Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Récapitulatif : 7 espèces nommées en hommage à Harry Potter

14 mars 2017

Depuis quelques années, les scientifiques ont cédé à la mode de nommer les espèces qu’ils découvrent en s’inspirant de la pop culture ; parfois par véritable hommage, parfois simplement pour qu’on parle de leur découverte dans la presse moldue. Voici donc un classement de toutes les espèces baptisées en référence à Harry Potter, de la moins cool à celle qui en jette le plus. [1]

7. Le crabe “Harry Severus”

JPEG - 15.2 ko

Dernier arrivé dans la famille des espèces baptisées en hommage de la saga, Harryplax severus est un crabe minuscule et la raison pour laquelle il a été baptisée en l’honneur de Severus Rogue est vraiment tirée par les cheveux. Il n’a rien d’extraordinaire et, honnêtement, quand Harry a nommé son fils en hommage à Rogue, c’était déjà un bien trop grand honneur pour l’homme qu’il était. Severus, au vu de son comportement envers Neville et d’autres élèves, ne méritait pas d’ajouter un crabe aux êtres baptisés en son honneur.

6. L’araignée “Aragog”

Il est difficile de savoir à quoi Aname aragog ressemble exactement et ce qu’elle a de particulier (sauf si vous êtes un spécialiste et comprenez ce document). Le nom de Aragog semble donc, une nouvelle fois, facilement attribué. Cependant, contrairement à Rogue qui n’était pas un crabe, Aragog est bien une araignée : au moins il y a une certaine logique. L’espèce a été découverte, avec trois autres de la même famille, par une jeune australienne de 17 ans, faisant d’elle la plus jeune auteure publiée dans un journal scientifique prestigieux.

5. La punaise “Sombral”

JPEG - 32.9 ko

Thestral incognitus tire son nom de son apparence squelettique et de la difficulté qu’ont rencontrée les scientifiques pour mettre la main sur un spécimen. Si le lien n’est pas évident à première vue, il se justifie plus facilement : en plus, ça sonne bien. Mais ça reste une punaise : pas la première créature à laquelle on voudrait être associé.

4. L’araignée “Gryffondor”

JPEG - 111.4 ko

Certes, Eriovixia gryffindori ne mesure que quelques millimètres mais qu’est-ce qu’elle a une chouette tête ! Elle serait presque mignonne, autant que faire se peut pour une araignée. C’est d’ailleurs cette allure de choixpeau qui lui a valu son nom, puisque l’objet appartenait au fondateur homonyme de Poudlard.

3. Le lézard “Sectumsempra”

JPEG - 73.4 ko

Contrairement aux espèces précédentes, personne ne verra plus ce lézard vivant (à moins de lancer une expérience façon Jurassic Park) puisque les fossiles ayant permis d’identifier l’animal datent de 205 millions d’années. Un point de “coolitude”.
Le nom de Clevosaurus Sectumsemper a été choisi pour sa signification latine “coupé pour toujours” : allusion aux dents toujours tranchantes, aux os fracturés et à l’environnement violent dans lequel ils évoluaient. Le nom reste donc cohérent même sans connaître la saga Harry Potter et on trouve ça cool aussi.

2. La guêpe “détraqueur”

PNG - 270.5 ko

Ampulex dementor est la seule guêpe connue au monde qui modifie le comportement de ses proies grâce à sa piqûre (point “coolitude”). En effet, son venin prive ses proies de toute volonté propre, comme un détraqueur qui embrasserait sa victime pour aspirer son âme.
En plus, le nom a été sélectionné via un sondage mené auprès des visiteurs du musée des sciences naturelles de Berlin ce qui garantit qu’il n’a pas été choisi uniquement pour des raisons marketing (nouveau point “coolitude”). L’opération était réalisée afin d’accroître l’interactivité dans le musée et afin d’intéresser le public à la biodiversité ainsi qu’au processus taxonomique : troisième point “coolitude”.

1. Dracorex hogwartsia

JPEG - 63.7 ko

En 2006, Dracorex hogwartsia fut la première espèce à recevoir un nom en référence à Harry Potter ; vous parlez d’être en avance sur son temps ! Il s’agit en plus d’un dinosaure et son nom peut-être traduit par Roi dragon de Poudlard ; on ne fera jamais plus cool comme hommage taxonomique.
Rowling avait déclaré à l’époque qu’elle imaginait “son” dinosaure comme “un Magyar à Pointes, mais un rien moins pyromane”... et c’était à peu près ça, sauf que Dracorex hogwartsia était végétarien : Harry aurait eu moins d’ennuis.

Bonus

La bête était connue avant la saga Harry Potter et est plutôt commune. Charidotella sexpunctata ou Casside doré ne tire pas son nom d’un personnage, animal ou sortilège de l’univers de J.K. Rowling, mais il a eu son moment de gloire dans la presse lorsque certains ont eu l’idée de le comparer à un vif d’or.

JPEG - 66.3 ko

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez dorénavant soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !



[1Ce classement est entièrement subjectif


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :