Logo Gazette du Sorcier
menu fermer

La Gazette Logo du Sorcier

L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !

Accueil / Les Animaux Fantastiques / Les Animaux fantastiques / Les Animaux Fantastiques : les détails de l’intrigue et des créatures

Les Animaux Fantastiques : les détails de l’intrigue et des créatures

Grâce aux photos et vidéos volées sur le tournage du premier film, on connaissait une partie de l’action des Animaux Fantastiques et les suppositions pouvaient aller bon train. Voilà maintenant les détails qui viennent compléter les informations que nous avions déjà.

Mise en place de l’intrigue

À l’origine, Warner Bros. voulait donner à ce film l’allure d’un faux documentaire… mais c’est finalement sous forme de fiction que Les Animaux Fantastiques sera présenté.

Les évènements se dérouleront précisément durant l’année 1926. C’est cette année-là que Newt Scamander arrive à New-York avec sa petite mallette, qui se situe au cœur de l’histoire. En effet, cette mallette est un véritable zoo : agrandie par magie à l’intérieur, elle contient de nombreuses créatures, certaines en voie de disparition, dans un environnement naturel ! Problème, certaines d’entre-elles vont s’échapper… et pas les moins dangereuses !

Le titre original Les Animaux fantastiques et où les trouver est donc à double-sens, puisqu’il fait référence à l’habitat des créatures, mais aussi à l’attaché-case de Newt.

En plus de ce léger souci, c’est aux États-Unis que Newt perd la trace de sa collection ; un pays où les sorciers se cachent des moldus (ou no-maj) avec une crainte décuplée. Les risques en cas de découverte de la communauté magique sont plus élevés, exécuter un lâché de créatures dangereuses dans les rues d’une ville extrêmement peuplée ne va rien faire pour arranger les choses.

fantastic-beasts-02.jpg

Les protagonistes

Si on connaissait leurs noms, on ne savait pas encore grand chose de leurs rôles, en dehors de celui de Newt.

  • Tina Goldstein (Katherine Waterston) est une employée ambitieuse du Congrès Magique des USA (COMUSA) qui a été descendue en grade après avoir soutenu le mauvais candidat à un poste supérieur.
  • Queenie Goldstein (Alison Sudol) est la petite sœur et colocataire de Tina. C’est une legilimens particulièrement talentueuse et au grand cœur qui tient à son indépendance.
  • Jacob Kowalski (Dan Fogler) est un no-maj optimiste qui travaille dans une usine mais rêve d’ouvrir une boulangerie. Il découvre le monde magique lors de sa rencontre avec Newt.
  • Graves (Colin Farrell) est un puissant auror, bras droit du Président du COMUSA. Au passage, ce président sera une présidente.
  • Mary Lou (Samantha Morton) est une no-maj à la tête du Mouvement pour un Second Salem. Elle cherche à révéler l’existence factuelle du monde magique et à le faire disparaître.
  • Credence (Ezra Miller) est le fils de Mary Lou. Décrit comme tourmenté (troubled) son rôle demeure fort mystérieux.
  • Seraphina Picquery (Carmen Ejogo) est la présidente du COMUSA, en charge de faire régner une stricte séparation entre les sorciers et les “no-maj”.

Les êtres et créatures

 Une série de créatures dont la présence est fortement probable a également été révélée. Le film ne sort que dans un an, il est possible que certaines passent donc à la trappe ou viennent s’ajouter mais, pour le moment, voilà celles qui devraient faire une apparition. Les descriptions sont tirées de l’EHP.

  • Le serpencendre (XXX) : un serpent gris clair, avec des yeux flamboyants, qui sort des brasiers magiques et vit juste assez longtemps pour pondre des œufs brûlants dans un endroit obscur et isolé. Ces œufs, très utiles à la fabrication des potions, sont très dangereux. S’ils ne sont pas découverts et gelés à temps, ils mettent le feu à la maison.
  • Le morenplis (XXXXX) : un animal ressemblant à une cape noire d’un peu plus d’un centimètre d’épaisseur qui ondule sur le sol la nuit, lorsqu’elle cherche sa proie. Elle attaque les humains endormis, les étouffe, puis les digère sur place, sans laisser aucune trace. La seule défense connue contre le moremplis est le sortilège du Patronus.
  • L’augurey ou phénix irlandais (XX) : un oiseau maigre et d’apparence lugubre, semblable à un vautour, originaire de Grande-Bretagne et d’Irlande. Son cri était considéré comme un présage de mort, mais on sait maintenant que l’augurey ne fait que chanter à l’approche de la pluie. Il se nourrit essentiellement d’insectes et de fées. Ses plumes repoussent l’encre.
  • Le botruc (XX) : une petite créature munie de longs doigts pointus et dont l’apparence semblable à un mélange d’écorces et de brindilles l’aide à se camoufler dans son environnement naturel. Newt s’en est fait un compagnon qui vit dans sa poche.
  • Le croup (XXX) : ressemble à un gros terrier, à l’exception de sa queue fourchue. Les Croups sont extrêmement fidèles aux sorciers mais se montrent féroces envers les Moldus.
  • Le niffleur (XXX) : une créature à la fourrure noire et bouffante et au museau allongé qui creuse dans le sol comme si elle nageait dans l’eau. Les Niffleurs sont très attirés par tout ce qui brille et sont donc très utiles pour dénicher des trésors. En l’occurrence, Newt aurait un Niffleur domestique avec lequel il a une relation d’amour-haine toute particulière.
  • Les êtres de l’eau, qui semblent présentés comme les créatures féroces du film La Coupe de Feu plus que comme les êtres civilisés du livre.

La présence du serpencendre et du morenplis vont évidemment être une grande source de danger, comme nous l’avions suggéré dès l’annonce du film ; elle laisse à penser également qu’on pourrait découvrir le patronus de Newt. L’implication d’un croup, dans un contexte où les moldus s’opposent aux sorciers, semble être un parfait catalyseur de conflit. Pas de trace d’hippogriffes, pourtant élevés par la mère de Newt, ni, pour l’instant, de dragon. Pas non plus des demiguises ou des grapcornes présents dans la ménagerie magique à Orlando. On nous laisse entendre qu’il pourrait également y avoir des créatures non-répertoriées.

Les êtres de l’eau sont les seules créatures nommées qui sont déjà apparues dans un film Harry Potter. Les botrucs sont visibles dans le jeu vidéo La Coupe de Feu, les serpencendres dans Le Livre des Potions et les niffleurs dans les jeux LEGO Harry Potter, La Coupe de Feu et Le Livre des Sorts.

La polémique, le retour

Le manque de diversité dans le casting a suscité quelques critiques et soulevé des questions. Le producteur David Heyman s’est exprimé sur le sujet en expliquant que, s’il y avait une ségrégation évidente chez les no-maj dans le New-York des années 20, les sorciers sont plus tolérants et que de multiples ethnicités sont représentées parmi eux.

Avec cette réponse, le producteur semble cependant à côté de la plaque. Personne ne doute que Warner Bros. remplira le quota de figurants de couleur ; on sait même qu’il y aura peut-être, à un moment, quelques amérindiens ou, du moins, une allusion à leur culture… mais aucun des personnages principaux ne reflète cette supposée mixité. Le statu quo est respecté : le héros et son plus proche entourage sont tous blancs de peau, alors que nous sommes supposément dans un univers tolérant et ouvert. Proposer de la diversité ethnique en arrière-plan est très différent de la présenter au cœur de l’action.

Sources Hypable, EW et SnitchSeeker

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

Pantalaemon

Pantalaemon

Directeur de la publication

Poufsouffle Serdaigle Journaliste
Voir la fiche auteur

Pub

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS