Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Leakycon London 2013, jour 3

24 août 2013

Au troisième jour de la LeakyCon, la file pour les autographes a diminué de plus de moitié, car les gens ont abandonné la course aux autographes. Encore mieux, les volontaires ont corrigé leur erreur de la veille et le piochage d’un unique ticket est désormais obligatoire ; la file avance donc plus vite, et les tickets « perdants » peuvent retenter leur chance sans mal. J’ai donc le temps de passer trois fois au tirage au sort (trois échecs) avant de recevoir un bracelet d’un groupe qui avait pioché trop de tickets gagnants. La journée commence bien. (Ci-dessus, les volontaires, qu’on remercie et félicite pour leur travail au long du week-end).

Je m’installe ensuite sur le côté de la scène en attendant la deuxième séance de questions-réponses avec les acteurs. Alfie Enoch était présent la veille et pour la cérémonie d’ouverture, mais il a du s’absenter et est donc remplacé par Chris Rankin. Je profite du temps d’attente pour discuter avec quelques fans francophones.

Pour varier les plaisirs, l’organisation fait du panel un petit quizz de connaissance sur HP. Tout le monde est invité à poser ses questions via le hashtag #Leakycontrivia (beaucoup semblent avoir disparues) et les acteurs se divisent en deux équipes (filles contre garçons). Quelques membres du public montent sur scène pour équilibrer les équipes.

Certains acteurs (Evanna Lynch et Robbie Jarvis) ont fait la grasse matinée et la décision est prise de les accueillir en ronflant de manière bruyante. Evanna n’arrivera jamais pour le quizz, mais Robbie se montrera trois minutes avant la fin. A savoir, l’équipe masculine a écrasé les actrices.

Je m’éclipse avant la fin, malheureusement, pour accéder à la salle des autographes en priorité ; je ne peux pas faire la file car j’ai une conférence à présenter dans l’heure. Je passe donc en très grande vitesse devant chaque acteur une fois qu’ils sont installés, ce qui les prend quelque peu au dépourvu, puis je file en réunion pré-table ronde.

PNG - 1.5 Mo

La conférence en elle-même se passe très bien ; la salle est comble et la moitié des traductions préparées n’est pas abordée tellement l’enthousiasme pousse tout le monde à la discussion. La conclusion de chacun fut qu’on aurait tous voulu y passer deux heures de plus. Les sujets abordés vont des différents noms de Tom Elvis Jedusor, les adaptations que cela implique, les différentes traductions des quatre maisons ou encore les erreurs des traducteurs (notamment concernant les personnages qui ont changé de sexe en cours de série).

PNG - 1.6 Mo

J’ai ensuite la chance d’accéder à l’aile de l’hôtel interdite au public, pour me rendre dans la suite privée où se relaxent les invités officiels. Là, une conférence de presse en présence de tous les acteurs des films prend place pour la dizaine de journalistes présents. Mais j’en dirai plus à ce sujet dans un article consacré uniquement à cette interview exclusive.

Alors que les détenteurs de passes spéciaux s’engouffrent dans la grande salle pour attendre le principal évènement du jour, A Very Starkid Event, je me rends sur le balcon VIP pour assister à l’évènement avec de la hauteur. Le spectacle prend la forme d’un Apocalyptour, avec des medley et des reprises des plus grands succès de la troupe, de “Granger Danger”, à “Not Alone” et “Rogues Are We”, en passant par les derniers morceaux de AVPSY. Vous pouvez le découvrir en intégralité dans la vidéo ci-dessous.

PNG - 1.4 Mo

Les Starkid dégage beaucoup d’énergie sur scène et certaines de leurs chorégraphies sont complètement délirantes (Joey Richter sur Granger Danger, ça vaut le coup d’œil). En l’absence de Darren Chris, ses chansons sont redistribuées à tous les autres acteurs, ce qui permet une bien meilleure répartition de présence sur scène. Et je tente de me concentrer sur la scène plus que sur Evanna Lynch, Robbie Jarvis, Benedict Clarke et Alex Carpenter qui assistent au spectacle à mes côtés (j’ai bien le droit de frimer un peu, non ? :p ). Si “Get Back To Hogwarts” n’est pas au programme du show, ils le chanteront malgré tout lors du rappel.

Plus tard dans l’après-midi, j’assiste à l’enregistrement en direct d’un nouvel épisode du podcast Alohomora de Mugglenet (un marathon dans le genre de celui de la Gazette, mais au rythme d’un chapitre par semaine et accompagné d’un podcast hebdomadaire). Pendant ce temps, d’autres, dont certains Starkids, assistent à une pièce de théâtre basée sur l’époque des Maraudeurs.

Un concert de Wrock s’improvise dans les escaliers derrière le stand de la HP Alliance, avec Deathsticks et certains Wrockeurs officiellement présents, mais il est temps pour la plupart d’aller se changer en prévision du bal.

PNG - 924.3 ko

Enfin, la grande soirée de clôture arrive. Le Wizard Rock laisse place à une musique plus populaire (mais parfois moins appréciée) mixée par Alex Carpenter. Si les invités passent régulièrement se reposer dans les espaces qui leurs sont réservés, il viennent malgré tout de temps en temps danser parmi les participants ; certains plus que d’autres.

Benedict Clarke passe ainsi beaucoup de temps dans les couloirs, à jouer aux cartes ou simuler des duels (quand on ne lui demande pas une photo, un autographe ou un high-five). En revanche, Scarlett Byrne traverse les couloirs entourée d’une véritable escorte et Evanna Lynch apparaît très peu hors des zone VIP.

Les Wrockeurs sont pour la plupart dans la foule, à quelques exceptions prêts comme vous le verrez plus bas. Enfin, les invités décident d’investir la scène, ce qui leur permet de danser plus près des participants sans pour autant être au cœur d’un gigantesque mouvement de foule.

PNG - 1.1 Mo

La fin de soirée approche et la foule entonne l’hymne non-officiel de la Leakycon : Total Eclipse of the Heart. Quelques minutes plus tard, l’impensable se produit lorsque Robbie Jarvis et Joe Walker, dans un élan d’enthousiasme, se lancent dans la foule depuis la scène. C’est pour moi le point d’orgue du week-end, et j’y reviendrai dans mon dernier compte-rendu.

Alors qu’on nous intime de quitter la salle, tout le monde entonne “When the Lights Go Out” des Whomping Willows : We’re wizards, we party forever. This night will never end (Nous sommes des sorciers, on fait la fête pour toujours, cette nuit ne finira jamais). Alex Carpenter revient alors pour dire que “on sait, mais il faut y aller quand même”.

La foule quitte la salle, mais Lauren Fariweather, Hank Green et Harry and The Potters sont repérés au balcon. Tout le monde s’arrêtant pour les saluer, ils décident de poursuivre la fête à leur façon, et ils entonnent “Accio Deathly Hallows” a cappella, très vite repris par tous les fans.

La soirée et la programmation officielle de la Leakycon s’achèvent ainsi, mais il reste une matinée et les impressions finales pour un dernier article.

PS :

Vous retrouverez les meilleures photos de la LeakyCon dans notre album ICI, ainsi que les différentes parties de ce compte rendu en cliquant sur les chiffres : 1, 2, 4


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :