Logo Gazette du Sorcier
menu fermer
La Gazette Logo du Sorcier
L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !
Accueil / Podcast / Salut les sorciers ! / « Salut les Sorciers ! » – Ep 22 – Dans la salle commune des Serdaigle

« Salut les Sorciers ! » – Ep 22 – Dans la salle commune des Serdaigle


Salut les Sorciers ! Notre envoyée spéciale à Poudlard a décidé d’aller faire un tour dans les salles communes pour rencontrer les élèves des différentes maisons.

Après avoir rendu visite aux Serpentard puis aux Poufsouffle, on s’élève en direction de la tour des Serdaigle où Ipiutiminelle, Linus, Charline, Marjolaine et Alizée ont accepté d’interrompre leur lecture pour parler de leur maison.

Salem : Salut les Sorciers, bienvenue dans ce nouvel épisode ! Après avoir exploré les salles communes des Serpentards et des Poufsouffles, j’ai décidé d’aller retrouver les miens. On va donc aller à la rencontre de mes collègues dans la maison des Serdaigles. Avec moi, il y a plusieurs de mes camarades de la Gazette : Linus !

Linus : Bonsoir !

Salem : Charline !

Charline : Bonsoir !

Salem : Ipiu !

Ipiu : Salut !

Salem : Marjolaine !

Marjolaine : Salut !

Salem : Et avec nous, on a aussi une invitée externe à la rédaction qui est Alizée !

Alizée : Bonjour !

Salem : Et donc Alizée nous a rejoint parce que vous savez qu’à chaque épisode, je vous rappelle que vous pouvez participer à ces podcasts en échange d’une contrepartie Tipee et donc c’est pour ça qu’Alizée est avec nous aujourd’hui. Et du coup, bienvenue entre Serdaigles Alizée ! 

Alizée : Merci, je suis très heureuse d’officier avec vous. 

Salem : Donc du coup, je ne vais pas te demander « Tu es de quelle maison ? » parce que c’est un peu évident.

Alizée : En effet.

Salem : Je vais commencer par faire un petit tour de table pour vous demander pourquoi vous êtes dans la meilleure des maisons, à Serdaigle ? Celui qui veut peut commencer. 

Marjolaine : Je peux commencer si vous voulez. En plus, quand j’ai écouté les deux précédents épisodes, je me suis dit « Ah le prochain, ça va être à notre tour, faut que je réfléchisse à l’avance aux réponses parce qu’on va avoir les mêmes questions et tout ». Au final, j’ai pas tant réfléchi que ça, j’ai réfléchi sur le coup mais j’ai oublié ce que je voulais dire. 

Salem : Tellement Serdaigle de préparer ses réponses.

Marjolaine : Voilà, donc je pense que c’est bien pour introduire pourquoi je suis Serdaigle, parce que j’ai toujours toujours été Serdaigle, clairement. Les premières fois où j’ai fait des tests, c’était Serdaigle et c’est resté Serdaigle de bout en bout. Il y a eu un moment où, comme beaucoup je pense, je suis passée par une crise existentielle à me dire « Mais est-ce que je suis pas une autre maison plutôt que Serdaigle ? ». J’ai eu très envie d’être Poufsouffle à un moment, parce que « les valeurs ! » comme ils disent, ce sont des valeurs qui me parlent aussi mais bon, je me suis rendue à l’évidence que Serdaigle, ça me correspond totalement, à la fois pour le côté goût pour la recherche quand même, goût pour apprendre, creuser les choses, aller au fond des questions et puis aussi pour le côté un peu créatif, même si j’ai aucune qualité artistique mais j’ai un imaginaire débordant on va dire, je pense que ça correspond bien aussi aux Serdaigles. 

Alizée : Si je peux continuer, moi je sais que je suis pas tout à fait une Serdaigle, je suis « Choixpeau-flou », du moins je me considère comme telle parce que tous les tests que j’ai faits avant de faire LE test, le grand test du Choixpeau sur feu Pottermore, me plaçaient soit à Serdaigle soit à Serpentard donc oui, Choixpeau-flou entre ces deux maisons. Je considère personnellement que ce sont les deux maisons les plus proches en terme, je ne vais dire de valeurs parce que c’est pas trop des valeurs selon moi ce que véhiculent ces deux maisons, mais plus comme qualités. Après, c’est vrai que je me retrouve beaucoup plus chez les Serdaigles, de part la créativité : alors je suis une grosse brêle en dessin, je sais pas aligner trois traits par contre je sais que j’écris, je fais des origamis, pleins de trucs comme ça et pour tout ce qui est curiosité, parce que pour moi, les Serdaigles sont avant tout des personnes qui sont curieuses, même peut-être à l’excès, si vraiment c’est possible d’être curieux à l’excès et c’est vraiment à ça que je me rattache en tout cas, en tant que Serdaigle. 

Ipiu : Je me reconnais assez bien dans ce que tu dis sur la curiosité, je pense qu’effectivement il y a vraiment ça, cette envie de savoir et de découvrir et d’apprendre et d’en savoir toujours plus et de se laisser assez vite emballer par tout ça, c’est quelque chose qui me correspond assez bien et qui peut me jouer des tours aussi parfois. Mais oui, vraiment, il y a cette soif de connaissances qui est un des trucs qui guide beaucoup de décisions, de choses dans ma vie, personnellement, donc je pense que c’est notamment ça qui fait que je pense que Serdaigle est la maison qui me correspond le plus. Après, il y a évidemment je pense le côté créatif qui fonctionne bien et qui s’applique assez bien aussi. Dans les valeurs de Serdaigle, on parle beaucoup de sagesse – je ne sais pas, je pense que c’est difficile de s’évaluer tout seul, forcément je trouve ça difficile « Est-ce que je suis sage ou pas ? » 

Marjolaine : Ah non moi j’ai pas de problème, je me considère assez sage !

Alizée : Est-ce qu’on peut vraiment considérer que les enfants de 11 ans répartis à Serdaigle sont dès leur enfance sages, enfin sont des personnes sages ? Pour moi, la sagesse ça vient plutôt avec la vieillesse et l’expérience.

Marjolaine : Ah si moi j’étais très sage à 11 ans !

Ipiu : Je pense que c’est une notion qui peut avoir des significations assez différentes aussi en fonction de l’âge, de la personne mais j’ai quand même l’impression que ça reste quelque chose qui me correspond et d’ailleurs, je me suis fait la réflexion en écoutant les réponses aussi des autres sur cette question dans les épisodes de Serpentard et Poufsouffle, c’est que je me suis rendue compte en fait que enfant et ado, avant que le test de Pottermore ne sorte, pendant que les livres sortaient etc, j’ai pas souvenir de m’être beaucoup interrogée sur ma maison et que dans les discussions que je pouvais avoir avec d’autres fans, c’était pas du tout quelque chose qui revenait. En fait, on discutait de l’oeuvre en elle-même mais pas forcément de ça, et qu’il y a vraiment eu un tournant au moment où il y a eu justement Pottermore qui invitait vraiment les fans à eux-même rejoindre Poudlard et à se répartir et avoir leur baguette etc. et que tout à coup, il y a eu un peu une explosion, ça devenait vraiment un rite de passage presque de se répartir dans une maison et que c’était un peu le truc de base à savoir quand on était fan. Mais du coup, je serais curieuse de savoir si j’aurais dit la même chose à 11 ou 12 ans en fait.

Salem : Mais du coup, quand tu lisais les livres, à l’époque, tu te projetais pas dans Poudlard ? Tu t’imaginais pas « Tiens, si j’étais là » ? 

Ipiu : Je me projetais à Poudlard, mais le truc c’est que comme les maisons, mine de rien, Serdaigle et Poufsouffle on les voit quasiment pas, ils sont vraiment à peine mentionnés, on est tellement centrés sur Gryffondor, même si Serpentard a son rôle mais c’est vraiment les antagonistes, ils ont pas vraiment une image très reluisante donc j’ai l’impression qu’il y a beaucoup de gens que je connais qui se sont répartis très tôt à Serpentard, notamment grâce aux fanfictions en fait, mais pas spécialement d’après ce qu’ils pouvaient lire dans les bouquins ou voir au cinéma et donc oui, en lisant je me projetais à Poudlard, mais je me posais pas tant cette question là parce que j’avais pas l’impression d’avoir le choix entre quatre trucs équivalents, parce que c’était vraiment « Regardez, il y a Gryffondor ! Et puis vraiment, si vous voulez, il y en a là-bas mais ils sont tout au fond d’un couloir, il faut pas trop … »

Linus : En haut d’une tour, s’il-te-plaît !

Ipiu : Ouais enfin voilà, pour Poufsouffle ils sont au fond d’un couloir et voilà.

Linus : Ils sont à côté des cuisines, ils ont de la chance. C’est quand même le principal inconvénient de notre salle commune, c’est que bon, on a la plus belle bibliothèque de toutes les maisons ça c’est sûr, mais par contre on est un peu loin …

Alizée : On a la seule bibliothèque des salles communes de toutes les maisons surtout !

Ipiu : Après je pense qu’on peut tout à fait s’imaginer qu’il y a des elfes de maison qui ramènent le thé et les petits biscuits dans la salle commune pour bouquiner.

Linus : Oui ça c’est sûr de toutes façons. Il y a forcément du thé et des gâteaux dans la salle commune.

Salem : Sinon je change de maison !

Linus : Quand t’es en train de bouquiner, t’as forcément un thé et des gâteaux pas trop loin.

Ipiu : Chocolat chaud !

Linus : Ça peut changer selon les saisons.

Salem : Du coup Linus, comment tu as découvert que tu étais Serdaigle ? 

Linus : Eh ben comme Ipiu, pendant très longtemps, je me suis pas posé du tout la question. Alors j’ai pas attendu Pottermore pour autant avant de me répartir à Serdaigle, mais pendant longtemps, je me posais pas la question parce qu’effectivement, on voyait pour ainsi dire que le rouge et l’or, que ce soit dans les films ou dans les livres donc, ouais c’étaient presque les couleurs de Poudlard finalement les couleurs de Gryffondor, donc il n’y avait pas lieu de s’interroger. Après quand même, au niveau des descriptions qui sont faites dans les chansons du Choixpeau notamment, j’ai toujours trouvé que ça me correspondait mieux Serdaigle que Gryffondor ou d’autres maisons. Ensuite, j’ai fait un certain nombre de tests parce qu’on a pas attendu Pottermore pour avoir le choix de pas mal de tests sur Internet, des bons et des mauvais, et je pense qu’à peu près 95% du temps, j’étais réparti à Serdaigle donc quand Pottermore a confirmé ça, ça m’a soulagé. 

Salem : Et Charline, tu nous as pas dis non plus comment tu es devenue Serdaigle ? 

Charline : Moi c’est un peu comme Linus et Ipiu, je me suis pas vraiment posé la question, c’est venu plus quand j’étais au lycée, quand il commençait vraiment à il y avoir des produits dérivés avec les Poufsouffles, Serdaigles, toutes les autres maisons. Et quand je me suis posé la question, je savais que j’étais Serdaigle, c’était ce qui me correspondait aussi le plus. Pareil, j’ai eu un petit côté Serpentard parce que la plupart des tests me répondaient soit Serdaigle, soit Serpentard. Je savais quand même que c’était Serdaigle qui ressortait le plus et souvent, quand j’ai des amis qui sont fans d’Harry Potter, ils me disent la même chose, ils me disent « Ça se voit que tu es Serdaigle », donc je pense qu’il y a la curiosité, le fait d’aimer lire, de s’intéresser à tout. Donc voilà, j’ai un peu su depuis le début. 

Marjolaine : Moi pour le coup, j’avais vraiment aucun doute dès la première fois où j’ai lu les livres que j’étais à Serdaigle. Je pense que dès que j’ai commencé à lire, j’avais vraiment pas de doutes dans les descriptions des maisons, j’étais sûre. 

Ipiu : Effectivement, comme disait Linus, quand tu lis les descriptifs, les présentations qu’a fait le Choixpeau, où je me suis dis « Oui effectivement, c’est quelque chose qui me plait bien et je me reconnais là-dedans » mais j’avoue que je ressentais pas particulièrement que c’était quelque chose qui faisait vraiment partie de la communauté vraiment de se répartir dans une maison, et puis le fait qu’on voit si peu les Serdaigles, qui ont un rôle assez mineur dans l’intrigue de Poudlard. Il y a Cho Chang et ensuite Luna, mais bon … Déjà, Cho Chang n’arrive qu’en troisième année et ça reste des personnages assez isolés donc on en voit pas beaucoup de choses qui nous donnent absolument envie, en tout cas dans les personnages, dans ce qu’ils font et dans leur façon de penser, je trouve qu’on n’a pas vraiment l’occasion de suivre les pensées d’un Serdaigle comme on peut suivre les pensées d’un Gryffondor. 

Marjolaine : C’est vrai que je pense que Luna a changé beaucoup de choses pour le coup, quand elle est arrivée, ça faisait vraiment un personnage …

Alizée : Oui c’est sûr, Luna est quand même arrivée dans le cinquième tome, c’est super tard par rapport à la saga. C’est après le milieu de la saga. Après je sais pas pour vous, mais personnellement, je n’ai aucun souvenir de mes premières lectures d’Harry Potter, tout simplement parce que j’avais 6 ans et après je me dis que quand je les lis à l’heure actuelle, je les lis pas en tant que Serdaigle, quand je les lis je suis Harry, je suis Ron, je suis Hermione, c’est à dire que j’ai beau savoir que les Serpentards peuvent être des gens très sympathiques, la preuve je sors avec l’un d’entre eux, ou que c’est une maison qui est super sympa et tentante parce que je sais que je suis en partie Serpentard, mais quand je lis les Harry Potter, je déteste Malfoy et je suis bien contente que Harry gagne la Coupe de Quidditch et qu’il gagne la coupe des Quatre Maisons à la fin et c’est pour ça qu’en soit, lors de la lecture, je peux comprendre qu’on ne s’associe pas forcément à une maison. Et le fait que Luna apparaisse si tard. On a beaucoup de personnages qui sont à Serdaigle mais le fait est qu’on ne le sait pas, c’est à dire qu’on a Quirrell, Lockhart, Vector, Sinistra, Trelawnay, en fait on a le trois quart des profs qui sont des Serdaigles, on a pleins de perso qui sont Serdaigles.

Linus : On a le meilleur des profs !

Marjolaine : Ouais ! Flitwick ! Non Flitwick il est quand même … 

Alizée : Flitwick, c’est le best !

Linus : Quirrell et Lockhart, c’était pas plus mal qu’on le sache pas. Mais Lockhart, je reste persuadé que le Choixpeau n’était pas très net. Il devait y avoir un peu trop de laque, ça lui est rentré dans les coutures …

Marjolaine : Mais c’est intéressant que Lockhart soit à Serdaigle parce que c’est vrai que ça montre quand même un espèce de côté un peu sombre de la maison qui est .. Pareil, je m’identifie pas du tout du tout à Lockhart, mais d’un autre côté, je vois bien cette tendance, il peut y avoir de temps en temps un espèce de sentiment de supériorité du côté de Serdaigle et si derrière les capacités intellectuelles suivent pas, ça peut mener sur une pente dangereuse. 

Linus : Après Lockhart, techniquement ce sont pas ses capacités intellectuelles, ce sont plutôt ses capacités pratiques qui font qu’il n’est pas à la hauteur parce que, niveau intellectuel il se débrouille, il a quand même réussi à monter un baratin suffisamment conséquent pour que tout le monde l’adule…

Salem : Oui la plus grande arnaque de l’année !

Marjolaine : C’est clair !

Linus : De la décennie même, donc il est intelligent, probablement assez curieux aussi… 

Alizée : Et je sais pas si vous êtes d’accord, mais pour moi Lockhart a plus été mis à Serdaigle pour ses défauts que pour ses qualités. Comme vous l’avez dit à Serdaigle, on a la réputation d’être présomptueux ou snob, se considérer un peu au-dessus des autres, et clairement c’est parce qu’il a été élevé comme ça. Mais Lockhart, il est prétentieux au possible, c’est le pire des prétentieux de toute la littérature je pense, et parce qu’il a été élevé par une mère sorcière qui n’avait que lui comme enfant sorcier, et je pense que le Choixpeau a plus vu ça en lui que son désir véritable d’être le meilleur vu qu’il se pensait déjà le meilleur. 

Linus : À 11 ans, je ne sais pas ce qu’il en était mais après, il a quand même un certain nombre de qualités qui viennent de Serdaigle. Il a quand même un certain amour de la connaissance je pense, parce que ça l’aide à se sentir important probablement. Mais il aurait pu trouver d’autres moyens pour être connu, il a choisi de passer par les livres, il est peut-être très bon auteur en plus parce qu’on sait que ce qu’il raconte, c’est pas lui qui l’a réellement vécu, mais à priori c’est quand même lui qui l’écrit donc il doit au moins avoir ce talent. 

Marjolaine : Et je me trompe peut-être mais je crois qu’il justifie justement ses actes en disant « Ben de toute façon, ces aventures-là elles auraient jamais été aussi bien mises en valeur que par moi, donc autant que ce soit moi qui m’en occupe ». 

Alizée : C’est quand même triste que son plus grand pouvoir, ce soit celui de se faire oublier.

Ipiu : C’est peut-être pour ça qu’il est pas à Serpentard du coup. Trop d’ambitions chez les Serpentards.

Salem : Je repensais à ce que tu disais Alizée, sur le fait qu’on peut reprocher parfois aux Serdaigles d’être un peu trop, comment dire, hautains, d’utiliser cette sagesse pour prendre les gens de haut et je trouve que c’est aussi beaucoup renforcé par toute la symbolique qu’il y a autour de Serdaigle, le fait que la couleur dominante ce soit du bleu qui est une couleur royale, le fait que la salle commune soit dans une tour, au dessus de tout le monde, l’aigle tout simplement. Je trouve que ça peut être un des vices qu’on retrouve facilement effectivement chez les Serdaigles, d’avoir cette connaissance et de mépriser un peu les gens qui ne l’ont pas. 

Ipiu : J’y réfléchissais et je trouvais justement qu’il y a pas mal de glissements des qualités propres aux Serdaigles qui peuvent très vite devenir des défauts, et typiquement le fait aussi d’être très curieux, d’avoir cette soif de connaissances, il y a peut-être un côté aussi, une tendance à s’éparpiller, je sais que personnellement c’est mon cas, où en fait je peux tellement facilement me plonger dans un truc un peu syndrome Wikipédia quoi, tu lis un truc et puis « oh un article super intéressant sur telle petite mésange d’Amérique et puis oh un article » et voilà, il est 4h plus tard, j’ai lu 14 pages Wikipedia mais j’ai pas avancé sur ce que je devais faire parce que voilà. Et donc ça je pense qu’il y a ce genre de glissement et sur le côté aussi sagesse ou quoi, le fait de tout suranalyser, d’intellectualiser tout, de se paralyser ou de s’empêcher d’agir, parce que on va peser le pour et le contre pendant 10 ans et faire des listes incroyables « alors attend si je fais ça, il se passe ça mais attend, j’ai fait ça » et pour le coup, c’est un truc que je retrouve assez facilement chez tous mes amis Serdaigles, il y a vraiment ce côté de tellement s’organiser, de tellement vouloir tout intellectualiser que pareil, tu sais plus trop, tu te paralyses en fait. 

Salem : On en parlait quand on a fait l’épisode des Serpentards, ils disaient qu’il y avait aussi chez eux ce côté un peu érudit, mais ça va être plus à des fins de pouvoir, l’utiliser pour …

Linus : Du savoir pratique en fait ?

Salem : Oui c’est ça, pour pouvoir faire des choses, atteindre leurs objectifs. Alors que nous ça va plutôt être juste parce qu’on aime bien apprendre des trucs, et du coup on va se retrouver avec pleins de connaissances dont on a pas forcément utilité.

Alizée : Ça me fait un peu penser à ce dialogue dans Game of Thrones, je sais plus exactement quelle saison, entre Littlefinger et Cersei, où il y en a un qui lui dit « le savoir c’est le pouvoir » et l’autre lui répond « le pouvoir c’est le pouvoir » , c’est littéralement une discussion entre un Serdaigle et un Serpentard et c’est aussi pour ça que ces deux maisons sont celles qui vont le plus ensemble. Contrairement à ce qu’on dit, que les Serpentards étaient mieux avec les Poufsouffles, moi je pense que si il y a un duo qui peut conquérir le monde c’est un duo Serdaigle/Serpentard .

Marjolaine : Je suis assez d’accord que c’est un duo qui peut conquérir le monde, par contre je pense qu’il y a vraiment différents courants dans les Serdaigles et moi par exemple, les Serpentards c’est clairement ma dernière maison quoi, c’est celle dans laquelle je me retrouve vraiment vraiment le moins. Quand on fait les fameux tests, pareil passion des Serdaigles je pense que c’est d’avoir toutes les data possibles, les tests qui vous donnent les pourcentages de chaque maison.

Salem : Les pourcentages, c’est mes préférés !

Linus : J’en ai fait un certain nombre. Moi pour le coup, je trouve que ça a beaucoup varié. 

Marjolaine : Moi, le premier et dernier ont jamais variés, c’est toujours Serpentard en dernier et Serdaigle en premier, mais j’ai remarqué que Poufsouffle et Gryffondor ont tendance à changer et la dernière fois que je l’ai refait, là il y a quelque mois, mon Gryffondor a vachement augmenté, j’étais genre « Ouah ok d’accord intéressant » !

Salem : Faudrait le faire aux différentes étapes de ta vie pour voir comment les pourcentages évoluent ! Alors moi c’est marrant, dans les tests pourcentage, je suis en majorité Serdaigle, ensuite j’ai pas mal de Poufsouffle, et un tout petit peu de Serpentard et du Gryffondor pour dire qu’il y en a, alors que par contre quand je fais des tests généraux, je suis à chaque fois une maison différente et la première fois que j’ai fait le test sur Pottermore, il m’a envoyé à Gryffondor du coup j’ai éteint mon ordinateur.

Marjolaine : Bah moi pour le coup la première fois que j’ai fait le test sur Pottermore, il m’a envoyé à Serpentard et du coup j’étais genre « bah non, euh non ».

Charline : Non merci !

Marjolaine : Et du coup c’est pénible, parce que c’est toujours enregistré comme mon compte de base et à chaque fois que j’ouvre Pottermore ça me met la bannière, enfin quand j’ouvrais Pottermore, ça me mettait la bannière Serpentard et j’étais vraiment saoulée.

Linus : Faut changer l’adresse de ton compte.

Marjolaine : Oui, je l’ai refait après, pour avoir la bonne répartition mais bon, c’était quand même fait …

Linus : Moi chaque fois que je l’ai passé, je suis tombé sur la bonne maison donc ça allait. Par contre, Gryffondror, ça a parfois été la deuxième maison mais moi je la placerais presque en dernier je pense pour moi.

Charline : Moi aussi Gryffondor c’est ce qui me correspond le moins ?

Alizée : Mais en même temps les valeurs de Gryffondor sont les plus compliquées à vraiment se situer, si c’est vraiment le courage, la bravoure, toutes les autres, c’est bien joli …

Linus : Et les relous surtout ! Ce sont des gros relous

Alizée : Ça veut dire quoi dans la vie de tous les jours ? À part être un gros relou ça, ça existe dans la vie de tous les jours. Mais c’est quoi le courage dans la vie de tous les jours ? Comment ça se quantifie ? Comment ça se voit ? Comment ça se prouve ?On est pas en temps de guerre, autre chose que contre le virus, enfin on peut manifester on peut donner ses opinions, mais qu’est-ce qu’on peut vraiment considérer comme courage ? Je sais pas, pour moi Gryffondor, c’est un peu une maison assez ambiguë et que j’ai du mal à situer ailleurs que dans la saga. Après dans les livres, le courage de Harry, c’est … 

Linus : Même dans les livres. Oui c’est Harry, mais quand tu regardes tous les autres autour de lui, c’est un panel assez large finalement de courage.

Alizée : C’est vrai.

Marjolaine : J’ai l’impression que Gryffondor il y a vraiment ce côté, pas tête brûlée, mais qui s’emporte assez vite quand même, qui s’enflamme assez vite et du coup qui fonce. Voilà donc ça, dans la vie de tous les jours, je pense qu’on en connait pleins des personnes comme ça, mais il y a le côté aussi du coup avoir un sens moral, mais en fait d’être vraiment persuadé d’avoir le meilleur sens moral, on sait ce qui est juste et du coup on agit.

Linus : Lancelot t’as envie de lui foutre des baffes !

Marjolaine : Mais des fois c’est utile d’avoir ce type de personne, parce que les Poufsouffles sont géniaux mais il vaut mieux avoir un Gryffondor pour agir vite des fois, donc …

Salem : Là on dévie un peu, on va rester sur Serdaigle s’il-vous-plaît !

Marjolaine : Tu nous as pas dit toi Salem ton parcours, à quel moment tu t’es dit que t’étais une Serdaigle ?

Salem : Je saurais pas dire, j’ai découvert Harry Potter assez tard, du coup moi il y avait déjà toute cette mode « T’es dans quelle maison ? », « C’est quoi ta maison préférée ? », il y avait déjà Luna Lovegood, donc comme c’était un personnage que j’aimais bien, du coup j’étais déjà attirée par cette maison, et je crois qu’en faisant des petites recherches rapides, on m’a dit « Ouais les gens qui aiment bien la lecture et qui aiment bien travailler à l’école, c’est des Serdaigle » du coup j’ai dit « Bon ok je vais là-dedans ». La créativité ok, du coup c’était pas une réflexion très approfondie. C’est plus sur la durée après et surtout aussi au fait, en reconnaissant les autres personnes qui sont dans cette maison, qu’on a des personnalités un peu similaires, que je me dis que « Ah j’ai bien choisi quand même » .

On a déjà pas mal parlé tout à l’heure de Lockhart mais on peut aussi continuer de faire un petit tour de tous les personnages, malheureusement peu nombreux, qui sont dans Serdaigle, on a parlé de Flitwick aussi dont j’arrive jamais à dire le nom, bref le directeur de la maison !

Linus : c’est Fifi !

Ipiu : Alors je suis pas sûre que si tu vas le voir avec un problème sur ton devoir d’enchantement, et que tu l’appelles comme ça, il est très très content …

Marjolaine : Tu crois ? Tu crois pas que c’est celui qui dit « Ah mais appelle moi Fifi » ?

Linus : Si tu reviens 15 ans après avoir passé tes ASPIC pour le saluer, je suis sûr que ça le dérangerait pas !

Ipiu : Ah oui dans ce genre de cas oui.

Linus : Après je pense qu’il le cache bien, mais je pense qu’il doit avoir son petit caractère quand même, parce qu’il y a quand même une ascendance gobeline.

Alizée : Et puis il reste champion de duel, ça demande quand même assez de force et aussi de hargne pour en arriver là.

Linus : Bah c’est pour ça qu’il a failli aller à Gryffondor !

Marjolaine : Mais moi j’adore ce duo McGonagall/Flitwick, c’est pour ça que je dis que Gryffondor c’est pas si loin de certains Serdaigles et j’aime bien du coup avoir ce duo McGonagall/Flitwick, j’aime bien. C’est ce que je me dis aujourd’hui, maintenant que je vois mon taux de Gryffondor augmenter dans mes pourcentages, alors qu’avant c’était vraiment loin derrière Poufsouffle et Serdaigle !

Linus : Les deux ont des caractères assez proches finalement. D’où le fait qu’il ait failli se retrouver inversé, si on en croit Pottermore.

Marjolaine : Peut-être qu’on parle de Luna quand même ? Parce que c’est quand même notre tête de proue.

Alizée : Luna la plus Serdaigle de tous les Serdaigles !

Marjolaine : Je sais pas …

Alizée : Je parle en termes des qualités des Serdaigles, c’est à dire que si on prend la créativité, le fait d’en avoir rien à faire de ce que pensent les autres … Et juste, pour moi, Luna c’est l’incarnation parfaite des bonnes valeurs de Serdaigle. En mettant de coté l’individualité, la recherche de savoir pour le savoir, jusqu’aux limites de la magie noire. Luna c’est le genre de personne qui vraiment va porter des chaussettes dépareillées, elle s’en fiche qu’on se moque d’elle, et elle va partir se marier avec le descendant du grand Norbert Dragonneau pour chercher des Ronflaks cornus, je trouve ça génial !

Marjolaine : C’est vrai que c’est une qualité qu’on a pas parlée de Serdaigle, ce coté de ne rien avoir à faire de ce que pensent les autres, c’est quelque chose qui est assez unique par rapport aux trois autres maisons je pense.

Linus : C’est parce qu’on a commencé par le contre exemple quand même. 

Marjolaine : C’est pas faux ! Comme quoi on est compliqué les Serdaigles, on a les opposés au sein de la même maison quoi !

Ipiu : Mais c’est vrai que je pense que c’est un bon exemple de l’ouverture d’esprit des Serdaigles, qui est techniquement pas listée dans les valeurs de la maison, mais qui en fait est un peu un pendant logique. Mais je trouve qu’elle l’incarne bien et de manière assez subtil en même temps.

Marjolaine : C’est vrai que quand même, Luna, on a l’impression qu’elle est un peu ostracisée dans sa maison, elle a pas d’amis Serdaigles on dirait, sa pote c’est Ginny.

Salem : Elle a pas d’amis tout court donc bon …

Marjolaine : Non, Ginny quand même. Mais c’est vrai qu’elle a pas l’air très bien intégrée dans sa maison. 

Salem : Je pense que c’est tout son côté animaux fantastiques qui doit faire que les autres la méprisent un peu genre « Ouais c’est la meuf qui croit aux trucs qui n’ont pas été prouvés par la science ».

Ipiu : Mine de rien, le fait que justement elle soit exclue dans sa maison, je suis pas sûre que c’est quelque chose qui arriverait dans toutes les maisons en fait, je suis pas sûre que les Poufsouffles par exemple, ils se moqueraient comme ça autant de quelqu’un de leur propre maison. 

Alizée : Je vois bien les Serpentards faire ça quand même.

Ipiu : Oui les Serpentards oui, et les Gryffondors d’une certaine manière c’est un peu le cas avec Neville mine de rien, même s’il s’en prend surtout plein la gueule avec les Serpentards et les autres, mais il y en a quand même beaucoup qui se moquent un petit peu de Neville.

Salem : Ils le défendent parce qu’il est Gryffondor, pas parce qu’il est Neville, juste pour défendre leur maison.

Alizée : Je pense que les Gryffondors, ils ont la rancune facile, mais aussi le pardon facile.

Linus : Sauf Harry.

Alizée : Quand on voit comment ils ont laissé tomber le trio dans la première année parce qu’ils ont fait perdre 150 points d’un coup, tu te dis « Mais ce sont des gamins de 11 ans et vous les discriminez totalement juste parce qu’ils ont fait perdre 150 points » ? Mais par contre, quand tout est réglé, quand c’est redevenu des héros, on va leur pardonner. Alors que les Serpentards, ils vont être beaucoup plus rancuniers, et je pense que les Serdaigles, ils l’auraient eu mauvaise d’avoir perdu 150 points mais je pense qu’ils n’auraient pas été aussi méchants que les Gryffondors ne l’ont été avec le trio. En fait Gryffondor pour moi, c’est tout ou rien comme maison.

Linus : Ben c’est le côté impulsif.

Ipiu : Oui, c’est vraiment « Je fonce dans le tas et je réfléchis après ».

Salem : On est encore en train de parler des Gryffondors … 

Ipiu : Mais c’est notre côté Serdaigle !

Alizée : Oui mais c’est parce qu’on fait un comparatif !

Ipiu : C’est d’analyser de manière extrêmement rigoureuse que pour te définir toi-même, tu dois aussi te définir en fonction des autres. « Non mais c’est quoi les autres possibilités ? Qu’est-ce qui fait que tu es toi et que tu n’es pas les autres ? ». Et je pense que c’est ce qui est le plus Serdaigle. 

Salem : Sinon dans les personnages, il y avait un autre personnage dont j’aimerais bien parler c’est Cho Chang. Parce que c’est un personnage qu’au premier abord, je n’avais pas aimé du tout parce que je l’avais trouvé un peu naïve, un peu agaçante et tout. Et en grandissant, je me suis rendu compte que « Non mais en fait, c’est juste une personne traumatisée parce que son copain est mort de manière violente alors qu’elle est adolescente », et du coup je trouve que c’est un personnage très intéressant et c’est très dommage qu’il serve uniquement de personnage support entre guillemets pour les amours de Harry et pour toute l’histoire avec Cédric, et qu’on explore pas plus ce personnage tout seul. 

Alizée : Ben en fait Cho Chang, elle a un problème, c’est que c’est une faire-valoir et que la pauvre elle est vue à travers les yeux d’un gamin de 15 ans, d’un petit mec qui ne comprend absolument rien ni aux sentiments des autres ni à ce qu’ils peuvent vivre. Lui a vécu certes des horreurs, mais bon sa famille moldue elle en a rien à faire de lui donc tout ce qu’il fait, ça n’a aucune conséquence et quand on voit dans le 5ème tome que Hermione lui explique « Oui mais les parents de Cho ils sont au ministère, si jamais elle se fait prendre, ils se font virer. Qu’est-ce qu’ils vont penser d’elle ? Qu’est ce qu’elle doit faire ? Son copain il est mort, il n’y a pas de cellule psychologique à Poudlard. On se dit, en fait en grandissant on se dit « Mais c’est fou comment la pauvre fille on l’a laissé tomber, elle a été laissée tomber par tout le monde et à la fin, parce qu’elle reste loyal à son ami Marietta elle se fait détester de tout le monde alors qu’en fait c’est une victime quoi, la pauvre fille quoi ».

Salem : Justice pour Cho Chang ! 

Alizée : Je trouve ça trop dommage qu’on la voit seulement à travers les yeux de Harry, après c’est là à la fois que le roman il est bien et qu’il pèche un petit peu, c’est que l’on a qu’une vision extrêmement partielle de Poudlard qui est celle du jeune Harry, qui part en vadrouille et qui connaît personne en fait. 

Marjolaine : Ouais non mais je suis totalement d’accord sur Cho Chang, quand on y pense deux secondes franchement. En plus je trouve que pour la relier à notre maison, il y a ce côté vraiment beaucoup prendre sur ses épaules mais en même temps exprimer ses émotions quoi, ne pas du tout faire comme si tout allait bien comme les Poufsouffles ou les Gryffondors et vraiment dire « Ben voilà, non mais ça va pas, je vais pas bien et c’est comme ça ». 

Alizée : Harry, il aurait été à Serdaigle, Ombrage elle se serait fait virer dès qu’elle l’aurait mis en heure de colle parce qu’il serait allé voir son directeur de maison pour lui dire « Cette folle elle me torture ». Sauf qu’Harry a sa fierté. Mais oui c’est exactement ça, les Serdaigles ils parlent et ils s’expriment mais en même temps, elle a aussi cette dualité Cho. Elle va pleurer oui, mais elle va pleurer dans les toilettes.

Salem : Avec Mimi Geignarde qui est aussi une Serdaigle.

Alizée : C’est vrai ! J’avais oublié ! 

Marjolaine : Ouais Mimi, mais bon je pense que comme on la connaît qu’à travers son fantôme, je pense pas qu’on puisse trop juger de ses … 

Alizée : Il y a quand même un point que j’aime bien chez Mimi, c’est le fait que j’adore le principe, c’est mal, mais j’adore le principe qu’elle soit passée de harcelée à harceleuse dès lors qu’elle avait plus rien à perdre et dès lors qu’elle est morte, elle s’est mis en mode « côté obscur de la force, je vais y aller à fond ». J’imagine les Serdaigles, enfin en tout cas je le relis du coup à ma personnalité, je les imagine très passionnés et Mimi elle est vraiment passionnée par sa vengeance.

Salem : Comme tu as parlé de côté obscur de la force je crois que ça va nous faire une une belle transition pour la dernière partie de cette émission, parce que je vois que le temps passe. Je vous propose comme dans les autres épisodes qu’on a faits d’essayer de chercher dans la pop culture si on a d’autres personnages qui iraient bien dans la maison Serdaigle. Je sais que Charline est une grosse fan de Marvel alors elle va sûrement nous sortir plein de personnages de Marvel. Donne-nous ta liste Charline ! 

Charline : En vrai, j’avais déjà pensé à Black Panther déjà, parce que je trouve que c’est un personnage qui est très réfléchi avant de prendre une décision, il réfléchit toujours avant d’agir. Il n’est pas comme Thor on va dire, que je mettrais plutôt chez Gryffondor. Mais déjà j’avais lui et sa soeur Shuri, je trouve que globalement ce sont deux personnages qui doivent être chez les Serdaigles. J’ai regardé d’autres articles qui plaçaient les personnages Marvel et j’avais trop ces deux personnages-là justement et j’étais tout à fait d’accord. Parce que pour moi, ce sont vraiment les deux qui sont les plus réfléchis de tout Marvel vraiment. J’avais hésité aussi avec Tony Stark. 

Marjolaine : Ouais Tony Stark, je crois que ça m’avait fait rire parce que je crois que toutes les maisons précédentes ont essayé de le récupérer dans leur maison.

Alizée : Ben il a été placé chez les Serpentards ouais.

Charline : Ouais mais il a un côté Serpentard, mais en même temps je trouve qu’il a un côté très Serdaigle aussi parce qu’il crée beaucoup.

Alizée : Ah oui complètement, il est entre les deux. 

Charline : Puis même, il réfléchit aussi avant d’agir, même si au début il est un peu impulsif, je trouve qu’il a un côté Serdaigle aussi, voilà.

Salem : Bon du coup il est Choixpeau-flou !

Marjolaine : Il finit Serdaigle en fait je pense, il commence plus entre Gryffondor et Serpentard et il évolue, il progresse vers les Serdaigles. 

Salem : D’où l’intérêt de faire des tests à chaque moment de sa vie ! 

Linus : Chez Marvel, il y en a plusieurs qui payent le prix justement de leur côté Serdaigle. Je pense à Hulk ou au Fauve, dans X-Men, qui sont deux scientifiques passionnés et qui du coup mutent justement à cause de leur passion.

Marjolaine : C’est vrai, ouais ouais.

Charline : Dr Strange aussi, qui est très … 

Alizée : Ah ben justement c’est celui que je voulais ajouter, mais je le placerais un peu comme Tony, entre Serdaigle et Serpentard. Mais quand même plus Serdaigle. 

Charline : Serdaigle vers la fin aussi. Je trouve qu’il commence Serpentard et il finit Serdaigle. 

Ipiu : Pour rester dans la lignée des super héros et tout, moi je pense que Peter Parker pour moi c’est un bon Serdaigle. 

Linus : Après il a côté Poufsouffle quand même quand tu regardes.

Alizée : Ah ouais ? Non moi je l’aurais mis chez Gryffondor.

Ipiu : Je sais pas, je trouve qu’au début il y a vraiment un côté vraiment nerd quoi, et qui est assez présent. 

Linus : Hum ouais ouais, après il y a un côté très « profiter de la vie » je trouve. Alors ça dépend probablement aussi des supports et des périodes, mais je trouve que qu’il penche du côté Poufsouffle mais le côté Serdaigle lui va bien aussi. 

Marjolaine : Ouais j’allais dire Poufsouffle, spontanément mais Serdaigle ça lui va bien aussi. Moi je pensais à Sherlock Holmes. 

Salem : Oui !

Charline : Carrément, évidemment !

Salem : Je pense que c’est un peu notre …

Marjolaine : Ben c’est un type de Serdaigle un peu particulier mais il y en a pas mal quand même de Serdaigle dans ce genre là.

Linus : On en a quand même une évidente dans la littérature récente, c’est Ophélie dans la Passe-Miroir.

Marjolaine : Ah oui dans la Passe-Miroir, oui complètement !

Alizée : Ah j’ai pas la ref …

Ipiu : C’est une série récente qui est sortie chez Gallimard, de fantasy française. Moi dans les personnages que j’aurais bien mis chez Serdaigle, il y a Ariel de la Petite Sirène. 

Salem : C’est vrai qu’elle a envie de savoir.

Ipiu : Oui je trouve qu’il y a une vraie curiosité, il y a une vraie sensibilité au monde qui l’entoure en fait et un côté aussi très rêveur et pour moi, en fait, c’est un peu la Luna Lovegood des princesses Disney. 

Salem : De l’océan. 

Ipiu : Souvent typiquement on voit Belle qui est mise chez les Serdaigles, parce qu’elle aime lire. 

Salem : Elle est aime bien les livres, elle est créative.

Ipiu : Ouais, c’est ça et je pense qu’effectivement elle en fait partie mais dans les personnages un peu moins évidents, je trouve que ça correspond assez bien en fait à ce côté envie de découvrir le monde, besoin de savoir, ce genre de choses.

Marjolaine : Ouais je pense que Ariel, c’est la Serdaigle ascendant Poufsouffle ou Gryffondor un peu. 

Ipiu : Plus Gryffondor ouais !

Marjolaine : Belle pour le coup, j’aurais mis ascendant Gryffondor à fond mais parce que pour le coup elle agit vraiment … 

Ipiu : Je pense que mine de rien, Ariel a un côté un peu tête brûlée qui peut bien coller.

Marjolaine : Ouais, c’est vrai. C’est le même genre en fait.

Alizée : Après si on part aussi dans les séries, pour taper dans ce qui est un peu ancien, il y aurait Willow Rosenberg et Giles dans Buffy contre les vampires et pour les séries un peu plus récentes, j’aurais aussi mis Tommy Shelby de Peaky Blinders. Dans un sens, on pourrait le mettre évidemment chez Serpentard mais je pense qu’il a tout un côté Serdaigle, réfléchi. Il n’est pas comme ses frères quoi, je sais pas si vous avez tous vu la série. 

Marjolaine : Ouais je pense que je le mettrai plus Serpentard parce qu’il y a le côté « protéger son clan » qui est un peu son objectif et puis pour le coup, quand on parlait des Serdaigles qui n’ont pas forcément de grands plans finaux, pour le coup j’ai l’impression qu’il a un objectif très très clair  comme peuvent l’avoir les Serpentards mais c’est clair que dans sa manière…

Alizée : Il en a jamais assez, c’est toujours « D’abord je veux Birmingham, puis ensuite je veux Londres, puis ensuite je veux ça » je vais pas non plus spoiler la série, mais pour moi il a ce côté de ne jamais être rassasié, comme un Serdaigle n’est jamais rassasié quand il fait une recherche, syndrome Wikipédia, tu lis une page, t’en lis 14. 

Linus : Dans les séries, série policière pour le coup, il y en a une qui est vraiment la Serdaigle un peu déconnectée justement, plus qu’un peu déconnectée, c’est Docteur Brennan dans Bones.

Marjolaine : Ah oui j’y ai pensé ! 

Linus : Là pour le coup et un certain nombre des étudiants du coup qu’elle accueille en interne, pas tous mais quand même un certain nombre, mais elle pour le coup c’est le savoir qui prime quoi, apprendre, toujours réévaluer les choses par rapport à ce qu’elle sait, et pour le coup elle correspond à aucune autre maison ça c’est sûr.

Marjolaine : C’est la tendance des Serdaigles, justement un peu comme Sherlock Holmes qui a un peu du mal avec leurs sentiments du coup, qui sont un peu coincés, ils sont tellement cérébraux qu’ils ont déconnecté cette autre partie. 

Ipiu : Pour les personnages de séries du coup, je mettrais Ted Mosby de How I Met Your Mother.

Alizée : Ah ouais ! Un mélange avec Poufsouffle !

Ipiu : Moi je trouve qu’il a vraiment ce côté, toujours justement la petite anecdote  « fun fact de l’Empire State Building n°86 ».

Salem : Ouais mais je trouve que ça fait un peu plus genre Hermione Granger tu vois ?

Alizée : Ouais mais Hermione, elle aurait carrément pu aller à Serdaigle, ça c’est le côté Serdaigle d’Hermione.

Ipiu : Pour le coup, pour moi c’est pas un Gryffondor, dans le sens où justement il n’est pas vraiment du genre à foncer tête baissée, justement il va demander 14000 fois … 

Salem : Si, dans ses relations amoureuses, il est un peu du genre à faire des grandes déclarations et des grands machins et à courir à l’autre bout de la ville pour essayer de retrouver sa bien-aimée ou autre chose comme ça.

Ipiu : Ouais, mais il est aussi du genre à faire comme on disait, les listes « Pros and Cons » pendant quatre heures, à envisager toutes les possibilités et se faire des scénarios impossibles dans sa tête et mine de rien, il exerce aussi un métier qui est très créatif, c’est quelque chose qui fait vraiment partie aussi de son identité je dirais.

Alizée : Et puis il a quand même mis neuf saisons pour raconter à ses enfants comment il avait rencontré leur mère.

Ipiu : Oui ça c’est un truc de Serdaigle !

Linus : Moi j’ai aussi un Serdaigle peut-être ascendant Serpentard, Hercule Poirot.

Charline : Moi j’avais pensé à Lord Asriel dans « À la croisée des mondes », enfin je sais pas si je le placerais à Serpentard, j’étais en train d’y penser. J’hésiterais mais je le mettrais bien à Serdaigle quand même. 

Linus : Ouais, Choixpeau-flou peut-être entre les deux. À la limite, je le mettrais à Serpentard juste pour qu’il puisse rencontrer Madame Coulter, sur laquelle il y a absolument aucun doute. 

Marjolaine : Je proposerais bien dans Star Wars, Obi Wan chez les Serdaigles ? 

Charline : Oui, chez nous !

Alizée : Je viens d’avoir un flash je suis désolée, mais le Docteur, dans Docteur Who ?

Ipiu : Oui, j’étais en train d’y penser aussi, le docteur et je pensais aussi Galadriel ? 

Linus : Ah moi j’aurais dit Frodon. Mais du coup c’est pas incompatible. Parce que justement ils ont quand même beaucoup de points en commun quand ils se rencontrent, tu sens que dans d’autres circonstances ils pourraient vraiment prendre du temps pour discuter.

Salem : Se poser.

Marjolaine : Ouais, discuter du sens de la vie…

Linus : Ils vont rester trois quart d’heure devant le miroir quoi…

Marjolaine : Galadriel, j’aime bien parce que tout est encapsulé dans le moment où elle est tentée quoi et sa réaction face à ça je pense que c’est vraiment la définition du Serdaigle, mais une Serdaigle qui pourrait très bien passer du côté obscur et si elle passe du côté obscur, là ça craint.

Salem : Et aussi pour les trois personnes qui auront la référence, il y a Rachel Bloom actrice et créatrice principale de Crazy Ex Girlfriend, qui a dit dans un tweet que Greg et Heather c’était des Ravenclaw, des Serdaigles pardon.

Ipiu : J’y ai pensé en plus, je me suis dis « Tiens il faut que je cite Rachel Bloom » et du coup son personnage de Rebecca Bunch est complètement Serdaigle mais elle le dit d’ailleurs dans un des épisodes.

Salem : Non, je crois qu’elle dit qu’elle est Serpentard dans un des épisodes.

Ipiu : Ah moi il me semble que justement, elle a tout un débat avec le personnage de Nathaniel où elle dit qu’elle est Serdaigle et Nathaniel « Mais tous les gens qui disent qu’ils sont Serdaigles, en vrai ils veulent secrètement être Gryffondor », ce avec quoi je ne suis pas du tout d’accord. 

Salem : Écoutez, regardez la série et dites nous ce que vous en pensez.

Linus : Et puis il y a la magicienne de Naheulbeuk qui est complètement Serdaigle, c’est la seule Serdaigle de l’équipe.

Salem : « Je l’ai lu dans le livre ! » 

Alizée : Je dirais bien le ménestrel…

Ipiu : Je mettrais bien aussi Ross de Friends.

Salem : Monica aussi.

Ipiu : Mais Monica, je me dis qu’elle pourrait bien être à Serpentard mine de rien.

Salem : Elle est entre les deux.

Marjolaine : Puisqu’on parlait de ménestrels toute à l’heure, je serais tentée de mettre Jaskier de The Witcher chez Serdaigle, non ? 

Alizée : Si, moi je suis d’accord juste pour le plaisir d’avoir Jaskier dans notre maison.

Marjolaine : Ouais déjà, mais il y a aussi ce côté en fait juste pour la beauté de l’art en fait.

Salem : il a un petit côté Gilderoy aussi.

Marjolaine : Non pas vraiment, certes il aime bien se mettre en avant, mais son objectif c’est juste l’art, la musique, trouver la bonne histoire à raconter quoi, et du coup ça je pense que ça peut correspondre.

Ipiu : Du coup, ça me fait penser à Assurancetourix dans Asterix.

Marjolaine : Oui, pourquoi pas.

Ipiu : Sinon, l’autre que j’allais dire c’était Susan Pevensie dans Narnia, qui pour moi est un peu la Serdaigle type.

Alizée : De toutes façons, les 4 enfants de Narnia représentent les 4 maisons.

Marjolaine : Carrément. 

Linus : Moi je ne renierai pas Narnia. Moi contrairement à Susan je ne renierai pas Narnia, parce qu’à la fin, elle renie Narnia quand même.

Ipiu : Après c’est aussi comme tout le discours un peu, c’est un autre sujet, mais un peu « Beurk les femmes c’est sales » parce qu’elle est adulte donc elle a plus le droit de venir à Narnia.

Linus : Il est très édouardien quand même, et on est juste après la période Victorienne.

Ipiu : Voilà, c’était le fun fact Serdaigle, on a placé époque victorienne et édouardien dans le podcast.

Marjolaine : « Si on les remet dans leurs contextes, quand même … » 

Linus : Sinon moi je pense au Fou dans l’Assassin Royal.

Marjolaine : Ah ouais ! Carrément ! Complètement ! 

Linus : Et peut-être le patricien dans les Annales du Disque Monde ?

Alizée : Du coup, en partant sur Narnia comme ça, vous m’avez fait penser à Alice, d’Alice au pays des merveilles. Je vais pas plus développer parce qu’on avait dit deux, en plus on a donné dix.

Charline : Moi j’avais pensé à Miss Peregrine dans Miss Peregrine et les enfants particuliers, voilà, en tant que dernier personnage chez Serdaigle.

Salem : Bon, du coup je pense que je vais faire la conclusion parce que … 

Ipiu : On est trop bavards.

Salem : Cet épisode touche presque à sa fin, restez à l’écoute parce qu’on a une surprise pour vous mais avant de vous parler de cette surprise, je voulais juste vous rappeler que vous pouvez retrouver tous nos épisodes de ce podcast sur vos applis de podcast préférés et nous suivre sur la page Facebook de l’émission « Salut les Sorciers » et d’ailleurs vous pouvez retrouver Ipiu et Marjolaine qui étaient ici avec nous dans leur podcasts aspic. Et donc Marjolaine, je te laisse présenter la petite surprise que je rajouterai au montage.

Marjolaine : Oui alors c’était le parfait timing. En fait, j’ai un de mes amis avec qui j’anime le podcast de Mugglenet SpeakBeasty qui s’est lancé dans le Wizard Rock, mais en l’occurrence de la Wizard Pop. Et qui a lancé son premier single qui est consacré aux Serdaigles et donc c’est un chouette petit morceau que je voulais proposer pour cet épisode. Donc son nom d’artiste c’est Dream Quaffle et voilà c’est Geoff, qui est un Poufsouffle, mais qui a décidé que les Serdaigles n’avaient pas assez de chansons à leur gloire et du coup il a voulu faire une chanson pour nous. 

Tous : C’est tellement Poufsouffle ! 

(Musique : 

It’s true my wit is beyond measure

But there is more to be said 

That what goes on inside my head

I am what I am, I’m an eagle

We make our home up in a tower 

And that has a nice view

When I’m looking down on you

We are what we are, we are eagles

Well I am an eagle, I am a Ravenclaw, 

That might be confusing, maybe to some of y’all 

But I can’t help what I am, I am an eagle 

Yeah

It’s not a raven, it’s an eagle 

Eagles are clever and creative, possibly intimidating 

But they are friendly and persuasive, 

They are eagles

Eagles got a sense of humor

We love riddles and surprises,

And we see through all disguises, 

Articulate and wise, we are eagles

Well I am an eagle, I am a Ravenclaw, 

That might be confusing, maybe to some of y’all 

But I can’t help what I am, I am an eagle 

Yeah

Eagles are bright 

And if you we don’t get the answer right

We keep on trying, we don’t give up 

We are eagles 

Eagles are super fly 

Even death eaters can’t deny

It’s blue and bronze until we die

You know what it is 

It’s true my wit is beyond measure

But there is more to be said 

That what goes on inside our heads

We are what we are, we are eagles 

Well I am an eagle, I am a Ravenclaw, 

That might be confusing, maybe to some of y’all 

But I can’t help what I am, I am an eagle 

Yeah

Well I am an eagle, I am an eagle 

Yeah I am an eagle, I am an eagle 

Oh I am an eagle 

I am an eagle

I an eagle

Yeah)

Salem : J’espère que cette chanson vous a plu, Marjo tu nous rappelles son nom ? 

Marjolaine : Alors le titre c’est « I’m an eagle » de Dream Quaffle que vous pouvez trouver en ligne si vous voulez récupérer le morceau.

Salem : Merci pour votre écoute, à bientôt salut !

Tous : Au revoir

Cet épisode a été retranscrit par Solène

On y parle de tests de répartition, de notre place parmi les autres maisons, de l’injustice du traitement de Cho Chang, du syndrome wikipedia et de pleins d’autres sujets passionnants !

Et en bonus, un petit morceau de Wizard Pop, « It’s an Eagle » de Dream Quaffle, que vous pouvez retrouver ici.

Bonne écoute !

Vous pouvez aussi suivre l’émission en vous abonnant à notre page Facebook !

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS