Logo Gazette du Sorcier
menu fermer
La Gazette Logo du Sorcier
L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !
Accueil / Les grands articles de la Gazette / Archives / 20 ans de la Gazette / 20 ans de fandom / Tom, comédien – 20 ans de fandom ep03

Tom, comédien – 20 ans de fandom ep03

Comment peut on passer de la lecture d’une saga littéraire à l’incarnation de ces personnages sur scène et en chanson ? C’est à cette étonnante question que ce nouvel épisode de 20 ans de fandom répond, à travers le portrait de Tom, un des membres de la troupe des Kids des Étoiles.

Bien sûr que ça se passe dans ta tête Harry. Pourquoi ça signifierait que ce n’est pas réel ?

Salem (S) : A la question « tu préfères les films ou les livres Harry Potter ? » Je réponds sans hésiter : « je préfère la comédie musicale » ! Si vous ne voyez pas du tout de quoi je parle, je vous invite à taper « A very Potter musical » sur YouTube, et à découvrir cette adaptation par la troupe Team StarKid. En 2011, des fans de cette troupe se sont regroupés en Les Kids des Etoiles, avec une idée folle : de faire une adaptation française de cette pièce. J’ai donc rencontré un des membres de cette troupe, Tom, pour qu’il me parle de son lien avec Harry Potter et de la troupe des Kids des Etoiles. Pour mieux comprendre comment on peut rejoindre une telle troupe, j’ai demandé à Tom comment il avait rencontré Harry Potter.

Tom (T) : Eh bien j’ai découvert Harry Potter par des amis que je m’étais fait en colonie de vacances l’année de sortie du 1er film, donc 2001. Donc c’était au mois de juillet-août, quelque chose comme ça. Je m’étais fait des amis en colonie, comme on peut tous s’en faire, sauf que les amis en question, ils parlaient de Harry Potter tout le temps. Et moi à cette époque-là, le pire de tout, c’est que Harry Potter je ne voulais pas en entendre parler ! J’ai toujours eu ce côté un peu anticonformiste, où plus tu me parles d’un truc, moins j’ai envie de m’y mettre. Et en fait, à force de les entendre en parler en permanence, je me suis dit « Bon, quand on rentrera de la colonie, je vais essayer de m’y mettre, on verra ce que ça donne ». Et dès qu’on est rentrés, la 1e chose que j’ai faite : je suis allé à la médiathèque, et j’ai emprunté les 4 premiers livres qui étaient sortis. Et je les ai avalés d’une traite. C’est-à-dire que j’ai fait en 1 semaine ce qui a 11/12 ans est assez exceptionnel faut dire.

S : Après une rencontre difficile, le coup de cœur est donc immédiat. Mais entre cette première lecture, et sa place aujourd’hui au sein de la troupe des Kids des Etoiles, il y a eu tout un parcours. Comment Tom en est-il arrivé au fan qu’il est aujourd’hui ?

T : Comment j’en suis arrivé là ? Et bien déjà, j’ai toujours adoré les comédies musicales, si je pouvais en voir plus que ça je le ferai. Et l’année de sortie du dernier film, ou plutôt juste après que le dernier film soit sorti, comme beaucoup, je suis tombé en post-Potter dépression. Comme beaucoup d’entre nous je pense. Et en fait, je cherchais un moyen de me rattacher à Harry, parce que j’étais en train de me dire, « C’est le dernier, c’est le dernier ». Et à cette époque-là, j’étais également – et je suis toujours – un très grand fan de Glee, la série. Et notamment de Darren Criss. Et je me suis souvenu que Darren avait fait partie d’une troupe qui avait fait une comédie musicale Harry Potter qui était sur YouTube depuis 2/3 ans à ce moment-là. J’ai fait « Bon bah je vais aller regarder ce que c’est ». J’ai regardé, et j’ai adoré. Et tout de suite en fait, je me suis dit « Il doit quand même y avoir des fans en France ». Quelques mois plus tard, à une projection au grand Rex – une projection marathon de la saga – où j’étais avec des amis, cosplayé en Poufsouffle, j’avais ce qu’on appelle des lunettes StarKid. C’est-à-dire des lunettes colorées, marque RayBan. Qui était un peu la marque de fabrique de Darren et les StarKid à l’époque, et qui était un peu le signe de ralliement des fans.Tu voyais quelqu’un avec ces lunettes là avec Harry Potter : il y avait un moyen qu’il y ait un lien. Et en fait, une fan m’a vu. Je sais pas trop comment on a fini par se retrouver sur les réseaux sociaux, et elle m’a ajouté à un groupe Facebook de fans français de StarKid, qui s’appelait les French StarKid à l’époque. Et en débarquant sur ce groupe, j’ai vu qu’ils étaient en train de monter une version française de A Very Potter Musical. Et je me dis, « C’est trop cool ! Franchement, j’aimerais bien en être. », et j’ai passé le casting et j’ai fini par atterrir là-dedans.

S : L’enfant anticonformiste qui refusait de lire Harry Potter est donc devenu un acteur dans des adaptations très libres de la saga.

T : Si je pouvais parler au moi d’il y a 20 ans… Si je peux, je lui dirais « Non, mais te braques pas, pour l’instant ça te sort par les yeux, mais t’inquiète pas, un jour ça occupera une part importante de ta vie ».

S : Si Harry Potter est si important dans sa vie aujourd’hui, c’est notamment grâce au fandom. Mais qu’est-ce qu’il a de si bien ce fandom ?

T : Une chose que j’admire en fait, c’est ce sentiment d’appartenance. On a tous quelque chose en commun qui fait qu’on se retrouve, et qui nous rapproche un peu les uns des autres. Il y a ce sentiment d’acceptation entre les fans. Il y a beaucoup de représentations – enfin y a pas assez de représentations mais il y en a beaucoup – et tout le monde finit par s’y retrouver, d’une manière ou d’une autre. Et ça rapproche les fans. Bon, il y a beaucoup de dramas, comme dans tous les fandoms. Je fais partie de beaucoup de fandoms, et je peux confirmer qu’il y a du drama partout. Rires. Mais malgré ça, ce n’est pas pour rien que 20 plus tard on en parle encore. La saga a beau être finie depuis 13 ans maintenant par rapport aux livres, et 9 ans par rapport aux films. Il y a toujours quelque chose qui nous y ramène et qui nous y attache, et ça c’est cool.

S : Parmi cette communauté aussi importante pour lui, Tom a pu vivre de nombreux moments inoubliables. Je lui ai demandé d’en raconter quelques-uns.

T : Alors j’en ai deux qui me viennent. Un sans les kids. C’était quelques années avant d’entrer dans les Kids des Etoiles. Je commençais tout juste le cosplay à l’époque, et je me suis rendu à une soirée sur le thème de la SF et de la fantasy. Il y avait des comédiens de doublage de la saga qui étaient présents pour une interview. Et en fait, on était que 4 à être cosplayés en Harry Potter. Et de fil en aiguille, je ne sais plus comment ça s’est goupillé, en plus on se connaissait même pas à l’époque les 4 en question… On s’est retrouvé à être sur la scène. Avec les comédiens pendant l’interview. Et, en tant que fan d’Harry Potter, et en plus, fan de doublage, pour moi c’était la consécration. Ça m’a permis de faire la connaissance de personnes qui sont encore des amis aujourd’hui. Voilà, ça c’était le premier. Et le deuxième, cette fois-ci avec les Kids des Etoiles : le Leakycon 2013. Le Leakycon en 2013 est passé par Londres, et on a bataillé sec pour réussir à avoir des places. Parce que c’était pas facile, la mise en vente des places avaient été très compliquée pour cette Leakycon là, et on était plusieurs des Kids à avoir réussi à en avoir. Du coup, on y est tous allé en même temps, on était nombreux… Rires. La délégation française ! On a vécu des moments vraiment magiques, sans vouloir faire de mauvais jeux de mots. Ça se tournait sur 3/4 jours, et en fait, chaque jour, on avait un dress-code. On s’était amusés à se mettre d’accord à l’avance sur des dress-codes pour chaque journée. Et du coup, je trouvais vraiment magique de vivre ça, la rencontre avec plein d’acteurs de la saga, et des StarKid en même temps. Puisqu’il y avait les deux, des acteurs Harry Potter et des StarKid. En compagnie des Kids. C’était vraiment magique. Il n’y a pas d’autre mot.

S : En parlant de magie, voilà maintenant près de 8 ans que les Kids des Etoiles se sont regroupés, notamment autour de leur amour pour Harry Potter. Mais après tout ce temps, est-ce qu’on s’en lasse ? Comment vivent-ils cette passion au quotidien ?

T : Comment on vit cette passion ? Bien ! Déjà, c’est ce qui nous a rapprochés (entre guillemets) de base. Parce que sans Harry pas de StarKid, sans les StarKid, pas de Kids des Etoiles. Après c’est vrai qu’en 8 ans on a eu d’autres thèmes. Parce que la majorité de nos pièces sont des adaptations des StarKid. Donc on en a adapté d’autres qu’ils avaient faites. On a adapté la pièce sur Batman (vo. Holy Musical, B@tman!, vf. Nom d’une Comédie Musicale, B@tman!). On a adapté Starship (vf. 2001 Pattes) et Twisted, qui est devenu La revanche de Jafar. On a également fait – et là c’est plus du StarKid – Galavant, mais aussi la pièce qu’on était en train de faire avant que le confinement ne tombe, Sur la route de… quelque part ! qui est une création de Juliette. On a fait d’autres thèmes en 8 ans, ce qui permet aussi de sortir un peu de la routine. Parce que je ne pense pas qu’en 8 ans on aurait fait que du Harry Potter.

S : Les Kids des Etoiles ont donc encore plein d’idées pour se renouveler et proposer de nouvelles pièces. Pour en revenir à Harry Potter, je me suis demandé, à quoi ressemblait le futur de fan de Tom ? Est-ce que dans son futur il aura toujours envie de jouer dans des pièces autour de Harry Potter ?

T : Tu me diras, au m’aurait dit ne serait-ce qu’il y a 10 ans que je ferai ça, j’y aurai pas cru. Mais voilà va savoir… J’espère – mais je ne pense pas – que dans un futur éloigné je serai toujours sur scène à jouer les sorciers en chantant. Malheureusement je ne pense pas, même si j’aimerais beaucoup, mais à moins qu’on passe pros, je ne pense pas que ce soit le cas. Donc je profite du moment présent. Je profite à fond pendant que ça dure. Sinon à part ça… Pour être tout à fait franc, je ne sais pas comment va évoluer ma passion pour Harry Potter dans les années à venir. Mais je suis certain que la passion, elle est là, et qu’elle restera. Elle s’atténuera probablement avec le temps, je pense qu’à 80 ans je serais moins à fond que je le suis aujourd’hui. Mais elle restera présente. Quoi qu’il arrive. Si j’ai des enfants, des petits-enfants un jour, évidemment que je leur transmettrai la passion ! De toute façon, ils n’auront pas le choix sinon je les enferme dans un placard sous l’escalier ! Mais non, je sais que la passion, elle sera toujours là. Au pire des cas, j’ai des tatouages pour me le rappeler. Ça, ça ne partira pas. C’est indélébile. C’est dans la peau. Ça ne partira plus.

S : Pour finir cette conversation avec Tom, je lui ai demandé s’il avait un message à faire passer aux autres fans de Harry Potter.

T : Déjà, arrêtez de vous battre pour des histoires de ships. Rires. Arrêtez d’idolâtrer Rogue qui ne le mérite pas. Mais ça c’est un autre débat… Un vrai message à faire passer aux fans : continuez de transmettre cette passion qui nous habite, voire même nous obsède depuis plus d’une vingtaine d’années.  Ne pas hésiter à tirer des leçons de ce que nous apprennent les livres, de ce qu’on voit dans les livres. Parce qu’avec les temps qui courent – surtout en cette période – on se rend compte qu’il y a plusieurs points, qui ont été abordés dans la saga et qui malheureusement sont toujours d’actualité. Et il faut se raccrocher à ça, ne pas perdre espoir. De toute façon, Harry Potter sera toujours présent pour nous aider à y voir plus clair, à mieux vivre les galères qui peuvent nous arriver dans la vie. Et le mot de la fin sera pour Dumbledore, qui nous disait si justement « même dans les temps les plus sombres il suffit juste de savoir rallumer la lumière ».

Mais vous savez on peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière.

S : C’était 20 ans de fandom, une mini émission réalisée et montée par moi, Salem, pour les 20 ans du site internet la Gazette du Sorcier. J’espère que l’interview de Tom vous a plu et je le remercie d’avoir participé. Vous pouvez suivre toute l’actualité des Kids des Etoiles sur leurs réseaux sociaux et leur site internet, ainsi que regarder certaines de leurs prestations sur YouTube. Vous pouvez également voir les prestations qui ont inspirées les Kids des Etoiles, en consultant la chaîne YouTube et le site internet de la team StarKid. A bientôt !

Vous pouvez suivre l’actualité de la troupe des Kids des Étoiles sur leur site internet et leur page Facebook, et regarder certains de leurs spectacles sur leur chaîne YouTube.

Vous pourrez également les découvrir sur scène lors de notre évènement anniversaire le 12 septembre prochain ! Toutes les infos ICI !

20 ans de fandom est une mini-émission proposée, réalisée et montée par Salem pour les 20 ans de la Gazette du Sorcier.

Mots-clésFandomFans
Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS