Logo Gazette du Sorcier
menu fermer
La Gazette Logo du Sorcier
L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !
Accueil / Fandom / Muggle Quidditch / European Cup Quidditch : Anvers sur le toit de l’Europe !

European Cup Quidditch : Anvers sur le toit de l’Europe !

Les 16 et 17 mars dernier, Salou en Espagne a été le théâtre des European Quidditch Cup (EQC) D1 et D2, où les clubs les plus performants d’Europe se sont affrontés. Ces compétitions annuelles sont l’équivalent de la Ligue des Champions pour le handball ou le football, représentant les événements les plus prestigieux pour les clubs européens. Au cours de ces compétitions, une équipe belge et une équipe allemande ont brillamment décroché la victoire, tandis que les clubs anglais, français et espagnols ont été en embuscade.

Si vous voulez un récapitulatif des favoris et des poules des EQC de 2024, vous pouvez les retrouver sur notre article annonçant l’événement.

Anvers confirme en D1

Attrapeur d'Anvers QC à l'EQC face aux Paris Titans.

Un an après avoir retrouvé les sommets en EQC D1, les Dodos d’Anvers ont confirmé avec la manière en dominant tous leurs adversaires. Il s’agit de leur troisième titre européen après 2017 et 2023 et pourtant cette équipe a bien failli disparaître en 2020. Seuls les Titans ont actuellement remporté plus de titres continentaux, mais pour combien de temps encore ?

Les belges ont brillé dans leur groupe en remportant trois victoires sans contestation. Dans ce nouveau format, il n’y avait pas de phase de 1/8 de finale, mais des barrages qui n’ont pas causé de soucis aux futurs champions. La seule surprise est survenue en quart de finale où les Braunschweiger Broomicorns (finalement 8e) ont bien résisté, mais ont dû céder en toute fin de match. La suite du parcours a été plus tranquille, et même les Titans malgré une demi-finale pourtant tendue (2 cartons rouges) n’ont pas pu rivaliser. Comme l’an dernier, la confrontation ultime, a été à sens unique et a vu les Dodos s’imposer logiquement.

Dans le reste du tableau, la compétition était plus ou moins serrée, et les équipes Allemandes à l’image de Ruhr Phoenix, ont encore fait bonne figure (3 dans le top 10). Cependant, les finalistes ont dû batailler dur pour atteindre la finale. La belle surprise de l’année précédente, qui avait atteint le podium, a de nouveau perdu contre les Dodos malgré de belles performances en demi-finale et en quart de finale contre London QC et Münchner Wolpertinger (l’une des surprises de cette année). Pour finir, les Titans ont su relever la tête par rapport à leur contre-performance de l’an dernier et finissent au pied du podium. Il faudra sûrement qu’ils fassent évoluer leur jeu si ils veulent un jour redevenir champion d’Europe.

Les Munster Marauders enfin titrés en D2

Facebook Münster Marauders

En EQC D2, la compétition a encore abouti à une finale entre une équipe allemande et une équipe espagnole (la 3e sur 4 éditions). Alors que Séville l’avait emporté contre Munster en 2023, cette année c’est Munster qui s’est imposé contre l’équipe de Barcelone pour enfin décrocher un titre en coupe d’Europe lors d’une finale à suspens (140 à 120).

Cette compétition a été aussi palpitante qu’attendue, même si les deux équipes de tête ont clairement montré leur supériorité tout le long du week-end. Cependant, un petit bémol pourrait être relevé concernant la deuxième phase, qui concerne les 4 groupes de 6 équipes qui ont permis de déterminer les phases finales. En effet, plusieurs équipes se sont retrouvées à s’affronter à plusieurs reprises le dimanche, comme ce fut le cas entre les demi-finalistes et les finalistes. À noter que dans cette deuxième phase, c’est Barcelone qui a eu le dessus sur les futurs champions contrairement au résultat de la finale.

Nous avons suivi de près les performances des équipes belges et françaises, qui avaient toutes leurs chances de briller dans cette compétition au niveau très homogène. Les Olympiens, par exemple, ont réussi à se hisser sur le podium en remportant avec brio la petite finale contre Cologne (et oui encore une équipe allemande), avec un score de 90 à 0. Malheureusement, ils se sont fait éliminer en demi-finale face aux Marauders, qui se sont avérés être plus forts. Quant aux Brussels Qwaffles, ils ont terminé à la 15e place en finissant leur parcours par une très belle victoire contre Milan. Pour sa première participation européenne, l’équipe de Lyon a peut-être souffert de son manque d’expérience et a fini à la 21e place de la compétition.

DÉCOUVRIR ET REVOIR LA COMPÉTITION

D’autres équipes se sont illustrées cette année comme les Malaka Vikings QT (10e contre 15e l’an dernier en D1) et les Sagene Rumpeldunk (équipe norvégienne) qui sont les seuls dans le top 8 en D1 à ne pas appartenir à une grande nation du Quadball (Angleterre, Belgique, Allemagne et France). Pour ma part, j’attendais plus des équipes turques qui n’ont pas été époustouflantes comme a pu l’être son équipe nationale sur les différentes Coupe du Monde ou en Coupe d’Europe des nations. Mais cela peut éventuellement s’expliquer par la difficulté à envoyé un effectif compétitif si loin de leur base.

Après une année passée à suivre les compétitions, je constate que le Quadball devient de plus en plus captivant à regarder. En tant que spectateur, j’ai pris un immense plaisir à assister à ces deux compétitions qui se sont déroulées dans une belle ambiance. J’attends avec impatience la prochaine Coupe d’Europe des nations, la prochaine finale de la Coupe de France, et bien sûr l’édition 2025 des EQC D1 et D2.

Les Dodos d’Anvers iront-ils chercher leur 4e titre et rejoindre les Titans de Paris comme club le plus titré sur la scène européenne ?

Le classement des compétitions

EQC D1

  1. Antwerp QC (BEL)
  2. Ruhr Phoenix (ALL)
  3. London QC (UK)
  4. Titans Q (FRA)
  5. Werewolves of London 1 (UK)
  6. Sagene Rumpeldunk (NOR)
  7. Münchner Wolpertinger (ALL)
  8. Braunschweiger Broomicorns (ALL)
  9. Malaka Vikings QT (ESP)
  10. Old School Q (TUR)
  11. Rheinos Bonn (ALL)
  12. Heidelberger HellHounds (ALL)
  13. Vienna Vanguards (AUT)
  14. Madrid Lynx (ESP)
  15. Toulouse Minotaures (FRA)
  16. Darmstadt Athenas (ALL)
  17. Ghent Gargoyles QC (BEL)
  18. Paris Frog Q (FRA)
  19. Dementores Coruña (ESP) / Sevilla Warriors (ESP)
  20. Southsea (UK) / Hacettepe Pegasus (TUR)
  21. SCC Berlin Bluecaps (ALL)
  22. Liège Leviathans (BEL)
  23. Augsburg Owls (ALL)
  24. Velociraptors QC (UK)
  25. ODTÜ Hippogriffs (TUR)
  26. Buckbeak Riders QT (CAT)
  27. Phoenix Q (UK)
  28. Hinkypunks Bologna Q (ITA)
  29. Olympians (UK)
  30. Bombarda Brixia QC (ITA)

EQC D2

  1. Münster Marauders (ALL)
  2. Barcelona Eagles QT (CAT)
  3. Olympiens Q (FRA)
  4. Cologne Cannons (ALL)
  5. SkyWeavers (UK)
  6. Werewolves of London 2 (UK)
  7. Siena Ghibellines QC (ITA)
  8. Danube Direwolves (AUT)
  9. Wessex Warlocks (UK)
  10. Prague Pegasus (CZE)
  11. Oxford Mammoths (UK)
  12. Aemona Argonauts (SVN)
  13. Lunatica Q Brindisi (ITA)
  14. Warsaw Mermaids (NLD)
  15. Brussels Qwaffles (BEL)
  16. Milano Gators (ITA)
  17. Glacier Grimms (AUT)
  18. Brno Banshees (CZE)
  19. Twentse Thestrals (NLD)
  20. NTNUI Rumpeldunk (NOR)
  21. Caracals Lyon Q (FRA)
  22. Berner Boggarts (CHE)
  23. Phoenixes Pilsen (CZE)
  24. Wageningen Werewolves (NLD)
Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS