Logo Gazette du Sorcier
menu fermer

La Gazette Logo du Sorcier

L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !

Accueil / Biographies de Harry Potter / 7ème tome - Les Reliques de la Mort / Dumbledore est la Mort – une théorie qui n’en est pas une

Dumbledore est la Mort – une théorie qui n’en est pas une

Quand on parle de « théories Harry Potter« , une histoire qui revient régulièrement est le parallèle entre le Conte des Trois Frères et les personnages de la saga.

  • Le premier frère est mort pour le pouvoir = Voldemort
  • Le deuxième frère était épris d’un amour perdu = Rogue
  • Le troisième frère a accueilli la mort comme une amie = Harry

Sur base de ces comparaisons, certains fans se sont demandés si un personnage pourrait être l’équivalent de la Mort, et ils ont trouvé leur réponse en Dumbledore.

Le directeur de Poudlard tire les ficelles tout au long de la saga ; c’est lui qui donne à Harry la cape d’invisibilité, qui, indirectement, donne la Baguette de l’Aîné à Voldemort, et qui utilise l’amour de Rogue pour Lily afin de s’assurer l’allégeance du maître des potions. Lorsque Harry accepte sa mort, c’est Dumbledore qui l’accueille dans les limbes, comme la Faucheuse accueillerait une nouvelle âme.

Oui, Dumbledore est le candidat idéal pour finaliser le parallèle entre l’histoire d’Harry Potter et le Conte des Trois Frères.

Un parallèle qui n’est pas à prendre au pied de la lettre

Un montage illustrant le parallèle entre le cont des trois frères et Harry, Rogue et Voldemort

Ce parallèle entre les personnages souffre malheureusement de la confusion entre théories et analyses qui règne dans les médias. En effet, si une théorie (qui est sensé prédire la suite des événements) peut être vraie ou fausse, une analyse, comme c’est le cas ici, ne peut pas être jugée en terme de véracité.

Certains affirment que Dumbledore est littéralement (l’incarnation de) la Mort, mais il ne l’est que figurativement. Harry n’est pas le troisième frère, Rogue n’est pas le deuxième ; et ces deux personnages ne sont aucunement liés par des liens de sang. Pourquoi Dumbledore ferait-il exception ?

Le fait que le parallèle soit probant n’implique pas qu’il soit « littéralement vrai« . Il s’agit simplement d’une figure de style utilisée par J.K. Rowling, consciemment ou non. Faire ce parallèle, c’est faire ce que de nombreuses personnes détestent faire en cours de littérature : une analyse de texte.

Une confusion à laquelle contribue l’autrice

Rowling n’est pas étrangère à la confusion. En août 2015, elle répondait ceci à une lectrice lui demandant sa théorie favorite :

Dumbledore dans le rôle de la Mort. C’est une belle idée qui tient la route.

De nombreux partisans de l’autrice comme source du canon ont pris ce tweet comme une validation d’un fait. Cependant, elle ne dit rien de plus que ce que chacun pourrait dire : le parallèle est intéressant et se tient. Pas besoin d’avoir écrit les livres pour s’en rendre compte.

Que l’autrice trouve une analyse intéressante ou non, les éléments sont présents dans le roman.

Ça ne sert à rien, du coup, si ce n’est pas « vrai » !

Une analyse littéraire permet de révéler le message de l’autrice et la mécanique employée pour délivrer ce message. Même si le message de Harry Potter est assez évident et martelé à plusieurs reprises (« accepter la Mort » ; « La Mort n’est qu’une grande aventure de plus » ; etc…), le parallèle entre les personnages du Conte des Trois Frères et ceux de la saga dévoile un autre ressort narratif.

297607_10150a16b.jpg

En faisant écho dans son histoire principale à son « histoire dans l’histoire », Rowling renforce le lien entre la morale du conte et la morale de ses romans. Le parallèle, conscient ou non, permet d’expliciter le propos, sans se répéter pour autant. Rowling affirme sa morale dans un conte, puis nous indique subtilement que celle de sa saga est similaire.

D’autres analyses suggère que ce n’est pas la seule mécanique utilisée. Par exemple, le parallèle entre le quidditch et les Reliques de la Mort fonctionne sur le même principe.

Conclusion

Le parallèle entre Dumbledore et la Mort est une idée cohérente, qui vient renforcer le parallèle préalablement établi entre les trois frères Peverell d’un côté et Voldemort, Rogue et Harry de l’autre. Il soutient la morale de l’histoire et c’est tout ce qu’on peut en attendre.

Si on arrêtait de le désigner comme « une théorie », il serait sans doute plus simple pour chacun de ne pas y chercher du vrai ou du faux. Il n’y a pas de grand secret, de « nouvelle vérité » à dévoiler sur la saga Harry Potter ; on peut juste (re)découvrir des éléments narratifs qui nous avaient échappés à la première lecture, témoins de la richesse de l’œuvre. Si vous cherchez des théories à l’heure actuelle, il vaut mieux se tourner vers Les Animaux fantastiques.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS