Logo Gazette du Sorcier
menu fermer

La Gazette Logo du Sorcier

L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !

Accueil / Culture / PotterAfter / Suggestions de lecture pour Serpentard – PotterAfter

Suggestions de lecture pour Serpentard – PotterAfter

Dans notre rubrique PotterAfter, nous vous conseillons des livres pour fans de Harry Potter. Inspirées par une vidéo, nos rédactrices Salem et Drearan ont décidé de vous proposer une série d’article PotterAfter de recommandations de lecture en fonction de votre maison à Poudlard !

Dans cet article nous n’allons pas vous proposer un manuel pour vous familiariser avec l’art rigoureux de la préparation des potions, ni un livre retraçant les plus grands exploits de Merlin. Nos choix sont plus terre-à-terre et basés sur les valeurs de la maison Serpentard : fierté, ruse, ambition, grandeur et provocation !

LES RECOMMANDATIONS DE SALEM

Nimona – Noelle Stevenson

nimona

Nimona est une jeune fille dotée d’un super pouvoir : elle peut se métamorphoser à souhait ! Comme elle s’ennuie, elle décide de mettre son pouvoir à disposition de Ballister Blackheart, le grand méchant du royaume où se déroule l’intrigue de cette bande dessinée.

C’est un livre drôle, aux personnages attachants, initialement publié sous forme de comics sur le blog de l’autrice.

Nimona est écrit et dessiné par Noelle Stevenson, que vous connaissez peut être comme la créatrice de la série d’animation She-Ra, disponible sur Netflix. Cette bande dessinée est une belle histoire de fantasy et de science-fiction, avec une intrigue comme je n’en avais jamais lu ailleurs. Si je recommande vivement l’ouvrage aux Serpentards, c’est parce qu’il questionne des thèmes auxquels ils seront sensibles : le problème d’étiqueter des personnes comme « méchants » et d’autres comme « gentils » quand la réalité est bien plus complexe que cela…

Pour acheter le livre : PLACE DES LIBRAIRES | AMAZON | DECITRE | FNAC dans votre librairie habituelle, ou à emprunter à la bibliothèque !

Graine de sorcière – Margaret Atwood

Graine de sorcière

J’ai acheté Graine de sorcière un peu par hasard, sans n’avoir jamais lu d’autres ouvrages de Margaret Atwood, pour la simple raison qu’il y avait « sorcière » dans le titre, que la quatrième de couverture mentionnait Shakespeare, et que j’étais dans une belle librairie.

Ce livre nous parle de l’histoire de Felix, metteur en scène qui se fait renvoyer d’un grand festival de théâtre canadien alors qu’il tentait de monter La Tempête de Shakespeare, et ce peu de temps après avoir perdu sa fille.

Plus d’une décennie après son renvoi, Felix se fait embaucher pour donner des cours de théâtre dans une prison pour hommes. Il décide de mettre en scène La Tempête, et d’y inviter ceux qui l’avaient renvoyés il y a plusieurs années, avec pour objectif de leur tendre un piège lors de la représentation…

Graine de sorcière est une histoire de vengeance, un thème qui pourra intéresser les Serpentards… Mais cette histoire nous apprend également à regarder les prisonniers sous un autre angle que celui de « dangereux criminels » : on y découvre comment ceux-ci se réapproprient Shakespeare, on y découvre leur créativité, et l’on y change nos préjugés sur ces hommes.

Je conseille d’ailleurs aux anglophones touchés par cette histoire de fiction d’écouter l’épisode Act V du podcast This American Life qui suit une véritable troupe de théâtre de prisonniers mettant en scène Hamlet.

Pour acheter le livre : PLACE DES LIBRAIRES | AMAZON | DECITRE | FNAC dans votre librairie habituelle, ou à emprunter à la bibliothèque !

LES RECOMMANDATIONS DE DREARAN

Antigone – Jean Anouilh

Pour cette première suggestion, je vais sortir des sentiers battus et vous proposer une pièce de théâtre ! Réécriture de la pièce éponyme de Sophocle, cette œuvre est inspirée du mythe d’Antigone, la fille d’Œdipe.
Suite à l’exil d’Œdipe, les deux princes de Thèbes, Etéocle et Polynice s’entre-tuent pour le trône. Créon, le nouveau roi n’accorde des funérailles qu’à Etéocle, qualifiant Polynice de voyou et de traitre. Il avertit par un édit que, quiconque osera enterrer le corps du traitre sera puni de mort. Personne n’ose braver l’interdit du roi. Personne, sauf Antigone.

J’ai découvert cette pièce au collège et elle ne m’a jamais vraiment quittée. Je suis tombée sous le charme de cet esprit fougueux et provocateur. L’Antigone de Jean Anouilh regroupe à elle seule toutes les valeurs de Serpentard. Rusée et fière, elle n’hésite pas à se dresser contre des forces qui la dépassent pour offrir une sépulture à son frère. Tout au long de la pièce, on la voit tenir tête à son roi et sa famille. Là où l’Antigone de Sophocle met en scène l’éternelle lutte des hommes contre les dieux, celle d’Anouilh incarne le besoin primaire de se faire entendre, le besoin de dire non à l’injustice. Tragédie oblige, son destin est scellé dès le prologue, mais cela n’enlève rien à la beauté de cette pièce.

Pour acheter le livre : PLACE DES LIBRAIRES | AMAZON | DECITRE | FNAC dans votre librairie habituelle, ou à emprunter à la bibliothèque !

La vie continue – Hakim Soudjay

Thriller psychologique inspiré des faits réels, La vie continue raconte l’histoire de Nour, une jeune vlogueuse originaire d’un quartier sensible du Nord de la France. Sa vie bascule le jour où un enfant se tue en moto sous ses yeux, alors qu’elle était en train de tourner une vidéo. Après le drame, une rumeur se répand rapidement : les forces de l’ordre seraient responsables de l’accident et Nour aurait tout filmé. S’en suit alors une véritable chasse à l’homme pour démasquer la personne responsable de la mort du petit Najim.

C’est presque au travers d’une caméra que l’on découvre Nour. Mais son histoire, l’histoire de son quartier, on l’a vu des centaines de fois aux journaux télévisés, pourtant, l’auteur nous conte sa vision, cette France que l’on ne connait pas. En total immersion, on suit Nour dans sa quête de justice et l’on se questionne avec elle : jusqu’où iriez-vous pour connaître la vérité ? Seriez-vous prêts à bousculer l’ordre établi pour vous faire entendre de tous ? On est vite happé par l’intrigue et le nombre conséquent de personnages permet à tout un chacun de s’identifier à l’un d’eux. C’est une lecture prenante qui traite d’un sujet difficile, mais emprunte de poésie. L’auteur aime passionnément l’écriture et ça se voit. Tout au long de la lecture, on établit des hypothèses, on se demande qui est le véritable coupable, mais rien ne nous prépare à la fin.

Pour acheter le livre : PLACE DES LIBRAIRES | AMAZON | DECITRE | FNAC dans votre librairie habituelle, ou à emprunter à la bibliothèque !


Et vous, quels livres recommanderiez-vous à des Serpentards ?

Retrouvez aussi les suggestions pour les Gryffondor !

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS