Logo Gazette du Sorcier
menu fermer
La Gazette Logo du Sorcier
L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !
Accueil / Culture / PotterAfter – Derniers jours d’un monde oublié de Chris Vuklisevic

PotterAfter – Derniers jours d’un monde oublié de Chris Vuklisevic

Note : cet ouvrage nous a été offert par le service presse des éditions Gallimard. Mais la critique reflète les opinions de sa rédactrice et n’a pas été influencée par la maison d’édition.

Derniers jours d’un monde oublié est le tout premier roman de Chris Vuklisevic. Il a remporté le concours organisé pour les vingt ans de la collection Folio SF des éditions Gallimard.

L’histoire

Depuis la Grande Nuit, il y a de cela 300 ans, les habitants de l’île de Sheltel pensent être les derniers représentants de l’espèce humaine. Mais un matin, la Main, une sorcière capable de contrôler la vie et la mort, distingue un navire pirate à l’horizon. Si la sorcière voit ces étrangers comme une menace susceptible de bousculer l’ordre établi, Arthur Pozar, le plus gros commerçant de l’île, les considère déjà comme des clients potentiels.

« Natifs, Bénis, Dusties, Ashim… Tout Sheltel disparaîtra, murmura-t-elle pour sa fille. Alors qui se souciera du nom de ceux qui auront régné sur elle dans ses derniers instants ? »

Chris Vuklisevic, Derniers jours d’un monde oublié

Pourquoi vous proposer ce livre ?

L’univers de l’auteure est très riche, rien n’est laissé au hasard. Chaque coutume, chaque décor, chaque personnage est travaillé dans les moindres détails. Même le côté politique est fascinant, car sous ses airs de paradis, l’île du centre du monde cache en réalité une dictature, régie par une magie ancestrale, issue des 4 éléments. Au fil des pages, on découvre les règles strictes que les habitants de Sheltel ont dû subir pour préserver leur île de l’extinction. Sacrifices et contrôle de la population, même l’eau est rationnée. Cet équilibre fragile est menacé dès l’instant où les dirigeants de l’île aperçoivent le navire au loin. Vous imaginez ? C’est le premier signe de vie qu’ils voient en plus de 300 ans ! Il y a de quoi en perdre la tête. Et beaucoup vont la perdre justement, au sens propre comme au figuré.

J’ai beaucoup apprécié le fait de suivre les vies de trois personnages très différents, une pirate, une sorcière et un vieux marchand. On s’attache beaucoup aux personnages, surtout à la sorcière, qui est magnifiquement bien écrite. Les autres ne sont pas en reste, mais la Main fascine. On veut connaître ses secrets, l’origine de ses pouvoirs, comprendre la dévotion des insulaires à son égard…

C’est un premier roman très réussi, malgré certaines longueurs et le fait que quelques questions restent sans réponse. Qu’est-ce qui a déclenché la Grande Nuit et surtout, pourquoi ? Pourquoi l’île de Sheltel s’est coupée du reste du monde ? Pourquoi aucun navire n’est arrivé jusqu’à l’île en 300 ans ? J’imagine que le format one-shot a contraint l’auteure à faire des choix scénaristiques, mais l’histoire perd en profondeur.

Cependant, il contient des messages forts et troublants de réalisme. Tout n’est pas parfait, mais j’ai quand même pris beaucoup de plaisir à lire ce livre et je ne manquerai pas de suivre les prochains ouvrages de Chris Vuklisevic à l’avenir.

Et puis franchement, vous avez vu la couverture magnifique de ce roman ?

Commander ce livre

Pour retrouver les autres PotterAfter, c’est ICI !

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS