Logo Gazette du Sorcier
menu fermer
La Gazette Logo du Sorcier
L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !
Accueil / Les Animaux Fantastiques / Les Animaux fantastiques 3 / Top 5 des moments les plus amusants de l’interview du cast des Secrets de Dumbledore

Top 5 des moments les plus amusants de l’interview du cast des Secrets de Dumbledore

L’avant-première mondiale du troisième film des Animaux Fantastiques : Les Secrets de Dumbledore a été suivie d’une conférence de presse menée par la journaliste Yinka Bokinni, qui avait également co-animée le tapis rouge. Voici notre sélection des 5 moments les plus amusants de l’échange ! Vous pouvez retrouver la vidéo ici et notre compte-rendu là.

/!\ Attention, les paragraphes suivants contiennent des informations relatives au film Les Secrets de Dumbledore et des images tirées des bandes-annonces. /!\

Tarantallegra

L’interview s’est déroulée sous le signe du sort Tantallegra, bien que personne ne l’ait lancé. C’est Eddie Redmayne qui lance la danse en le désignant comme son sort préféré : « je pense que pour se sentir mieux, faire danser des gens aléatoirement dans le métro serait très sympa ».

L’acteur parle certainement d’expérience, vu ses démonstrations répétées de danses animalières devenues une marque de la saga. Il n’est cependant pas le seul adepte de la discipline dans le cast. William Nadylam, ancien danseur, ancien professeur de danse, et collaborateur récurrent à la mise en scène et direction des danseurs pour l’Opéra de Nuremberg, déclare avoir intuitivement perçu le passé de danseur professionnel de Mads Mikkelsen, qui a travaillé durant huit ans au Micado danse Ensemble danois. Un passé pas si lointain, puisque Victoria Yeates nous révèle que l’acteur ne peut s’empêcher de danser entre les scènes ! Comme si un certain sorcier malicieux lui avait lancé son sort fétiche, suggère Allison Sudol …

Newt Scamander (Norbert Dragonneau) dans Fantastic Beasts and where to find them (Les Animaux Fantastiques)

Le débat sur la créature magique la plus susceptible de permettre de s’enrichir

Quelle créature magique souhaiteriez-vous prendre chez vous ? Dan Fogler et Mads Mikkelsen avaient le même objectif en tête, mais pas la même technique … Le premier, visiblement impressionné par sa rencontre avec le demisguise dans le premier film, demanderait bien à l’une de ces créatures de l’aider à choisir des tickets de loterie gagnants. Mads Mikkelsen, lui, se croit capable d’entrainer un niffleur pour s’assurer à la fois de s’enrichir grâce à lui et d’éviter les désordres et catastrophes … Le défi semble pour le moins périlleux !

Le mauvais karma de M. Kama

William Nadylam nous offre une présentation particulièrement amusante de son personnage en soulignant que les gens ont tendance à « vouloir sortir des choses de lui », que ce soit Norbert avec le parasite des égouts de Paris ou Queenie concernant certaines informations présentes dans son esprit. Entre cela et la mort de sa sœur tout juste retrouvée dans Les Crimes de Grindelwald, on ne peut que partager l’observation subtile de l’acteur :

Il n’a pas un bon karma, ce Kama.

Grindelwald prend les souvenirs de Kama

La danse des bébés manticores

On ne s’en lasse jamais. Une question a été posée à Eddie Redmayne concernant la nouvelle danse présentée dans le film. Voici une traduction de sa réponse :

« Tout est parti de la parade amoureuse de l’éruptif dans le premier film. Cette scène a titillé David [Yates], Jo [Rowling] et Steve [Kloves], ce qui a mené, dans les deux films suivants, à une scène typiquement écrite dans le but de dire « Eddie Redmayne fait le pitre ». Mais évidemment, on a pris ça très au sérieux, et on a passé un long moment David, moi et Alex Reynolds, le movement director avec lequel je travaille, à se dire « oh et comment on pourrait faire ça, allons regarder des documentaires animaliers pour trouver l’inspiration ».

En plus de ça, on a fait quelques tests, et il existe donc quelques vidéos très embarrassantes de moi que j’ai envoyé à l’équipe en disant : « et pourquoi pas ça ? », avec toutes sortes de chorégraphie très farfelues, et puis finalement, on s’est demandé « et si je me trémoussais juste en levant les mains dans les airs ? »

Ce qui est étrange, c’est que c’était franchement épuisant ! David m’a fait descendre tous les couloirs de la prison comme ça, je devais aussi tenir cette lanterne qui était étonnamment lourde. Quand j’arrivais au bout de la prise, il y avait un physio sur le plateau qui me massait les épaules entre les prises pour que je sois capable de refaire le jour suivant.

Bref, j’en ai dit assez sur le sujet, mais ça en a complètement valu la peine quand Callum [Turner] a dû s’y coller aussi !

La querelle de couple

Si Jacob et Queenie ne partagent pas un grand nombre de scènes dans le film, Dan Fogler et Alison Sudol nous ont offert une querelle in character des plus délicieuse pour compenser !

– J’adore l’arc de Jacob, la manière dont il essaie de s’éloigner de tout ça, mais il se retrouve toujours au cœur de l’action un peu malgré lui, et j’adore comment sa relation [avec Queenie], comme toute relation, peut évoluer. Ils tombent amoureux, au début, c’est magique, et excitant, et après et vous commencez à vous connaître …
– Qu’est-ce que tu es en train de dire ?
– Non, je le dis pour toi, tu as appris à me connaître, et tu as était plutôt « tu sais quoi ? » …
– Ah ? Bien sûr, c’est comme ça que ça s’est passé.
– … l’herbe est toujours plus verte …
– Vraiment ? Vraiment, ça s’est passé comme ça, pas vrai ?
– Oh, tu sais, j’essaie d’y voir un sens … dans ma tête …
– D’accord, tu vas avoir des problèmes …
– Visiblement ! Je pensais que j’allais… je trouvais juste que c’était vraiment chouette !
– Mais oui, bien sûr, d’accord.

En bonus : « Nous sommes tous des moldus »

Cette fausse querelle s’achève en beauté avec Mads Mikkelsen qui, ne manquant jamais une occasion de mettre de l’huile sur le feu, demande à Dan Fogler : « Où est ta baguette maintenant ? » avant d’ajouter, face à ses collègues hilares « Nous sommes tous des moldus au fond de nous. »

Et Dan Fogler de conclure, dans un éclat de rire :
« Nous sommes littéralement tous des moldus au fond de nous ici. Toutes les personnes ici sont des moldus. »

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS