Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Compte-rendu : soirée de lancement du livre audio des Animaux fantastiques par Audible

19 juin 2018

Quelques rédacteurs de la Gazette étaient présents à la soirée de lancement du livre audio d’Audible ’Vie et habitat des animaux fantastiques’, en présence de Théo Frilet, narrateur et doubleur de Newt Scamander, Barbara Tissier, directrice artistique, et de nombreux autres talents qui ont donné vie à ce bestiaire. Retour sur une soirée toute en sensations sonores.

JPEGC’est dans une salle du joli hôtel particulier de Massa, décorée de dessins de créatures magiques proposés par Pottermore, que nous sommes accueillis par la directrice de Audible France, Constanze Stypula. Dès notre arrivé, on nous présente des casques audio dont il faudra nous équiper.
Sur la scène en face de nous, de nombreux objets de toutes sortes sont dispersés en vrac : fruits et légumes, vêtements, paille, allumettes,... Ce qui ressemble à une tête de mannequin de magasin de mode prend place au milieu de ce bric-à-brac qui pourrait sortir tout droit d’une poubelle. À côté se trouve une chaise, un micro et un pupitre.

La démonstration

Nos casques sur les oreilles, nous sommes coupés du monde extérieur. Théo Frilet, voix française de Norbert Dragonneau dans le film des Animaux Fantastiques et dans le livre audio, s’installe au pupitre, prêt à nous lire des extraits du bestiaire. Mais il n’est pas seul : deux personnes entrent dans la pièce et s’installent au milieu des mystérieux objets en pagaille.
Et, alors que la voix douce et grave de Théo commence à nous expliquer ce qu’est une acromentule, des petits bruits de claquements de pinces et de pattes parcourant un sol de terre fraîche parviennent à nos oreilles. C’est comme si l’acromentule arrivait vers nous.

JPEG JPEG JPEG

Pete Burgis est l’un des bruiteurs des sagas Harry Potter et Animaux Fantastiques ; c’est lui qui a pris place sur scène aux côtés de la voix française. Il travaille aux studios Pinewood à Londres et a également travaillé sur ce livre audio. Accompagné de Gemma, ils utilisent tous les objets sur scène pour nous plonger dans des contrées fantastiques au cœur de la faune sauvage magique. On voudrait fermer les yeux pour s’immerger encore plus, mais le spectacle que nous livrent Pete et Gemma sur scène est aussi fascinant que la parade nuptiale de l’éruptif.

JPEG - 363.4 ko

On découvre avec émerveillement et surprise l’origine des bruits qu’on entend : un battement d’ailes de dragon est un manteau en cuir qu’on secoue fortement, les pattes d’un éruptif sur le sol sont des gants de boxe qu’on frappe sur de la paille, un crâne qu’on écrase est un céleri dans lequel Pete mord (il nous avouera après que, s’il a souvent cherché à s’éloigner du céleri, il y revient à chaque fois car c’est le meilleur légume pour imiter le bruit d’os qui craquent). Nous sommes transportés et la performance est incroyable. Théo Frilet fait des pauses plus longues que dans le livre audio pour laisser le temps aux bruiteurs d’exprimer leur art.

La technologie de prise de son binaurale, utilisée lors de la soirée, était la même que celle utilisée pour l’enregistrement du livre audio. Nous entendions donc des bruits différents dans notre oreille gauche et notre oreille droite, ce qui donnait plus de réalisme à l’environnement sonore. La tête de mannequin posée au centre de la pièce est munie d’un micro dans chaque oreille, directement associés aux canaux d’enregistrement et donc à nos propres écouteurs. En réalisant leurs sons à gauche ou à droite de la tête, en s’en approchant ou en s’éloignant, Pete et Gemma créent leur univers sonore et, par conséquent, le nôtre. Nous avons presque envie de tourner la tête quand les grandes ailes de l’hippogriffe se déploient à notre droite, pour essayer de l’apercevoir.

Petit aperçu en vidéo :

Table-ronde

JPEGAprès cette expérience fabuleuse, une table ronde est organisée avec comme invités : Théo Frilet, Pete Burgis, Barbara Tissier, la directrice artistique en charge de l’adaptation française du film des Animaux fantastiques et du livre audio, et de Linda Bruno, la traductrice du script des Animaux Fantastiques pour son adaptation cinématographique. C’est l’occasion pour nous d’en apprendre un peu plus sur chacune de ces personnes et sur le travail derrière le livre audio mais aussi le doublage du film !

Théo Frilet, voix française de Norbert Dragonneau

JPEG - 120.4 ko

Théo a commencé sa carrière par le théâtre et a été repéré vers l’âge de 13 ans. Il débute sa carrière de doubleur sur des téléfilms et de petites productions, sur lesquelles il travaille encore à l’heure actuelle ! Il prête sa voix à Eddie Redmayne dans The Danish girl et Une Merveilleuse histoire du temps, mais ça ne lui assurait pas de pouvoir le doubler dans les Animaux fantastiques. En effet, il a dû passer les mêmes castings que tout candidat. Une liste de plusieurs noms a été envoyée à Warner Bros qui a choisi Théo. Il était ensuite logique qu’il prête sa voix à Norbert Dragonneau pour le livre audio également.

L’enregistrement du livre audio s’est fait dans un tout petit studio (presque un cagibi, avoue-t-il) sans les bruitages. Cette soirée était donc l’occasion pour lui de découvrir les bruiteurs en action et de les entendre pour la première fois. Il a passé 2-3 jours dans le studio pour enregistrer le livre. Les sessions de lecture durent au départ 2h, mais diminuent petit à petit à 1h30 puis 1h au fur et à mesure que la journée passe, que la fatigue le gagne et qu’il écorche certains mots plus souvent.

L’enregistrement du doublage des Animaux fantastiques est, lui, plus long. Les délais pour le faire sont pourtant très courts, puisqu’ils ne peuvent travailler sur le film que 2 à 3 semaines avant la sortie en salle ! Théo nous explique qu’il se fond au maximum dans son personnage, même dans sa façon de se déplacer, car il pense que sa voix et sa manière de s’exprimer est fortement liée à son comportement général. Il a donc travaillé longtemps sur la démarche particulière d’Eddie Redmayne dans le rôle de Norbert.

Mais le doublage du film n’est pas le plus compliqué. Ça peut paraître surprenant, mais doubler les bande-annonces qui sortent des mois avant que le film ne soit disponible est un travail bien plus délicat. En effet, pour qu’elles restent les plus secrètes possibles, l’écran de Théo est noir. Seule une petite bande en bas de l’écran lui permet de voir, ou de deviner, où se situe l’action (intérieur/extérieur), et le visage de son personnage entouré d’un rond rouge se balade sur l’écran. Tout ce qu’il y a autour reste invisible, même pour le doubleur, pour éviter toute fuite et divulgâchis.

Barbara Tissier, directrice artistique

Barbara Tissier nous explique les spécificités de l’enregistrement d’un livre audio.
On pourrait penser qu’il suffit de lire le livre à voix haute mais ce n’est pas le cas. Si le texte est identique à la version publiée, il y a, avant tout enregistrement, une déponctuation du texte.
Évidemment, les Animaux fantastiques n’est pas dénué de ponctuation mais cette dernière doit être révisée. Elle donne, certes, certains indications sur le rythme de la phrase mais ceci est incomplet. Pour avoir une écoute plus agréable du livre, il faut déterminer les groupes de souffle et de sens de chaque phrase, mettre des pauses à certains endroits afin de rythmer davantage le texte et de le rendre plus vivant. Sans ce travail, le livre audio serait ennuyant et même endormant.

Linda Bruno, traductrice et adaptatrice des films

JPEG - 104.2 ko

Linda travaille souvent en binôme avec la personne qui fait les sous-titres des films pour décliner les productions en VF. Elle explique nous explique que l’adaptation d’un film est différent de la traduction littéraire et littérale, car le rythme de la langue anglaise est différent de la langue française. L’articulation diffère aussi, elle doit donc trouver les bonnes répliques pour que ça corresponde au sens et au mouvement des lèvres des acteurs.

Le processus de traduction et d’adaptation des Animaux fantastiques commence 3 mois avant la sortie du film en salle et le montage n’est souvent pas terminé. Il faut donc traduire les extraits au fur et à mesure qu’ils sont envoyés. Cependant, il n’est pas rares des scènes soient changées, supprimées ou rajoutées ce qui peut être frustrant quand on a passé des heures à traduire et adapter une scène pour la voir coupée au montage.

Un sentiment de frustration que partage Théo Frilet, notamment au sujet d’une scène où Jacob et Newt parlent de la guerre mais qui n’apparaît finalement pas dans le film. Pour traduire au mieux, elle joue tous les acteurs afin de voir si cela fonctionne en matière de mouvement des lèvres, mais aussi en fonction du personnage.

Peter Burgis, bruiteur

JPEG - 166.4 ko

Nous devons avouer que nous avons été impressionnés par Peter Burgis, le bruiteur.
A la question, "comment savez-vous qu’un céleri fera reproduira très bien le son d’un cou qui se brise ?", il nous répond que c’est un vieux truc de bruiteur et que, jusqu’ici, ils n’ont pas trouvé mieux. Pour les autres sons, il explique qu’il a une véritable bibliothèque de bruits et sons dans sa tête et qu’avec l’expérience il sait quel objet ou fruit fera le son parfait. Il expérimente encore aussi pour trouver de nouveaux sons.

Peter travaille pour les studios Pinewood où il dirige le département des bruitages. Son équipe n’en est pas à son premier film du monde des sorciers puisqu’elle a aussi travaillé sur l’intégralité de la saga Harry Potter. Il avoue être chanceux car, avec les nouvelles technologies, et surtout les effets spéciaux qui sont de plus en plus utilisés au cinéma, son travail n’est pas en danger. Les images de synthèse lui donnent une grande liberté pour donner vie et son aux créatures ou autres environnements irréels.

Un grand merci à Audible pour cette soirée très instructive !

JPEG - 419.2 ko

Nous avons également pu discuter avec tout le monde, dont nos collègues du Poudcast et Camélia de la chaîne Le Monde d’Harry Potter, lors d’un petit cocktail. L’occasion pour nous d’offrir à Théo Frilet un badge Newt Scamander made in Gazette (ci-contre) et d’apprendre, comme nous vous l’annoncions il y a quelques jours, que le livre audio du Quidditch à travers les âges en français sera disponible dès le 6 juillet prochain !

Pour découvrir le livre audio des Animaux fantastiques lu par Théo Frilet, rendez-vous sur Amazon / Audible !

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez dorénavant soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :