Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Test - Pottermore sur PS3

5 avril 2013

Pottermore s’étend. Il tente de conquérir toutes vos machines, veut être partout ! Mais est-ce que ce nouvel ajout, disponible gratuitement sur Playstation Home, est vraiment intéressant ?

Je ne joue que rarement à la PS3, et quand j’y joue, je mets le CD, je lance le jeu et youpla la machine fait tout toute seule. Je n’ai plus qu’à escalader des façades et tuer des gens. La tâche s’est ici avérée un peu complexe.
Après de très longues minutes de mises à jour du logiciel, j’ai atterri dans l’univers mystérieux de Playstation Home. J’ai découvert un mélange de Habbo et des Sims.

D’abord on crée son personnage. Les options sont limitées, la plupart des personnalisations étant payantes. Je suis peut-être vieux jeu, mais je n’ai pas envie de dépenser 2€ pour mettre une barrette sur mes cheveux virtuels. Même si c’est une barrette Serpentard, oui monsieur ! Une fois cette étape achevée, on se retrouve sur une place avec un temple en ruine et des bâtiments hi-tech. Et sinon, c’est par où Poudlard ?

Le Chemin de Traverse.

JPEG - 221.1 ko

Je finis par apercevoir un mur surmonté de l’inscription "Pottermore". Après un énième téléchargement, les briques roulent sur elles-mêmes et dévoilent enfin le Chemin de Traverse. On est immédiatement plongé dans l’ambiance Pottermore, mais en plus peuplé. Quelques personnages fantomatiques arpentent le pavé, un chat permet de communiquer de manière plus ou moins littéraire avec les gens, et le décor est vraiment très sympa. La qualité est très bonne pour quelque chose de gratuit, et c’est assez agréable de pouvoir se promener sur le Chemin de Traverse ! On a des aperçus de choses qu’on ne voit pas sur Pottermore, et on peut s’attarder sur des détails de la rue. Mais si on peut observer les vitrines, on ne peut pas rentrer dans les boutiques. De même, il y a peu de bruits ou de musique. C’est un peu dommage pour un jeu de ce style.

La PS3 m’annonce que je peux avoir du contenu supplémentaire en me connectant à mon compte Pottermore. Soit ! J’imagine que je vais peut-être avoir l’uniforme aux couleurs de ma maison, et accès à quelques bonus. Je rentre mon identifiant et mon mot de passe, la connexion se fait sans problème... Mais à part me rappeler que je suis à Gryffondor, ça ne change rien. Que dis-je ! Ça change ! Maintenant je peux échanger des cartes inutiles avec d’autres joueurs ! Oh, cool. Finalement, j’ai l’impression que cet add-on sur PS3 n’est qu’une tentative dissimulée de forcer les inscriptions sur le site.

Je découvre finalement que la porte de la ménagerie magique est ouverte, et pense avec joie que je vais pouvoir rentrer et visiter les boutiques. Grave erreur ! Une fenêtre s’affiche, et me propose de payer des faux animaux avec de la vraie monnaie. Et le choix est pauvre : chat ou crapaud. Où sont passés les hiboux ? Surtout que j’ai déjà acheté un animal sur le site, je ne vais pas payer pour en avoir un ici ! Chez Madame Guipure, je découvre pourquoi la robe de mon avatar n’a pas pris les couleurs de sa maison : il faut payer pour ça. Mais soit, c’est un jeu gratuit, il faut bien rentabiliser le serveur et le travail effectué.

Il y a des previews de contenus inédits, mais rien de plus que ce qui est sur le site, et rien ne les signale : on les découvre un peu au hasard, et ils ramènent vers le site.

Passons aux mini jeux disponibles sur le chemin de traverse ! A savoir : tous les jeux sont multijoueurs. Il est impossible de faire quoi que ce soit seul.

JPEG - 413 ko

Le troupeau de livres. Après plusieurs tentatives qui se soldent par un échec car il n’y a pas de joueurs (mettre le jeu dans une arrière ruelle n’était pas forcément très judicieux), je finis par trouver un comparse et faire une partie. Enfin. Je cours dans tous les sens au milieux de livres en tentant de comprendre quel est le but de tout ça. Expliquer les règles avant le début de la partie, ça aide, parfois. Surtout quand on n’est pas doué comme moi ! Mais une fois les règles comprises, c’est amusant. Pas de quoi y passer des heures, certes, mais déjà plus fun que les minis jeux de Pottermore Site.

Et l’échange de cartes. Partout. Ça semble être le vrai but de ce jeu.

Au bout de la rue on se retrouve face à la boutique d’Ollivander. Pas encore disponible.

Mais le Chemin de Traverse n’est pas le seul lieu accessible ! En fouinant un peu dans les menus de la PS3, on peut accéder au Poudlard Express. On peut peut-être y accéder directement depuis le Chemin de Traverse, mais je n’ai pas trouvé.

Le Poudlard Express.

Le train est plus développé. Il y a des sons, de la musique, et plus d’animations. On peut même s’asseoir sur les sièges ! Ça ne sert à rien, mais on peut. C’est beau.

Parmi les animations un peu plus pertinentes que profiter du confort du siège pour éventuellement discuter avec son voisin, on trouve le quizz Pottermore ! Les questions sont classées par catégories (personnages et lieux, créatures magiques...) et ont différents niveaux de difficultés. Le premier arrivé à 10 points remporte le droit de narguer les autres.

Je les ai explosé !

JPEG - 276.4 ko

Hum. On retrouve aussi quelques textes inédits, mais aussi des points d’échange de cartes. Beaucoup. Et enfin, ce qui plaira sans doute à la majorité : les duels de sorciers ! Là, mon karma s’est vengé pour ma victoire au quizz. Je me suis faite laminer par un jeune qui avait visiblement une quinzaine d’année. Le gros avantage de ce jeu est qu’on peut enchaîner les duels avec la même personne, alors que pour les autres on est automatiquement déconnecté du mini jeu à la fin de la partie. Le concept est un peu plus poussé que sur Pottermore Site, et surtout, c’est en direct.

Du grand Pottermore donc : on en fait vite le tour, et il faut attendre la suite avec un effet de teasing. Mais bon. C’est beau et c’est agréable quand même si on a une heure à tuer ! Pour un jeu gratuit, il y a une bonne qualité graphique et quand même plusieurs activités sympas. Je pense que ça va se développer : je ne serais pas étonnée qu’on finisse par pouvoir faire des potions ou ce genre de choses ! Affaire à suivre donc !

Source images : Pottermore Insider


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :