Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

La Coupe du Monde de Quidditch, c’est demain !

12 avril 2013

Cela fait plusieurs semaines qu’on vous en parle, et elle arrive enfin. Mais certains d’entre vous se posent peut-être des questions sur son organisation et ses enjeux ! Cet article est ici pour y répondre.

Les sélections.

Depuis le début de la saison sportive, plusieurs championnats régionaux ont été organisés afin de sélectionner les équipes qui auront la chance de participer à la coupe. C’est une innovation de cette année, qui rend l’évènement bien plus officiel ! Le tout premier championnat s’est déroulé en Europe, à Lesparre. Les Paris Phénix sont donc la toute première équipe à s’être qualifiée lors d’un tournoi régional. Plusieurs ont suivi : un championnat canadien, un australien, et bien sûr plusieurs aux Etats Unis, divisés en régions. 80 équipes se sont ainsi qualifiées, dont 60 en première division. Six places supplémentaires étaient disponibles sur le principe du "premier arrivé premier servi", afin que des équipes n’ayant pu participer aux championnats régionaux aient tout de même la possibilité de jouer pour la coupe du monde.
Ce sont au total neuf équipes internationales qui ont eu la possibilité de fouler le sol de la Floride.
Malheureusement, en raison du coût très élevé du voyage et de la difficulté à lever des fonds, seules six équipes vont pouvoir participer à la coupe du monde.
Les Paris Phénix bien sûr, trois équipes canadiennes : Ottawa, Toronto et Fleming, et deux équipes mexicaines : les Qwertyrians Tijuana et Tec Quidditch.

Organisation de la coupe.

Il y a quelques jours, les poules ont été tirées au sort. Au nombre de douze en première division (quatre en deuxième division), elles vont permettre de faire un premier écrémage. Seules deux équipes par poule plus huit (choisies en fonction des résultats des troisièmes de chaque poule) auront la chance de continuer l’aventure. Les matchs vont s’enchaîner à un rythme effréné sur les dix terrains prévus. La coupe se tenant sur deux jours, aucun repos n’est envisageable entre les matchs. Il faut donc être endurant, et si possible avoir un bon nombre de joueurs (21 étant la limite, sachant qu’il y a 7 joueurs sur le terrain). Malheureusement, les Phénix, qui partent à 13, ont donc un handicap par rapport aux équipes américaines.

Mais la coupe ce n’est pas seulement un enchaînement de matchs. C’est aussi un grand rassemblement potterien, avec des animations et des concerts. Cette année, quatre membres des Starkid sont attendus, ainsi que Harry and the Potters et d’autres. Sans parler de l’After Party, qui se déroule au Parc Harry Potter.

Les équipes sont tenues d’arriver à 6h30 et joueront jusqu’à 22h20 le samedi et 19h30 le dimanche. Le samedi sera consacré aux matchs de poules, chaque équipe devant jouer quatre matchs. Les matchs du dimanche seront quant à eux ceux du tableau final.

Texas Austin

Les enjeux.

Jusqu’à l’année dernière, la finale de la coupe était (presque) sans surprise. En effet, depuis sa création en 2005, la victoire a toujours été pour Middlebury, l’université où est né le quidditch. Mais cette année, coup de tonnerre ! En effet, les vainqueurs doivent comme les autres gagner le droit de participer à la coupe. Et alors que tout le monde s’attendait à une victoire éclatante des favoris, ceux-ci ont été incapables de se qualifier ! Cette coupe du monde est donc historique sur de nombreux points :

- pour la première fois de son histoire, la victoire ne sera pas pour Middlebury.
- le système de qualifications et de championnats à l’étranger augmentent la crédibilité du sport.
- même si ce n’est que le début, le nombre de pays représenté (ou qui ont failli l’être) augmente : la France, l’Italie, l’Australie, le Canada et le Mexique.
- la France participe pour la première fois, après un parcours incroyable aux Summer Games, l’équipe est sûrement très attendue !

Cette année, les favoris sont l’équipe de Texas Austin, classée deuxième au rang mondial, et attendue comme championne cette année. Leur parcours de la saison a été très bon : trois défaites uniquement, contre des équipes très réputées. En bonne place également dans la course à la coupe, Texas A&M, qui étaient presque arrivés en finale en 2011. UCLA, Baylor, Villanova, Maryland et Boston font également partie des équipes qui devraient se démarquer. L’université de Miami s’est imposée lors de son championnat de qualification, et c’est clairement une équipe qui va compter. L’université de Floride, qui s’est pourtant bien défendue en finale en 2011 ne semble pourtant pas considérée comme pouvant l’emporter cette année. Quant à la France, elle a été jugée incapable de remporter le moindre match (avec pour excuse que cette estimation se basait sur le manque de données). Mais nous sommes sûrs que les Phénix leur montreront de quoi ils sont capables !

Alors n’hésitez pas à leur montrer tout votre soutien, ils le méritent ! De notre côté, on leur souhaite bonne chance et bon courage !

Comment en profiter à fond ?

PNG - 388.3 ko

Ne le niez pas, on sait que ça vous intrigue !
Pantalaemon a mis en évidence sur le programme officiel les matchs qui seront joués par les Phénix, afin que vous vous y retrouviez plus facilement. Il vous a même noté le décalage horaire.

Si vous souhaitez suivre le livetweet en français, vous pouvez vous abonner au compte MQuidditch_Gds.

Il est également possible de suivre le compte Twitter officiel de la coupe, QuiddWorldCup, afin d’avoir l’info immédiatement ! Si vous souhaitez commenter, le tag est #WorldCup6.

Le dimanche, vous pourrez suivre les matchs grâce à un livestream, que vous trouverez ici.

Bonne coupe, et n’hésitez pas si vous avez des questions !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :