Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

JK Rowling, l’interview complète : Les Animaux Fantastiques et Ron/Hermione

8 février 2014

Il y a quelques jours, les extraits d’une interview de JK Rowling, réalisée par Emma Watson pour le magazine Wonderland, jetait le doute parmi les fans au sujet des couples principaux de la saga... aujourd’hui, l’interview complète est enfin parue et c’est donc avec tous les éléments en main qu’on peut se pencher dessus. L’auteur y parle aussi un peu de son nouveau projet de film, section que nous développons plus bas dans cet article.

Nous ne possédons pas nous-même le journal Wonderland, cet article se base donc sur la retranscription de Mugglenet à lire ICI.

Le couple Ron/Hermione

Si, comme on pouvait s’y attendre, les propos de l’auteur avaient été sortis de leur contexte par les journalistes du Sunday Times, il n’en reste pas moins que l’auteur les a bien tenus. Bien qu’elle apporte de la nuance, JK Rowling a effectivement déclaré que “par certains aspects, Harry et Hermione feraient un meilleur couple” (“In some ways Hermione and Harry are a better fit”).

JPEG - 179 ko

En affirmant que “[Ron] doit travailler sur son estime de lui et [Hermione] doit apprendre à être moins critique” lorsqu’elle parle de leur probable thérapie de couple, l’auteur évite les dégâts les plus graves en ne faisant pas de Ron l’unique responsable des problèmes dans sa relation avec Hermione. JK Rowling et Emma Watson se demandent d’ailleurs si Hermione aurait pu rendre Ron heureux, tout en s’assurant que “cette discussion est de la pure hérésie potterienne”. Mais, les écueils potentiels de ce mariage, nous n’avions pas besoin d’elles pour les imaginer ; Harry Potter et les Dix Ans Plus Tard l’avait déjà fait.

L’auteur ne “regrette” donc pas le couple, comme nous l’avons malencontreusement titré, mais l’affirmation quant à un couple “manquant de crédibilité” et élaboré pour des raisons qui n’ont “que peu à voir avec la littérature” est bien présente. On est donc toujours en droit de se demander ce qu’apporte cette vision et quel est son réel fondement, même si l’attaque est de moindre importance.

JPEG - 51.6 ko

Là où l’interview redevient polémique et en décevra certains, c’est dans la destruction de la relation platonique entre Harry et Hermione. L’auteur aborde la scène très polémique connue parfois sous le nom de scène de la danse du film Les Reliques de la Mort - Partie 1 et explique qu’elle aurait pu écrire cette scène :

Quand j’ai écrit Les Reliques de la Mort, quand Harry et Hermione étaient seuls dans la tente, j’ai fortement senti [qu’ils étaient plus compatibles que Ron et Hermione] ! Je n’avais rien dit à Steve Kloves [scénariste] et, quand il a écrit le script, il a ressenti la même chose au même moment.

[...]

Et, à dire vrai, j’ai aimé cette scène du film, parce qu’elle formulait quelque chose que je n’avais pas exprimée, mais que j’avais ressenti. Je l’ai vraiment aimée et j’ai pensé qu’elle sonnait juste. Je crois qu’on y perçoit vraiment le fantôme de ce qui aurait pu être.

Autant pour ceux qui, comme moi, défendaient la scène en affirmant qu’elle était un merveilleuse exposition de l’amour fraternel existant entre les personnages... Et les défenseurs du “Harmony” ont bien droit aux “excuses” qu’ils réclament depuis quelques jours : oui, leur “couple idéal” est crédible aux yeux de l’auteur. [1]

Ajoutons, pour l’anecdote, que l’actrice Bonnie Wright avait réagi aux supposées déclarations de l’auteur en signalant que, si Harry était vraiment parti avec Hermione, son personnage (Ginny Weasley) s’en serait très bien sortie sans lui.

Les Animaux Fantastiques

JPEG - 48.3 ko

Au sujet du futur film Les Animaux Fantastiques, l’auteur admet ne pas avoir eu l’idée elle-même et avoir été sollicitée par Warner Bros. Ayant imaginé un peu l’histoire du personnage, elle y a vu du potentiel mais voulait impérativement que ces idées ne soient pas balayées par un scénariste plus libre.

Je me suis donc mise à vaguement penser à ce que je savais du personnage de Norbert Dragonneau, sans la moindre intention d’écrire un scénario, juste dans l’idée de le mettre sur papier pour leur donner au moins un peu de background. Comme ça, leur vision collerait à la mienne.

Puis, j’ai eu un de ces moments particulièrement excitants [...] je me suis dit “Oh mon dieu, j’ai une trame complète !” Comme j’étais vraiment très excitée, je me suis lancée. Je ne pensais pas écrire le scénario moi-même, j’ai pensé que je leur donnerais simplement l’histoire et puis je me suis demandé à quoi ça pourrait ressembler... et j’ai écris un brouillon en douze jours. [...] Ce n’était pas grandiose, mais ça donnait un véritable aperçu de ce à quoi ça pourrait ressembler. C’est comme ça que ça a commencé.

JK Rowling ajoute qu’elle aimerait pouvoir réaliser un caméo dans ce nouveau film et qu’elle souhaiterait que Emma Watson, Rupert Grint et Daniel Radcliffe fassent de même. Pas dans leur rôle originaux d’Hermione, Ron et Harry, mais en tant que simples figurants, pour voir si les spectateurs parviendraient à les repérer. “Personnellement je voudrais être en travestie, pour m’assurer que personne ne puisse me reconnaitre”, conclu l’auteur.



[1Ce qui ne sera sans doute jamais le cas des Lumione, Drarry et autres Ronny... Enfin, qui sait, au point où on en est...


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :