Logo Gazette du Sorcier
menu fermer

La Gazette Logo du Sorcier

L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !

Accueil / Fandom / Muggle Quidditch / Où aura lieu le championnat européen de Muggle quididtch ?

Où aura lieu le championnat européen de Muggle quididtch ?

La coupe du monde de muggle quidditch a été annoncée pour le 5 avril, on sait que six équipes européennes pourraient obtenir un place pour celle-ci… mais d’abord, il faudra se qualifier lors d’un tournoi européen. Le problème, personne ne sait exactement quand et où il aura lieu. Un peu plus d’un an après le premier championnat européen à Lesparre, voici une opinion sur le sujet.

Quand aura lieu le championnat européen ?

La plupart des tournois régionaux ont lieu aux alentours du mois de Novembre, afin de donner du temps aux équipes qualifiées pour organiser leur voyage à la Coupe du Monde. Cinq mois pour récolter de l’argent et réserver les tickets, ce n’est vraiment pas de trop, surtout pour les européens qui devraient traverser l’Atlantique.

Mais, Novembre, c’est déjà dans deux semaines, et toujours pas de championnat annoncé. Sans surprise, notre conviction est que le tournoi n’aura pas lieu au cours de l’année civile 2013…

Le mois de Novembre sera déjà chargé pour de nombreuses équipes. Au Royaume-Uni, la première British Quidditch Cup devrait rassembler 16 équipes à Oxford, les 9 et 10 Novembres [Petit message subliminal : j’y serai avec mon équipe, soutenez nous à distance]]. A Bruxelles, plusieurs équipes européennes devraient se retrouver le 23 Novembre pour le [premier tournoi international organisé par la nouvelle équipe des Belgian Qwaffles. L’équipe de Brindisi, en Italie, souhaitait également organiser un tournoi les 16 et 17 Novembre, mais qui a finalement été reporté au 14 Décembre.

Outre ce tournoi Italien en Décembre, le dernier mois de l’année est souvent consacré aux examens pour les étudiants, et au festivités de fin d’année, en famille ou entre amis. Les voyages à cette période coûtent chers et limiteront les possibilités de déplacement pour la plupart des équipes.

Ceci nous amène donc en Janvier… Quoi de mieux pour entamer l’année qu’un tournoi international d’envergure certaine ? Cependant, la date sera sans doute influencée par la ville et l’équipe organisatrice… en effet, certains étudiants sont encore en examens en Janvier. Si la ville organisatrice ne parvient pas à prévoir quelque chose pour ce mois-là, il restera le mois de Février…

Après Février, les équipes auront sans doute perdu énormément de leur motivation. La Coupe du Monde approchera fortement et, même si elles se qualifient, les chances de réunir les fonds nécessaires pour participer à la compétition se feront minces. La coupe du monde coûtera cher, avec le transport outre-atlantique, l’obligation de loger dans un hôtel partenaire de la IQA n’offrant pas obligatoirement les prix les plus abordables, les frais d’inscription de 400$ par équipe (19$ par joueur) et l’obligation de payer le membership individuel de l’IQA (40$ par joueur). Sans compter les extra sur place.

Mon estimation : Le championnat régional européen aura lieu au mois de Janvier ou Février, selon l’équipe organisatrice. Plus tard, le projet ne pourrait plus efficacement servir de tremplin vers la World Cup et se transformerait en équivalent européen de celle-ci.

Où aura lieu le championnat ?

L’IQA n’a rien révélé des équipes ayant soumis une proposition pour l’organisation du tournoi, ni de ses critères de sélection. Il semblerait que l’idée soit de garder des frais de participation minimes et d’obtenir un certain soutient de la ville dans laquelle le championnat serait organisé. Aucune équipe n’a officiellement annoncé avoir soumis un projet d’organisation et un devis ; à l’heure actuelle, on ne peut donc que faire des suppositions. Je vais m’y essayer, en espérant que l’information officielle arrive dans les semaines à venir.

  • Lesparre : la petite ville au nord de Bordeaux avait déjà organisé le championnat l’an dernier. Ils ont donc théoriquement l’expérience et la ville a peut-être envie de voir l’évènement se reproduire, surtout s’il prend une nouvelle dimension. Cependant, la ville est difficile d’accès pour les équipes internationales (bien plus nombreuses cette année) et l’organisation pourrait ne pas souhaiter avoir à gérer un tournoi de cette ampleur.
  • Milan (ou autre ville italienne) : les équipes italiennes marquent de plus en plus leur volonté d’organiser des tournois. L’équipe de Milan avait obtenu la troisième place l’an dernier et avait vu une chance de s’envoler pour la coupe du monde leur passer sous le nez quelques semaines avant l’évènement et certains de ses membres sont fortement impliqués dans l’IQA. L’équipe de Milan aura certainement soumis une proposition, reste à savoir si ce sera la meilleure et si la ville soutiendra l’initiative. Les Italiens ont pour eux le fait d’être impliqués dans le développement du quidditch en Europe depuis le début et d’avoir de l’expérience en matière d’organisation de tournoi.
  • Paris : La ville de Paris compte deux équipes, dont l’une a participé à la dernière coupe du monde et jouit d’une popularité internationale ; c’est déjà un premier argument pour l’organisation d’un tournoi dans la ville lumière. Ensuite, la capitale française est facile d’accès, étant un noeud de communication tant national d’international. Cependant, les infrastructures manquent peut-être de disponibilité et le ville n’offrira sans doute pas autant de soutien à l’évènement qu’une agglomération de plus petite taille.
  • Bruxelles : Le quidditch belge est en plein boum, avec des équipes se formant dans plusieurs villes et une équipe bien établie à Anvers. Deux sélections nationales sont déjà officiellement inscrites sur les registres de l’IQA (les Belgian Qwaffle et les Belgian Beerters). Mais, surtout, le quidditch belge est ambitieux, proposant l’organisation d’un tournoi national en Octobre et d’un tournoi international en Novembre, quelques mois à peine après la création à proprement parler des équipes ; il ne serait pas étonnant de les voir proposer l’organisation d’un tournoi européen officiel. La capitale européenne a l’avantage d’être facilement accessible et d’être une ville de taille moyenne dans laquelle ce genre d’initiative est souvent bienvenue ; de plus, la couverture médiatique en Belgique pourrait facilement dépasser le niveau régional. Reste à voir si les étudiants belges (en examen en Janvier) pourraient gérer l’organisation à cette période de l’année et si le quididtch n’est pas un peu jeune que pour assumer cette responsabilité que des équipes plus établies souhaiteraient recevoir.
  • Londres (ou une autre ville d’Angleterre) : Les britanniques se font peu entendre sur le plan européen… pourtant, plusieurs équipes semblent vouloir prendre part cette année aux qualifications européennes ! Et s’ils s’étaient portés volontaires pour organiser ? Oxford, avec l’organisation des Summer Games, a déjà un peu d’expérience ; mais l’organisation de la British Cup diminuera sans doute leur envie de préparer un autre tournoi majeur trois mois plus tard. Les villes de Southampton, Reading et Derby ont déjà organisé des tournois de petite échelle mais l’accessibilité internationale est moindre que pour des villes comme Paris, Bruxelles ou Milan. Reste Londres, extrêmement connectée au reste du monde, mais terriblement onéreuse en matière d’organisation d’évènements. L’équipe londonienne a, par ailleurs, quelques problèmes pour trouver un terrain d’entraînement, récemment chassée de son lieu de rencontre habituel dans Regent’s Park.
  • Ailleurs en Europe ? : Les autres projets d’organisation les plus probables pourraient venir d’Allemagne (Taunus) ou d’Espagne (Barcelone). Les équipes de ces deux pays sont cependant mal établies sur le plan international et occupent des positions géographiques excentrées.

Les critères que l’IQA prendra en compte ne sont pas totalement établis en dehors d’un coût minimum. On peut supposer que l’accessibilité aura son importance (plus d’équipes participantes, coût moindre par équipe) et que le degré auquel chaque équipe est établie pourrait avoir un rôle à jouer. Au vu de tout ceci…

Mon estimation : dans le cas où toutes ces équipes/villes ont soumis une proposition, ceux qui ont le plus de chances d’organiser le tournoi européen sont les Italiens et les Belges. Je pense que Paris et Londres suivent de près, mais l’organisation coûterait sans doute trop cher. Si Rome ou Brindisi ont soumis un projet, il pourrait éventuellement concurrencer celui de Milan.

Et alors ?

Tout ceci ne nous avance guère, car jusqu’à l’annonce officielle par l’IQA, on ne reste que dans le domaine de la spéculation. Il est surprenant qu’aucune équipe n’ait annoncé clairement être candidate à l’organisation du championnat, ce qui aurait potentiellement pu amener du soutien (si Bruxelles est candidate, l’équipe de Lille soutiendra peut-être le projet, apportant plus de force à celui-ci ; si une ville en Italie est candidate, les autres villes italiennes ajouteraient sans doute leur poids également plutôt que d’avoir deux projets concurrents…).

Reste à espérer que la décision prise sera la meilleure pour les équipes et que l’information ne tardera pas trop à tomber.

Mots-clésquidditch moldu
Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee
Pantalaemon

Pantalaemon

Directeur de la publication

Poufsouffle Serdaigle Journaliste
Voir la fiche auteur

Pub

GRAND EVENEMENT HARRY POTTER20 balais de la Gazette du sorcier

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS