Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Non, Rogue n’est pas un incompris ; le mot que vous cherchez est ’enflure’

12 avril 2018

Depuis des années, le fandom est divisé sur la question de Rogue : gentil ou méchant ? Est-il vraiment, comme Harry le dit à Albus Potter, l’homme le plus brave qu’il ait jamais connu ?

/ !\ Cette opinion ne reflète pas celle de l’ensemble de la rédaction / !\

Malgré le procès de Rogue à la Sorbonne, qui a vu le personnage acquitté, la question n’est pas vraiment réglée. Rogue était un Mangemort qui a finalement décidé de jouer un rôle d’agent-double pour servir Dumbledore et l’Ordre du Phénix suite à l’assassinat de Lily Potter, et beaucoup de fans s’arrêtent donc à ce revirement : il a fini du côté des gentils, c’est donc quelqu’un de bien, même s’il avait ses défauts et ses blessures, ce qui le rend intéressant.

JPEG - 50.1 ko
Illustration par Riri

Sur ce point, nous sommes bien d’accord : Rogue est un personnage intéressant dans sa construction. Il sert les forces du bien sans être irréprochable, tout comme Dumbledore, James Potter, Remus Lupin, Sirius Black, Maugrey Fol Œil... tous ont leurs faiblesses, tous sont critiquables par bien des aspects, et ces portraits en nuances de gris sont l’une des forces de la saga Harry Potter. Cependant, contrairement à Lupin, James ou Sirius, il y a une chose que Rogue n’est pas : un homme profondément bon, un gentil ou un héros.

Juger un homme par ses actions

Les films ont une nouvelle fois frappé en effaçant les facettes les plus problématiques de Rogue, on oublie donc souvent de nombreux actes et attitudes du professeur de potions qui montrent bien quelle sorte de personne il était. Ceci est un petit rappel :

- Rogue profitait de son rôle de professeur pour récompenser outrageusement les Serpentard tout en retirant des points aux autres maisons (particulièrement Gryffondor). Profondément injuste...

PNG - 35.9 ko

- Rogue a traité Lily de sang-de-bourbe, alors qu’elle était sa meilleure amie et qu’il se disait amoureux d’elle. Lorsqu’il tente de s’excuser, c’est en affirmant que “elle n’est pas comme les autres Sang-de-Bourbe”. Profondément raciste, excuse dépourvue de sincérité et de véritable remise en question...

- Rogue a menacé Neville de tester la potion que ce dernier préparait sur Trevor, dans l’espoir que le crapaud en meurt pour lui apprendre une leçon. Ce n’était pas une menace en l’air, puisqu’il administre effectivement la potion à la fin du cours... Il affiche alors clairement sa déception à l’idée de n’avoir pas tué le pauvre animal de compagnie d’un élève parfaitement innocent et punit ensuite Hermione pour avoir empêché la potion d’être un échec. Il harcèle tellement Neville qu’il est devenu sa plus grande peur ! [1]
Torture psychologique, déception à l’idée de ne pas avoir causé du tort...

JPEG - 16.9 ko

- Rogue a été témoin de l’usage de magie noire dans Poudlard, pratiquée à l’encontre d’une autre élève (Mary MacDonald), et estime qu’il n’y avait là aucun mal. Il pratiquait d’ailleurs lui-même la magie noire et créait des sortilèges mortels ou dangereux, ce qui aurait dû lui valoir un renvoi ; ironique quand on connaît son obsession à l’idée de faire renvoyer les maraudeurs (et même, plus tard, Harry) de l’école. Faites ce que je dis, pas ce que je fais...

- Lorsqu’il se rend dans la cabane hurlante à la fin du Prisonnier d’Azkaban, il fait irruption dans la pièce et s’attaque immédiatement à Sirius et Lupin sans les laisser expliquer quoi que ce soit. Il se réjouit à l’idée que Remus, un innocent, puisse être embrassé par un Détraqueur et le désigne par son état de loup-garou pour le rabaisser. Il n’écoute pas plus Sirius, qui n’est pas armé et ne cherche pas à s’en prendre à lui avant qu’il ne se soit attaqué à Remus.
Ne se remet pas en question, obsédé par sa vengeance personnelle, prend plaisir à l’idée de faire subir plus d’atrocités à des personnes qui souffrent déjà injustement...

- Lorsqu’il apprend qu’il ne sera finalement pas décoré d’un ordre de Merlin et que ni Remus ni Sirius n’iront en prison, Rogue rage alors qu’il les sait innocents. Il dénonce ensuite publiquement Remus comme un loup-garou afin de se venger, alors que Lupin a déjà souffert pendant 14 ans de sa situation dans une pauvreté manifeste.
Ne se remet pas en question, obsédé par sa vengeance personnelle et prêt à faire condamner des innocents pour satisfaire ses propres rancunes, prend plaisir à l’idée de faire subir plus d’atrocités à des personnes qui souffrent déjà injustement...

JPEG -

- Rogue approuve et se fait complice du harcèlement de Drago envers Hermione : lorsque ce dernier jette un sort à la jeune Gyffondor pour lui agrandir les dents, Rogue dit qu’il ne voit aucune différence et s’amuse de la voir partir en larmes.
Méchanceté gratuite...

- Rogue se moque de Tonks lorsque son patronus prend une forme lupine, liée aux sentiments qu’elle ressent envers Lupin, alors que son propre patronus a pris la forme d’une biche, en lien avec Lily. Absence d’empathie, méchanceté gratuite, faites ce que je dis pas ce que je fais...

- Rogue se dit amoureux de Lily, mais cet amour est malsain au plus haut point. C’est une obsession, un sentiment de “Nice Guy TM” auquel un amour est “” parce qu’il s’est conduit comme un être humain décent envers UNE personne spécifique... au point que Lily est plus un acquis à ses yeux ; elle lui appartient ! Elle est “sienne” ; c’est lui qui l’a initiée au monde magique et elle doit lui en être reconnaissant.
Il n’hésite d’ailleurs pas à faire du mal aux proches de Lily alors que, s’il l’aimait réellement, il respecterait et prendrait garde à ne pas maltraiter ceux qu’elle aime. L’une des premières actions qu’on le voit effectuer dans sa jeunesse ? Faire tomber une branche d’arbre sur Pétunia !
Plus tard, il s’approprie une photo de James, Harry et Lily heureux et la déchire afin de prétendre que le bonheur de Lily, visible sur la photo, n’est pas lié à son fils et son mari. Il ne veut pas la voir heureuse : il veut qu’elle soit heureuse avec et grâce à lui.
Égoïste, manipulateur, dépourvu d’empathie...

Une excuse extrêmement facile

JPEG - 63 ko
Par silentkw

Souvent, le comportement du Maître des potions est excusé par son enfance manifestement malheureuse. Un père violent, une jeunesse qui s’est déroulée dans la pauvreté, la solitude et la peur... Une adolescence durant laquelle il a été victime de moqueries par les maraudeurs et de plus d’un mauvais sort...

Cependant, les exemples de personnages ayant vécu une enfance difficile ne manquent pas dans la saga Harry Potter, et ils sont rarement aussi condamnables que Rogue par leur attitude.
- Sirius a été élevé par une famille de “néo-nazis” qui prône la pureté du sang ; il a été déshérité et banni de cette même famille ; il a été accusé de complicité de meurtre, puis du meurtre d’un ami, et a été condamné à la perpétuité dans la pire prison du monde pour un crime qu’il n’a pas commis à l’âge de 21 ans !

JPEG - 113.6 ko


- Remus n’avait aucun ami jusqu’à l’âge de 11 ans ; vivait dans la peur de voir son état dévoilé au grand jour (notamment par Rogue) ; se transformait chaque mois en monstre sanguinaire et se rongeait le sang à l’idée d’avoir fait du mal à qui que ce soit ; a perdu tous ceux qu’il aimait (James, Lily, Peter) ; a vécu dans la pauvreté car incapable de trouver un emploi stable dans un monde magique empli de préjugés...
- Neville a été élevé par une grand-mère qui lui a répété jusqu’à l’adolescence qu’il n’est qu’un moins que rien, un incapable. Il est témoin de la folie de ses parents et est victime d’un harcèlement et de moquerie permanente. Pourtant, il est devenu quelqu’un de profondément bon.
- Luna a vu sa mère mourir ; a été victime de harcèlement et de moqueries de la part de toute l’école (sauf Ginny) jusqu’à l’âge de 14 ans... Pourtant, elle est devenue quelqu’un de profondément bon.
-  Harry FREAKING Potter a vécu dans un placard sous un escalier ; maltraité et considéré comme un esclave par ses gardiens légaux ; harcelé par son cousin et sa bande...

Aucun d’eux ne s’est transformé en adepte de la magie noire, qui prend du plaisir à faire souffrir les autres et excuse des comportements racistes ! Certains ont des défauts (Harry et Sirius les premiers) et ne se comportent pas toujours de manière irréprochable envers leur prochain... mais on est loin de l’attitude de Rogue !

Ne pas juger un homme par ses aptitudes

Oui, Rogue a servi l’Ordre du Phénix pendant quelques années, à contrecœur, comme une sorte de punition qu’il s’inflige pour ne pas avoir pu sauver celle qu’il “aime”... Il est brave, comme le dit Harry à Albus Potter - il faut une certaine bravoure pour défier le Seigneur des Ténèbres - mais le courage ne fait pas le héros.

Les bonnes actions de Rogue ne rattrapent pas le tort qu’il a causé à de nombreux innocents, les propos qu’il a pu tenir et les idées qu’il n’a jamais cessé de défendre. Il est tout à fait possible d’expliquer son comportement par une souffrance profonde et un sentiment d’injustice permanent, mais en aucun cas il n’est excusable.
Rogue est une ordure, qui ne mérite que bien peu de respect.

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez dorénavant soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !



[1Il existe une théorie selon laquelle Rogue en veut à Neville de ne pas être l’élu, parce que si Voldemort s’était tourné vers les Londubat plutôt que vers les Potter, Lily serait encore en vie... c’est une idée intéressante qui explique mais n’excuse en rien ce traitement !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :