Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Le Royaume-Uni a-t-il le monopole du monde de la Magie ?

18 juin 2012

Le monde de la Magie comme vitrine du Royaume-Uni ? Cela paraît ridicule, surtout pour nous autres sorciers français qui défendons farouchement toute comparaison avec les Anglais. Mais le débat a bel et bien lieu, suite à des évènements publicitaires moldus.

Ainsi le 30 mai dernier, un flashmob a eu lieu dans l’aéroport de Vancouver. Pour les sorciers qui ne connaîtraient pas la signification de ce mot étrange, il s’agit d’un évènement éclair (flash) qui mobilise des gens (en l’occurrence des danseurs) qui se sont rassemblés via les réseaux sociaux par exemple. Ils se fixent une heure, une date et un lieu et exécutent leur chorégraphie pour effectuer un coup publicitaire. Ici, des icônes britanniques ont dansé pour le compte du tourisme britannique (VisitBritain) : on y a trouvé les Spice Girls, les Beatles… et Harry Potter.

Cet évènement n’est d’ailleurs pas isolé car quelques mois auparavant, Rupert Grint, interprète de Ron dans les films de la saga avait lui aussi fait la promotion des plages du Royaume-Uni dans une vidéo, dans une publicité de la même agence VisitBritain.

Cela en était trop pour la communauté magique internationale qui a réagi immédiatement. Les ministres de la magie étatsunien et canadien ont écrit une lettre de protestation à l’attention du ministre anglais de la magie. Celui-ci a également reçu des hiboux de toute l’Europe et même de l’Asie, du Japon en particulier. Rappelons que le Japon ouvre prochainement un parc d’attraction reconstituant Poudlard afin de profiter lui aussi de la manne financière.

Cependant, Andrew MacDouglas, représentant du ministère britannique sur les questions moldues, a donné le 13 juin une conférence de presse sur le sujet. Il a notamment déclaré que « le ministère de la Magie ne contrôlait pas les actions des entités gouvernementales moldues ». En l’occurrence, il n’y aurait aucun problème selon lui, car « les Moldus sont persuadés que le monde magique n’existe pas et qu’il est une création de l’esprit de Mme Rowling. Celle-ci étant britannique, ils estiment être dans leur droit en utilisant la magie à des fins publicitaires. On pourrait même voir cela comme un signe de bonne santé du secret magique. »

La réponse de M. MacDouglas est loin d’avoir convaincu tout le monde. Arsenio Corona, le ministre de la magie italien est persuadé qu’il est « facile » et « outrageant » de se dédouaner des actions moldues. Mais c’est de la Suède que vient la question la plus pertinente, qui fera sans doute débat encore dans les prochaines années : que ce soit la Grande-Bretagne ou une autre nation qui se serve de la magie à des fins publicitaires, est-ce que ce procédé est acceptable ? Ne sommes-nous, sorciers, que des avatars destinés à renflouer les caisses des Etats ? Et loin de protéger le monde sorcier, ce marketing à l’extrême ne le fragiliserait-il pas, en l’exposant plus qu’en ne le faisant oublier ?


Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :