film and TV en 2023. Trois productions sur sept de Harry Potter et l’Enfant maudit ont, ou vont, plier bagages (Melbourne, San Francisco, Toronto). De son côté, l’audimat de la série Strike est en baisse au Royaume-Uni. La dernière saison a rassemblé moins de 6,9M de personnes en moyenne sur ses 4 épisodes, alors que les précédentes tournaient autour de 8M d’auditeurs. Les affaires n’étaient donc pas bonnes pour la société ces derniers mois.

La situation a-t-elle joué un rôle dans le feu vert pour la série Harry Potter ? Impossible de l’affirmer. Mais une chose est certaine : le timing de l’annonce était parfait pour rapidement effacer la publication de résultats décevants qui aurait pu affaiblir l’image d’un empire financier inébranlable.

Sources : The Independant, Mugglenet, Deadline

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS