Logo Gazette du Sorcier
menu fermer

La Gazette Logo du Sorcier

L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !

Accueil / Les grands articles de la Gazette / Histoire de la formule magique

Histoire de la formule magique

Avada KedavraWingardium LeviosaRidikkulus, ces formules magiques si emblématiques de l’univers Harry Potter résonnent encore parmi nous. Mais saviez-vous que les formules magiques ont une histoire ?

De l’Antiquité à Hocus Pocus, de la chasse aux sorcières du XVè siècle à Harry Potter, comment la formule magique a-t-elle évolué dans l’histoire et dans la pop culture ?

Une formule magique, qu’est-ce que c’est ?

La formule magique est définie comme une expression qui produit un effet une fois qu’elle est prononcée. Étant principalement une pratique orale, il est assez difficile de définir clairement l’origine des formules magiques. Utilisées pour jeter le mauvais œil, ou pour, au contraire, soigner des maladies les formules magiques existent depuis au moins l’Antiquité. C’est par ailleurs l’origine de la formule Abracadabra qui nous permet de dater cela car c’est une expression retrouvée dans l’ouvrage Livre de Médecine de Quintus Serenus Sammonicus, médecin de l’empereur Caracalla (188 ap. JC – 217 ap. JC).

Les premières sources sur la formule magique
La formule "Abracadabra" dans l’ouvrage Livre de Médecine de Quintus Serenus Sammonicus

On oppose souvent la religion à la sorcellerie et pourtant, la sorcellerie s’inspire et réutilise certaines notions de la religion pour faire son oeuvre. En effet, la plupart des formules magiques s’inspirent du latin, de manière à sacraliser l’instant, de la même manière qu’est prononcée la messe à l’église. Par ailleurs, la mise en scène de la formule magique, son aspect visuel, joue un rôle primordial. Comme représentée dans le folklore, la formule magique est souvent accompagnée de bougies, d’encens, de danse ou même de chants. Dans la continuité de cette mise en scène, les formules magiques ont la spécificité d’avoir des prononciations étonnantes. Des sonorités similaires et répétées ou encore des palindromes (mot ou expressions pouvant être lus dans les deux sens de leur écriture) caractérisent les formules magiques les plus connues comme Abradacadabra ou, moins connue, panca pasca cacarat poca poi toscosora panca paca caca panca rata utilisée contre les morsures de serpents.

La chasse aux sorcières au XVè siècle
Gravure : un bûcher de sorcière au Moyen-Age

Bien que les chasses aux sorcières aient toujours été plus ou moins en vigueur dans l’Europe du Moyen-Age, l’instauration d’une série de bulles pontificales (lois instaurées par le Pape) établissent la légitimité des poursuites juridiques envers les sorcières. Ainsi un manuscrit voit le jour en 1486 : Malleus Maleficarum (Marteau des Sorcières) dans lequel on peut y lire plusieurs éléments sur la nature de la sorcellerie. Ainsi nous pouvons voir que la pratique de transformation en animal est évoquée, ainsi que des rapports sexuels avec des démons. Malheureusement, très peu d’indications sont données sur l’utilisation des formules magiques.

Cette chasse aux sorcière a particulièrement frappée l’Europe de la fin du Moyen-Âge et du début de l’époque moderne, mais elle ne s’est pas arrêtée là. Dans d’autres civilisations, dans lesquelles la croyance en les pratiques magiques existe encore, cette chasse est toujours de vigueur au fil du temps. On peut citer par exemple l’Afrique subsaharienne, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et l’Inde rurale du Nord. L’Arabie Saoudite possède encore à l’heure actuelle d’une législation contre la sorcellerie : celle-ci punie de la peine de mort.

L’évolution de la formule magique dans le monde de J.K. Rowling
Harry Ron et Hermione dans Harry Potter à l'école des sorciers.

Dans l’univers de Harry Potter, les formules magiques sont au cœur de l’aventure. Réalisées à l’aide d’une baguette (ou sans pour les plus expérimentés #Dumbledore) les sorciers rythment leur vie à coup de formules diverses et variées. 
Comme expliqué plus haut, les caractéristiques principales de la formule magique dans notre histoire se retrouvent dans l’univers de J.K. Rowling : ainsi Avada Kedavra s’inspire évidemment de Abradacadabra (pour des vertus bien différentes …), tout comme « Levicorpus » possède des sonorités latines. Cependant les formules magiques font aussi appel à l’imagination ; ainsi J.K. Rowling explique que les sortilèges et enchantements sont les « forme[s] de magie l[es] plus imaginative[s] » (Harry Potter un monde magique, texte de Lucy Mangan p.100).

Ce qui – à mon sens – rend l’univers de Harry Potter aussi réaliste, est une forme de « dénaturalisation » des formules magiques. En effet, plus de mise en scène nécessaire pour que les sortilèges fonctionnent. Plus besoin de sortir un set de bougie, un tapis ou d’exercer une danse. Cependant J.K. Rowling fait évoluer ces mises en scènes de manière plus abordables : un « on tourne et on abaisse » du poignet est nécessaire pour faire fonctionner correctement un Wingardium Leviosa ou encore tapoter trois fois sa baguette suivi d’un Vera Verto est aussi indispensable.

L’imaginaire est important dans les romans de J.K. Rowling et la lecture des sortilèges appuie cela en donnant un aspect humoristique. L’autrice a su inventer des formules simples et rapidement compréhensibles comme Ridikkulus ou Reducto en mélangeant l’imaginaire et le latin. Mais à la grande différence du monde moldu dans lequel nous vivons, les formules magiques dans Harry Potter ont l’avantage d’avoir un effet immédiat et visible rapidement ; par exemple Occulus Reparo ou Episkey fonctionnent immédiatement sur Harry quand il en a besoin. Dans l’Antiquité de Serenus (médecin de Caracalla cité plus haut), Abradacadabra est utilisé pour guérir des maladies mais pour que cela fonctionne, le malade doit porter un talisman sur lequel la formule est écrite … les effets doivent se produire dans les jours qui viennent.

Livre de sortilège ; tracer de sort et incantations.

De manière générale, les formules magiques de la pop culture puisent toujours leur origines dans l’histoire de la sorcellerie … sauf peut être pour Flipendo !

P.S.
Sources :
 Histoire de la formule magique https://leseditionsdufaune.com/2018/05/14/histoire-de-la-formule-magique/
 Harry Potter un monde de magie, British Library, Gallimard.
Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS