Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

France : l’embargo sur la vente d’Harry Potter violé une trentaine de fois

2 décembre 2003

D’après une dépèche AFP.

Une trentaine de violations de la date de mise en vente du cinquième tome d’Harry Potter, qui doit sortir à minuit dans la nuit de mardi à mercredi, ont été constatées en France depuis la semaine dernière, selon l’éditeur Gallimard qui a menacé d’attaquer en justice les récalcitrants.
Quatre constats d’huissiers ont été dressés, dont un à Paris, a précisé à l’AFP le directeur commercial de l’éditeur, Bruno Caillet. La plupart des libraires ayant violé la date fixée, mercredi 00H00, ont accepté d’arrêter la vente sur simple demande.

Durant le week-end, Gallimard avait mandaté des huissiers dans une dizaine de villes pour s’assurer du respect de la date de sortie du livre de J.K. Rowling.

Ces violations ne sont pour l’heure pas plus massives que pour le quatrième volet des aventures d’Harry Potter.

L’éditeur Gallimard, qui a réalisé un premier tirage de plus d’un million d’exemplaires de "Harry Potter et l’ordre du Phénix" a prévenu dans un communiqué qu’il "engagerait toute procédure légale contre des mises en vente anticipées".

Le succès attendu est considérable pour ce cinquième des sept volets des aventures du petit magicien, selon les libraires qui se fondent sur les quelque 100.000 exemplaires en anglais vendus en France, un chiffre particulièrement important pour un ouvrage en langue originale.

Les quatre premiers tomes se sont écoulés à plus de 200 millions d’exemplaires dans une cinquantaine de langues.

La sortie de l’ouvrage est accompagnée d’une importante campagne marketing. De nombreuses librairies, notamment des magasins de grandes chaînes, doivent ouvrir à minuit pour vendre le livre au milieu de décors inspirés du livre. A Paris, une fête pour un millier de privilégiés sera organisée par l’éditeur dans un lieu tenu secret.

"C’est la plus grosse mise en place qu’on ait jamais faite", selon Bruno Caillet. En France, seules quelques bandes dessinées peuvent rivaliser avec Harry Potter.

Le livre était déjà sorti en version originale anglaise le 21 juin, jour du solstice d’été (1,8 million d’exemplaires vendus au premier jour en Grande-Bretagne). En France, quelque 30.000 privilégiés, anglophones avertis, l’ont toutefois acheté en VO.

Des centaines de libraires ont décidé de se mettre à l’heure sorcière pour l’occasion et organisent des "nocturnes" le 2 décembre. Il y aura des animations (jeux, maquillage, lectures à frémir, buffets de bonbons gluants à volonté...) pour attendre jusqu’à minuit l’arrivée des palettes de livres.

Alors ce sera la ruée sur un "pavé" de 984 pages, pesant 1,2 kg, un livre-événement que Gallimard jeunesse, l’éditeur français de Joanne Kathleen Rowling, Madame Harry Potter, a tiré à plus d’un million d’exemplaires. C’est un record absolu pour l’édition jeunesse, un record tout simplement pour l’édition littéraire, dépassé uniquement jusqu’à présent par le dernier "Astérix" et ses 2,5 millions d’exemplaires.

Ce dernier tome comporte quelque 200 pages de plus que le précédent, "Harry Potter et la coupe de feu", sorti en France le 29 novembre 2000, mais il pèse près du double en tirage, puisque le 4e tome n’atteignit que les 600.000, tirage "modeste" à l’époque mais qui battait néanmoins cette année là celui du "Petit Larousse".

A quelques semaines de Noël, l’attente de "Harry Potter", number five, prend des allures de calendrier de l’avent et les fans fébriles font le décompte des jours, qu’ils aient 7 ou 77 ans. Près de la moitié des lecteurs sont des adultes, certains le lisent avec leurs enfants mais d’autres aussi, qui n’ont pas d’enfants, n’en ont plus, n’en auront pas, sont tout aussi impatients.

Qu’ils se préparent aux "nocturnes" du 2 décembre, attendent tranquillement l’ouverture des librairies le lendemain ou qu’ils aient déjà commandé le livre sur internet, les futurs lecteurs savent-ils ce qui les attendent ?

Peu de choses ont filtré, sauf si les anglophones de France ont vendu la mèche. On sait toutefois que la couverture sera, comme les précédentes, illustrée par Götting (un auteur de BD) avec Harry flanqué de ses inséparables : la rousse et surdouée Hermione et Ron, le copain sympa.

On sait aussi que le héros, maintenant âgé de 15 ans, en cinquième année à l’école des sorciers Poudlard, va connaître ses premiers émois amoureux. On sait encore que l’année scolaire commence mal pour lui, puni pour avoir osé pratiquer la magie en vacances chez les "moldus" (non initiés). On sait enfin que le professeur Dumbledore, directeur de Pouldlard, va lui apprendre "quelque chose que j’aurais dû te dire il y a cinq ans" et qui va révolutionner sa vie. On subodore que le vil Valdemort, le magicien noir maudit, va faire des siennes.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :