Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Le retour de Rowling sur Twitter n’annonçait rien pour Harry Potter & the Cursed Child

6 septembre 2019

Hier soir, les fans de Harry Potter ont vécu une soirée riche en émotions. Dans la journée, les rumeurs se sont mises à enfler autour du changement de logo de la pièce Harry Potter & the Cursed Child. Alors que la modification semblait simplement indicative du rachat par Warner Bros., certains se sont mis à parler d’un film à venir, et la machine s’est emballée.

JPEG - 51.2 ko

Plus tard dans la soirée, les médias ont été invités à se rendre sur Time Square pour une annonce (à 23h, heure de New York), Pottermore a confirmé via Twitter qu’une annonce aurait lieu (mais qu’il ne s’agissait pas d’un film) et puis, coup de grâce, le compte Twitter officiel de J.K. Rowling lui-même a diffusé un tweet énigmatique (ci-contre).

L’autrice n’avait plus rien tweeté depuis janvier dernier, le fandom entier a donc pris ce retour comme le signe d’une grande annonce. L’image de la marque des Ténèbres de la pièce ainsi que le slogan "Sometimes, darkness comes from unexpected places" (Parfois, les ténèbres jaillissent des recoins les plus inattendus) étaient-ils des indices quant à un grand événement pour Halloween ? Ou même le fameux Jour de Voldemort mentionné dans la pièce ?

Quelques minutes plus tard, des stickers animés pour les stories Instagram et Snapchat à l’effigie de la pièce sont apparues sur les réseaux sociaux, renforçant encore le sentiment qu’une grande annonce était à venir. Puis, les représentations de Cursed Child ont débuté à New-York, et tout le monde a retenu son souffle...

À 23h, après la représentation, les spectateurs se voient invités à se rendre sur Time Square, où sont déjà journalistes et blogueurs. Sur cette place emblématique, tous les écrans sont aux couleurs de la pièce, avec un décompte-retourneur de temps qui défile jusqu’à... l’annonce d’un changement de logo pour la pièce, qui avait déclenché tout ce tintamarre médiatique !

Dans la foulée, Pottermore publie un article pour expliquer ce que tout le monde savait déjà en détaillant les changements dans le logo [1]. Le plus important étant la précision “J.K. Rowling’s”, qui lie désormais clairement la pièce à l’autrice, comme pour enfoncer le clou auprès des fans qui refusaient encore de reconnaître son implication.
Le site annonce également que 934 gratuites seront distribuées pour l’occasion sur https://www.harrypottertheplay.com/.

Plus de nid vif-d’or, voici Harry lui-même et son éclair emblématique, dans lequel transparaît une marque des ténèbres. Voilà. C’est tout : la pièce à une nouvelle identité visuelle qui souligne encore plus sa parenté à l’univers de Harry Potter, pour ceux qui seraient passés à côté.

Était-il vraiment nécessaire de faire tant de bruit pour ça ?

JPEG - 104.2 ko

Le retour de Rowling sur Twitter est un coup de visibilité énorme. Elle ne reviendra sans doute pas de manière définitive, et n’a potentiellement accepté de tweeter que par obligation, le tweet aurait même pu être programmé il y a des mois... la mise en scène sur Time Square, les pré-annonces, tout ça semble être un peu gros pour un simple rebranding... même si, comme nous vous le disions hier, la conséquence pourrait aussi être la venue de nouveaux produits dérivés.

Il est probable que l’opération ait été mise en place simplement pour couper l’herbe sous le pied des journalistes adeptes de rumeurs autour d’un film Cursed Child. On l’a vu dans la journée, dès que le changement de logo a eu lieu, les rumeurs ont refait surface ; avec une telle opération, un tel effet d’annonce, l’équipe de communication de la pièce les tourne en ridicule et s’assure que tout le monde a bien reçu le message : il ne s’agit QUE d’un nouveau logo.

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !




Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :