Logo Gazette du Sorcier
menu fermer

La Gazette Logo du Sorcier

L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !

Accueil / Culture / Technologie moldue / Un choixpeau magique grâce au super-ordinateur Watson d’IBM

Un choixpeau magique grâce au super-ordinateur Watson d’IBM

Après avoir analysé la psychologie des personnages de Harry Potter, le super-ordinateur Watson d’IBM a un nouveau défi ; prendre la place du célèbre choixpeau magique et répartir les gens dans la maison de Poudlard qui leur conviendrait le mieux.

C’est Ryan Anderson, un des architecte solution d’IBM, qui a eu l’idée de créer un véritable choixpeau magique à l’aide du super-ordinateur Watson pour ses deux filles, fans d’Harry Potter.

hat.jpg Anderson a d’abord utilisé la capacité de Watson à lire un texte et à classer les informations qu’il lit. Il a alors codé une liste de traits de personnalité en précisant pour chacun d’eux à quelle maison de Poudlard ils correspondaient ; l’honnêteté pour Poufsouffle par exemple. En tout, c’est plus de 150 traits de caractères qui ont été codés dans l’ordinateur par Anderson et sa fille Lucy.
Il a ensuite utilisé la fonction “speech to text” (du discours au texte) de l’ordinateur pour convertir la voix humaine en texte écrit. L’ordinateur a également la possibilité, grâce à son intelligence artificielle, de scanner le web pour ajouter lui-même de nouveaux mots-clefs et ainsi affiner la répartition.

Anderson a également fait de son choixpeaurdinateur un animatronics ; il l’a doté de sourcils qui se froncent si vous êtes envoyé à Serpentard, tandis que ses yeux deviennent verts si vous allez à Gryffondor (le vert étant associé au “bon”, aux “gentils” [[allusion, aux yeux de Harry ?]]).

Ainsi, pour être réparti dans sa maison, il suffit de s’adresser verbalement au choixpeau en décrivant sa personnalité. Selon les mots-clefs utilisés, l’ordinateur choisira la maison la plus adaptée ; si vous vous décrivez comme honnête, ou utilisez un terme similaire, le choixpeau vous enverra très certainement à Poufsouffle.

Bien évidemment, ce système connaît ses limites ; le fait de devoir se décrire au choixpeau implique une certaine dose d’honnêteté, d’introspection, et de confiance en soi ; il n’est pas forcément évident de décrire en toute objectivité les traits de personnalité qui nous définissent.
De plus, comme l’ont montré plusieurs théories et analyses, dans l’univers d’Harry Potter, le choixpeau magique voit chez les jeunes sorciers des choses qu’eux-mêmes ignorent ; il ne se base pas forcément non plus sur ce que les enfants sont, mais aussi sur ce qu’ils peuvent être, ou sur ce qu’ils aspireraient à devenir. Si l’on se base uniquement sur la méthode de Watson, il est difficile d’imaginer Neville à onze ans se décrire en utilisant des termes évoquant Gryffondor…mais peut-être que ce pouvoir là du choixpeau est trop magique pour la science !

Ci-dessous, vous pouvez découvrir une démonstration du fonctionnement du choixpeaurdinateur !

Source TechInsider

Mots-clésTechnologie
Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS