Logo Gazette du Sorcier
menu fermer

La Gazette Logo du Sorcier

L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !

Accueil / Fandom / Fanactivisme / Harry Potter et Hunger Games, symboles de contestation en Thaïlande

Harry Potter et Hunger Games, symboles de contestation en Thaïlande

Si la Thaïlande a récemment produit l’un des plus beaux coffret Harry Potter que nous ayons pu voir, ce n’est pas un hasard ; la communauté des fans est très présente dans le pays. Cependant, en ce moment, cette nouvelle édition n’est pas la raison pour laquelle Harry Potter et le pays sont liés dans l’actualité.

L’engagement politique du fandom n’est plus à prouver. Depuis des années, la Harry Potter Alliance cherche à mobiliser les fans à travers la fiction. Des études affirment que les potterheads sont plus tolérants et que l’univers leur a inculqué des valeurs égalitaires. Récemment, les fans thaïlandais ont (une nouvelle fois) montré par leur mobilisation qu’il y a un peu de vrai là-dedans.

Des baguettes levées pour manifester

Depuis plusieurs mois, le pays est secoué par une forte mobilisation anti-monarchie. Face à un gouvernement autoritaire et dans un pays ou insulter la monarchie est passible de 15 ans de prison, les références à la pop culture sont devenues l’arme des manifestants.

Des manifestants thaïlandais lèvent leur baguette lors d'une manifestation Harry Potter

En août dernier, ils ont notamment fait le choix de se rassembler habillés de robes de Poudlard, brandissant des portraits de Voldemort. Les chapeaux de sorciers étaient nombreux dans les cortèges. Ceux qui n’avaient pas de « costume » protestaient baguette à la main. Tous étaient présents avec un mot d’ordre : « enchanter la démocratie » (Cast a spell for democracy). Les organisateurs de cette manifestation particulière ont appelé chacun à « jeter un sortilège de Patronus pour redonner espoir en l’avenir du pays« .

Depuis, c’est une autre saga littéraire qui a pris le relais. La main levée avec trois doigts tendus, signe de la rébellion dans Hunger Games, est devenue le symbole des contestataires.

Cette semaine, le geste a pris une nouvelle dimension lorsque des manifestants l’ont effectué au passage d’un convoi royal. Rassemblés devant le Monument de la démocratie à Bangkok, ils ont été délogés par la police pour faire place à la voiture du roi. Plusieurs personnes ayant refusé d’obtempérer ont été arrêtées. Les manifestants présent au passage du monarque l’ont donc salué ainsi, en geste de défi.

Une monarchie aux pleins pouvoirs

Avec son économie reposant énormément sur le tourisme, la Thaïlande est en pleine récession. Des millions de personnes sont sans emploi face à la pandémie de Covid19 et les jeunes voient leur avenir professionnel compromis. La gestion de la crise est fortement contestée, car le gouvernement conservateur protège les plus riches. Aux problèmes économiques s’ajoutent une forte tension politique.

Habillés en robes de sorciers aux côtés d'un mannequin de Voldemort, les organisateurs de la manifestation Harry Potter en Thaïlande

Depuis 2014, le premier ministre conservateur Prayut Chan-o-cha impose sa loi. Ancien militaire, il a pris le pouvoir lors d’un coup d’état et confirmé sa main-mise sur le pays en remportant des élections (contestées) en 2019. Son plus grand fait d’armes ? La révision de la Constitution pour donner plus de pouvoirs à la monarchie. Le roi est ainsi devenu propriétaire de certains biens de l’État et a pris le contrôle direct de l’armée.

Ces dernières années, de nombreux opposants politiques ont dû fuir le pays. Certains, exilés au Cambodge et au Laos, ont été kidnappés ou assassinés dans des circonstances obscures. En février 2020, un parti politique extrêmement populaire auprès des jeunes du pays a été dissout par le gouvernement.

L’état d’urgence déclaré

Depuis quelques jours, le gouvernement a déclaré l’état d’urgence. Tout comme l’avait fait Ombrage, il a interdit les rassemblements de plus de 5 personnes. La Covid19 est invoquée pour justifier cette décision, mais l’interdiction des systèmes de messageries « qui pourraient nuire à la sécurité nationale » ne laisse aucun doute sur les véritables intentions du pouvoir.

Et pourtant, des milliers de personnes continuent à se rassembler dans la rue, baguettes ou trois doigts levés.

Sources : The Guardian, ibid., AFP

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS