Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Pottermore, bilan d’une déception.

19 février 2014

JPEG - 20.7 ko

Avant de commencer cet article, je tiens à vous préciser que ce que je vais dire n’est que l’expression d’une opinion personnelle. Cet article ne constitue en aucun cas une attaque envers l’équipe de Pottermore ou le travail qu’elle fournit : je ne connais pas le monde de l’informatique et ne suis pas la mieux placée pour faire des critiques techniques. Je m’intéresserai principalement à l’évolution du site, à sa démarche et aux impressions que j’ai eues en le parcourant.

Je commencerai par ce qui me plaît sur Pottermore. J’ai adoré faire les tests pour la baguette et la répartition. Les descriptions des différentes maisons sont très intéressantes, même si celle de Gryffondor n’apporte rien de plus par rapport aux livres. Les dessins et le design me plaisent beaucoup et ne s’éloignent pas trop de la vision que j’ai de l’univers des sorciers. Les duels sont assez amusants et la préparation des potions est distrayante.

Le problème, c’est que l’on a vite fait de tourner en rond. On nous avait promis une expérience unique, une relecture enrichissante. Force est de constater que Pottermore ne nous apporte rien d’extraordinaire. On a joué sur nos attentes pour nous attirer sur le site, mais, en fin de compte, l’excitation du début est tombée comme un soufflé.

Il faut le reconnaître : il y a eu plusieurs tentatives pour relancer le site et l’améliorer. La version que j’ai découverte n’était pas encore au point et des ajustements ont été faits. Un nouveau design a été apporté quand on est arrivé au tome 3. Je reconnais que les graphismes sont beaucoup plus jolis, mais j’ai plus de difficultés pour parcourir le site. La disposition des chapitres est désormais adaptée aux tablettes, mais quand on est sur un ordinateur, avec une souris, ce n’est pas des plus pratiques. J’apprécie néanmoins le fait que les duels soient un peu plus difficiles, même s’il suffit toujours de lancer un petrificus totalus pour obtenir un maximum de points. Ne serait-il pas plus intéressant de varier les sortilèges, d’en ajouter de nouveaux ? L’équipe de Pottermore fait ce qu’elle peut, mais les changements ne sont pas vraiment spectaculaires par rapport à la première version du site. Pour redynamiser le site, ce n’était peut-être pas par là qu’il fallait commencer.

Rien n’est fait pour que j’ai envie de consulter le site quotidiennement (Chercher des objets, faire bouillir une marmite et taper comme un bourrin sur le clavier pour lancer des sortilèges, c’est bien joli, mais je peux aussi profiter de ce temps dans la vraie vie pour chercher mes chaussettes, faire bouillir ma casserole et écrire un article.). J’ai pu m’amuser lors de la première coupe des quatre maisons, mais quand j’ai vu comment c’était récompensé (Youhou ! un accès exclusif d’une journée à de nouveaux chapitres. Champagne !), je n’ai plus ressenti le même enthousiasme par la suite.

Je suis assez agacée par la propension du site à me vendre des ebooks et des liseuses et à présenter comme un événement la sortie de trois chapitres ou les résultats d’un sondage. Souvent, je ne vais sur le site que pour voir les articles « inédits » de J.K. Rowling et, encore une fois, ce que je trouve me déçoit profondément. Je regrette vraiment qu’elle ait abandonné la rédaction de son Livre Écossais pour se contenter de nous livrer par ci par là des anecdotes qui n’enrichissent pas vraiment notre lecture. Je suis peut-être trop exigeante, mais j’aurais apprécié qu’elle profite de cet espace pour développer les histoires des personnages secondaires ou approfondir certains aspects de la vie des sorciers. Or, j’ai souvent l’impression que les informations qu’elle nous donne sont « réchauffées » ou incomplètes (Elles sont même parfois incohérentes. Sérieusement, Merlin a été à Poudlard ?).

Pottermore est un site très frustrant. J’ai cru au début que l’entreprise Sony avait la volonté de faire plaisir aux fans pour promouvoir ses produits, mais pour cela il aurait fallu que le site propose davantage d’activités et de mises à jour. Je me souviens que dans la première version, il y avait un onglet bloqué par une sorte de cadenas. Ils l’ont finalement supprimé et je désespère de savoir ce qu’il cachait. J’espérais que ce serait une partie « Quidditch » , qui compléterait les activités du site, mais nous ne saurons sans doute jamais ce qui était prévu. Les nouveaux chapitres ne suffisent pas pour attiser notre curiosité. Parfois, nous avons droit à de nouveaux mini-jeux, mais ils se font assez rares.

Ma plus grosse déception est que ce site a principalement été fait pour vendre des produits sony et des ebooks. Je ne critique pas les intentions commerciales et publicitaires de Sony, qui sont compréhensibles (Ce n’est pas un mal en soi. Quelle entreprise n’aurait pas envie de profiter du public d’Harry Potter ?), mais le manque d’investissement des concepteurs pour rendre le site un peu plus immersif et magique. J’ai encore l’impression que le site est en chantier et qu’il n’a pas développé tout son potentiel. D’autres tests comme ceux de la répartition auraient été les bienvenus (J’aurais bien voulu savoir quel était mon patronus par exemple). Ils pourraient ajouter des quizz sur l’univers, des énigmes, des jeux de piste comme sur l’ancien site de J.K. Rowling, nous offrir d’autres activités pour gagner des points. Il serait aussi intéressant de laisser aux lecteurs la possibilité de poser des questions à J.K. Rowling sur des points précis, qui les intéressent vraiment. Cela nous éviterait des informations aussi utiles que « Le chocolat c’est bon, mais il ne faut pas en abuser même chez les Sorciers ».

Pour conclure, ce que je reproche au site, c’est de ne pas s’investir davantage pour faire plaisir aux fans et tenir ses promesses, de manquer d’ambition. Tout partait d’une bonne intention mais le site ne correspond pas aux attentes qu’il a créées lors de son lancement et cache mal ses intentions publicitaires, ce qui peut rebuter certains. Certes, cela aurait peut-être été plus coûteux de produire un site un peu plus interactif, mais si Pottermore nous apportait chaque semaine ou chaque mois son lot de surprises et de satisfactions, la campagne de publicité de l’entreprise serait plus positive, me semble-t-il. En dehors de la répartition et du choix de la baguette au début de l’inscription, le site n’apporte rien d’extraordinaire et de nouveau aux fans d’Harry Potter. Un peu de créativité et d’audace seraient les bienvenus.

En réalité, le site semble davantage viser un public très jeune, qui découvre la série de J.K. Rowling. Ce ne sont que des illustrations des passages que nous avons appréciés, une vision esthétique de l’univers qui nous a fait rêver. Pour les fans de ma génération, qui espèrent toujours retrouver un peu la flamme potterienne, l’enthousiasme de leur jeunesse, des possibilités d’échanges et de débats, tout cela manque d’inventivité et de dynamisme. Pottermore ne peut qu’être une déception continue.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :