Logo Gazette du Sorcier
menu fermer

La Gazette Logo du Sorcier

L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !

Accueil / Les grands articles de la Gazette / Opinions, analyses / Trelawney ; Cassandre de son époque.

Trelawney ; Cassandre de son époque.

À mes premières lectures de la saga Harry Potter, j’étais de ceux qui riaient du personnage ridicule qu’est Trelawney, avec sa théâtralité et ses prédictions loufoques. Elle me rappelait une parodie de professeur de théâtre, qui se croit vraiment douée mais dont les élèves voient bien qu’elle n’est là que parce qu’elle est une ratée (ça sent le vécu, non ?).

Depuis, j’ai fait du chemin, et j’ai endossé le rôle de professeur de divination pour les ASPIC de la Gazette . J’ai lu beaucoup d’articles sur la saga, en ai écrit pas mal… et j’en suis venu peu à peu à la conclusion que Trelawney est en fait un personnage totalement incompris, bien plus brillant qu’il n’y paraît.

Peut-on vraiment prédire l’avenir ?

Trelawney

Pour commencer, il faut établir une chose : on ne peut pas lire l’avenir s’il n’est pas fixé. C’est donc une question de conception de la temporalité. Grâce au retourneur de temps, et contrairement à ce que de nombreuses images affirment sur internet, nous savons que l’avenir et le passé sont des éléments fixes dans l’univers Potterien. Il est donc possible de prédire l’avenir.

Revenons-en donc à Trelawney ; il lui est théoriquement possible de lire l’avenir, mais en est-elle capable ? Le personnage est tellement ridicule qu’on aurait tendance à répondre par la négative, si l’on fait exception de ses prophéties reconnues… Les explications d’Hermione, avec son esprit cartésien, ont également tendance à tourner les prédictions du professeur en dérision : tout le monde pouvait dire que Neville casserait une tasse, vu comme il est maladroit !

Certes… Mais n’est-ce pas une prédiction malgré tout ? Prédire l’avenir n’est, par principe, que l’art d’annoncer ce qui va se passer en se basant sur des signes visibles dans le présent, qu’ils soient surnaturels ou non. La météorologie est un exemple de prédiction communément acceptée. À court terme, la simple observation des formations nuageuses permet de déterminer s’il va pleuvoir ou neiger (ceux qui ont passé les ASPIC, je sais que ça vous rappelle quelque chose). Trelawney, en se basant sur la maladresse “présente” de Neville et sur sa nervosité apparente est capable de prédire qu’il cassera une tasse… contrairement à ce qu’affirme Hermione, tout le monde n’en est pas capable !

prophetie1.png

Le professeur de divination est la source de deux prédictions avérées, que personne ne remet en question : celle concernant le Survivant et celle concernant le retour du serviteur auprès de son maître, le Seigneur des Ténèbres, avec la résurrection de ce dernier pour conséquence. À eux seuls, ces deux cas devraient suffire à convaincre que Trelawney a un véritable don, mais je voudrais aborder toutes les autres prédictions du professeur qui se révèlent toutes exactes, bien qu’effectuées hors de transes divinatoires.

De vagues affirmations : facile

Lors de sa première apparition, Trelawney prédit plusieurs évènements. Neville va casser un tasse, il sera en retard pour le cours suivant, Parvati doit se méfier d’un roux, elle-même perdra sa voix aux alentours de février, quelqu’un les quitterait à jamais aux alentours de Pâques et, enfin, Lavande verra sa pire crainte réalisée le 16 octobre. Rien de bien extraordinaire, effectivement, mais toutes ces affirmations finissent par se confirmer.

Professor_Trelawneycoupe.png

Il est facile de juger ces prédictions trop vagues pour qu’elles ne se réalisent pas d’une certaine manière. La personne qui part à jamais est ainsi Hermione, non pas qu’elle meure comme on aurait pu croire au vu de la formulation originelle, mais elle quitte la classe pour ne jamais y revenir. Parvati passe une mauvaise soirée au bal de Noël (T4) et perd temporairement l’amitié de Lavande (T6) à cause de Ron. Ces prédictions sont du même niveau que lorsque Trelawney affirme à Ombrage que de sombres moments l’attendent : c’est tellement inévitable que ça en est ridicule, mais ce n’est pas faux.

Le 13ème mourra

Là où les choses deviennent intéressantes, c’est lors de prédictions plus précises, comme le fait que le premier à se lever à une table de 13 sera également le premier à mourir.

Lors du repas de Noël, ce sont Harry et Ron qui se lèvent en même temps le premier… Mais c’est sans compter la présence de Croutârd/Pettigrow à table ! Au moment où Harry et Ron se lèvent, il y a en réalité 14 convives. C’est avant que Trelawney s’asseye qu’ils sont 13 à table… et qui se lève le premier ? Dumbledore, pour inviter le professeur de divination à se joindre à eux.

Dans le cinquième tome, ce sont 13 membres de l’Ordre du Phénix qui dînent ensemble… et le premier à se lever est Sirius. Dans le dernier tome, après l’épisode des sept Potter, il y a de nouveau 13 convives au Terrier et c’est Lupin qui se lève le premier.

Pour le dernier, il est impossible d’affirmer qu’il est bien le premier des convives à être mort, puisque la chronologie des morts de Lupin, Tonks et Fred n’est pas connue, mais la triple coïncidence reste plus qu’intéressante.

prophetie2.png

La plus célèbre prophétie de Trelawney, qu’elle répète en permanence, se révèle exacte également : Harry meurt prématurément. Mieux encore, Voldemort meurt également. En effet, certains passages laissent à penser que Trelawney perçoit la présence de Voldemort en Harry, ce qui la mène à faire des prédictions au sujet de celui-ci au travers de son élève. Lorsqu’elle affirme qu’Harry est “né en plein hiver”, elle se trompe au sujet de Harry… mais a parfaitement bien perçu le morceau d’âme de Jedusor, né en plein hiver (le 31 décembre), qui habite le corps du Survivant !

La voyante frappée par l’alcoolisme

Au plus les livres avancent, plus les prédictions de Trelawney se révèlent correctes. Dans Le Prince de sang-mêlé, ne marmonne-t-elle pas au sujet d’un jeune homme sombre et tourmenté qui n’aime pas qu’on l’interroge ? Les scènes de conversations entre Drago et Rogue semblent correspondre à cette définition. Dans le même tome, elle prédit un grand malheur approchant (comme souvent) car elle tire la carte de la tour frappée par la foudre… quelques heures plus tard, dans le chapitre intitulé (on vous le donne en mille) “la tour frappée par la foudre”, Dumbledore passe l’arme à gauche.

Ces derniers exemples nous montrent une chose : Trelawney ne va pas au fond de ses prédictions. Elle pense que son histoire de jeune homme tourmenté n’a aucun sens et elle la balaie de son esprit en un instant ; voit la tour frappée par la foudre mais en tire une conclusion généraliste de grand malheur, alors qu’elle a bien plus d’informations qu’elle ne le croit. Elle a peur de se tromper, peur d’aller au bout des choses, peur d’assumer son don.

prophetie3.png

Sa théâtralité est une protection, une lourde armure qui lui sert à ne pas devoir assumer son pouvoir ; si on ne la prend pas au sérieux, elle peut se tromper de temps en temps. Le problème est qu’elle ne se trompe jamais et que cet aspect de ridicule empêche tout le monde, même Dumbledore, de faire attention à ses visions.

Comme Cassandre dans la mythologie, elle a le don ; mais une malédiction l’empêche d’être prise au sérieux. Cette malédiction, c’est une absence de confiance en elle telle qu’elle la pousse à l’alcoolisme. Et la voilà prise dans la spirale descendante et infernale d’une absence de crédibilité de plus en plus forte, engendrant une théâtralité de plus en plus marquée et un manque de confiance de plus en plus profond.

La grande leçon de Trelawney

Trelawney

Trelawney n’est pas un personnage comique et ridicule, c’est un personnage tragique qui, comme tant d’autres dans la saga, peut nous apprendre une leçon essentielle : croyez en votre don vous-même, sinon les autres n’y croiront pas plus. Le professeur de divination est souvent mal jugée, et c’est en grande partie sa faute, mais, si l’on essaye de dépasser la manière dont la perçoivent des personnages cartésiens comme Hermione, McGonagall ou même Dumbledore, on réalise rapidement que Trelawney possède un don incroyable et sous-exploité.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS