Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

La Fin de la Terreur - Édition spéciale de la Gazette du Sorcier du 1er Novembre 1981

Par Gil Puddings

2003

Le Seigneur des Ténèbres a été vaincu ! ! ! !

Sorciers et Sorcières du monde, relevez la tête car la Terreur est finie !
Nous sommes délivrés du Mal et de l’Angoisse !
Hier soir, jour d’Haloween, le pouvoir de Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom a été anéanti.

Enfin nous pouvons vivre à nouveau.

Enfin nous sommes libres.

Enfin nous pouvons cesser d’avoir peur.

Et nous le devons à un enfant.

Harry Potter.

Hier soir, Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom s’est rendu en personne à Godric’s Hollow à la recherche d’un jeune couple, Lily et James Potter, connus comme de puissants sorciers qui se sont toujours opposés au règne de la terreur et de fidèles amis d’Albus Dumbledore.
Le sinistre personnage a malheureusement bel et bien assassiné le jeune couple, comme tant d’autres avant eux.
Mais lorsqu’il a tenté d’éliminer également leur bébé, un petit garçon d’un an nommé Harry, son pouvoir a été entièrement éliminé ! ! !

Qui aurait pu penser qu’un jour un être vivant survivrait à l’Avada Kedavra, le plus terribles des Sortilèges Impardonables ?
Et pourtant un simple bébé nous a sauvé.

Une cicatrice en forme d’éclair sur le front est la seule marque que garde l’enfant de cette confrontation. Apparemment, le sort a ricoché sur lui avant d’être renvoyé contre son agresseur, phénomène incroyable.
Le Seigneur des Ténèbes est-il mort ? En tout cas, son pouvoir est annihilé. Une nouvelle ère commence pour nous.
Bien sûr, nous allons pouvoir libérer tous eux qu’il a manipulé et poursuivre ses sinistres acolytes, ces Mangemorts qui ont tourné leur âme vers le Mal, car rien ne les mettra à l’abri désormais, soyons-en sûr !

Nous déplorons malheureusement le peu de compréhension qu’a éprouvé le Ministère de la Magie envers les journalistes (nous pourrions parler de violation de la liberté d’expression)... En effet, nous n’avons pas eu la permission de rencontrer ce bébé...

Cet enfant n’a qu’un an !, s’est exclamé le Ministre de la Magie, Cornelius Fudge, comment diable, pensez vous qu’il pourrait répondre à une interview ?

Nous allons ainsi pouvoir pleurer nos morts sans craindre de nouveaux malheurs.

Combien de nos plus éminents sorciers avons-nous perdus ces dernières années ? Nous pensons aux Bones, aux Prewet, aux McKinnon... Mais nous pensons aussi à d’autres, à l’étranger ; à Angus Weaver, le ministre de la Magie américain, assassiné avec les membres de son cabinet il y a deux ans ; à Nelke Von Schreibe, la rédactrice-en-chef de Sorcier International, qui n’avait jamais cessé son combat pour la vérité malgré les menaces, et qui a été tuée avec sa famille il y a cinq ans ; aux membres du dojo Ikeda, où s’est déroulé la plus effroyable bataille de magie depuis des lustres ; à Charles Fleuret, l’illustre duelliste français tué en combat singulier par le Seigneur des Ténèbres ; et à tant d’autres sorciers, tant d’autres moldus, hommes et femmes que nous ne devrons jamais oublier à travers le monde entier…

Nous déplorons aussi le peu d’information que le Ministère a donné sur le nombre de disparition dû au règne de Terreur exercé par Vous -Savez-Qui.
Nous n’avons pas de chiffres exacts, a commenté Barthémus Croupton, ancien directeur du Service de la Justice Magique , bien placé pour le poste de Ministre de la magie mais relégué au poste de directeur du Département de la Coopération magique internationale (voir notre article : Le procès Croupton , une famille détruite par Rita Skeeter en page 6), et quand bien même nous en aurions, ce n’est pas mon rôle de vous les communiquer. Et quand bien même cela aurait été le mien, cela ne regarde que les familles des victimes.

Maintenant le temps de la revanche est venu. A nous de reconstruire un monde de Justice.

Aucun sorcier ne pourra s’acquitter de sa dette envers ce garçon qui a survécut.
La Communauté Magique ne le pourra jamais.
Nous lui en serons toujours reconnaissant.
Nous n’oublierons jamais qui a défait Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom.
Harry Potter est entré dans notre Histoire au même rang que le grand Merlin.

A nous de lui rendre honneur.
A Harry Potter, le Survivant.

Par Gil Puddings


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :