Logo Gazette du Sorcier
menu fermer

La Gazette Logo du Sorcier

L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !

Accueil / Les grands articles de la Gazette / Actualités Sorcières / Interview d’El Nazed le Fourbe

Interview d’El Nazed le Fourbe

Interview d’El Nazed le Fourbe, tapisserie de la Grande Galerie Nord, école du Caravansérail.

Propos recueillis par Magnus Sagace, reporter à la Gazette du Sorcier, France.

Journaliste : « Monsieur El Nazed, bonjour, accepterez-vous de répondre à quelques questions ? »

El Nazed (chassant les oiseaux posés sur son fauteuil et prenant un air grandiloquent) : « Ha ! Je savais qu’un jour on viendrait reconnaître mes mérites ! Je vous accorde volontiers un entretien, mon brave ! »

J : « Merci ! Vous êtes un personnage très célèbre… »

EN (gonflé de fierté et parlant très fort) : « Je ne vous le fait pas dire ! Un être comme moi ne peut qu’avoir laissé sa marque dans l’Histoire du monde de la Sorcellerie ! »

J : « Pouvez-vous nous dire si ce qu’on raconte sur vous auprès de Soliman le Magnifique (puissant dirigeant moldu du 16e siècle) est exact ? »

EN : (ton supérieur, fait en sorte d’être entendu des autres tableaux et tapisseries et en particulier de danseuses des Milles et Une Nuits aux voiles froufroutants) : « J’ai en effet côtoyé ce souverain éclairé et compté parmi ses relations ; mes idées ont été très écoutées même s’il ignorait que j’étais un sorcier, et… »

J : « L’histoire de l’éléphant enchanté est donc vraie ? »

EN (perdant contenance et rougissant) : « Ce… Ce détail est absolument insignifiant ! Comment pouvez-vous vous focalisez sur de telles choses ! Vous vous dites journaliste ? Bravo pour l’objectivité de la presse ! Sachez Monsieur que mon œuvre en remontrerait à plus d’un dirigeant ! Je suis… »

J : « Et la fois où vous avez bu le verre que vous aviez vous-même ensorcelé pour un de vos adversaires lors d’un dîner de sorciers ? »

EN (encore plus rouge et s’énervant, tandis que des bergers et des danseuses d’autres tapisseries pouffent de rire) : « Mais qu’est-ce que c’est que cette interview ? Jamais je n’aurai été aussi stupide… »

J : « Comment avez-vous fait face à la Commission Magique qui enquêtait sur vos tentatives de manipuler les moldus de l’époque ? »

EN (très énervé et vociférant) : « Ces abrutis n’ont rien compris ! ! ! Des planqués ! ! ! J’étais un visionnaire ! ! J’étais fait pour guider le monde vers une ère nouvelle ! ! ! »

(A ce moment, des élèves du Caravansérail passent dans la galerie et s’approchent, attirés par les cris)

Elève 1 : « Tiens, Naze fait encore des siennes ? »

Elève 2 : « Attention, à chaque nouvelle année, il essaie de persuader les nouveaux qu’il est une sorte de gourou et qu’ils doivent lui rendre un culte ! »

(Rire des élèves)

EN (haineux): « N’importe quoi ! ! ! Il ne comprennent rien à mon génie ! ! ! »

J : « Vous êtes très connu grâce aux romans et aux BD qui racontent vos mésaventures… »

EN (hurlant et gesticulant à la grande joie des élèves) : « Comment osez-vous me parler en face de ces torchons, tissus de mensonges pour moldus ! ! ! ! Vous le regretterez ! ! ! Le Grand El Nazed ne se laisse pas insulter, espèce de journaliste de bas étage ! ! »

Elève 1(hilare) : « Le Grand ? Chaque année il essaye de monter un complot pour devenir le maître des tableaux et des tapisseries de l’école ! ! ! »

Elève 3 : « Hé, Naze, ça t’a pas suffit de te faire rectifier le portrait par les Chevaliers Conserves ou par la Dame Bleue du troisième étage ? »

(Eclat de rire général des élèves et des personnages des tableau, venus en masse pour écouter)

EN (rouge de rage, bavant presque et défonçant son fauteuil à coup de poings) : « Comment osez-vous, petits vermisseaux ! ! ! Je suis le Grand El Nazed et vous devriez me lécher les pieds ! ! ! Vous le journaliste, vous allez dire à tous que seule mon approche inspirée peut ordonner le monde de la sorcellerie ! ! ! Je suis celui qui gouvernera le monde, sorcier et moldu ! ! ! Agenouillez-vous devant moi, votre maître ! ! ! »

(Il saute de fureur, les yeux fous, tandis que les élèves hurlent de rire, ce qui ne fait qu’accroître sa fureur. Un des élèves est plié en deux par terre.)

J : « Mais, Monsieur El Nazed, vous n’êtes qu’une tapisserie… »

EN : « ET ALORS ? ? ? ? Je suis immortel, j’ai tous les
pouvoirs, je suis le plus grand, je suis le plus grand sorcier du monde, à genoux, sinistres larves ! ! ! ! »

J (sceptique) : « Mais vous n’êtes même pas fichu de jeter un sort depuis votre tapisserie ! ! ! »

EN : « ARRRGGGGHHH ! ! ! »

(Devenu d’un rouge brique, il semble s’étrangler et ne parvient plus à parler, et finalement s’enfuit en dehors de la tapisserie en hurlant des insultes et des « je serai le maître du monde ! » tandis que de petits faunes et les élèves de moquent de lui)

Elève 2 : « Sacré Naze, on adore le voir s’énerver, qu’est-ce qu’on s’ennuierait sans lui ! »

Elève 3 : « Vous devriez le voir quand on lui montre les pages des nouveaux albums de la BD, ça le met dans un état encore pire que celui-là ! »

Fin de l’interview. L’auteur exprime ses remerciements aux dirigeants de l’écoles et aux élèves. Son seul regret aura de ne pas avoir rencontré le célèbre Coffripon. Paraîtrait-il qu’il se serait enfoui dans la lingerie sous des tonnes de draps.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS