Logo Gazette du Sorcier
menu fermer

La Gazette Logo du Sorcier

L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !

Accueil / Les grands articles de la Gazette / Critiques / Test – Le jeu de figurines Harry Potter par Knight Models

Test – Le jeu de figurines Harry Potter par Knight Models

On vous en parlait en mars 2018, un jeu de figurines Harry Potter proposé par Knight Models arrivait sur le marché. Intitulé « Harry Potter : Adventure Miniature Game », la France et la Belgique n’étaient malheureusement pas desservies lors du lancement du jeu. Mais les choses ont changé depuis, puisque Légion Distribution en a commencé la distribution en France !

Nous avons eu la chance de le tester, et voici donc notre avis sur ce jeu.

L’âge recommandé est 12 ans et plus. Nous conseillons aux jeunes joueurs d’avoir un bagage suffisant en jeux de société ou de figurines avant de se lancer dans l’aventure. Les règles sont complètes et parfois complexes.

Un jeu de figurines ?

À la manière des Warhammers ou de jeux comme Zombicide, le jeu Harry Potter édité par Knight Models est un jeu de figurines. C’est à dire que les différents personnages et pions que vous utiliserez dans le jeu sont des figurines en résine de bonne qualité, qu’il vous faudra avant tout assembler et coller. Vous pourrez, par la suite, les peindre pour égayer vos parties.

Knight Models - Warhammer Harry Potter - figurines

Le petit plus, la boîte compte également des pions en carton représentant les personnages si vous voulez lancer une partie avant de prendre le temps de construire vos petites figurines.

Ces figurines sont une collection à part entière, puisque plusieurs dizaines d’extensions vous permettent d’en acquérir de nouvelles pour augmenter vos armées et vos possibilités de jeu. Chaque figurine est accompagnée d’une carte de personnage unique, qui indique ses caractéristiques :

  • son coût en Gallions – son coût pour rejoindre une armée personnalisée
  • sa maitrise magique, sa défense, sa malice – son niveau d’attaque, de défense et les points de magie qu’il produira à chaque tour, les caractéristiques qui influenceront la plupart de vos actions
  • son niveau de magie, son courage, sa sagesse et son tempérament – des données prises en compte dans des quêtes et des défis particuliers
  • des attributs uniques à chaque personnage – maîtrise de la magie noire, concocteur de potions, volant, fantôme,… des attributs qui entraînent des règles spéciales liées à votre personnage, et qui sont plus ou moins utile dans une partie
  • un action principale – sortilège associé, ou attaque d’une créature, lié à votre personnage obligatoirement

L’avis de la rédaction

Les figurines sont très belles, le travail est fin… très fin ! Trop fin ? Certaines parties des personnages sont assez fragiles, il faudra les monter avec précaution pour ne pas abîmer des pièces. On pense notamment aux baguettes, ou à de tous petits morceaux difficiles à manipuler. Certains personnages, comme Hermione, sont vraiment en pièces détachées. Armez-vous de patience pour le montage si vous n’en avez pas l’habitude.

Il faut ensuite prendre le temps de les peindre si on veut les rendre aussi beaux que sur les visuels officiels, ce qui n’est pas gagné. Mais on peut toujours jouer au jeu sans les peindre, et elles gardent malgré tout un bel aspect !

Les règles

Modes de jeu

Knight Models - Warhammer Harry Potter - figurines

Le jeu peut être joué de plusieurs manières différentes :

  • Duel – deux armées s’affrontent sur un terrain pour s’entretuer, et réussir des quêtes annexes aléatoires qui apparaissent durant la partie pour remporter des points de victoire.
  • Coopératif – les joueurs affrontent une armée dirigée par le jeu dans des scénarios définis.
  • Scénarios – deux armées s’affrontent, dirigées chacune par un ou plusieurs joueurs, dans un scénario précis avec des règles définies et un objectif à atteindre. Des quêtes annexes peuvent être réalisées pour remporter d’autres points de victoire en cours de partie.
  • Campagne – enchaînement de plusieurs scénarios sans remise à zéro des armées entre chaque affrontement.

Si le jeu est prévu pour deux joueurs, on peut également répartir les armées entre plusieurs équipiers si on veut jouer à plus nombreux. Rien n’empêche donc de jouer à 4, 8, ou 16… bien qu’il faille beaucoup de place autour de la table pour ce faire !

Création d’une armée

Les joueurs créent leurs armées avant le début de la partie. Ils définissent au préalable un maximum de gallions à dépenser dans la création de leur armée, puis choisissent quel groupe ils vont représenter durant la partie (Mages noirs, Poudlard, Créatures,…). Une armée doit respecter le camp déterminé ; impossible de faire cohabiter dans une même équipe Harry et Voldemort par exemple.

Knight Models - Warhammer Harry Potter - figurines

En plus de sélectionner leurs personnages, les joueurs doivent également les équiper avec des sortilèges supplémentaires, des potions ou des objets ! La phase de création est donc capitale, elle va déterminer toutes les actions que vous pourrez réaliser tout au long de la partie.

Une fois le scénario et l’armée déterminés, il faut placer ses pions sur le plateau quadrillé fourni dans la boîte dans sa zone de départ. Le quadrillage a beaucoup d’importance, puisque toutes les portées des attaques, les déplacements et les distances sont calculées en fonction des cases.

Phases de jeu

Le jeu se déroule en un certain nombre de rounds, définis par le scénario. Chaque round se déroule de la même façon ; on produit des points de magie, puis on active nos figurines une à une, chacun à notre tour. Elles peuvent alors réaliser 2 actions.

  • Une action basique : un déplacement ou l’utilisation d’une potion
  • Une action avancée : une attaque physique ou un sortilège

Le succès de chaque action est déterminé par un lancer de dés. Le joueur lance 3 dés, et obtient un point de réussite pour chaque 3+. Un 6 compte pour un point de réussite, mais peut en plus être relancé ! Les caractéristiques du personnages lui confèrent des points de réussite automatiques, selon l’action entreprise.
Si le joueur a obtenu assez de points de réussite que l’action le demande, il l’effectue. Lors d’une action de combat, le pion attaqué lance également des dés de défense pour annuler des points de réussite.

Knight Models - Warhammer Harry Potter - terrain

Un personnage a 5 points de vie, quand il arrive à 5 dégâts il est donc éliminé du jeu.

Des événements tirés au sort à chaque début de round viendront interférer dans le déroulement de la partie.

Une fois un sort lancé, il faudra attendre plusieurs rounds avant qu’il ne soit à nouveau disponible pour être utilisé. Réfléchissez bien avant d’agir !

L’avis de la rédaction

Les règles peuvent paraître complexes à première vue, elles sont nombreuses et les attributs de chaque personnage viennent influencer la partie. Lors de la première partie, il est compliqué de prendre en compte tous les éléments. On oublie forcément une caractéristique ou l’autre à un moment. Néanmoins, le jeu peut être progressif ! Pas obligés de jouer avec l’entièreté des fonctionnalités, comme les événements ou les quêtes annexes, pour appréhender le jeu dans nos débuts.

Évidemment, au plus on fait de parties, au mieux on connait nos personnages et leurs attributs.

La rejouabilité est infinie. Notamment grâce aux nouveaux personnages contenus dans chaque extension, mais pas uniquement ! Les compositions des armées, les scénarios joués, le camp incarné, les sorts et objets associés à nos personnages, les événements, les quêtes annexes tirées , … autant d’élément qui apporteront de la variété à nos parties.

Knight Models - Warhammer Harry Potter - figurines

L’utilisation des cases pour déterminer les distances est très pratique. Pas besoin de règles, de calculs ou de mesures, l’utilisation est rapide et accessible à tous.

Les personnages semblent parfois déséquilibrés, mais c’est au joueur à le rectifier en y ajoutant les bons éléments lors de la création de l’armée. Il faut peut-être sélectionner moins de personnages, mais mieux les équiper ? Ou au contraire se contenter des capacités de base, mais multiplier les pions ?

Les plateaux stylisés sont très jolis également. C’est vraiment un plaisir visuel tout au long de la partie. Les différents jetons sont travaillés également. Les pions de dégâts représentent par exemple les différentes reliques de la Mort : d’abord la baguette, puis la baguette et la pierre, le symbole des reliques, et enfin la Mort qui vient nous chercher.

Plus d’informations ?

Retrouvez l’ensemble des boîtes et extensions existantes dans notre article récapitulatif !

Si vous n’avez pas eu l’occasion de nous voir en direct sur Twitch, vous pouvez également regarder notre découverte et présentation du jeu sur notre chaîne YouTube :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS