Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Test - Pottermore sur PS3 2.0

18 juin 2013

Ça y est, de nouvelles pièces sont disponibles sur Pottermore ! J’ai donc revêtu ma cape et mon chapeau, et je suis partie enquêter. Le premier volet de cette enquête est à retrouver ICI et portait sur les premiers lieux révélés.

Aventure numérique

Tout d’abord, quels sont ces nouveaux lieux disponibles ? Rien de moins que Poudlard ! Enfin ... Quelques salles du château. Le hall d’entrée, la grande salle, la salle de cours d’enchantement et notre salle commune. De quoi se réjouir donc !

Grave erreur.

Première mauvaise surprise : il m’a fallu de nouveau patienter un temps infini de téléchargement afin de pouvoir accéder au Chemin de Traverse. Je ne vais pas trop juger de ça, peut-être que c’était encore des mises à jour de ma console ou un complot des moldus, qui ont retardé mon arrivée dans la rue. Rien de nouveau de ce côté là. Il y avait un peu plus de monde, mais c’est peut-être une question d’heure. N’ayant pas joué depuis la dernière fois (n’abusons pas des bonnes choses), j’ai mis environ 3-4 minutes à me souvenir de comment on accède aux autres lieux. Ça pourrait être intuitif, un gros symbole sur le Chemin de Traverse, un portoloin ou que sais-je, mais NON ! Nos esprits vifs et avides d’énigmes auraient sans doutes été déçus si la solution était aussi simple ! Pour accéder aux autres lieux de Pottermore, il faut aller dans les options de PlayStation Home. Pas dans les options de Pottermore, non non. Du coup ça coupe momentanément du jeu, et en plus ce n’est pas pratique. Le premier qui dit que je suis une noob aura le droit à un rictusempra impitoyable.

PNG - 820.8 ko

Bien entendu, il y a encore du temps de chargement pour accéder aux autres tableaux. J’arrive finalement dans le hall de Poudlard. C’est grand. C’est beau. Il y a des portes fermées et des escaliers sur lesquels je ne peux pas grimper. Contre un mur, quatre sabliers immenses. Ils sont assez beaux, et permettent d’accéder aux salles communes. Ravie, je me dirige vers celui de Gryffondor (non, pas un mot), prête à découvrir un univers secret et mystérieux !

J’apprends alors que je ne peux pas accéder à ma salle commune tant que je n’ai pas été répartie. Oui mais ... C’est à dire que la dernière fois j’avais lié mon compte Pottermore exprès et que ... Non ? C’est vraiment pas possible ?

Le sablier ayant parlé, je me dirige vers la Grande Salle. J’ai alors un regain d’espoir. Vais-je pouvoir refaire le test ? Vais-je pouvoir démontrer à Pottermore ma vraie nature serpentarde ? Bondissant joyeusement, je retourne dans les options de Playstation Home pour demander la cérémonie de répartition (oui parce que passer la porte qui mène à la salle depuis le hall aurait été trop compliqué).

On a alors droit à une cinématique durant laquelle on nous met le choixpeau sur la tête avant de nous révéler ce qu’on sait déjà ; le choixpeau de Pottermore est devenu sénile. J’ignore si ceux qui ne sont pas inscrits sur le site internet peuvent faire le test directement sur la console. Honnêtement j’en doute. Une fois que Pottermore a de nouveau enfoncé ce clou rouge et or dans mon pauvre coeur, me voilà dans la Grande Salle. Elle est belle, et je peux m’y asseoir. Ma visite a été assez brève, mais je n’ai repéré aucun jeu d’échec sorcier, aucune animation, rien. Deux trois élèves qui semblent perdus, beaucoup d’endroit où poser nos postérieurs, et c’est tout.

De retour dans le hall, je me dirige vers mon sablier.
"Ô grand détenteur des secrets du temps et des notes des élèves, me laisseras-tu découvrir ma salle commune ?
Entre, créature aux cheveux rose !"
(parce que oui, j’ai les cheveux roses dans Pottermore)

PNG - 1.5 Mo

L’excitation s’empare de moi. Allons-nous pouvoir arpenter les dortoirs, découvrir des choses ? Ha ha. N’oubliez pas, chers amis, que nous sommes dans Pottermore. La salle commune est assez jolie, tout comme les autres lieux d’ailleurs. Mais encore une fois, la seule chose qui semble faisable est de s’asseoir pour discuter avec des inconnus.

Sur le point de quitter, je me souviens qu’il me reste une dernière salle à explorer. Celle de Flitwick. Et là, surprise ! Il semble s’agir d’un jeu, une pratique des sortilèges, un peu comme les animations qui sont disponibles sur le Chemin de Traverse ou dans le Poudlard Express ! Raté, il faut le PS3 Move. Je pense que cette partie doit être assez sympa : baguette en main, il faut reproduire les bons gestes afin de permettre à notre plume de passer à travers des anneaux. Bien sûr il n’y a pas que le Wingardium Leviosa, mais les autres avaient l’air bloqués. J’avoue ne pas m’être éternisée après avoir découvert cette ultime félonie.

En résumé

Parce qu’il faut bien conclure à un moment ou un autre.
Si les deux premiers lieux proposés par Pottermore permettaient des jeux à défaut de la découverte de nouveau contenu inédit, cette mise à jour n’apporte rien de réellement intéressant, sauf si vous êtes à la pointe de la technologie. L’équipe de Pottermore a visiblement renoncé à mettre du contenu inédit pour jouer à fond sur l’aspect social, qui semble correspondre à l’idée de PlayStation Home. Il s’agit donc d’un lieu où vous pouvez rencontrer d’autres fans et discuter avec eux dans divers lieux. N’ayant pas de clavier connecté à ma console, discuter est un peu fastidieux, mais il est possible de s’en sortir.

Cependant, la plateforme qui héberge Pottermore ne semble pas suffisante pour instaurer un réel jeu en ligne. La vocation de PlayStation Home semble être le social, les rencontres, et aussi vous faire payer pour avoir un appartement virtuel qui ressemble au Tardis.
Il s’agit peut-être d’un béta test avant de mettre au point un "vrai" jeu en ligne, sur support payant celui là. Si ça se fait, il y aura alors sans doute plus d’interactions possibles avec les lieux et les personnes. Mais jusque là, nous devrons sans doute nous contenter de nous asseoir dans la Grande Salle en attendant que quelqu’un prenne pitié et vienne nous parler.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :