Logo Gazette du Sorcier
menu fermer
La Gazette Logo du Sorcier
L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !
Accueil / Biographies de Harry Potter / 3ème tome - Le Prisonnier d'Azkaban / Critique – Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, illustré par MinaLima

Critique – Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, illustré par MinaLima

Après deux tomes dans lesquels le Studio MinaLima a réinventé l’univers visuel du monde magique de Harry Potter, le duo de graphistes se frotte au troisième tome de la saga. Sorti le 12 octobre 2023, le volume, très attendu par les fans, réserve quelques belles surprises, avec sans doute moins de fulgurances que les tomes précédents.

L’univers graphique de ces éditions est maintenant bien établi et apporte donc moins de fraîcheur. Associé à un tome moins riche en nouveautés, il est plus difficile de marquer les lecteurs. On rencontre bien entendu Remus, Buck, Sirius, le Chevalier du Catogan, McNair, Fudge, Trelawney et même Florian Fortarôme, qui ont tous droit à leurs illustrations. Quelques lieux inédits font leur apparition avec Pré-au-lard et certains commerces du Chemin de Traverse. Cependant, il ne s’agit pas de lieux grandioses ou emblématiques au point d’éblouir les fans à leur découverte. Il y a également moins de personnages très attendus et jamais vus auparavant.

Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban illustré par MinaLima réserve néanmoins quelques illustrations et interactions époustouflantes, ainsi que des détails qui nous ont fait replonger dans la magie des livres.

Pré-au-Lard sous la neige

Bien entendu, certaines représentations incontournables sont des réussites. Si certains lieux de Pré-au-lard peuvent sembler un peu excessifs, comme l’intérieur de Honeydukes, qui ressemblerait presque à un carnaval, la rue principale du village elle-même, colorée, enneigée et décorée pour Noël, dégage une atmosphère chaleureuse qui donne envie de s’y balader.

Tous les chapitres qui se déroulent autour de la période de Noël sont également décorés de guirlandes qui ajoutent une touche festive indéniable. C’est un petit détail bien pensé.

Le bureau de Lupin

Le bureau du nouveau professeur de défense contre les forces du mal est un lieu important dans ce troisième opus. Ici, le MinaLima glisse des détails bien à eux, comme le tableau d’un cerf et d’une biche qui évoque Lily et James, en plus de s’amuser avec les objets présents dans la pièce. On a ainsi droit à un plan inattendu à travers l’aquarium à strangulot de Lupin (qu’on découvre bien vide lorsque le professeur quitte l’école). Les graphistes sont toujours en quête d’idées pour éviter qu’une certaine monotonie s’installe dans leurs illustrations, et cet angle de vue, avec son jeu d’ombres chinoises, en est un bel exemple.

Le parcours d’obstacles de Lupin

En parlant d’angles de vue particuliers, MinaLima se montre adepte de la plongée totale, avec plusieurs scènes présentées depuis un point de vue situé verticalement juste au-dessus de l’action. S’il ne faudrait pas abuser du procédé, au risque qu’il perde de son efficacité, il permet de rendre compte de la majesté de certains lieux, et parvient même à créer une notion de durée. Les sacs de couchage dans la Grande Salle sont ainsi écrasés par la perspective, ce qui les rend en apparence très vulnérables, tandis que le parcours d’obstacles installé par Lupin en guise d’examen de fin d’année semble véritablement se dérouler sous nos yeux.

Les pop-ups et animations

Un livre illustré par MinaLima ne serait pas un livre MinaLima sans ses pop-ups et ses éléments interactifs. S’il faut saluer le travail des artistes sur leur Carte du Maraudeur revisitée, leur tasse de divination, ou la scène délirante du Magicobus (dans laquelle Eduardo et Miraphora se sont d’ailleurs glissés), le moment le plus époustouflant est indubitablement l’apparition du patronus de Harry. Si l’illustration standard qui suit est déjà splendide, le pop-up qui la précède dans le livre nous a définitivement scotchés. Et pourtant, elle emploie un procédé tout simple…

Illustration du patronus dans Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban par Minalima

Un bel ajout pour la bibliothèque

Ce troisième tome vient compléter la collection efficacement, mais sans doute n’est-il pas le plus spectaculaire de la série. On a cependant hâte de voir ce que les graphistes nous réserveront pour les prochains tomes, s’ils sont commandés par l’éditeur !

Si vous l’avez dans votre bibliothèque, n’hésitez pas à nous dire en commentaire ce que vous avez pensé de cette édition ! Quelle est votre illustration préférée ?

En français

En anglais

Vous pouvez également découvrir de nombreuses autres classiques de la littérature illustrés et animés par MinaLima avec leur collection « Classiques illustrés. »

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS