Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

J.K.R. : l’interview d’Edimbourg (deuxième partie)

10 août 2005

Et voici la suite de l’interview de J.K.R. réalisée par les 70 reporters d’Edimbourg...

Cara McKenzie pour Radio Forth : Tous les ans depuis que Harry est entré à Poudlard, le professeur de Défense contre les Forces du Mal a dû quitter sa fonction ou est mort. Cela signifie-t-il que Rogue devra arrêter sa fonction dans le tome VII ?

JK Rowling : Oui. Je ne peux réellement pas en dire plus que ça. C’est parce c’est une de ces questions qui est une très bonne question dont tout le monde aimerait connaître la réponse mais qui révèle beaucoup trop de choses. Il devrait à l’évidence y en avoir un nouveau.

Vhari Leishman pour Bloomsbury.com : Je me demandais si à la fin du tome VII il y aurait un aperçu de ce que serait les vies de Harry et de Hermione post-Voldemort dans un épilogue (admettant qu’ils survivent tous les deux au tome VII) ?

JK Rowling : C’est une bonne question, s’il on admet qu’ils survivent, je pourrais aussi bien les tuer. Il y a déjà un chapitre d’écrit dans lequel vous découvrez les destins des survivants de Poudlard, donc, je devrais le réécrire quand j’y arriverais, parce que ça a été écrit il y a des années et ce n’est pas très bien rédigé, en fait il a été écrit en supposant que je l’utiliserais tel quel, c’est vraiment un acte de foi, je me disais ‘‘J’arriverais là et cette information sera le point final et c’est par ici que je dois me diriger’’. Donc oui, il y aura un épilogue.

Rebekah Todd pour Teen Titles : Qu’écrirez-vous après Harry Potter ?

JK Rowling : Je ne sais pas, je ne sais vraiment pas ce que j’écrirais après Harry Potter. J’ai lu récemment que j’écrirais des policiers et c’était une nouvelle pour moi aussi mais c’est une idée plutôt bonne, alors qui sait ? Honnêtement, je ne sais pas j’ai des choses qui traînent dans mes tiroirs et que je pourrais utiliser ou je pourrais aussi écrire quelque chose de complètement différent, je ne peux pas le dire encore.

Kieran Wright pour Amazon : Etant moi-même de Bristol ... Je crois savoir que vous venez de Winterbourne ?

JK Rowling : Effectivement.

Kieran Wright pour Amazon : Avez-vous basé un dess personnages ou un des lieux en rapport avec la période où vous avez vécu à Bristol ?

JK Rowling : Voyons voir. J’ai obtenu le nom de Potter comme je l’ai déjà dit par le passé, par le nom de famille de gens qui vivaient en bas de ma rue à Winterbourne. Leur nom de famille était donc Potter, il y avait un garçon et une fille dans cette famille et j’aimais leur nom donc je l’ai pris mais c’est tout ce que j’ai pris de cette famille. Mais nous avons quitté Winterbourne quand j’avais 8 ou 9 ans et non, je n’ai vraiment basé aucun de mes personnes ou de mes lieux par rapport à Winterbourne.

Megan Calcott pour the Daily Mirror : Qu’allez-vous faire de votre vie après avoir écrit le dernier Harry Potter ?

JK Rowling : De ma vie ? Je vais devoir y retrouver un certain sens après Harry. Je prendrais beaucoup de plaisir à passer du temps avec mes enfants ce que je fais déjà de toute façon, évidemment, mais ce sera sympa de passer peut-être davantage de moments avec eux pendant quelques temps. Je sais que je continuerais à écrire. Mais ce que j’écrirais, je ne sais pas encore. Et je pense que je devrais surmonter le choc de savoir que Harry n’est plus dans ma vie. Ce sera vraiment un choc, parce que cela fait 15 ans jusqu’alors que j’écris sur lui et avec le temps que je termine tout, ça fera 16 ou 17 ans, je ne sais pas quand le septième livre sera publié. Mais ce sera un déchirement, définitivement.

Madeleine Farquhar pour the Globe and Mail, Australie : Ma tante est une auteur, elle est attachée à un certain type de livres. Et je voulais savoir, si vous écrivez d’autres livres après Harry Potter, allez-vous restée attachée au fantastique ?

JK Rowling : C’est une chose que je peux définitivement éliminer, je ne pense pas écrire d’autres livres fantastiques. La raison pour cela est évidemment que j’ai maintenant écrit une longue fresque fantastique qui sera encore plus longue lorsque je l’aurais achevé et je pense que j’ai déjà mis mes meilleures idées en matière de fantastique dans Harry Potter et que si j’essaie d’écrire une autre livre fantastique, je sentirais que mes idées sont de second choix. Et j’adore tellement les personnages que j’ai écrit pour Harry Potter, qu’écrire un autre livre fantastique me semblera peut-être une trahison. J’aimerais juste, que ce soit ma seule et unique série fantastique.

Declan Peter pour Scotland on Sunday : Quels livres lisiez-vous lorsque vous étiez enfant ? Vous ont-ils influencé pour Harry Potter ?

JK Rowling : J’ai déjà dit que je lisais Paul Gallico et Elizabeth Goudge. J’ai lu beaucoup de trucs que ma mère me passait, par exemple Enid Blyton, qui n’est pas mon auteur favori mais quand j’étais jeune j’aimais vraiment beaucoup ‘‘Le Club des Cinq’’, voyons voir, quoi d’autre ? En fait, je n’ai pas beaucoup lu de fantastique, c’est d’ailleurs assez drôle, j’ai lu ‘‘Les Chroniques de Narnia’’ mais je n’ai jamais fini la série, je n’avais pas lu le dernier et je ne l’ai toujours pas lu.
Je devrais probablement revenir à ce point et compléter mon éducation. Mais j’ai lu beaucoup de livres pour adultes, et ma mère ne me les a jamais interdit, on ne m’a jamais empêché de lire quoi que ce soit qui soit sur les étagères ainsi j’ai donc lu tout et n’importe quoi. Je n’ai pas juste lu des livres pour enfants.

Jasmine Lane pour the Sunday Mail de Brisbane : Combien de pages avez-vous prévu pour le septième tome et pensez-vous totalement achever ‘‘Harry Potter’’ ou laisser une ouverture pour le futur ?

JK Rowling : Je ne sais vraiment pas encore la longueur que le septième tome prendra, cependant, j’ai un plan, je n’ai pas encore organisé l’histoire chapitre par chapitre, donc je ne peux pas vous dire. Je ne pense pas qu’il sera aussi long que ‘‘L’Ordre du Phénix’’, mais je me réserve le droit de le faire aussi long si je le veux. Si je vais achever Harry ? Je ne peux pas vous dire ça, je suis désolée.

Francesca Donnelly pour Borders : Dans ‘‘Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé’’, Harry et ses amis grandissent beaucoup. Que ressentez-vous à propos de ce changement vers le monde adulte tout au long du livre et regrettez-vous la perte l’innocence enfantine ?

JK Rowling : Je n’ai pas regretté la perte de l’innocence enfantine parce que j’ai toujours trouvé ça légèrement sinistre quand vous lisez un livre pour enfant dans lequel les enfants ne sont pas autorisées à entretenir des sentiments amoureux ou à se mettre en colère, en d’autres termes, à ne pas se comporter en êtres humains.
Je pense que dans ‘‘L’Ordre du Phénix’’, vous les avez vu grandir, vous les voyez grandir progressivement tout au long de la série. L’un des trois grandit beaucoup dans celui-ci, il avait toujours été le plus immature en certains aspects, et fait un grand bon en avant qui était quelque peu intentionnel.

Peter O’Brien pour Easons Ireland : Allez-vous introduire de nouveaux personnages dans le dernier livre ?

JK Rowling : Il y aura quelques personnages que vous ne connaissez pas particulièrement bien, et peut-être un ou deux nouveaux personnages, mais aucun majeur. Vous connaissez plutôt bien la distribution maintenant.

PS :

La suite très prochainement...


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :