Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Johnny Depp dans un rôle titre en pleine affaire Weinstein

26 novembre 2017

Le choix de Johnny Depp pour incarner Grindelwald est loin de faire l’unanimité parmi les fans. Là où certains apprécient l’acteur et les rôles qu’il a incarnés, que ce soit dans des films aussi populaires que Pirates des Caraïbes et Charlie et la Chocolaterie ou moins connus comme Chocolat, d’autres regrettent le choix de Warner Bros. On pourrait citer le manque de diversité dans son jeu d’acteur, le sentiment que seule sa notoriété préalable lui a permis d’obtenir le rôle... mais, surtout, il y a les accusations de violences domestiques portées à son encontre par son ex-femme, Amber Heard.

Jeudi dernier, la première photo du casting de la suite des Animaux fantastiques à été dévoilée ainsi que son titre officiel : Les Crimes de Grindelwald. Loin d’être sur le départ, l’acteur se retrouve investi du rôle éponyme, et l’annonce du titre du film, grandement attendue par les fans, se transforme en véritable pied-de-nez adressé au public.

Alors que Jamie Waylett, incarnation de Vincent Crabbe dans la saga Harry Potter, avait été écarté du dernier film pour simple possession de cannabis, établissant en apparence une charte éthique stricte, Warner Bros. a fait le choix de maintenir Johnny Depp dans le rôle titre du prochain volet de la saga Les Animaux fantastiques.

Cette décision est d’autant plus surprenante à l’heure où l’affaire Weinstein semble avoir, au contraire, poussé les producteurs et les studios à condamner et prendre leurs distances vis à vis de ce genre de comportements. Ces dernières semaines, les agissements inappropriés de nombreux hommes évoluant dans le monde du cinéma ont été soulignés par de multiples actrices qui n’en peuvent plus de ces agressions systématiques.

JPEG - 604.2 ko

Les conséquences pour les personnes concernées sont nombreuses : Louis C.K. à vu son film déprogrammé et ses contrats avec Netflix interrompus ; Kevin Spacey a été écarté de la série House of Cards dans laquelle il occupait le rôle principal et sa coproduction, Gore a été supprimée ; Harvey Weinstein a été renvoyé et sa société de production est aux abois ; la présence de Casey Affleck aux oscars est remise en question... Johnny Depp, lui, ne subit aucune sanction et voit sa carrière repartir de plus belle dans un rôle qui lui garantit un cachet conséquent et une visibilité monumentale pour les 10 années à venir.

Le fandom s’était divisé une première fois en 2016 au sujet de Johnny Depp, quand l’annonce de son casting avait "fuité" avant la sortie du film, mais personne ne peut nier les nouveaux éléments qui se sont ajoutés à l’affaire entretemps et le contexte social. Depp est accusé de violences domestiques, et il demeure malgré cela l’un des acteurs les mieux payés d’Hollywood.

Dans une déclaration commune à Amber Heard, Johnny Depp a affirmé que aucun des deux partis n’a fait de fausses accusations dans le but d’obtenir de l’argent.

Warner Bros. aurait facilement pu l’évincer du premier film, au vu de sa brève apparition lors d’une scène qui bénéficiait d’une version alternative et qui aurait facilement pu être retravaillée. Les studios ont préféré le confirmer dans son rôle pour les quatre prochains films, ignorant ceux que ce choix pouvait heurter.

Les films Harry Potter peuvent se targuer d’avoir assuré une remarquable continuité dans l’incarnation des personnages, mais il y a eu des évolutions et la façon dont la production s’accroche à Depp paraît absurde. Les Crimes de Grindelwald en est encore au stade de production et ne sortira pas avant un an ! Il serait encore temps de changer son fusil d’épaule.

On ne peut s’empêcher de comparer la décision à celle des producteurs du film All the Money in the World qui ont pour leur part, à quelques semaines de la sortie du film, choisi d’écarter immédiatement Kevin Spacey et de tourner les scènes avec un autre acteur.

Malheureusement, le rôle ne sera vraisemblablement pas réattribué. L’année prochaine, nous verrons le visage de Depp sur toutes les affiches promotionnelles, alors qu’aux yeux de nombreux fans, il ne devrait pas y figurer. Certains prévoient d’ores et déjà de boycotter le film, et même si son futur succès au box office ne fait aucun doute, il est dérangeant de constater que les producteurs en viennent à priver des fans de ce qui a constitué pendant vingt ans une source de réconfort et une référence morale.

JPEG - 70.8 ko

L’époque où l’intégralité du public oubliait, pardonnait, et passait à autre chose est révolue. Il fut un temps où un violeur pouvait porter à lui seul une série de films et n’essuyer que quelques tweets avant que l’affaire ne soit emportée par le vent ; aujourd’hui des sites extrêmement influents comme Hypable ajoutent un post-scriptum à chaque article concernant un film dans lequel un acteur ou producteur accusé de harcèlement, de viol ou de violence est impliqué. Chacun de leurs articles concernant Les Animaux fantastiques se conclut par un rappel des agissements de Johnny Depp et nous espérons que Warner Bros. prendra la décision qui s’impose pour mettre fin à la nécessité de ces copier-coller.

Inspiré d’un article de Mashable.

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez dorénavant soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :