Logo Gazette du Sorcier
menu fermer
La Gazette Logo du Sorcier
L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !
Accueil / Culture / PotterAfter / PotterAfter – À la Croisée des mondes de Philip Pullman

PotterAfter – À la Croisée des mondes de Philip Pullman

Pour le dernier PotterAfter de l’année 2022, nous vous proposons de (re)découvrir la trilogie À la croisée des mondes de Philip Pullman. Publiée entre 1995 et 2000, son titre anglais His Dark Materials (littéralement ; « ses sombres matériaux ») est tiré d’un poème datant du XVIIe siècle de John Milton, Le Paradis perdu.
Et, comme nous partageons un amour inconditionnel pour cette œuvre, Pantalaemon m’accompagnera dans la rédaction de cette chronique !

Si vous n’avez pas peur d’embarquer pour l’histoire de votre vie, A la Croisée des Mondes est fait pour vous ! Sachez également qu’il existe une série télévisée His Dark Materials : À la croisée des mondes, développée par BBC One et HBO, avec entre autres Dafne Keen (Lyra), James McAvoy (Lord Asriel) et Lin-Manuel Miranda (Lee Scoresby). La troisième et dernière saison est diffusée en France par OCS, en ce moment même.

L’histoire

Dans un univers semblable au nôtre, la jeune Lyra et son meilleur ami Roger, en font voir de toutes les couleurs aux professeurs d’Oxford. Même leurs dæmons (incarnation physique de leur âme sous forme animale) sont dans le coup ! Mais, lorsque Roger disparaît, Lyra décide de se lancer dans une quête qui la mènera jusqu’aux confins du monde, et plus encore. Elle découvrira un complot planétaire dans lequel elle joue un rôle capital.

« Partout, j’ai rencontré la folie, mais parsemée de grains de sagesse. Sans doute y avait-il beaucoup plus de sagesse que je ne pouvais m’en apercevoir. La vie est dure, et pourtant, tout le monde s’y accroche. »

Philip Pullman, À la croisée des mondes, Intégrale

Pourquoi vous proposer cette trilogie ?

L’avis de Drearan

Même 18 ans après ma première lecture, ils font partis des rares romans que j’aime relire régulièrement. L’auteur a réussi à créer un multivers riche et complexe, et chaque lecture est différente (même au bout de la 10e, oui). Considéré comme un livre jeunesse, il traite pourtant de sujets assez lourds, tout en opposant le dogme religieux à la science. Il a également le mérite de croiser divers genres littéraires, allant de la fantasy, à la science-fiction, en passant par le steampunk. C’est cet aspect qui m’a d’abord attirée, de pouvoir explorer tant d’univers dans un même livre.

Et puis, que celui qui n’a jamais rêvé d’avoir un dæmon parle maintenant ou se taise à jamais. Ces petites ou grosses boules de poils sont la personnification de l’âme, chaque personne en possède un, et ce dernier peut prendre l’apparence de n’importe quel animal. Ce petit détail, insignifiant au premier abord, donne à lui seul un tout nouvel axe de lecture et de compréhension du monde qui nous entoure. Pullman a d’ailleurs eu l’idée du concept des dæmons devant le tableau La Dame à l’hermine de Léonard de Vinci.

L’avis de Pantalaemon

Une aventure épique, mais humaine, avec des personnages complexes et une réflexion profonde sur l’obscurantisme, l’humanité… Que dire de cette merveille, aux nombreux niveaux de lecture ? Les enfants se laisseront emporter par l’aventure, les lecteurs plus matures par les enjeux et questionnements sur la nature du Bien et du Mal..

Parue en même temps que les premier tomes de Harry Potter, la trilogie n’a pas bénéficié du même engouement médiatique. Le phénomène reste pourtant bien d’actualité, avec une série télévisée qui s’achève, des petits livres spin-off, des éditions illustrées, une nouvelle trilogie en cours de parution, et même une adaptation en bande-dessinée ! C’est un incontournable de la littérature jeunesse.

Le daemon de Lyra s’appelle Pantalaimon. Mon pseudo, c’est Pantalaemon. Je pense que ce simple fait vous dit tout le bien que je pense de cette trilogie.

Les personnages

L’avis de Drearan

A-la-croisee-des-mondes

La grande force de ces livres est l’ingéniosité avec laquelle Philip Pullman dresse le portrait de ses personnages. Ils sont assez peu décrits physiquement, ce sont leurs actions et leurs caractères qui nous permettent de les imaginer. L’ayant lu pour la première fois vers mes 10 ans, nul doute que j’ai été fortement influencée par ces héros si complexes. Car les protagonistes de Pullman ne sont pas manichéens, ils ont tous une part d’ombre et pensent tous se battre pour une cause juste. Même l’héroïne principale, Lyra, se questionne sur le monde dans lequel elle vit et ne cesse de chercher la vérité. Elle peut parfois taper sur les nerfs, mais ça ne dure jamais longtemps.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste et apportent tous une réelle aide à l’histoire. Mention spéciale à Lee Scoresby, le meilleur aéronaute de l’univers et sans doute l’un des protagonistes que j’affectionne le plus au monde, toute saga confondue. Marisa Coulter et Lord Asriel sont, quant à eux, aussi fascinants qu’imprévisibles. Il est difficile d’anticiper leurs actions futures, tant ils sont déroutants et bien plus intelligents que le commun des mortels. Et si jamais les humains ne sont pas assez pour vous, il y a aussi des ours qui parlent, des sorcières, des anges et même des mulefas !

Commander ce livre

Philip Pullman, À la Croisée des Mondes : L’intégrale (Jean Esch, Trad). Gallimard. 1136 pages, 29,90€.

Les trois tomes peuvent également être achetés individuellement :

Le premier tome est paru en français au format illustré : Amazon

Pour retrouver les autres PotterAfter, c’est ICI !

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

Drearan

Rédactrice

Serpentard Journaliste Illustratrice
Voir la fiche auteur

Pub

Précommander Hogwarts Legacy sur GamesplanetPrécommander Hogwarts Legacy - L'héritage de Poudlard sur GamesPlanet

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS