Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

La LeakyCon, compte-rendu d’un week-end, jours 1 et 1bis

22 août 2013

L’aventure commence à peine descendu de l’Eurostar à la gare de St Pancras ; le week-end promet d’être intense et il faut l’entamer sur les chapeaux de roues. J’ai une demi-heure pour déposer mes affaires à l’hôtel avant de filer vers Euston Station pour me rendre au Studio Tour. J’accomplis cette mission promptement et me retrouve dans le train de 15h04 vers Poudlard… pardon, Watford Junction. J’y repère quelques autres participants à la convention, mais je décide de rester un maximum « dans mon coin » ; je ne peux pas visiter les Studios pendant plus de 50min et j’estime que ça ne vaut donc pas la peine d’entamer la visite avec des gens pour les abandonner aussitôt. Je réalise quand même un nœud de cravate pour un groupe de francophones qui semble avoir du mal avec cet art ancestral… (oui, j’en rajoute un peu).

Arrivé aux Studios, je rencontre cependant des gens que je connais déjà, et je me lance dans la visite à leurs côtés avant de filer come une fusée dès la Grande salle explorée. Juste avant de rentrer, une cinquantaine de personne se met à chanter « Get Back To Hogwarts » dans le hall de l’attraction ; les guides sont muets devant tant d’enthousiasme. Plus loin, certains d’entre eux filment même l’arrivée devant la Grande Salle, et d’autres commentent le niveau sonore encore jamais atteint lors de l’interaction avec les visiteurs dans cette même salle.

Heureusement, j’ai déjà fais cette visite deux fois et ne dois m’arrêter que pour les évènements spéciaux de l’été. Le temps de siphonner une bièraubeurre, de prendre quelques photos des éléments exposés temporairement, comme les pions d’échecs qui se déplacent réellement, et me voilà repartit après avoir couru comme un dingue. Je vous assure qu’entrer dans le Studio à 17h et en sortir à 17h54 relève de l’exploit ! Mais la pièce de Daniel Radcliffe m’attend.

PNG - 463.3 ko

Le spectacle ne faisait pas à proprement parler de la LeakyCon, mais je ne suis pas le seul à avoir profité du week-end pour m’y rendre. Evanna Lynch, David Yates et Ellie Darcy-Alden, ainsi que de nombreux leakygoers ont fait de même pendant leur séjour londonien. La pièce est très bonne, Daniel prouve qu’il peut endosser des rôles difficiles, même s’il n’est pas le plus présent sur scène.

J’attends le premier salut final avant de sortir pour me rendre à la porte des coulisses… malheureusement, les barrières sont déjà encerclée par la foule : la foule qui n’est pas allée voir la pièce et n’est là que pour obtenir « son » moment avec l’acteur. Malgré les signes insistant sur le fait que les acteurs ne signeront rien qui ne soit pas lié à la pièce (programme, ticket, poster), nombre de « spectateurs » n’ayant ni l’un ni l’autre sont là avec leur livre ou leur dvd.

PNG - 642.7 ko

Les autres acteurs sortent un par un, régulièrement hués parce qu’ils ne sont pas Daniel et qu’ils ont donné un faux espoir. J’aurais aimé les féliciter et les faire signer mon ticket, moi qui ait vu la pièce et ai pu apprécier leur travail… mais ils ne s’arrêtent pas ; avec un pareil accueil ! Je ne pourrais même pas garantir que les rares personnes à acclamer aient vu la pièce, puisque même les « invités » qui ont simplement eu accès aux coulisses mais ne sont pas des acteurs sont acclamés comme s’ils avaient fait un travail merveilleux.

Enfin, Radcliffe sort et c’est l’émeute… Il reste bien dix minutes avant de retourner à l’intérieur, dix minutes pendant lesquelles ça bouscule dans tous les sens et certains tentent de se faufiler pour approcher des barrières. Difficile quand ceux qui ont déjà obtenu photos ET autographes (oui oui, au pluriel !) restent tous devant pour être plus longtemps près de l’acteur. Même quand il retourne à l’intérieur, ceux-ci espérant qu’il va ressortir restent collés au plus près de la porte ; surtout, assurez-vous que le moins de monde ait une chance, vous êtes les seuls à vouloir un autographe ! Finalement, on apprendra que l’acteur est sortit par l’entrée principale, pas par la porte des coulisses. Cependant, cette expérience m’a une nouvelle fois prouvé à quel point les fans pouvaient être irrespectueux ; et ce ne sera pas la dernière fois sur le week-end.

Le lendemain, je me rends aussi tôt que humainement possible à l’enregistrement pour la convention. N’étant pas encore au courant que j’ai obtenu un passe de presse, je fais la file avec tout le monde. Et quelle file ! près de trois heures alors que je suis loin d’être parmi les derniers arrivés.

PNG - 1.4 Mo

La journée du jeudi est consacrée aux rencontres entre fans. Différents ateliers permettent aux personnes avec des points communs de partager un moment sympa : que ce soit entre fans de Dr Who, entre personnes venues seules à la convention, entre présentateurs de conférence(s).

Le premier temps fort de la convention a lieu à 17h, avec la cérémonie d’ouverture. Différents acteurs et invités montent sur scène pour déclarer la convention ouverte. Ils rappellent au passage l’importance des associations caritatives et une directrice de Lumos, l’association de JK Rowling, présente brièvement leur travail. Un message adressé par l’auteur aux participants à ce sujet leur avait d’ailleurs été distribué dès l’enregistrement.

Autre association à l’honneur, la HP Alliance a aussi droit à sa petite présentation, que vous retrouverez dans cette vidéo.

Alfie Enoch, Evanna Lynch, Scarlett Byrne, Robbie Jarvis, Lauren Fairweather et The Whomping Willows ainsi que Hank Green font une apparition, avant que Mélissa Anelli ne déclare la cérémonie achevée. Alex Carpenter remonte alors sur scène pour protester : fini ? Alors qu’il a des amis dehors qui ne se sont pas encore présentés ? Les premières notes de Get Back To Hogwarts retentissent, et les Starkids montent sur scène un à un ; certains arrivent des coulisses, d’autres traversent la foule, parfois sur les épaules d’un autre membre du groupe... Joey Richter jaillit même de sous un drap ! Le dernier intervenant se met à chanter depuis le balcon surplombant la salle pour souhaiter son célèbre « Welcoooo…oooooome all of you to Leaky »… Bref, ils sont partout autour et l’ambiance est déjà incroyable ; on commence donc à se demander si le bouquet final n’arrive pas un peu trop tôt.

Le premier concert de Wrock du week-end a lieu quelques heures plus tard. Il commence doucement, avec des stars britanniques moins connues du grand public : Romilda Vane and The Chocolate Cauldron et Siriusly Hazza P. Pour les avoir déjà entendus au Snow Ball, je savais à quoi m’attendre, et peu d’évolutions ont eu lieues en sept mois. La différence principale est le choix de robe beaucoup plus sobre de Hazza P.

PNG - 722.7 ko

C’est Solitary Snape qui prend la scène ensuite, avec l’un des seuls groupes complet du week-end (batteur, chanteur, guitariste et bassiste, ils étaient les seuls à n’avoir aucun son pré-enregistré pour leur performance). Seul groupe non-anglophone également, puisqu’ils viennent de Suède. Et c’est du véritable Wrock, mordant parfois sur le Métal qu’ils nous offrent ! L’ambiance monte d’un cran.

Enfin, ce sont Alex Carpenter puis Hank Green qui font leur apparition… cette fois, plus de doute, on atteint un sommet qu’il sera difficile de reproduire ; une impression qui se renforce lorsque certains Starkids descendent du balcon sur la scène pour chanter avec Alex Carpenter. Lors du concert de Hank Green, un incident mineur se produit lorsqu’une fille s’évanouit. La réaction est immédiate : Hank s’arrête, il appelle les volontaires, les guides du haut de la scène et vient aux nouvelles. Il attendra qu’elle ait été emmenée hors de la salle avant de reprendre. Et c’est vers minuit que s’achève une première soirée de folie.

PS :

Vous retrouverez les meilleures photos de la LeakyCon dans notre album ICI, ainsi que les différentes parties de ce compte rendu en cliquant sur les chiffres : 1, 2, 4


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :