Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Les robes violettes marchent sur la Rue Claudel

25 novembre 2018

Voilà plusieurs mois que la colère gronde en France : balais de moins en moins fiables et de plus en plus chers, taxes sur les chaudrons en étain au fond trop fin, accord entre le Ministère de la magie britannique et français pour interdire le survol de la Manche en balai volant et créature ailée,... les motifs de plaintes sont divers et variés, et tous les sorciers de Paris et de Navarre ont décidé de se retrouver sur la rue Claudel pour signaler leur mécontentement face aux décisions du Ministre.

PNG - 234.5 ko

Dès 10h ce matin, une agitation inhabituelle gagnait la rue commerçante parisienne. Une marée humaine vêtue de robes violettes a décidé de marcher entre Le Griffon Buveur et Monsieur Sanfin’s Chaudron pour finir face à la vitrine de Gaston McAaron’s. Le choix du trajet a été scrupuleusement étudié par les meneurs du mouvement, et nous avons laissé Florie Sombral nous expliquer ce choix :

Pour exprimer notre mécontentement, il nous semblait important de cibler des lieux précis. Les balais de Gaston McAaron’s étaient construits en France à l’origine, depuis qu’ils sont importés ils ont réellement baissé en qualité ! Ma Comète 260 a été réparée à trois reprises sur l’année précédente, les frais engagés sont de plus en plus nombreux.
Nous mettons également en avant la hausse du prix de la bièraubeurre et des taxes sur le champagne Gouvillet, ainsi que celles sur les chaudrons en étain de seconde main qui n’ont pas un fond suffisamment épais selon les nouvelles normes !

JPEG - 53.3 ko

Le Ministre de la Magie n’a pas voulu s’exprimer devant nos journalistes, mais son discours face aux sorciers mécontents reste inchangé. Il justifie les taxes sur les chaudrons de seconde main par un besoin réel de sécurité et une diminution des accidents de chaudron de 38% depuis que la loi est entrée en vigueur. Il se dédouane de toute responsabilité dans la hausse du prix des produits de consommation, tout en invitant les sorciers à diminuer leur consommation d’alcool.

Mais les robes violettes, comme ils aiment à s’appeler, n’ont pas fini de gronder. Au-delà de leurs revendications purement matérielles, ils mettent en avant la difficulté de trouver du travail dans le monde magique. Les postes de professeur de Beauxbâtons sont occupés par des professeurs parfois centenaires, le nombre d’Aurors a drastiquement diminué depuis la paix et l’harmonie de 1986, le travail au Ministère s’est automatisé et les jeunes sorciers ont du mal à trouver un travail à leur sortie de l’école. Une majorité des élèves français part d’ailleurs à l’étranger, étudier les animaux fantastiques d’Amazonie ou du Japon.

JPEG - 137.1 ko

Si le mouvement principal s’est déroulé sans encombres, on peut signaler quelques événements isolés comme la destruction de la vitrine d’Aziz Branchiflore, une série de Wingardium Leviosa lancée sur les pavés de la place et quelques sorts lancés contre les Aurors présents pour surveiller la manifestation. Notons tout de même qu’il n’y a pas de blessés à déplorer.
Le mouvement risque de perdurer tard dans la nuit, certaines robes violettes étant bien décidées à se faire entendre en restant sur place. Le froid du mois de novembre n’arrêtera pas les sorciers, les incendio et l’apparition de flammes bleues commencent d’ailleurs à peu à peu réchauffer l’atmosphère.

Reportage en direct de la rue Claudel par l’équipe de la Gazette du Sorcier, illustrations par MinaLima.

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :