Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

JK Rowling s’apprête-elle à lancer un sort impardonnable ?

2 août 2006

Le monde moldu est en émoi depuis que la biographe de Harry Potter, JK Rowling, (est-il nécessaire de le rappeler ?) a laissé échapper lors d’une interview que deux gentils allaient mourir dans le dernier tome qui clôturera la vie trépidante de notre héros si bien que lors de la lecture publique au profit de Médecins Sans Frontières (MSF) et The Haven Foundation qui a eu lieu le 1er août 2006 à New York les deux autres écrivains moldus de renom - John Irving et Stephen King - qui étaient présents ont supplié, tel Dumbledore dans ses derniers instants, celle-ci de ne pas être « trop cruelle » envers Harry Potter. « Je croise les doigts pour Harry » a déclaré John Irving alors que Stephen King espère que Harry Potter ne mourra pas en se rendant aux chutes de Reichenbach comme Sherlock Holmes lequel sera « revenu à la vie » par la suite à cause des plaintes des nombreux fans ainsi que la mère de Sir Arthur Conan Doyle.

A la conférence de presse, JK Rowling a exprimé son soulagement de terminer cette longue épopée. « J’arrive à entrevoir la fin de l’histoire, je trouve cela bien plus amusant, sentiment que je n’avais pas réussi à atteindre auparavant parce que finalement je touche au but et je pense que certains vont détester et d’autres aimer mais c’est comme ça que cela doit se passer. Nous arrivons à la fin que j’ai toujours imaginée mais deux personnages que je pensais hors d’atteinte mourront et le troisième a eu un sursis. »

Elle réussit de nouveau à installer le désarroi chez ses fans sur l’éventuelle mort de Harry Potter. « Je comprends pourquoi un auteur serait prêt à tuer son propre personnage afin que personne d’autre ne puisse écrire une suite une fois que l’auteur originel est mort. »

A tous ceux qui la trouvent cruelle, voici ce qu’elle répond. « Quand les fans m’accusent de sadisme, ce qui n’arrive pas aussi souvent que l’on peut le croire, je me dis que je devrais les conseiller de lire les œuvres de John Irving et de Stephen King pour qu’ils s’endurcissent. C’est un monde cruel que le leur ! » a-t-elle plaisanté.

JK Rowling a quand même reconnu que Harry Potter lui manquera une fois la saga terminée. Cependant elle a avoué qu’elle éprouvera un sentiment de libération. « Il y a tellement de pressions qui s’exercent quand on écrit quelque chose de si populaire et aussi merveilleux que cela puisse être, je pense que je retrouverai une certaine forme de liberté en achevant mon livre. »

En ce qui concerne la mort des protagonistes, elle souligne qu’elle ne se réjouit pas toujours de « tuer » ses personnages. « Je n’ai vraiment pas apprécié avoir tué celui qui est mort dans le 6ème tome mais je l’avais planifié depuis des années donc ce n’était pas aussi poignant que ce que vous pouvez imaginer. J’avais déjà fait mon deuil quand j’ai dû écrire ce passage. »

Le monde des sorciers connaît très bien la fin de l’histoire de ce héros hors du commun. Reste à savoir si elle rentrera dans l’histoire pour son écriture ou parce qu’elle voudra rester fidèle à la vie du Survivant et à celle du monde des sorciers car, rien ne l’empêche de modifier la fin pour préserver notre monde et celui des moldus...


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :