Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

J. K. Rowling écrit la préface d’un livre écrit par une fan [MàJ sur Hedwige]

25 août 2008

JPEG - 35.7 ko

Melissa Anelli est la webmastrice de The Leaky Cauldron, l’un des principaux sites Harry Potter anglophones. On savait qu’elle était proche de J.K. Rowling : JKR avait offert un Fan Site Award à TLC ; Melissa Anelli et Emerson Spartz (de MuggleNet avaient interviewé JKR à la sortie du tome 6 (traduction : 1, 2) ; JKR était apparue sur le podcast de Melissa Anelli, Pottercast (traduction : 1, 2) ; The Leaky Cauldron avait mis fin à son partenariat avec le HP Lexicon et Melissa Anelli avait ouvertement soutenu J. K. Rowling dans le procès sur l’encyclopédie Harry Potter.

Un livre écrit par Melissa Anelli sortira le 4 novembre prochain. Contrairement à celui de Steve Vander Ark, celui-ci a le soutien de J. K. Rowling, au point qu’elle a accepté d’en rédiger la préface. Le livre s’intitule Harry, a History (L’Histoire de Harry, en référence à l’Histoire de Poudlard) et est sous-titré : "la vraie histoire d’un jeune sorcier, de ses fans, et de la vie dans le phénomène Harry Potter".

Un extrait de la préface est d’ores et déjà disponible (VO) :

Ce n’est qu’en 2002 que j’ai enfin craqué, et que j’ai fait ce que les gens pensaient que je faisais tous les jours. J’ai cherché Harry Potter sur Google.

Bien sûr, je savais qu’il existait des sites de fans. Mon courrier était rempli de mentions de ces sites : mes lecteurs présumaient que j’étais au fait de ce qui se passait en ligne. Ma secrétaire, Fiddy, avait eu des contacts avec quelques uns des webmestres. Mais pour autant, je n’étais pas du tout préparée à ce que j’ai trouvé au cours de cette première session gargantuesque de vagabondage.

Les sites de fans avaient l’air professionels : ils étaient au moins aussi bien conçus que ceux de mes éditeurs. Et ils avaient des dizaines de milliers de visiteurs. Des forums, des éditos, des actualités, des fan arts, des fan fictions, des citations du jour tirées de mes livres... Et les guerres au sujet des romances... mon Dieu, les guerres de romance...

J’avais déjà entendu parler du Leaky Cauldron : c’était un des sites les plus gros et les plus populaires, et j’avais entendu parler de deux ou trois choses géniales qu’ils avaient faites (comme libérer Dobby, même s’il était déjà libre). Mais je ne l’avais jamais vu de mes propres yeux, je ne m’étais jamais rendu compte de ce qu’il s’y passait. Je me suis assies et j’ai lu des éditos, des prédictions, des théories qui allaient de l’étrange au saugrenu au parfaitement exact. J’étais, très franchement, stupéfiée... et je le suis toujours.

La lecture du livre que vous tenez entre les mains a été une expérience extraordinaire pour moi. C’est comme si j’avais, enfin, réalisé le rêve que j’avais depuis des années : aller seule dans une librairie à minuit le soir de la sortie d’un Harry Potter, déguisée, pour pouvoir simplement regarder et écouter.

Enfin, je comprends ce qu’il se passait pendant que j’étais terrée à écrire, essayant de filtrer mon exposition à l’hystérie Potter. On m’a expliqué une grosse partie de ma vie ; Melissa a rempli des énormes blancs, m’a emmenée dans des endroits que j’aurais aimé visiter avec elle (comme la Maison des Crêpes, où elle a rencontré la principale militante américaine anti-Harry Potter) ; elle m’a expliqué des blagues que les fans pensaient que je comprenais, m’a présenté à des gens que tout le monde pensait que je connaissais, m’a raconté des disputes que j’avais initiée par mégarde. Elle m’a rappelé des incidents que j’avais à moitié oubliés dans la fureur entourant chaque publication à partir de 2000 : le vol d’une malle pleine d’exemplaires de l’Ordre du Phénix, la fastidieuse "Torche de la flamme verte" et l’éternelle guerre aux spoilers...

Mise à Jour : Le site officiel du livre est en ligne. L’auteur, Melissa Anelli, a pu faire une longue interview de J. K. Rowling. L’essentiel de l’interview sera dans le livre, mais certains passages seront publiés par Anelli de temps à autre sur son site. Le premier extrait concerne Hedwige :

Nous parlions des passages du livre qu’elle avait prévus dès le début, de ce qu’elle savait dès l’instant où elle a inventé Harry (la réponse à cette question est en grande partie dans le livre ; après la sortie, je posterai le reste de son commentaire pour compléter la réponse). Dans la version originale du premier tome, Hedwige avait un rôle pivot qui exigeait qu’elle survive jusqu’à la fin du tome sept. Jo a dit : "j’ai dû travailler dur pour trouver une façon spéciale d’attraper le Vif d’or lors du premier match de Quidditch, parce que je savais ce que j’allais faire par la suite. Mon éditrice britannique peut confirmer qu’initialement, c’est Hedwige qui attrapait le Vif. Mais mon éditrice a voulu que je change ça, et je me suis dit "oh, mon Dieu, je dois retourner plancher". En fait, c’est ça qui a scellé le sort d’Hedwige. Le plan était que ce soit Hedwige qui ouvre le Vif à la fin, parce que c’est elle qui l’avait touché en premier, mais comme finalement ça a été Harry, le temps était venu de la tuer plus tôt. Je crois qu’elle serait morte au final de toute façon."

Vous pouvez d’ores et déjà précommander Harry a History dans la boutique de la Gazette.

Commentaires


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :