Logo Gazette du Sorcier
menu fermer
La Gazette Logo du Sorcier
L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !
Accueil / Culture / PotterAfter / PotterAfter : Le GrishaVerse, de Leigh Bardugo

PotterAfter : Le GrishaVerse, de Leigh Bardugo

Aujourd’hui pour ce nouveau PotterAfter, nous ne vous proposons non pas un, ni deux romans, mais sept !

Avant d’être la série phénomène de Netflix, Shadow and Bone est avant tout l’univers imaginé par Leigh Bardugo. Composé de sept romans, il comprend la trilogie Grisha, la duologie Six of Crows, ainsi que la duologie King of Scars.

Il existe également quelques spin-off, dont un recueil de contes, Le Chant des ronces (publié en France en 2018) ; le roman The Lives of Saints ; le journal de bord de l’auteure The Severed Moon, et cinq nouvelles concernant le passé de quelques personnages clés (ces derniers n’ayant pas encore de date de parution en France).

La trilogie Grisha

Avec cette première trilogie, Leigh Bardugo nous plonge dans son univers, inspiré de la Russie tsariste du XIXè siècle. On y suit les aventures de Alina, une cartographe de la Première Armée qui va tenter pour la première fois de sa vie de traverser le Fold, un épais brouillard peuplé de créatures sanguinaires, qui scinde le royaume de Ravka en deux. Mais rien ne se passe comme prévu, ils sont attaqués par les volcras et c’est le trou noir… Alina se retrouve à devoir rendre des comptes au Darkling, le général de la Seconde Armée, composée de Grishas, des êtres capables de contrôler la Petite Science, la magie. 

“Au début, j’eus l’impression de naviguer dans un épais nuage de fumée, sauf qu’il n’y avait ni chaleur, ni odeur, ni incendie. Les bruits semblaient étouffés et le monde devint silencieux. […] Très vite, je ne distinguais même plus ma propre main sur le bastingage. Je regardai par-dessus mon épaule. Le monde vivant n’était plus là non plus. Les ténèbres nous envahirent, noires, légères, absolues. Nous étions dans le Fold.”

Leigh Bardugo, Grisha, tome 1

Tout d’abord laissez-moi vous dire que vous allez tomber sous le charme du Darkling, c’est inévitable, c’est prouvé scientifiquement. Il est l’archétype même du protagoniste qui a tellement de prestance qu’il fait taire toute une pièce, en un regard. Quant à Alina, c’est une héroïne attachante qui n’hésite pas à prendre son destin en mains. Elle forme un duo fusionnel avec Mal, son meilleur ami, un orphelin, comme elle. 

L’univers est très riche, avec un lourd passé et non sans quelques complexités, mais rassurez-vous, il est facile à dompter. On apprend tous les aspects du monde en même temps que Alina, et au dernier tome, il n’a plus de secrets pour nous. Si le premier tome semble plus léger et pose les bases, les tomes suivants sont beaucoup plus sombres et anxieux. Contrairement aux autres univers du genre, les personnages de Leigh Bardugo ne sont pas manichéens, ils ont leurs faiblesses, leurs forces, et l’on ne sait jamais vraiment à qui se fier.

La duologie Six of Crows

Quittons maintenant les plaines ravkanes pour nous rendre à Ketterdam, dans le quartier malfamé du Barrel. La duologie Six of Crows se déroule deux ans après la fin du dernier tome de Grisha. Je vous conseille donc de lire la trilogie en premier pour saisir toutes les nuances de ces deux romans. 

On y fait la rencontre de Kaz Brekker, un voyou du Barrel, leader des Dregs, surnommé “Dirtyhands”, parce qu’il n’hésite pas à se salir les mains pour obtenir ce qu’il veut. Voleur hors pair, il se voit confier une mission impossible censée le rendre riche. Avec son équipe, composée d’un soldat aveuglé par son désir de vengeance, d’une acrobate défiant les lois de la gravité, d’un tireur d’élite accro aux jeux d’argent, d’un fugueur et d’une Grisha, il commence alors à préparer le casse du siècle.

“- Je suis un homme d’affaires, lui avait-il dit. Ni plus, ni moins.
– Tu es un voleur, Kaz.
– N’est-ce pas exactement ce que je viens de dire ?”

Leigh Bardugo, Six of Crows

Même si Grisha est une excellente trilogie, Six of Crows la surpasse aisément. Il m’a fallu un peu de temps pour sortir des rues du Barrel et reprendre pied avec la réalité. Il vous est déjà arrivé d’être si investi dans votre lecture que tout le reste vous paraît fade à côté ? C’est ce qu’il se passe avec cette duologie. Il n’y a pas une seule seconde de répit, on plonge directement en plein cœur d’une guerre de gangs et l’on n’en sort pas indemne.

Chaque chapitre suit le point de vue d’un personnage différent et l’on découvre peu à peu les histoires de Kaz, Inej, Jesper, Wylan, Nina et Matthias. Loin d’être des modèles de vertu, ils sont de véritables anti-héros que l’on se surprend à apprécier. Certains plus que d’autres. Kaz surtout. Il mérite un article à lui seul. Amoral, rusé, brisé et jouant selon ses propres règles (comment ça, je décris un Serpentard ?), il n’est pas sans rappeler un certain Tommy Shelby.

La duologie King of Scars

Laissons maintenant Ketterdam et ses voyous pour retourner à Ravka. L’intrigue de ces romans se déroule six mois après les événements du deuxième tome de Six of Crows. Ça va, vous arrivez à suivre ? Je vous invite également à lire les romans cités précédemment avant de vous lancer, cette duologie relatant la suite des aventures de personnages présents dans Grisha.

King of Scars s’attarde sur la vie du nouveau roi de Ravka, un homme meurtri mais non sans être dénué d’humour. A la tête d’un empire en ruines et attaqué de toutes parts, son règne est plus menacé que jamais. Il doit tout faire pour sauver son pays, quitte à en payer le prix fort.

“- Tu es en retard.
– Je suis le roi. Ce qui veut dire que tu es en avance.”

Leigh Bardugo, King of Scars

King of Scars est construit de la même manière que Six of Crows, chaque chapitre étant du point de vue d’un personnage différent. Il est difficile de parler de ces romans sans trop divulguer le dénouement de Grisha. Cependant, c’est un véritable bonheur de retrouver l’un de mes personnages préférés de la trilogie originelle comme personnage principal.
Si le sarcasme est votre langue maternelle, nul doute que vous allez l’adorer ! Leigh Bardugo a vraiment un don pour écrire des personnages charismatiques et habiles avec les mots.

Même si l’intrigue semble moins palpitante que celle de ses prédécesseurs, King of Scars se défend en présentant des personnages hauts en couleurs. Annoncés comme étant les deux derniers romans consacrés au GrishaVerse (pour l’instant, la fin laissant entrevoir une possible suite), la duologie a le mérite de clôturer cet univers en beauté.

Petit guide de la série Shadow and Bone

Dans les livres, Alina ne croise jamais la route des Dregs, ce qui n’est pas le cas dans la série. Et pour cause, les évènements de Six of Crows se déroulent deux ans après ceux de Grisha.

Cependant, les producteurs, ainsi que l’auteure, ont décidé de lier les deux afin de créer une toute nouvelle intrigue, en respectant l’univers d’origine. La quasi totalité des évènements concernant Alina sont présents dans la trilogie, mais l’histoire des Dregs est totalement inédite ! De ce fait, la série sert en quelque sorte de préquel aux romans Six of Crows.

Et pour ceux qui ont du mal à comprendre la géographie de cet univers, il existe une carte du GrishaVerse disponible en version interactive.

Où commander ces livres ?

Grisha de Leigh Bardugo, éditions Milan : Amazon | Cultura | FNAC
Six of Crows de Leigh Bardugo, éditions Milan : Amazon | Cultura | FNAC
King of Scars de Leigh Bardugo, éditions Milan : Amazon | Cultura | FNAC

Traduction française de Anath Riveline.

Retrouvez d’autres suggestions de lecture ICI.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

Drearan

Rédactrice

Serpentard Journaliste Illustratrice
Voir la fiche auteur

Pub

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS