Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

12 équipes nationales de quidditch aux European Games !

6 juillet 2015

Annoncé en Novembre dernier, les European Games auront bien lieu ! Le tournoi se déroulera les 25 et 26 Juillet dans la petite ville de Sarteano, au nord de Rome, Italie.

Douze équipes nationales ont confirmé leur participation et deux poules de 6 équipes ont été tirées. Les équipes avaient préalablement été classée sur base des résultats moyens de leurs deux meilleurs représentants à la Coupe Européenne (EQC) en mars dernier, afin d’éviter que les favoris ne doivent s’affronter dès le début du tournoi.

L’horaire des matches a également été dévoilé et, surtout, la rumeur d’un livestream assuré par une télévision locale avec des moyens techniques professionnels fait frémir les fans de quidditch sur le continent et dans le monde entier : nous vous tiendrons informés dès que la diffusion sera confirmée !

Groupe 1

France : l’équipe de France est favorite de son groupe. Composée en grande majorité de joueurs issus de l’équipe des Paris Titans, renforcés par quelques joueurs de Paris Frog et de Lyon principalement, l’équipe peut compter sur des joueurs de qualité et une cohésion pré-existante.

Belgique : Les Belgian Gryffins n’avaient pas brillé au Global Games de Vancouver mais ils se présentent cette année avec une équipe bien plus étoffée et construite à partir de joueurs qui ont prouvé leur valeur lors de la Coupe Européenne 2015. Co-coachée par votre serviteur, les Gryffins comptent principalement des joueurs issus des deux équipes belges les plus expérimentées : les Brussels Qwaffles et les Deurne Dodos, en plus de deux joueurs évoluant dans le championnat britannique.

Turquie : les équipes turques ont fait une entrée fracassante dans le quididtch européen, impressionnant dès leur première apparition lors du Tournoi de la Violette. De nombreux joueurs ont cependant dû renoncer à la sélection nationale pour des raisons financières et la Turquie pourrait donc offrir une contre-performance. Si leurs joueurs physiquement impressionnants ont appris à se rendre au contact plus efficacement depuis l’EQC, ils resteront cependant une équipe à craindre.

Catalogne : les Catalans ont décidé de constituer leur propre équipe, séparée de l’Espagne. Les joueurs proviennent des deux équipes régionales, Barcelona Eagles et Nightmare Grims, en plus d’un joueur évoluant auprès des New York Badassilisks. Leur cohésion devrait être leur force et les résultats de l’EQC prouvent qu’ils peuvent maintenir un match à portée de vif... encore faudrait-il qu’ils l’attrapent pour remporter la manche.

Pologne : La Pologne fait figure d’outsider dans ce groupe ; un seul grand tournoi international à son actif, peu de compétition interne, un effectif réduit... les probabilités ne sont pas en leur faveur.

Espagne : les Espagnols pourraient être l’invité surprise de ce tournoi. Avec une équipe nationale formée principalement par des joueurs madrilènes, mais aussi de deux joueurs londoniens et un renfort des New York Badassilisks, l’Espagne bénéficiera du fait que personne en Europe n’a pu réellement évaluer le niveau de ses équipes à l’exception, peut-être, des Catalans. Placée dernière pour le tirage au sort des poules, au vu de l’absence d’équipe espagnole à l’EQC, l’Espagne bénéficie d’une championnat interne relativement actif et de joueurs internationaux avec une certaine expérience ; ils pourraient donc faire la différence là où on ne les attend pas et leurs adversaire se tiendront sur leurs gardes.

Groupe 2

Royaume-Uni : les Britanniques sont les grands favoris du deuxième groupe et la confrontation finale entre les Rosbifs et les Frog-eaters est attendue de pied ferme. Au contraire des français, l’équipe nationale du Royaume-Uni est composée de manière éclectique, avec seulement la moitié de ses joueurs issus des deux meilleures équipes du pays ; cela pourrait s’avérer être leur force autant que leur faiblesse. Il n’y a aucun doute, cependant, sur la qualité des joueurs sélectionnés.

Norvège : les norvégiens sont présentés comme l’équipe ayant la meilleure chance de créer la surprise au sommet du tournoi. Plusieurs de leurs joueurs ont évolué au Royaume-Uni par le passé et les deux principales équipes norvégiennes ont largement dominé leurs groupes à l’EQC. Si leur passage vers la phase finale est presque assuré, la Norvège ne devrait pas prendre son accession aux demi-finales pour acquise ; l’adversaire auquel ils feront face en quart risque d’être des plus coriaces.

Italie : cette équipe fera tout pour gagner à domicile. Principalement constituée de joueurs des Green Tauros, qui sont parvenu à maintenir les vice-champions britanniques que sont les Oxford Chimeras à portée de vif, l’équipe nationale italienne se plaît à dire qu’ils sont sous-estimés et qu’ils ont la Norvège, si pas le Royaume-Uni, dans leur ligne de mire.

Allemagne : la sélection allemande demeure un mystère. Grâce au tournoi Grie Soss, récemment organisé par une équipe d’outre Rhin, les joueurs auront peut-être acquis un léger avantage sur leurs rivaux directs hollandais, mais personne ne s’attend à les voir rivaliser pour la deuxième ou troisième place du groupe.

Pays-Bas : si les Oranje pourront bénéficier de l’expérience tactique d’une ancienne Belgian Gryffin, leur situation est analogue à celle des allemands. C’est d’ailleurs dans cette quatrième et dernière place qualificative que résidera le principal enjeu pour cette équipe.

Irlande : leurs homologues sorciers ont peut-être vaincu la Bulgarie en 1994, mais les irlandais ne font leur entrée sur la scène du quididtch international qu’à l’occasion de ce tournoi. Un recrutement tardif, indicateur d’un nombre de joueurs limité, couplé à une absence d’expérience à l’international pourrait inciter certain à sous-estimer cette équipe ; à la manière des turques lors de leur première apparition européenne. En effet, quelque évènements consacrés au quididtch se déroulent régulièrement en Irlande, et l’Irlande pourrait donc venir jouer les trouble-fêtes dans le duel opposant l’Allemagne aux Pays-Bas.

PNG - 28.9 ko

En marge du tournoi, la ville de Sarteano organise de nombreuses activités ; un bal, des animations, mais aussi la première exposition de photographies de quididtch au monde !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :