Logo Gazette du Sorcier
menu fermer
La Gazette Logo du Sorcier
L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !
Accueil / Fandom / Wizard Rock / Harry Potter en musique – qu’est-ce que le Wizard Rock ?

Harry Potter en musique – qu’est-ce que le Wizard Rock ?

Les fans de Harry Potter ont créé les fanfictions, le quidditch, les fanfilms… et le Wizard Rock (ou Wrock). Ce dernier mouvement est sans doute l’un des moins connus en France, et souffre parfois même de mauvaise réputation. Avec son nom trompeur (il n’y a pas que du rock) et ses textes pas toujours accessibles pour les fans francophones, il a du mal à convaincre. Et pourtant, il y a des perles !

Mais, au fond, c’est quoi « le Wizard Rock » ?

Des musiques inspirées de Harry Potter

Après avoir découvert les Bizarr’ Sisters et Célestina Moldubec dans les livres et sur les cartes de chocogrenouilles, les fans ont eu envie de donner vie à cet aspect du monde magique.

On considère souvent que le Wizard Rock est né en 2002, à la création du groupe Harry & the Potters. Fondé par deux frères, c’est le premier groupe 100% dédié à Harry Potter. Leur idée ? Raconter la saga en chanson, du point de vue de Harry (quatrième année) et Harry (septième année). En une heure, ils improvisent sept chansons autour de cette idée, pour pallier le désistement de dernière minute de plusieurs groupes lors d’un concert.

D’autres groupes emboîtent le pas, pour leur donner la réplique : Draco & the Malfoys, The Remus Lupins, The Whomping Willow, Ministry of Magic, The Moaning Myrtles… Leur point commun : des paroles écrites du point de vue d’un personnage, puis, au fur et à mesure, du point de vue des fans. Les paroles sont soit humoristiques, soit porteuses d’un message issu de la saga (et parfois les deux).

Avec la diversité des groupes arrive également une diversité de genres. Ainsi, même si on parle de Wizard Rock, il y a du rap, de l’électro, du métal, du folk, du punk…

A priori, que du bon ! On a là une recette qui devrait plus que plaire aux fans de la saga. On voit d’ailleurs régulièrement des musiques du genre « buzzer » sur internet… mais elles sont rarement désignées comme du Wizard Rock. Alors pourquoi le genre est-il si peu populaire ?

Des groupes amateurs auto-produits

Si la qualité sonore du Wizard Rock s’est largement améliorée au fil du temps, l’une des faiblesses du genre réside dans son amateurisme. C’est indéniable, il est parfois très difficile d’écouter certaines musiques de Wrock « de la première heure ». En ajoutant à cela la barrière de la langue, rendue encore plus incompréhensible, nous voilà face à un art qu’on a parfois du mal à apprécier.

Le style de certains groupes emblématiques, notamment Harry & the Potters, avec ses sonorités agressives, n’aide pas. Pour les néophytes, une premières mauvaise expérience peut être rebutante. Avec le temps, cependant, les groupes se sont professionnalisés, et la qualité du son a largement évolué. On apprend également à apprécier le style délirant de certains groupes, qui fait partie du personnage.

L’appréciation du Wizard Rock est donc devenue une question de trouver le bon morceau pour s’ouvrir à l’univers.

Steph Anderson de Tonks & the aurors devant son drapeau "Yes all witches" en plein concert de Wizard rock
Concert de Tonks & The Aurors, un groupe très militant

Du Wizard Rock en français ?

Il existe peu de groupes de Wizard Rock francophones, et certains d’entre eux écrivent leurs chansons en anglais pour pouvoir s’exporter auprès d’un public anglophone, beaucoup plus réceptif au genre. Plus les fans francophones soutiendront les artistes existant, plus les chances de voir des groupes se développer seront grandes.

Les premiers à se lancer sont les Basilisk In Your Pasta, avec des chansons humoristiques et parfois militantes aux tonalités ska et folk. Ils sont depuis peu sur Facebook ; retrouvez-les ici !

Celestina Moldubec Wardbeck se joint à l’aventure peu de temps après. Elle est la première à proposer des chansons en français. Ses titres, « Ensorcelée » et « Passion Magique« , sont écrits comme des chansons que pourraient écouter les sorciers dans l’univers de la saga.

Plusieurs projets de courte durée voient le jour avec les Boba Sisters (4 chansons en anglais sur des airs connus) et les Delacour Sisters, dont il ne reste que peu de traces sur internet. Basty Snitchnip proposera également 3 chansons potteriennes, dont une reprise de « Get Lucky » (« Kill Voldy« ) et une musique originale, « Dear Mr Potter« .
Dans le cadre d’un concours mené sur Poudlard 12, Kate Laflamme fait une brève apparition avec 2 chansons : « Serpenstars » (sur le générique de Pokémon) et « Un chaudron plein de passion« . Elle est la première, depuis Célestina, à proposer des chansons en français.

Les Barnabas Cuffe sont les derniers arrivés sur la scène francophone. Avec près d’une dizaine de titres à leur actif, ils proposent des chansons variées, souvent humoristiques, pour donner une nouvelle vie au Wizard Rock francophone. Les comédies musicales de Pottermania et des Kids des étoiles (ainsi que leur album Potter Jukebox) contribuent également à la survie du genre en Belgique et en France.

Des morceaux de Wizard Rock incontournables

Alors, par où commencer ? S’il faut trouver la bonne musique, avec une qualité correcte pour l’apprécier ? On vous a sélectionné quelques morceaux emblématiques à découvrir ; n’hésitez pas à aller chercher les groupes qui se cachent derrière !

The Butterbeer Experience – The Peverell Story

Cette chanson raconte l’intégralité du conte des Trois Frères en musique ! Avec une écriture musicale magistrale, cette chanson fait en réalité partie d’un album consacré entièrement aux Contes de Beedle le Barde, dont un opéra rock de près de 20min consacré à la Fontaine de la bonne Fortune ! Ne manquez pas non plus « Christmas Mirror » et le « Death Eater Tango« .

Horcruxes – Mary Kate Wiles

Extrait d’un fanfilm qui réécrit l’intrigue de Scott Pilgrim VS The World dans le milieu du Wizard Rock, ce morceau déménage ! Le film contient également une balade en duo avec Joe Richter baptisée « Honeydukes« .

My Dad is Rich – Draco & The Malfoys

Rédigée du point de vue de Drago, cette chanson se moque de Harry en lui rappelant de 1000 manières que ses parents sont morts. De quoi se défouler pour tous ceux qui ne supportent pas « Mr Pottah ».

It’s Real For Us – Lauren Fairweather

Une véritable ode aux fans pour qui Harry Potter est plus qu’un livre : « peu importe ce qu’affirment les moldus, pour nous c’est réel« . La suite logique ? Sa chanson « Harry I’m Coming Home« , hommage aux conventions, qui sont comme Poudlard pour nous.

Draco & Harry – The Whomping Willow

Pourquoi Drago et Harry sont-ils de si mauvaise humeur ? Parce que leur amour est impossible bien entendu ! Une chanson pour tous les fans de Drarry, et l’un des classiques de l’artiste avec « When the light goes out« .

Where’s Ron? – Harry & the Potters

Impossible de ne pas sélectionner une chanson des fondateurs du Wizard Rock ; mais comment n’en choisir qu’une ? Le groupe a composé tant de classiques et proposé tant de grand moments sur scène (notamment cette interprétation de « Luna Luna » avec Evanna Lynch se déchaînant sur scène). Nous avons opté pour un extrait de leur dernier album, Lumos, sans doute l’un des plus aboutis. Cette balade célébrant l’amour platonique entre Harry et Hermione marquait également le retour des Potter Puppet Pals en vidéo.

And Then I Died – The Moaning Myrtles

Une chanson du point de vue de Mimi Geignarde qui nous raconte sa mort d’une façon bien jazzy. (Attention, le son sature un peu par moments – à l’image de Mimi).

Insufferable Know-it-all Hermione Granger – Gred & Forge

Un duo rock qui s’appuie sur le point de vue des jumeaux, et qui ici essaye de secouer Hermione pour qu’elle s’amuse un peu plus. Le groupe dégage véritablement l’énergie des frères Weasley, en plus d’avoir leur humour. L’un de leurs albums s’appelle d’ailleurs « Half the Band I Used to Be » (La moitié du groupe que je fus), allusion à la chanson « Half The Man I Used To Be » de Nirvana.

Hairy Heart – Riddle TM

Une ballade qui s’inspire du conte « Le Sorcier au cœur velu » et qui souligne l’importance de l’amour dans la saga.

House Song – Ministry of Magic

L’un des groupes les plus prolifiques du Wizard Rock s’attaque au débat éternel sur les maisons de Poudlard et les clichés qui y sont associés.

Et bien d’autres encore…

Il y a encore tant d’autres artistes incroyables qui ont mis les pieds, à un moment ou l’autre de leur carrière, dans le Wizard Rock. On pourra citer…

Comment découvrir tout ça ?

Il existe deux ressources très complètes pour explorer l’univers du Wizard Rock :

Ces deux sites tentent d’archiver un maximum de chansons lorsqu’elles ont disparu d’internet. De quoi retrouver les grands morceaux de Oliver Boyd & the Remembralls, de How Airplanes Fly, et de tous les autres.

Vous n’avez plus qu’à trouver les groupes et les morceaux qui vous plaisent !

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS