Logo Gazette du Sorcier
menu fermer

La Gazette Logo du Sorcier

L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !

Accueil / Les Animaux Fantastiques / Les accessoires des Animaux fantastiques à l’exposition « Merveilles de la nature » de Londres

Les accessoires des Animaux fantastiques à l’exposition « Merveilles de la nature » de Londres

Le 9 décembre dernier s‘est ouvert au musée d’histoire naturelle de Londres l’exposition Fantastic Beasts : A Wonder of Nature (Les Animaux fantastiques : merveilles de la nature).
Réalisée en partenariat avec Warner Bros et la BBC, elle permet aux visiteurs de découvrir les capacités extraordinaires d’animaux ordinaires et fait le lien entre magie et réalité.

Au milieu des squelettes de dinosaures, tapisseries médiévales, carnets de voyage et specimens empaillés sont exposés plusieurs accessoires des films Les Animaux fantastiques, et Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald, dont certains pour la toute première fois.

Contrairement aux films Harry Potter, les créatures des Animaux fantastiques ont été réalisées en images de synthèse ; il était donc sans doute plus compliqué de trouver les bons objets à exposer !

Le costume de Newt Scamander et son livre
Costume complet de Newt Scamander, porté par Eddie Redmayne, avec sa baguette, son livre et sa valise – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres

C’est le costume complet de Newt Scamander du premier Animaux fantastiques qui accueille les visiteurs à l’entrée de l’exposition ; la démarche du magizoologiste et sa passion pour les bestioles de tout poil nous accompagnera tout au long de la visite.
A ses côtés, on peut aussi observer pour la première fois l’exemplaire de son livre Vie et habitat des animaux fantastiques, ainsi que le présentoir de son livre lors de son lancement en librairie. Ceux-ci apparaissent brièvement dans un article de journal dans Les Crimes de Grindelwald.
Sa baguette et son carnet l’accompagnent.

Les baguettes magiques
Baguettes magiques de Drago Malefoy, Newt Scamander, et Ron Weasley, contenant un crin de licorne – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres

La première partie de l’exposition fait la part belle aux créatures inspirées du folklore européen, et c’est donc tout naturellement que les licornes y occupent une place de choix. Les conservateurs ont choisi de mettre en avant l’usage des propriétés des créatures magiques dans le monde magique ; on retrouve donc en vitrine les baguettes de Drago Malefoy, Remus Lupin, Ron Weasley, qui contiennent chacune un crin de licorne.

Le crâne de dragon
Crâne de dragon de la salle de défense contre les forces du Mal de Poudlard – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres

Si on parle de créatures inspirées du folklore présentes dans le monde magique, on ne peut pas ne pas ne pas parler de dragon !
Tout le monde se souvient du squelette spectaculaire de dragon accroché au plafond de la salle de Défense contre les Forces du Mal, bien visible lors du cours de Lockhart sur les lutins de Cornouailles.
Son crâne couvert de piques est exposé dans la première section de l’exposition. On peut cependant regretter de ne pouvoir admirer le squelette complet.

Le vitrail de la salle de bain des préfets
Vitrail de sirène – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres

Autre créature magique très présente dans de nombreux folklores et reprise dans Harry Potter ; les sirènes ! Le vitrail emblématique de la salle de bain des préfets, représentant une sirène, est installé dans la première section de l’exposition.
Contrairement aux autres éléments listés dans cet article, il ne s’agit cependant pas ici d’un accessoire authentique, mais d’une reproduction.

La valise de Newt, ses carnets et son passeport
valise de newt scamander fantastic beasts
carnets newt scamander exposition fantastic beasts

La deuxième section de l’exposition s’ouvre sur une cabane rappelant celle des naturalistes… et celle de Newt bien sûr ! Remplie d’outils et d’équipements scientifiques, on peut observer, au milieu des instruments et des bottes d’explorateurs, la valise de Newt Scamander, remplie de croquis, cartes, et bien sûr, la photo de Tina !
Le passeport du Magizoologiste l’accompagne, bien en évidence. Plusieurs exemplaires de ses carnets sont également visibles.

La Mappa Mundi de Newt
Mappa Mundi de Newt Scamander, réalisée par MinaLima – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres

La Mappa Mundi est un design des graphistes MinaLima. On peut la voir dans la valise de Newt dans le premier film Animaux fantastiques. Il l’utilise pour documenter ses expéditions à la recherche de créatures magiques.

Le tableau de suivi des créatures de Newt

Lui aussi réalisé par MinaLima, ce tableau indique à l’aide d’un code et de plusieurs onglets interactifs ce que consomme chaque créature magique, en fonction de ses caractéristiques. On remarque en bas un rappel du code de classification des créatures magiques établi par le Ministère et un croquis du niffleur.

Tableau d’alimentation de Newt Scamander – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres
Le lunascope
Lunascope de Newt Scamander – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres

Le lunascope de Newt lui permet d’identifier facilement les différentes phases de la Lune. C’est particulièrement utile pour s’occuper des veaudelunes, qui ne sortent de leur terrier qu’à la pleine Lune.

Le collyre des veaudelunes
Collyre pour veaudelunes de Newt Samander – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres

Puisqu’on parle de veaudelunes… Parmi les différents soins qu’apporte Newt aux créatures qui peuplent sa ménagerie, on peut le voir administrer un collyre aux veaudelunes. La bouteille, ainsi que la poire utilisée par le magizoologiste sont donc eux aussi exposés.

Le biberon des bébés niffleurs
Biberon de niffleur – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres

Ce biberon à quatre tétines permet à Newt et Bunty, son assistante, de nourrir tous les bébés niffleurs en même temps. Pas de jaloux !

Le gant attrape-niffleur et la cage des bébés
Gant et cage de niffleur – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres

Vu dans Les Animaux fantastiques : les crimes de Grindelwald, ce gant est utilisé par Bunty, l’assistante de Newt afin d’attirer un des bébés niffleur échappé dans sa main et le remettre dans sa cage.
L’exposition met ici en parallèle la kleptomanie des niffleurs et celle de nombreux oiseaux, comme les manchots.

Le jouet du Zouwu
Jouet pour Zouwu – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres

Certaines créatures sont plus faciles à apprivoiser que d’autres… Pour amadouer le Zouwu du cirque Arcanus échappé dans les rues de Paris, Newt utilise un petit jouet pour capter son attention et l’attirer dans sa valise.

L’arbre à botrucs
L’abre à botrucs de Newt Scamander – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres

Quand il ne se cache pas au fond de la poche de Newt, on peut trouver Pickett dans une bouture d’arbre à botrucs sur le bureau de Newt ! Cet arbre miniature peut être observé dans la deuxième partie de l’exposition ; il permet de mettre en valeur la symbiose qui existe entre les botrucs et leur habitat.

La théière de l’Occamy
Théière dans laquelle l’Occamy est piégé – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres

La théière est celle utilisée par Newt et Tina dans le premier volet des Animaux fantastiques, afin de récupérer l’occamy échappé et le forcer à retrouver une taille convenable en glissant un cafard dans celle-ci.
L’occamy est ainsi comparé ici au diodon et à l’iguane marin, qui peuvent eux aussi changer de tailles (dans des proportions moins importantes cependant).

Le musc d’éruptif
Flacon de musc d’éruptif – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres

Dans le premier volet des Animaux fantastiques Newt utilise quelques gouttes de musc d’éruptif pour attirer l’attention d’un mâle échappé à Central Park et se livre à une parade amoureuse, dans une scène qui est sans doute une des plus mémorables de film.
On découvre ici exposé la précieuse bouteille, à côté de specimens d’araignées-paons, elles aussi connues pour leurs parades amoureuses.

Le sac de sucres d’orge de Dougal le demiguise
sac demiguise fantastic beasts - wonders of nature
Sac à main de Dougal le demiguise – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres

Lorsque Newt et Tina retrouvent Dougal dans les allées du magasin Macy’s, celui-ci est paisiblement occupé à ramasser des gourmandises pour l’occamy caché dans le grenier, un sac de sucres d’orge sous le bras.
Le sac à main de la créature est exposé dans la vide, rappelant les capacités de l’animal à se rendre invisible.

La corne d’éruptif

L’éruptif est une des créatures centrales du premier volet des Animaux fantastiques… mais c’est dans Harry Potter et les Reliques de la Mort – partie 1 qu’apparaît cette corne ! On la retrouve en effet dans la maison des Lovegood.
Les cornes d’éruptif servent à la confection de nombreuses potions, ce qui encourage le braconnage de ces animaux.
Elle est ici mise en avant pour rappeler les dangers que représentent le braconnage pour de nombreuses espèces en voie d’extinction.

Corne d’éruptif – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres
L’œuf d’Occamy

Les œufs d’Occamy sont composés d’argent pur et entrent dans la composition de plusieurs potions. Comme les cornes d’éruptif, ils sont donc hautement convoités par les braconniers sorciers.

Oeufs d’occamy – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres

Le compte-rendu complet de notre visite est disponible ICI !

INFORMATIONS PRATIQUES

Exposition Fantastic Beasts – The Wonders of Nature
Musée d’histoire naturelle de Londres.
Billetterie ICI. 24,95£ pour un billet adulte ; 14,95£ pour un billet enfant (jusqu’à 16 ans).
L’exposition est ouverte jusqu’au 22 août 2021.

En raison des nouvelles mesures sanitaires en vigueur au Royaume-Uni, et plus spécifiquement à Londres, le musée d’histoire naturelle est malheureusement fermé à l’heure actuelle. La date de réouverture n’est pas connue.

Vous pouvez cependant découvrir l’exposition virtuellement via Google Arts & Culture et à travers son catalogue (en anglais) :

Accessoires des Animaux fantastiques et de Harry Potter en cours d’installation – exposition Fantastic Beasts : The Wonder of Nature, musée d’histoire naturelle de Londres
Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS