Logo Gazette du Sorcier
menu fermer
La Gazette Logo du Sorcier
L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !
Accueil / Les grands articles de la Gazette / Critiques / L’Ascension des Mangemorts, un jeu de société Harry Potter collaboratif

L’Ascension des Mangemorts, un jeu de société Harry Potter collaboratif

« Le destin du monde des sorciers est entre vos mains« , voilà ce que nous annonce le nouveau jeu de société L’Ascension des Mangemorts dès la couverture. Autant dire que la pression est présente d’entrée de jeu. Lucky Duck Games distribue en français pour la première fois un jeu de la licence Harry Potter, édité en anglais par USAopoly (The Op Games). Dans ce jeu collaboratif pour 2 à 4 personnes, les joueurs vont devoir recruter des sorciers de la saga pour affronter Voldemort avant que son emprise sur le monde magique ne soit totale.

Ça vous dit quelque chose ? Si le pitch de départ peut faire penser à Hogwarts Battle, l’un des meilleurs jeux Harry Potter sorti jusqu’à présent, soyez rassurés ! Les mécaniques de l’Ascension des Mangemorts sont très différentes.

Principes de l’Ascension des Mangemorts

L’histoire se déroule durant les événements du 5e tome de Harry Potter. Personne ne croit Harry quant au retour de Voldemort ! Le Seigneur des Ténèbres a ainsi tout le loisir d’accroître son emprise sur les différents lieux clés du monde magique.

Recruter des sorciers

Au début de la partie, chaque joueur choisit l’équipe qu’il veut incarner pour lutter contre Voldemort et les Mangemorts. L’Ordre du Phénix vous permettra de démarrer avec Tonks ou Sirius ; l’Armée de Dumbledore avec Hermione ou Harry ; ou enfin Poudlard avec Dumbledore ou McGonagall. Au-delà de votre sorcier de départ, chaque équipe possède une capacité spéciale et des dés utilisés différents.

Ce choix ne limitera pas vos recrutements au fil de la partie, ne vous inquiétez pas ! A chaque tour, le joueur choisit dans quel lieu du monde magique il veut se rendre (Ministère de la Magie, Pré-au-Lard ou Chemin de Traverse). Il pourra alors y lancer ses dés, et attribuer chaque symbole obtenu aux Mangemorts pour les attaquer ou aux sorciers pour les recruter. Au fur et à mesure que l’équipe grandit, vous aurez de plus en plus de dés ou de capacités spéciales à utiliser !

Attention tout de même, si vous utilisez tous vos dés pour recruter des membres supplémentaires, Voldemort et les Mangemorts pourront avancer dans leurs sombres desseins tranquillement. Il va falloir faire des choix… et les bons !

L'Ascension des Mangemorts - les sorciers recrutés pour affronter le mage noir.
L’équipe de l’Armée de Dumbledore s’est bien étoffée au fil de la partie, en recrutant également des membres de Poudlard.

Pendant ce temps, Voldemort

Une statue de Voldemort est placée au centre du plateau de jeu. Si de prime abord on pourrait penser qu’il s’agit uniquement d’une déco, elle prend tout son sens lors de la partie. En effet, avant de réaliser ses actions, le joueur lance le dé de Voldemort. Selon la face tirée, le Seigneur des Ténèbres se tourne vers le lieu à sa gauche ou à sa droite.

Il blesse alors tous les sorciers présents dans ce lieu (ceux qui attendent d’être recrutés comme tous ceux du joueur si c’est le lieu qu’il a choisi au début de son tour). Il ajoute également un marqueur de corruption sur le lieu, et active l’effet de tous les Mangemorts présents.

La statue rend l’action beaucoup plus visuelle pour les joueurs. Elle représente parfaitement la direction vers laquelle le mage noir est tourné.

Vaincre ou être vaincu ?

Lorsque la barre de corruption d’un lieu est complète, le lieu est perdu. Dès lors, il infligera un malus chaque fois que la Marque des Ténèbres tombera sur le dé Voldemort. Mais il rapproche également les joueurs un peu plus de la défaite. Chaque quartier est protégé par 2 lieux ; s’ils sont tous les deux perdus, c’est au quartier que Voldemort s’en prendra directement.

Le Bien perd la partie si :

  • Un quartier est corrompu (les deux lieux sont perdus et le quartier est complètement corrompu).
  • X (dépendant du nombre de joueurs) sorciers ont été vaincus (ils ont subi autant de blessures que leur barre de vie).
  • Un joueur a perdu tous ses sorciers.

Au contraire, pour l’emporter, les joueurs doivent blesser Voldemort à 5 reprises grâce à leurs dés. Ils doivent déjà se trouver sur le bon lieu pour s’en prendre à lui. Ils peuvent néanmoins dépenser un dé pour se déplacer sur son quartier. Mais on ne peut pas faire subir plus de dégâts à Voldemort que de Mangemorts envoyés à Azkaban au cours de la partie ; une limitation intéressante qui pousse à attaquer les sbires du Seigneur des Ténèbres durant le jeu !

Le joueur de l'Ordre du Phénix a décidé de garder une certaine cohérence dans son recrutement dans l'Ascension des Mangemorts.

Les dés, au cœur de l’action

Tout est donc une question de lancers de dés ; la chance tient une place importante dans le jeu ! Si vous n’avez pas le hasard avec vous, vos lancers ne vous permettront pas de réaliser les actions que vous désirez. Néanmoins, le joueur a une grande influence sur les dés qu’il va pouvoir lancer. Que ça soit en choisissant les sorciers qu’il recrute ou en utilisant des jetons « sorts » gagnés à chaque dégât réalisé sur un Mangemort, ou même en choisissant la face d’un dé grâce à la capacité d’un de ses personnages. Chaque couleur de dé est associée à un symbole, plus souvent présent que les autres, et influe donc sur les résultats statistiques que vous pourrez obtenir pour vos actions.

Contrairement à Hogwarts Battle dont le gameplay se base sur les cartes, et la création de son deck, dans l’Ascension des Mangemorts, il se base sur les dés et le recrutement de son équipe pour améliorer ses lancers.

Notre avis sur l’Ascension des Mangemorts

Visuellement

Boite de jeu Ascension des Mangemorts

On commence cette critique dès la réception de la boite de jeu. Sa couverture est très jolie, avec un dessin en double lecture comme on peut le retrouver sur les tomes de Harry Potter illustrés par Olly Moss. On retrouve ici le face-à-face de Harry et Voldemort, dont les ombres du visage forment le Choixpeau et l’école Poudlard au fond.

La figurine de Voldemort, en plus d’être utile pour le jeu, est bien réalisée. Comme pour la plupart des jeux actuels, ce sont les visuels des films qui sont utilisés pour les cartes. L’arrière-plan choisi, façon carte de chocogrenouille, aux couleurs de la « faction » de chaque personnage est une réussite. C’est lisible, efficace, et beau.

La jouabilité

Nous avons joué à 2 joueurs, nous ne pouvons juger que de ce mode de jeu.

Pour commencer, le jeu est destiné aux enfants à partir de 11 ans. S’ils n’auront peut-être pas tous la vision stratégique des dés à choisir pour leurs actions, ils prendront certainement du plaisir et en comprendront le mécanisme. En tant qu’adulte, si le côté hasard des dés peut être frustrant au début, il s’estompe au fil de la partie quand la stratégie de notre équipe prend le pas.

Le jeu nous a paru bien équilibré. Nous n’avons pas vaincu Voldemort sans aucune difficulté, et, à chaque fois, nous avons perdu plusieurs sorciers et lieux du monde magique en cours de route. Nous avons dû faire des choix, abandonner certains sorciers à un sort funeste pour lutter contre les Mangemorts présents ou inversement. Le hasard de nos lancers ajoute à cette difficulté : tout n’est pas réalisable comme prévu.

Chaque personnage possède une capacité spéciale adaptée et logique avec son caractère. Les symboles pour les recruter sont cohérents, tout comme les attaques des Mangemorts.

Si à deux joueurs le jeu nous a paru un peu long, c’est sans doute parce que nous avons pris le temps de recruter presque l’intégralité du deck de personnages. À plus nombreux, nous aurions été plus vite confrontés à des choix et à Voldemort qui arrive environ à la moitié du deck. Il est donc certainement possible de jouer plus rapidement, soit en ne recrutant pas à tout-va, soit en jouant à plus de joueurs.

Ascension des Mangemorts : le plateau de jeu

En conclusion

C’est un bon jeu Harry Potter, aux mécaniques originales. On peut y jouer sans connaître l’univers ou être expert, entre amis comme en famille. Nous n’hésiterons pas à rejouer, chaque partie étant différente selon les tirages de cartes comme de dés.

Pour se procurer le jeu

Lucky Duck Games (que nous remercions pour nous avoir permis d’essayer ce jeu).
FNAC
AMAZON
Philibert
Chez votre ludicaire préféré (prix de vente conseillé : 39,99€)

Un exemplaire sera également disponible dans notre ludothèque magique pour vous permettre de l’essayer lors des conventions et événements auxquels nous participons !

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS