Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Votez pour la demi-finale du concours Amazon/Beedle le Barde [textes traduits]

7 mai 2008

Il y a près d’un mois, nous vous annoncions un concours lancé par Amazon pour pouvoir passer un week-end en compagnie du manuscrit des Contes de Beedle le Barde. Il s’agissait d’écrire un court texte en réponse à trois questions :
- Quelles chansons les sorciers chantent-ils à un anniversaire ?
- À quels sports, outre le Quidditch, les sorciers jouent-ils ?
- Qu’avez-vous appris grâce à la saga Harry Potter que vous utilisez dans votre vie de tous les jours ?

Les demi-finalistes ont été annoncés aujourd’hui ; vous pouvez dès à présent voter pour élire les deux finalistes.

Si vous parlez la langue de Shakespeare, nous vous conseillons fortement de lire les textes en version originale. Pour ceux qui n’ont pas cette possibilité, nous proposons ici une traduction un peu bâclée, mais qui devrait vous permettre de vous faire une idée. Beaucoup des textes originaux comportent des rimes, un rythme ou des jeux de mots qui ne sont pas reproduits dans cette traduction. Il est également bon de préciser que les textes étant affichés dans un ordre aléatoire, vous ne le verrez pas dans le même ordre que celui donné ici ; utilisez les prénoms des participants pour retrouver les textes.

Catégorie 13-18 ans

Version originaleTraduction
Rhiannon D., 16 ans, Australie
When I was six, he was eleven
I learnt how to be brave.

When I was seven, he was twelve
I learnt to misbehave.

When I was eight, he was thirteen
He taught me how to cry.

When I was nine, he was fourteen
He showed me how to try.

When I was twelve, and he fifteen
He taught me to forgive.

When we were fourteen and sixteen
I learnt what it was to live.

When we were fifteen and seventeen
He showed me he could bleed.

But growing up with Harry taught me, mostly, how to read.

Quand j’avais six ans, il en avait onze,
J’ai appris à être courageuse.

Quand j’avais sept ans, il en avait douze,
J’ai appris à désobéir.

Quand j’avais huit ans, il en avait treize,
Il m’a appris à pleurer.

Quand j’avais neuf ans, il en avait quatorze,
Il m’a montré comment tenter sa chance.

Quand j’avais douze ans, et lui quinze,
Il m’a appris à pardonner.

Quand nous avions quatorze et seize ans,
J’ai appris ce qu’était la vie.

Quand nous avions quinze et dix-sept ans,
Il m’a montré qu’il pouvait saigner.

Mais grandir avec Harry m’a, avant tout, appris à lire.

Alfie M., 13 ans, Royaume-Uni
There’s fire snargle,
Hip hip hooray
Which is a game that we never have played
Why don’t we give these great games a go
Instead of playing in rain, sun or snow !


Catch a bowtruckle or a Doxy
Or see how fast you can run from a yeti
Sit in the pub, having a swig

When we could be playing
Smoosh billywigs !


You’re just too chicken to give it a try
You should be manly, strong, big and tough
Not sitting around "I got bit by my pygmy puff"
So lets not be snorts !
And try these new sports !

Il y a le Snargole de feu,
Hip hip hip hourra
C’est un jeu auquel nous n’avons jamais joué
Pourquoi ne pas tenter un de ces jeux géniaux
Plutôt que de jouer sous la pluie, le soleil ou la neige ?

Attraper un Botruc ou une Doxy
Ou calculez la vitesse à laquelle vous échappez à un yéti
Assis au pub, un verre à la main,
Alors que nous pourrions jouer
À écraser des Billywigs !

Vous êtes trop poule mouillée pour essayer
Vous devriez être viril, fort, grand et costaud,
Plutôt que de vous lamenter "mon Boursoufflet nain m’a mordu"
Ne soyons pas mauvais joueurs,
Et essayons ces nouveaux sports !

Carolyn A., 15 ans, Royaume-Uni
Softly softly whisper
Voices in my mind
Gentle gentle murmurs
Of a magic kind.
Teaching to me lessons,
Lessons from within,
And that if we follow Harry
We can learn from him.
Because Magic isn’t waving wands !
Or cursing evil foes !

Its accepting who you really are,
Understanding how life goes.
It’s standing up to enemies,
Perhaps, standing up to friends.
Enjoying a perfect moment,
Moving on when it ends.
There is of course one lesson,
That comes over and above
All others harry teaches us

And that is, always, love.

Chuchote doucement, doucement,
Des voix dans mon esprit
Des murmures tranquilles, tranquilles
D’un genre magique.
J’apprends des leçons,
Des leçons de l’intérieur,
Que si nous suivons Harry Potter
Il nous enseignera quelque chose.
La magie, ce n’est pas agiter une baguette !
Ni ensorceler nos ennemis ! _C’est accepter qui on est,
Comprendre comment va la vie.
C’est résister à ses ennemis,
Peut-être, et défendre ses amis.
Profiter d’u moment parfait,
Aller de l’avant quand il est fini.
Bien sûr, il y a une leçon,
Qui domine toutes les autres
Que Harry nous apprend
Et c’est : aime, toujours.
Richard D., 13 ans, Royaume-Uni
Wizards gather, excitement unfolds.
A fanfare begins dazzling the crowd,
Wands at the ready, the Scorcher is thrown.
Flying like the wind, no mercy is shown.
Ten wizards a side, the houses divide.

A giant arena, hovers high in the air,
The storm is gathering, wizards beware.
The Purple Slug heads your way,
Quickest to react will win the day.

Griffindor’s cheer, the Switcher appears,
Hit an opponent, they disappear.
Fast and furious, the fun’s started,
This game isn’t for the faint hearted.
Last Wizard standing at the end of the game,
Claims the points for their house name.

Les sorciers se rassemblent, l’excitation monte.
Une fanfare commence à éblouir la foule,
Dégainez vos baguettes, le Brûleur est lancé,
Il vole comme le vent, ne montre aucune pitié.
Dix sorciers de chaque côté, les maisons s’opposent.

Une arène géante flotte dans l’air,
Un orage se prépare - sorciers, attention !
La limace violette se dirige vers vous,
Le plus rapide l’emportera.

Gryffondor applaudit, l’Interrupteur apparaît,
Touchez un adversaire, il disparait.
C’est rapide, c’est furieux, on commence à s’amuser,
Ce jeu n’est pas pour les cardiaques.
Le dernier sorcier debout à la fin de la partie
Remporte les points pour sa maison.

Hayley M., 16 ans,Royaume-Uni
On asking one wise wizard
What songs were sung on his birthday ?
He wove wheels of words with his wand
Which I read without delay :


"Another year, another year
For which we all have gathered here
Apparated, flown, traveled far and near
To celebrate and give a cheer

Although you are now older
Yet still very young at heart
Make all your magic good and fun
And now’s the time to start

Don’t forget it’s a part of you
Don’t let it make you lose your way
You’re older now ; use it wisely
Wishing you a wizards Happy Birthday."

Lorsqu’on demanda à un sage sorcier
Quelles chansons on chantait pour son anniversaire,
Il fit défiler des pelotes de mots avec sa baguette
Que je lus sans tarder :

"Une autre année, une autre année,
Pour laquelle nous sommes tous réunis,
Nous avons transplané, volé, voyagé de près ou de loin,
Pour te fêter et t’acclamer.

Bien que tu sois maintenant plus vieux,
Tu restes très jeune dans ton coeur
Ta magie est toujours bonne et amusante
Et il est temps de commencer

N’oublie pas qu’elle fait partie de toi
Ne la laisse pas te faire perdre la boussole
Tu as vieilli ; utilise-la sagement
Nous te souhaitons un Joyeux Anniversaire de sorciers.

Julia C., 15 ans, Royaume-Uni
I yearned to see ’magic’ when I was a child,
To hold special powers and roam free and wild ;
I’d make-believe I could fly through the night,
But one day, something felt not quite right.

I grew too old for those youthful games ;
My hopes of ’magic’ had burst into flames.
But then one day, without having to look,
It reappeared in the form of a book.

Since I put the last ’Harry Potter’ away,
Magick has enriched my life every day ;

Now it is clear, when push comes to shove ;
I learned : to find magic, you only need love.

Je me languissais de voir de la "magie" quand j’étais enfant,
D’avoir des pouvois spéciaux, de vagabonder libre de tout,
Je prétendais que je pouvais voler dans la nuit,
Mais un jour, j’ai senti que quelque chose n’allait pas.

J’étais trop vieille pour ces jeux d’enfants,
Mes espoirs de "magie" s’étaient volatilisés.
Mais un jour, sans avoir à chercher,
Ils sont réapparus, prenant la forme d’un livre.

Depuis que j’ai rangé le dernier Harry Potter,
La magie a enrichi chaque jour de ma vie ;
Tout est clair maintenant que le moment est venu ;
Je l’ai appris : pour trouver la magie, il n’est besoin que d’amour.

Lucie C., 14 ans, Royaume-Uni
Each obstacle I come across
How must I get through ?
I stand and think unto myself
What would Hermione do ?

Whenever I am lonely -
Feeling sad and down
Ron’s tap-dancing spider makes
A smile replace my frown.

Thought-confusing ricochet
Makes paths ahead unclear
I try to be like Harry –
And bravely face my fear.

Friends often question me -
I’m needing to be wise
I’ll catch a glimpse within my mind
Of Dumbledore’s blue eyes.

The Potter books have shown me
It’s there from line to line
There’ll always be a spark of light
Even in darkest times

Chaque fois que je rencontre un obstacle
Comment le franchir ?
Je fais une pause et me demande
Que ferait Hermione ?

Lorsque je suis seule
Que je me sens triste, que j’ai le cafard,
L’araignée à claquettes de Ron
Remplace mon froncement par un sourire.

Quand des effets à ricochet troublent mes pensées,
Rendant le futur trouble,
J’essaye de faire comme Harry
Et affronte courageusement mes peurs.

Mes amis m’interrogent souvent
J’ai besoin d’être sage
J’entrevois dans mon esprit
Les yeux bleus de Dumbledore.

Les livres Harry Potter me l’ont montré
C’est écrit à chaque ligne :
Il y aura toujours une étincelle de lumière
Même dans les temps les plus sombres.

Megan S., 14 ans, Royaume-Uni
Wizards of course play all kinds of sports
But strangely none involve wearing shorts
They don’t play sports you will have heard of
In fact they play Quidlepop and Fergof

They are both played on a very small pitch
And are only second to the grand game of Quidditch
Girls and boys can both play
And the winners are given large bouquets

Quidlepop is similar to an egg and spoon race
Except of course that the spoons balance on your face

And Fergof is a bit like a tug of war
Except the players feet must not touch the floor

Bien sûr, les sorciers ont beaucoup de sports,
Mais bizarrement aucun n’implique de porter un short.
Il ne jouent pas à des sports que vous connaissez
En fait, ils jouent au Quidlepop et au Fergof.

Tous deux se jouent sur un très petit terrain
Et seul le grand Quidditch est plus populaire
Filles et garçons peuvent tous jouer
Les gagnants remportent de grands bouquets

Le Quidlepop est comme une course à l’oeuf et à la cuillère
Si ce n’est bien sûr que la cuillère repose sur le visage
Le Fergof ressemble un peu au tir à la corde
Sauf que les pieds des joueurs ne doivent pas toucher le sol.

Nicole M., 15 ans, Etats-Unis
The sorting hat sings this song to the students at Hogwarts on their birthday.
The hat knows all
So please don’t bawl
Today is a special day
It’s _____ birthday !
Accio balloons !
Accio spoons !
Bring the food
I hope it’s stewed !

Remember your presents
Make sure they are pleasant
It’s your day to have fun so...
Make some dough
Or go to a show !
Create potions
That changes your emotions !
Be crazy !
Don’t be lazy !

Just don’t cause trouble
Or your day will be in rubble !

Le Choixpeau magique chante cette chansons aux élèves de Poudlard le jour de leur anniversaire.
Le Choixpeau sait tout
S’il vous plaît, ne braillez pas
Aujourd’hui est un jour spécial
C’est l’anniversaire de _____ !
Accio ballons !
Accio cuillères !
Apportez à manger
J’espère que c’est bien cuit !
N’oubliez pas vos cadeaux
J’espère qu’ils vous plairont
C’est votre journée alors...
Faites de la pâte à sel
Ou allez au théâtre !
Inventez des potions
Qui changeront vos émotions !
Soyez fou !
Ne paressez pas !
Mais ne cherchez pas les ennuis
Ou votre journée finira en ruines !
Rachael C., 16 ans, Royaume-Uni
To be sung on 17th Birthdays by parents :

Now that you’ve come of age,
It’s time for us to say :
Oh please won’t you take care ?
And don’t give us a scare.
Now that you have no Trace,

Conduct yourself with grace.
Don’t splinch yourself too much,
Or you will need a crutch.
Yes, you can use your wand,
Outside school and beyond,
But please don’t abuse this,
And rouse a Dementor’s kiss.
So pass your NEWTS at school,
Don’t act like you’re a fool,

Don’t join with You-Know-Who,
This is all we ask of you !

Chanté le jour des 17 ans par les parents :

Maintenant que tu es majeur
L’heure est venue de te dire :
S’il te plaît, fais attention
Ne nous fais pas peur.
Maintenant que tu n’as plus ta Trace
Conduis-toi avec grâce
Ne te Désartibule pas trop
Ou il te faudra des béquilles
C’est vrai, tu peux utiliser ta baguette
Hors de l’école, partout,
Mais s’il te plaît, n’en abuse pas,
Tu risquerais de te faire embrasser par un Détraqueur.
Passe tes ASPIC à l’école,
Ne fais pas l’imbécile,
Ne rejoins pas Tu-Sais-Qui,
C’est tout ce que nous demandons !

Catégorie plus de 18 ans

Debra M., Etats-Unis
Have a Snarky Shindizzle*
be you squib, witch, or wizzal !
If you get any pressies,
it’ll be a surprizzle.

You make grindylows grem
and hinkypunks puke.
You’ve got all the charm
of a blast-ended skrewt.

Your nose hair is grizzly.
Your spells have no fizzly.
To un-muck your brains
might require a chisly.

Your breath is adorned
like a toad that is horned.
But the funny thing is,
we’re still glad you were borned !

* Snarky Shindizzle is a Beedlian fable about an insulting wizard who gets baked in a dragon’s birthday cake. His name became a teasing birthday greeting/song.

Passe une Fiesta râleuse à la Snarky Shindizzle*
Que tu sois Cracmol, Sorcière ou Sorciézzle !
Si tu as des cadeaux,
Ce sera une surprizzle.

Tu vexes les Strangulots
et fais vomir les Pitiponks
Tu as autant de charme
Qu’un Scroutt à Pétard.

Tes poils de narine sont sinistres
Tes sorts manquent de pétillant
Pour te nettoyer le cerveau
Il faudrait un burin

Ton haleine est aussi attirante
Qu’un crapaud à cornes
Mais ce qui est marrant,
C’est que nous sommes tout de même heureux que tu sois venu au monde !

* Snarky Shindizzle est un fable Beedléienne. Elle raconte l’histoire d’un sorcier râleur qui finit cuit dans le gâteau d’anniversaire d’un dragon. Son nom est devenu une blague utilisée lors des anniversaires.

Jennifer S., Allemagne
As a teacher, this fact I know :
Kids (and adults) love Harry Potter so !

The books, all seven, entertain,
Lessons learned, they all contain :

The choices you make determine your life,
Good friends stick together despite strife,

Stand up for others and for what you think is right,
There’s always hope, even if it’s slight,

In the end, persistence will see you through,
Though your course may waver, to yourself stay true,

There are always obstacles you must face,
Sometimes help is found in an unexpected place ;

Among the lessons, this the leader :
Good books turn reluctant into life-long readers !

Je le sais bien, en tant que professeur :
Les petits (et les grands) adorent Harry Potter !

Les livres, tous les sept, sont divertissants,
Et contiennent chacun des leçons :

Ce sont vos choix qui déterminent votre vie ;
Les vrais amis se soutiennent envers et contre tout ;

Défendez vos amis et vos convictions ;
Il y a toujours un espoir, si maigre soit-il ;

Persévérez, vous finirez par l’emporter ;
Même si votre chemin est hésitant, restez fidèles à vous-même ;

Il vous faudra toujours faire face à des obstacles ;
L’aide viendra parfois de là où vous ne l’attendiez pas ;

De toutes ces leçons, voici la principale :
Avec un bon livre, même les plus réticents deviennent de grands lecteurs !

Nicole D., États-Unis
Everyone knows Quidditch
Is a game wizards play.
But the sport, Spell of War
We’ll talk about today.

Like the muggles’ tug of war
But using spells, not a rope.
Excellent magical prowess
Draws your foe into the moat.

All you need is your mind
and, of course, your wand.
Whoever is quickest wins
The loser is in the pond.

Accio, relashio
Are spells that you can try.
But a speedy shield charm
Is what will keep you dry.

The winner of this game
Is whoever’s robes aren’t wet.
The player with the quickest wand
Will be the winning bet !

Chacun sait que le Quidditch Est un jeu de sorciers.
Mais c’est de la souque-au-sort
Que nous parlerons aujourd’hui.

Cela ressemble au tir à la corde des Moldus,
Mais avec des sorts à la place de la corde.
D’excellentes prouesses magiques
Mettront votre adversaire à terre.

Tout ce qu’il vous fait, c’est votre cerveau
Et, bien entendu, votre baguette.
Le plus rapide l’emporte
Le perdant se retrouve dans la mare.

Accio, Lashlabask,
Voilà des sorts que vous pouvez tenter.
Mais c’est un sort du bouclier bien placé
Qui vous maintiendra au sec.

Le gagnant de ce jeu
Est celui dont la cape reste sèche.
C’est le joueur à la baguette la plus rapide
Qui aura les faveurs des parieurs !

Graeme N., Canada
Strange is the game of Ragaduke,
Played by Wizards from Hogsmead to Mossfluke.
In teams of 6 they play,
Riding their Giant Panda partners (who were Transfigured that way).
Wands, for attacking, they use
For there are seven spells from which they can choose :
They stun, they expel,
They transfigure, they swell,

They levitate, they bind,
They set fire to one another’s behind.
Through the hoop the ball must go
To keep them all playing in this show.
Each goal here is worth seventeen
But be on your guard, for this game is never clean.

C’est un étrange jeu que le Ragaduke,
Joué par des sorciers de Pré-au-Lard à Mossfluke.
Ils jouent en équipes de six,
À cheval sur le partenaires pandas géants (métamorphosés pour l’occasion).
Ils font usage de baguettes pour attaquer
Et peuvent choisir parmi sept sorts :
Ils stupéfixent, ils repoussent,
Ils métamorphosent, ils enflent,
Ils font léviter, ils ligaturent, ils mettent le feu au derrière.
La balle doit passer dans le panier
Pour les maintenir dans la partie.
Chaque but vaut dix-sept points
Mais soyez sur vos gardes, car ce jeu n’est jamais fair-play
John O., Royaume-Uni
Most of us have dreamed a story
Dreamt a tale that made us weep
Most of us grow up too quick
Before our story is complete
Adulthood it takes our story
Hides it in the shadowed depths
There it sits, forgotten, waiting
Like the secret to be kept

Then there came a boy named Harry
Made us look inside once more
Captured that forgotten feeling
Shook us deeply to our core
Gave to us a different story
Took our dreams and made them real
I for one had never known
What turning pages could reveal

La plupart d’entre nous ont rêvé d’une histoire
Rêvé d’un conte qui nous a fait pleuré
La plupart d’entre nous grandissent trop vite
Avant que l’histoire ne soit terminée
La vie adulte nous prend notre histoire
La cache dans les ombres profondes
Elle attend là, oubliée,
Comme un secret qu’il faut garder.

Puis vint un garçon prénommé Harry
Qui nous fit regarder là une fois de plus
Il capta cette émotion oubliée
Nous secoua jusqu’à la moelle
Prit nos rêves et en fit une réalité
Pour ma part, je n’avais aucune idée
De ce qu’on pouvait révéler en tournant une page.

Deb P., Australie
Wockey is Wizard hockey. The rules are similar to ice-hockey, but it’s played on water instead of ice. Players ride their brooms over the surface of a lake, and must have one foot in contact with the water at all times. The puck is enchanted to skim over the surface. To keep things interesting, players have to dodge capricious waterspouts which form and reform without warning, while Mer people try to capture the puck. The goals drift continually around the lake, and keepers defend their nets by conjuring waves to deflect the puck and knock unwary players off their brooms.Le Wockey est le hockey des sorciers. Les règles sont semblables au hockey sur glace, mais ce jeu se joue sur l’eau. Les joueurs chevauchent leurs balais au-dessus d’un lac, et doivent avoir un pied en contact avec l’eau en permanence. Le palet est ensorcelé pour effleurer la surface de l’eau. Pour rendre le jeu plus intéressant, les joueurs doivent éviter des colonnes d’eau imprévisibles qui se forment et se reforment sans crier gare, tandis que des sirènes cherchent à s’emparer du palet. Les buts dérivent continuellement autour du lac, et les gardiens défendent leurs but en ensorcelant des vagues pour faire rebondir le palet et faire tomber les joueurs qui ne sont pas sur leurs gardes.
Laura C., Royaume-Uni
Illuinmatch

Sending out smoke swizzlers to scurry and chase
That bang, whizz and spin all over the place,
Young wizards dive up high and low
Conjuring up vapour that will splutter and glow.
Luminous glitter bursts into the night
young magic masters blush with exuberant delight.
Who can fly the highest to catch stars that are spun
and who can reach Illumini that others have flung ?
Grasp your wand tight and hurl out rays of light
Then dare your best friends to soar into flight.
Illuinmatch tests valour and pluck
Pursue the glittering streams with courage and luck.

Illuinmatch

Ils envoient spirales de fumée qui filent à toute allure,
Qui éclatent, sifflent et virevoltent de partout.
Ces jeunes sorciers plongent et remontent en chandelle ;
Ils font apparaître de la vapeur qui crépite et rougeoie.
Des explosions lumineuses scintillent dans la nuit ;
Ces jeunes maîtres de la magie rougissent de plaisir.
Qui volera le plus haut pour attraper les étoiles qui tournoient ?
_Tenez bien votre baguette et lancez des rayons de lumière,
P uis mettez vos amis au défi de s’élancer à la poursuite.
Illuinmatch testera votre bravoure et vos tripes.
Armez-vous de courage et de chance p our poursuivre les torrents d’étincelles.

Kay D., États-Unis
Forty-nine

Today is your birthday ; your friends are all here
To roast you, and toast you, and shout in your ear :
Dear wizard, you’re seven times seven this year !
Recall all the presents of birthdays gone by :
Cheap Sneakoscopes, cloaks, Cockroach Cluster to try,
And the finest fake wands that Galleons could buy.
We’ve gotten you gobstones, we’ve given you gifts
That exhibit ingeniously generous thrift
(And when you haven’t liked them, we’ve sometimes been miffed),
But today we salute you with raucous good cheer
As we quaff firewhiskey and strong butterbeer :
Dear wizard, you’re seven times seven this year !

Quarante-neuf

Aujourd’hui, c’est ton anniversaire ; tes amis sont tous réunis
Pour te rôtir, te griller, te crier à l’oreille :
Cher sorcier, tu as sept fois sept ans cette année !
Souviens-toi des cadeaux de tes anniversaires précédents :
Scrutoscopes bon marché, capes, nids de cafards à tester,
Et les meilleures fausses baguettes du marché.
Nous t’avons acheté des Bavboules, nous t’avons offert des présents
Qui font astucieusement preuve de notre avarice généreuse
(Et quand ça ne t’a pas plus, nous avons été vexés),
Mais aujourd’hui, nous te saluons avec des acclamations braillardes
En nous empiffrant de Whisky Pur Feu et de Bièreaubeurre bien forte :
Cher sorcier, tu as sept fois sept ans cette année !

Laura H., États-Unis
Harry Potter presents us
with these seven themes :
Live life to the fullest ;
don’t dwell on your dreams.
Be there for your friends
in fair weather and rain.
Don’t trust anything
if you can’t find its brain.
Background’s not important ;
we all can go far.
It’s our choices in life
that define who we are.
Though the fight against evil
may claim your last breath,
Stand up for what’s right !
There are things worse than death.
Have faith ! There’s a Plan,
even if you can’t see
Every thread woven into
the grand tapestry.
Harry Potter nous expose
Les sept thèmes suivants :
Profite de la vie ;
Ne t’attarde pas sur tes rêves.
Sois là pour tes amis,
Qu’il fasse beau ou qu’il pleuve.
Ne te fie jamais à quelque chose
Si tu ne vois pas où est son cerveau.
Peu importe d’où nous venons,
Nous avons tous du potentiel.
Ce sont nos choix dans la vie
Qui font de nous qui nous sommes.
Même si le combat contre le mal
Aura peut-être ta peau,
Défends ce qui est juste !
Il y a pire que la mort.
Aie confiance ! Il y a un plan,
Même si tu ne vois pas
Chaque fil cousu
Dans la grande tapisserie.
Rebecca W., Royaume-Uni
Wizards’ birthdays are funny things,
Because all of them like to sing.
They raise their voices up in songs,
Which end up being very long.

The wizards’ council had to meet.
It took an age, them all to seat.
A birthday song they had to write.
Which singing, would not take all night.

Tugging beards, they began to scribe.
Some liked rock, the others liked jive.
Using quills, they wrote these lines four,
To sing on birthdays evermore.

"Sing out loud in celebration,
This spell of transfiguration.
By flicking our wands, we will make,
This toad into your birthday cake."

Les anniversaires sorciers sont amusants,
Parce qu’ils aiment tous chanter.
Ils poussent la chansonnette,
Qui finit par durer très longtemps.

Le conseil des sorciers dut se réunir.
Il leur fallut un lustre pour tous s’asseoir.
Il leur fallait écrire une chanson d’anniversaire
Qui ne prendrait pas toute la nuit à chanter.

Se caressant la barbe, ils se mirent à écrire.
Certains aimaient le rock, d’autres préféraient le jive.
Avec leurs plumes, ils écrivirent ces lignes,
Qu’on chanterait à jamais lors des anniversaires.

"Chantons fort pour célébrer
Ce sortilège de métamorphose
D’un coup de baguette, nous transformerons
Ce crapaud en gâteau d’anniversaire."

Commentaires


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :