Logo Gazette du Sorcier
menu fermer
La Gazette Logo du Sorcier
L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !
Accueil / Artisanat Moldu / Jeux de société / Critique – Hogwarts Battle, extension Monstrueuse Boite des Monstres

Critique – Hogwarts Battle, extension Monstrueuse Boite des Monstres

Le jeu de société collaboratif Hogwarts Battle a séduit de nombreux fans de la saga Harry Potter. Pour renouveler ou prolonger l’expérience, plusieurs extensions sont sorties. La première, consacrée à la Forêt Interdite et aux créatures magiques, permet de découvrir une nouvelle mécanique de jeu !

Si vous ne connaissez pas le jeu de base, il vaut mieux d’abord lire notre critique de celui-ci. Comme le jeu est progressif, vous ne pourrez quoi qu’il arrive pas jouer avec les cartes de l’extension avant d’avoir finit le jeu de base. Le principe collaboratif et la mécanique du jeu restent fondamentalement les mêmes. Il faudra vous unir pour affronter les adversaires et vaincre Voldemort avant qu’il ne prenne le contrôle des lieux.

Qu’est-ce qui change, alors ? Petit tour des nouveautés de cette extension Hogwarts Battle – Monstrueuse Boite des Monstres !

De nouveaux méchants plus coriaces

Les adversaires appartiennent désormais à deux types de catégories : les créatures ou les ennemis. Certaines cartes n’ont d’effet que sur l’une de ces catégories d’adversaire, ce qui corse la partie. Certains adversaires appartiennent aux deux catégories.

De plus, il ne suffit plus d’accumuler les attaques pour se débarrasser des antagonistes ! En effet, certaines créatures nécessitent de dépenser des points d’influence pour les éliminer… et vous ne pouvez leur en attribuer qu’un par tour ! Autrement dit, le Suédois à Museau Court, qui nécessite 6 points d’influence, restera, presque inévitablement, 6 tours en jeu.

Il faut donc désormais réfléchir à comment dépenser ces précieux points, qui ne servent plus uniquement à acheter des cartes de Poudlard. Cette mécanique peut également rallonger les parties et frustrer les joueurs en quêtes de parties rapides.

Les cartes Retenues

Les cartes retenues viennent désormais parasiter votre jeu ! Ce sont des cartes inutiles que certains ennemis ou événement vous obligent à intégrer à votre main. Elles vous font perdre des vies si vous les jetez ; s’en débarrasser à la place d’une carte utile n’est donc pas toujours une option. Certains événements vous font également perdre des vies en fonction du nombre de retenues dans votre main.

Heureusement, certaines cartes vous permettent désormais de « bannir » des cartes de votre deck. Vous vous en débarrassez alors définitivement (même si les retenues reviennent à l’infini). C’est indispensable pour ne pas finir avec 5 retenues en main, mais aussi utile pour éliminer des cartes plus faibles de votre deck !

Nouveau personnage et nouvelles cartes

Cette extension ajoute donc son lot de difficultés et de dilemmes, mais il y a aussi des ajouts à l’avantage des joueurs !

Vous pourrez désormais incarner un nouveau personnage : Luna Lovegood. Cette extension ne permet pas encore, pour autant, de jouer à 5. Il ne s’agit que d’une option supplémentaire. Luna dispose d’un pouvoir de soin, lié au fait de piocher, ce qui permet des combo intéressants.

Les quatre personnages de base bénéficient également d’une nouvelle carte, avec un pouvoir ajusté à la nouvelle mécanique d’ennemis. Cependant, selon nous, les cartes de 7ème année restent les plus avantageuses.

Les cartes de Poudlard elle, sont complétées de nouveaux objets, sorts et alliés. Les Tergeo, notamment, s’avèrent indispensables puisqu’ils vous permettent de bannir les retenues de votre main. D’autres cartes permettent également de bannir une carte de votre défausse, ou de celle de tous vos alliés.

Place aux « rencontres »

Exit les Horcruxes, vous voilà face aux « rencontres ». Ces cartes viennent ajouter un effet négatif si certaines circonstances sont réunies. Elles sont au nombre de 3, et vous devez remplir un objectif afin de vous en débarrasser une à une. Par exemple, le héros actif perdra une vie pour chaque créature active tant que vous n’avez pas acheté pour 8 points de cartes de Poudlard en 1 tour.

Certains adversaires à affronter dépendent également des rencontres. Ainsi, lorsque vous jouez une nouvelle partie après avoir achevé le jeu dans l’ordre, vous ne piocherez pas tous vos adversaires au sort. Une fois les rencontres sélectionnées, vous ajoutez les adversaires correspondants à votre pioche, et ensuite seulement vous complétez au hasard. Cette mécanique génère parfois un combo d’effets négatifs.

Des cartes magie noire additionnelles viennent également ajouter des effets qui se combinent avec toutes les nouveautés. Créatures, retenues, nouveau méchants… tous pourraient causer ou amplifier les effets de ces nouvelles cartes « événements ».

Conclusion : une extension très réussie

Au final, cette extension prolonge la durée de vie du jeu de base de manière très sympathique. Elle ajoute des mécanismes de jeu intéressants et corrige quelques failles de l’édition simple. Les carte pour bannir d’autres cartes de votre jeu permettent ainsi de rendre votre deck plus puissant encore. Les règles précisent également qu’il est possible, au lieu d’acheter des cartes de Poudlard, de supprimer les 6 cartes disponibles pour les remplacer par 6 nouvelles ; cette évolution peut cependant être implémentée sans acheter l’extension.

Si Hogwarts Battle vous a plu, et que vous en redemandez, n’hésitez pas une seconde ! Les parties n’en seront que plus complexes, plus variées, et renouvelées !

Pour commander le jeu

Jeu de base

hogwarts battle jeu de base

FRANCAIS

ANGLAIS

Extension

hogwarts battle extension forêt interdite

FRANCAIS

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS